Lundi, 14 Octobre

Dernière mise à jour11/10/2019 04:47:13 PM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS Best of NAS 2012: Semestre 2

Best of NAS 2012: Semestre 2

Envoyer Imprimer

Si les marques ont été des plus actives sur le renouvellement de leurs gammes, elles ont également fait progresser leurs interfaces de gestion respectives.

Snap24

C’est chez Synology et chez Qnap que l’on a pu découvrir les meilleures évolutions. Elles sont d’ailleurs les plus complètes, les mieux travaillées et les plus réussies. 

Fin 2011, nous testions de Synology DS 411+ II accompagné du DSM en version 3.2 et nous découvrions début 2012 la version 4 avec le DS 412+. Cette dernière release fait un bond en avant notamment sur les applications dédiées aux contenus multimédia toutes remaniées de façon à atteindre un niveau de maturité suffisant pour passer d’outil accessoire à application indispensable.

C’est notamment le cas de l’excellent « Cloud Station » qui en plus de laisser l’accès au NAS depuis internet gère l’historique de chaque fichier. En cas d’écrasement accidentel, on peut d’un simple clic retrouver ses données originales.

Snap2

Qnap a également fait évolué son interface de gestion tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Très récemment, Qnap autorise même le support de dongle USB tuner TV afin que le NAS puisse enregistrer les émissions désirées.

Désormais en version 3.8, Turbo NAS, le système d’exploitation équipant les appareils de la marque étaient en version 3.7 il y a un peu plus d’un an. Ainsi deux mises à jours majeures ont permit aux NAS Qnap de bénéficier de réels progrès. Tout comme Synology, ce sont les applications dédiées au multimédia qui ont connu les plus grands changements.

Longtemps réservé à Synology, Qnap permet également la retouche de photos directement au sein du NAS.

Snnap2

Chez D-Link, pas de changement notable sur l’interface de gestion du DNS-320L. On retrouve donc une organisation efficace et accessible aux novices, un point fort de la marque. Le nombre de fonctionnalités est suffisant pour répondre à la majorité des besoins. On retrouve chez Icy Box une interface similaire même si le degré de finition est un peu en dessous.

Elle reste tout de même d’un niveau très satisfaisant tout comme celle de Shuttle.

ZyXel, fort d’une expérience et d’un savoir-faire certain en réseau propose une interface de gestion de type professionnelle privilégiant donc le texte au graphique. Axée technique, elle privilégie donc des possibilités de configuration pointues plutôt qu’une simplicité d’utilisation.

Snap1

Chez Iomega, on reste proche de D-Link même si le privilège des couleurs foncées reste le seul point commun. Bien que la marque soit une référence dans le domaine des réseaux professionnels, Iomega fait le choix judicieux de s’appuyer sur des icônes graphiques simplifiant la compréhension pour le grand public.

On apprécie surtout dans l’interface de gestion des NAS Iomega l’organisation des menus très claire et bien pensée. Elle saura se montrer satisfaisante tant pour les particuliers que pour les professionnels.

Ainsi ce tour d’horizon des différentes interfaces de gestion permet de mettre en évidence deux philosophies : la simplicité d’utilisation et l’accessibilité aux néophytes contre l’extrême richesse d’options techniques autorisant des configurations pointues indispensables aux réseaux les plus complexes.



Share