Qnap TS-431+

Imprimer

Qnap, un autre grand spécialiste du stockage réseau présente son tout dernier modèle, le TS-431+, un modèle quatre baies polyvalent.

IMGP0946

Après avoir découvert la version deux baies via la référence TS-231 disponible depuis fin 2014, nous pouvons à présent nous concentrer sur ce nouveau produit.

Le TS-431+ est capable d’assumer de nombreuses taches dont la principale reste bien évidemment le stockage de fichiers mais il est aussi capable d’endosser le rôle de serveur.

Qnap l’a conçu dans le but de répondre aux attentes des particuliers et des professions libérales permettant de déduire un tarif plus accessible.

Il embarque un processeur Dual Core à l’architecture ARM Cortex A15 cadencé à 1.4GHz identique à celui du fameux Synology DS414j. La capacité mémoire retenu par le fabricant est de 1GB et pourra donc prétendre à un niveau de performances confortable pour le type d’utilisateur ciblé.

En termes de connectiques, le TS-431+ se démarque grâce à deux interfaces réseau Gigabit et trois USB 3.0.

Snap26

Grâce à son système d’exploitation embarqué QTS 4.1.3, le TS-431+ et capable pour les entreprises d’offrir de solides outils de sécurité et de sauvegarde entre autre.

Mais Qnap met l’accent sur Notes Station 2.0 qui permet de partager des informations via un Cloud privé intégralement géré par le NAS.

Concernant les particuliers, ils se tourneront davantage vers les applications dédiées aux contenus multimédia et aux téléchargements.

Snap27

A noter que la marque propose également à son catalogue le TS-431 qui bénéficie de quelques concessions sur le plan matériel. Le CPU est un ARM Cortex Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. au lieu du Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. de notre version « + » et la capacité mémoire est divisée par deux avec 512MB.

Sur le plan logiciel, la version standard est amputée du système de virtualisation de l’espace de stockage iSCSI ainsi que du support des Pools de stockage (volumes cumulables inter NAS).

Enfin par rapport au TS-451 que nous avions testé il y a six mois, ce dernier dispose du même châssis mais profite d’un processeur Intel Celeron plus véloce et surtout de la virtualisation de postes de travail.


Depuis de nombreuses années la majorité des NAS Qnap emploient un châssis rigoureusement identique de très haute qualité.

IMGP0944

Le TS-431+ rompt lui aussi avec cette tradition en passant à un boitier plastique blanc qui ne manquera pas de rappeler ceux du concurrent historique. En plus d’assurer un rafraîchissement esthétique des plus bienvenus, ce nouveau boitier sera probablement moins couteux à fabriquer.

Conceptuellement, rien ne change car les unités de stockage restent échangeables à chaud et sont positionnées verticalement sur la façade. Nous retrouvons également les incontournables boutons de mise sous tension ainsi que les témoins d’activité lumineux.

Le connecteur USB 3.0 servira principalement à brancher un support de stockage externe. Il est intégré dans un bouton programmable qui déclenchera une tâche pré programmée.

IMGP9791

Les quatre baies disposent chacun d’un tiroir désormais intégralement en plastique. Compatibles aussi bien avec les unités de stockage 3.5’’ que 2.5’’, ils exigent toujours un tournevis pour le montage et ne sont pas équipés de mécanisme d’absorption des vibrations.

IMGP0950

Sous le TS-431+ les pieds sont désormais réduits à l’essentiel avec de simples gommes collées.

IMGP0951

L’arrière du NAS est des plus intéressants car nous remarquons immédiatement l’impressionnant diamètre du ventilateur atteignant 15cm. Il permettra d’assurer un très bon refroidissement des composants internes et surtout des HDD dont la chaleur est le premier ennemi de leur fiabilité.

Le TS-431+ est équipé de deux interfaces Ethernet Gigabit et de deux connecteurs USB 3.0.

IMGP0952

Bien que le TS-431+ effectue quelques concessions sur le plan extérieur, l’intérieur est toujours aussi satisfaisant.

IMGP0953

La base est toujours en acier épais ce qui lui octroie une excellente rigidité. De plus l’espace réservé aux disques est clairement séparé de la carte mère placée verticalement.

IMGP0955

La qualité de fabrication est comme d’habitude excellente.

 

IMGP0954

La mémoire vive du TS-431+ est d’une capacité d’1GB centralisée à même le PCB.

 


L’installation du TS-431+ est des plus simple et accessible à tous. Le montage des disques sur leurs supports nécessite malheureusement encore l’emploi de vis. Une fois ceux-ci insérés dans l’appareil, il sera nécessaire de récupérer la dernière version du logiciel Qnap Finder.

Snap2

Il se charger de détecter le NAS sur le réseau et permettra d’y installer le système. Enfin un assistant guidera l’utilisateur dans les quelques options à renseigner comme la configuration de l’espace de stockage, le mot de passe admin et l’horloge de l’appareil.

Snap3

L’accès à la console de gestion devient opérationnel et donne accès au NAS. QTS sera très apprécié des utilisateurs avancés grâce à la richesse des options proposées même si elle demeure accessible aux néophytes grâce aux nombreux assistants.

Snap9

L’organisation des menus est le second atout de QTS. Proche des équipements professionnels, QTS est multifenêtres et son bureau personnalisable accueille des raccourcis graphiquement réussis.

Le panneau de contrôle est segmenté en quatre sections pour une meilleure lisibilité et une navigation aisée.

 


La gestion des contenus multimédia occupe une grande place au sein du TS-431+. Photos, vidéos et musiques sont diffusables et partageables sur toutes les plateformes comme les PC, Smartphones sans oublier les tablettes Android ou iOS.

De nombreuses applications intégrées sont disponibles comme Photo Station, Music Station ou HD Station.

 

HD_Station02

 

Le TS-431+ est également capable de répondre aux exigences des utilisateurs nomades grâce à ses possibilités de transcoding.

La bande passante offerte par le wifi est généralement trop faible pour diffuser de la vidéo en haute qualité. C’est pourquoi il est impératif que ne NAS soit capable de la compresser afin de conserver un affichage fluide.

Snap8

HD Vidéo Transcoding se charge donc d’effectuer cette compression de deux façons : en tache de fond et à la volée. La première consiste à réaliser ses opérations en continu tandis que la seconde est faite en direct.

Si HD Vidéo Transcoding s’est montré très efficace sur des enregistrements effectués à l’aide d’un Smartphone, il n’est pas encore capable de prendre en charge des contenus qualifiables d’exotiques (codec audio et vidéo beta ou films multi langues).

 


Si les méthodes de sauvegardes sont classiques sur le TS-431+, les outils dédiés au Cloud sont encore plus poussés.

Snap15

Concernant les possibilités de Cloud pour les NAS Qnap, elles sont nombreuses et les termes laissés en anglais n’aident pas à se familiariser. Toutefois l’assimilation peut être faite avec quelques éclaircissements.

L’ensemble des fonctionnalités Cloud repose sur deux applications : MyQNAPcloud et CloudLink. MyQNAPcloud regroupe cinq outils :

 

flecheConfiguration automatique du routeur (ou box internet)

flecheConnexion VPN

flecheMy DDNS / Cloud Portal

flecheCloud Link

flecheServices Cloud

 

Afin que le TS-431+ soit accessible depuis internet, le routeur ou box internet doit être configuré afin d’acheminer le trafic au NAS depuis l’extérieur. En réseau local, cet acheminement est inutile.

Ainsi pour qu’un utilisateur puisse communiquer avec le NAS depuis internet, il passera systématiquement par le routeur. Ces données ne lui étant pas directement destinées, il doit les adresser au véritable destinataire : le NAS.

Le routeur doit donc translater son adresse IP vers celle du NAS. Il doit également le faire pour le port réseau. En effet chaque application repose sur un port. Le plus connu étant le 80 utilisé pour les serveurs web. Le routeur doit donc retransmettre les données au NAS mais également sur le bon port.

Si ces règles semblent complexes au premier abord, Qnap s’appuie sur la technologie uPnP afin de simplifier la configuration. uPnP est extrêmement simple car le NAS demande au routeur de lui affecter les ports dont il a besoin sans intervention de l’utilisateur.

Toutefois uPnP est un protocole qui montre encore ses limites car tous les équipements ne savent pas toujours s’entendre. A titre d’exemple la Freebox V5 que nous utilisons dans le cadre de ce test n’est pas en mesure de communiquer correctement avec le TS-431+.

VPN est un mécanisme de connexion fiable, robuste et sécurisé. Il est couramment employé en entreprise pour ses qualités. Qnap a choisi VPN pour que les utilisateurs puissent se connecter à leur NAS en toute sécurité et simplement.

Le service My DDNS permet aux utilisateurs de se connecter à leur NAS grâce à un nom du type « blablabla.myqnapcloud.com » à la place de son adresse IP peu évidente à mémoriser.

Snap17

Cloud Portal est un portail hébergé par le fabricant qui lui aussi permet d’utiliser les différents services activés sur le NAS.

Snap16

De son côté, CloudLink permet de contourner les limites de uPnP car il se charge d’encapsuler le trafic destiné au NAS sans translation d’adresse et de port réseau.

Enfin les services Cloud sont un moyen de sauvegarder le contenu du NAS chez un prestataire de service payant tel qu’Elephant Drive ou Amazon S3.

Si en théorie ces services sont facilement compréhensibles, l’interface de QTS ne simplifie pas la configuration. Les néophytes seront éventuellement intrigués dans un premier temps de découvrir des options liées au VPN dans le panneau de configuration mais aussi dans le menu MyQNAPcloud. Il en est de même pour Cloudlink que l’on retrouve dans le menu MyQNAPcloud comme dans les applications.

Snap20

Enfin Qsync est la dernière application incontournable même si elle n’est pas intégrée dans MyQNAPcloud. Elle synchronise entre plusieurs PC des fichiers sur le NAS tout en conservant l’historique des modifications.

En pratique, à l’aide de l’application Qsync à installer sous Windows, les utilisateurs peuvent créer des fichiers sur un PC « A » qui seront automatiquement sauvegardés sur le NAS. Ils seront automatiquement transférés sur un PC « B » ou « C », toujours si Qsync est installé.

La grande force de Qsync est de conserver l’historique des modifications des fichiers. Il devient donc possible de remonter le temps si besoin est.

 


Le Qnap TS-431+ propose par défaut de très nombreux services comme le partage de fichiers, le serveur web, les bases de données ainsi que les protocoles multiplateformes comme FTP sans oublier ceux liés au multimédia, à la sauvegarde et au cloud.

Snap10

Mais la marque ne s’arrête pas en si bon chemin car le TS-431+ embarque également App Center. Il s’agit d’une bibliothèque d’applications élargissant considérablement les possibilités du NAS.

La majorité est déjà connue car il s’agit par exemple des plateformes de publication Joomla ou Wordpress. Mais de nouveaux outils font régulièrement leur apparition.

Snap13

Notepad est un organiseur incluant un bloc note avancé, un planning et un agenda.

Signage Station permet de réaliser des présentations à destination des Smartphones ou tablettes en priorité.

Face au succès grandissant des équipements mobiles, Qnap poursuit ses efforts dans le développement de ses applications spécifiques.

Screenshot_2014-08-11-21-34-48

Qfile donne accès aux fichiers hébergé par le NAS.

Qmanager permet d’intervenir sur la configuration de l’appareil.

Qphoto lite est dédié aux photos et Qremote joue le rôle de télécommande.


Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits.
Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD OCZ Vertex 3.
Nous équipons le NAS de 4 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface  SATA 3Gb/s  pour une capacité d’un tera octet.

Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid, selon différentes tailles de stripping et selon différents systèmes de partitionnement. Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.

Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).

Les mesures seront effectuées en lecture comme en écriture.

r0 Pour cette première mesure de rapidité, le TS-431+ détonne en saturant l'interface réseau sur le traitement des gros fichiers et s'offre 25Mo/s d'avance sur l'écriture de petits fichiers.

 

r1

 En RAID 1, sur deux disques donc, une nouvelle fois le Qnap est plus raide en toute circnstance.

 

r10

 Comme en RAID1, le mode 10 confirme l'écart en écriture comme sur le traitement des petits fichiers.

 

r5

 Le RAID 5 est le plus employé en configuration quatre disques et si le TS-431+ reste très proche en lecture du DS414j, il prend largement l'avantage en écriture.

 

r6

Le RAID6 est extrêmement exigeant mais cela n'empêche nullement le TS-431+ de conserver des débits de premier vol surtout en écriture.


Puisque le TS-431+ profite d'un moteur de chiffrement matériel, nous comparons notre série de mesure sans chiffrement puis avec.

Pour rappel, le chiffrement des données protège uniquement les disques durs s'ils sont dérobés et placés dans un autre NAS. Par conséquent, ils ne contribuent nullement à la protection contre les intrusions depuis le net ou d'autres utilisateurs.

r5crypt

En effet les performances baissent en raison du chiffrement à la volée. Sur le traitement des gros fichiers, les débits diminuent de 20Mo/s et seulement moins de 10Mo/s en lecture de petits fichiers.

 


Nous mesurons la consommation électrique directement à la prise avec quatre disques durs.

watts

Le Qnap TS-431+ consomme un peu plus mais reste sous les 40Watts.

db

Le signale sonore est un peu plus faible mais la différence entre les deux NAS est imperceptible.


Tout comme pour le NAS deux baies Qnap TS-231, le TS-431+ profite des mêmes avantages, à savoir des baies de stockage extractibles à chaud ainsi que de deux interfaces réseau Gigabit.

IMGP9783

Le TS-431+ saura sans aucun mal remplacer l’ancien TS-421 grâce à un matériel embarqué plus moderne, des outils plus efficaces, diversifiés et surtout répondant aux attentes actuelles des utilisateurs. Son Cloud sécurisé accessible notamment via les périphériques mobiles.

C’est aussi sur ce point que Qnap sait faire la différence car si chaque marque propose des applications iOS et Android, celles développées par Qnap nous semblent les plus abouties et complètes.

Disponible à moins de quatre cents euros, le NAS Qnap TS-431+ se place directement au coude à coude de l’incontournable Synology DS414 pas encore remplacé pas un hypothétique DS415. C’est pourquoi le TS-431+ profite de cette absence pour prendre une place de choix dans la catégorie quatre baies moyen de gamme.

Les utilisateurs préférant une philosophie plus professionnelle auront tout intérêt à privilégier le TS-431+ car QTS est conçu dans cette optique. De plus ses débits sont bien au dessus de ses concurrents dans la même gamme.

 

fleche Rapide,
fleche Richesse d'applications.

 fleche Transcodage limité à quelques codecs,
fleche Toujours pas de montage sans outil.

Share