Lundi, 14 Octobre

Dernière mise à jour11/10/2019 04:47:13 PM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS Best of NAS 2012: Semestre 2

Best of NAS 2012: Semestre 2

Envoyer Imprimer

Noël est passé et pour les plus chanceux d’entre nous, les enveloppes garnies de beaux billets reçues pourraient être l’occasion de s’offrir un NAS.

intro_jpg

Capables d’héberger toutes les données et de les partager, ces machines ont tout pour remplacer nos ancestraux serveurs domestiques encombrants et énergivores.

Depuis des années, les fabricants ont parfaitement compris les besoins des utilisateurs en simplifiant à l’extrême les outils de configuration grâce à une interface de gestion redoutablement efficace.

S’ils ne sont plus réservés aux utilisateurs chevronnés en connaissances réseau, les NAS embarquent également de très nombreuses fonctionnalités pour les meilleurs d’entre eux. Ils étaient de simples supports de stockage mais sont devenus des serveurs complets et puissants au point de pouvoir s’intégrer aux réseaux professionnels.

Les particuliers n’ont pas été oubliés car un grand nombre d’outils ont été spécialement conçus à leur intention. Parmi eux, les contenus multimédias comme les photos, vidéos et musiques sont à l’honneur.

Et pour les meilleurs d’entre eux, les fonctionnalités « Cloud » sont aussi au rendez-vous pour que nos précieuses données soient accessibles en tout temps et en tout lieu.

Lors de notre premier bilan de l’année 2012 particulièrement riche pour les NAS, nous avions récompensé, LaCie pour sa simplicité d’utilisation, Synology pour ses performances et Qnap pour son panel d’applications.

Depuis la plupart des marques ont renouvelé leur gamme de produits et on a même pu en découvrir de nouvelles comme Asustor ou Shuttle.

Alors quel est le NAS adapté à  vos besoins ? Quel est le plus rapide ? Le plus complet ? Et quel est le meilleur compromis quand on dispose d’un budget serré ?


iomega_iomega-logoC’est Iomega à qui on attribue la meilleure progression cette année. Des plus actives, la marque a su présenter des NAS aux nombreuses qualités et aux performances enthousiasmantes.

En effet Iomega a décidé de s’accaparer une position dominante sur le marché en présentant de nouveaux modèles les plus convaincants pour l’année 2013. Nous connaissions déjà le StorCenter ix2 dans sa première version lui aussi très intéressant grâce à un rapport qualité prix avantageux tout en incluant des fonctionnalités orientées réseaux sociaux (publication automatisée de médias sur les sites les plus réputés).

Mais ce sont les StorCenter px2 et px4-300d qui ne devraient avoir aucun mal à devenir les références de 2013 grâce à un châssis d’exception, à des composants performants et à des fonctionnalités convaincantes « Cloud » facilitant l’accès depuis internet mais aussi facilement partageables.

LaCie_logo_blueLaCie a su entamer une véritable révolution au sein de ses NAS en les libérant d’une lourde contrainte : l’obligation d’avoir recours à des disques durs formatés spécifiquement par la marque.

Désormais avec le 2 Big NAS, on peut installer n’importe quel support de stockage libérant ainsi les utilisateurs. Ce NAS est de très loin le plus convaincant parmi les modèles « prêts à l’emploi ». Il suffit de le brancher pour qu’il soit fonctionnel. Une option rare sur ce type d’équipement d’autant plus que l’interface de gestion est exemplaire car simple à utiliser et graphiquement des plus convaicantes.

Ce deuxième semestre a été l’occasion de devenir de nombreux nouveaux modèles chez les marques les plus célèbres mais aussi l’émergence de nouveaux produits en provenance soit de nouvelles sociétés soit de compagnies spécialisées dans les PC mais pas encore dans le domaine du stockage réseau.

asustorAinsi nous avons vu apparaître Asustor présentant une gamme de NAS très haut de gamme à la qualité certaine. Une arrivée fulgurante aux vues des produits proposés. La marque compte quatre modèles allant de deux à six baies dédiés en priorité aux environnements professionnels même si cela n’empêche nullement les particuliers de les adopter.

Shuttle a également décidé d’investir sur ce plan en proposant un unique modèle, le OmniNas KD20. Il se veut très accessible sur le plan financier et ses deux baies lui permettront d’héberger les données du grand public.

Synology_Logo_largeChez Synology, de nombreux NAS sont apparus en suivant une politique évoluant toujours dans le bon sens. Le leader opte sur certains modèles pour un processeur reposant sur une architecture ARM moins puissante que leurs homologues X86 mais dont la consommation électrique est nettement moins élevée.

C’est par exemple le cas du DS 213+, un deux baies qui en veille ne consomme plus que trois watts en mode veille. S’en sont suivies très rapidement les versions DS 213 (nombre de baies extensible) et DS 213 Air (support du Wifi).

Certains quatre baies Synology ont mis l’accent sur les performances grâce au DS 412+, le plus rapide NAS que nous ayons pu tester dans sa catégorie.

QNAP_logoQnap a lui aussi revu ses produits en version X69 puis X69L. Ainsi ces nouveaux NAS reposent sur un processeur Intel Atom nettement plus véloce que ceux des anciennes générations (Marvell).

ZyXel spécialiste des solutions réseaux les plus poussées se devait de présenter un NAS accessible et a parfaitement rempli sa mission avec le NSA325, un deux baies économique attractif car bénéficiant de quelques outils réservés aux plateformes de partage de vidéos comme Youtube.

icyIcy Box nous a fait une excellente surprise avec le IB-NAS5520, un deux baies économique également mais avec une particularité exclusive des plus intéressantes, ce NAS peut se transformer en un support de stockage externe classique grâce à sa connectique USB. Un avantage certain quand il s’agit de vouloir transporter ses données sans avoir à re-paramétrer sa configuration réseau.

D-Link_LogoD-Link avait su l’année dernière se montrer le plus compétitif sur le secteur des NAS d’entrée de gamme en proposant des équipements au rapport qualité prix parmi les meilleurs du marché. Ainsi la marque évolue vers le Cloud et grâce à son service « Mydlink », uniformisé pour la quasi intégralité de ses produits, on peut accéder facilement à son NAS via le net. Le premier a pouvoir en bénéficier est le DNS-325L toujours voué au grand public.

Si ces marques ont su chacune à leur façon innover et progresser, on regrette que Thecus semble en déclin. En effet, si le N2800 a su faire preuve de rapidité sur les transferts, la marque nous a permis de constater une fois de plus que les performances ne font pas tout. L’interface de gestion ne progresse pas d’un iota et pire, les modules additionnels n’arrivent pas à relever le niveau. Ils manquent tant de maturité qu’ils s’avèrent inutiles et le NAS se contente de sa fonction de base : stocker des fichiers.

Cette déception s’accentue avec la sortie vidéo du N2800 qui aura du attendre de nombreux mois avant de devenir fonctionnelle. Hormis cet équipement, on ne peut même pas dire que Thecus a rattrapé le coup en sortant d’autres modèles et semble plutôt contenté de se reposer sur ses vieillissantes machines.


Si les marques ont été des plus actives sur le renouvellement de leurs gammes, elles ont également fait progresser leurs interfaces de gestion respectives.

Snap24

C’est chez Synology et chez Qnap que l’on a pu découvrir les meilleures évolutions. Elles sont d’ailleurs les plus complètes, les mieux travaillées et les plus réussies. 

Fin 2011, nous testions de Synology DS 411+ II accompagné du DSM en version 3.2 et nous découvrions début 2012 la version 4 avec le DS 412+. Cette dernière release fait un bond en avant notamment sur les applications dédiées aux contenus multimédia toutes remaniées de façon à atteindre un niveau de maturité suffisant pour passer d’outil accessoire à application indispensable.

C’est notamment le cas de l’excellent « Cloud Station » qui en plus de laisser l’accès au NAS depuis internet gère l’historique de chaque fichier. En cas d’écrasement accidentel, on peut d’un simple clic retrouver ses données originales.

Snap2

Qnap a également fait évolué son interface de gestion tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Très récemment, Qnap autorise même le support de dongle USB tuner TV afin que le NAS puisse enregistrer les émissions désirées.

Désormais en version 3.8, Turbo NAS, le système d’exploitation équipant les appareils de la marque étaient en version 3.7 il y a un peu plus d’un an. Ainsi deux mises à jours majeures ont permit aux NAS Qnap de bénéficier de réels progrès. Tout comme Synology, ce sont les applications dédiées au multimédia qui ont connu les plus grands changements.

Longtemps réservé à Synology, Qnap permet également la retouche de photos directement au sein du NAS.

Snnap2

Chez D-Link, pas de changement notable sur l’interface de gestion du DNS-320L. On retrouve donc une organisation efficace et accessible aux novices, un point fort de la marque. Le nombre de fonctionnalités est suffisant pour répondre à la majorité des besoins. On retrouve chez Icy Box une interface similaire même si le degré de finition est un peu en dessous.

Elle reste tout de même d’un niveau très satisfaisant tout comme celle de Shuttle.

ZyXel, fort d’une expérience et d’un savoir-faire certain en réseau propose une interface de gestion de type professionnelle privilégiant donc le texte au graphique. Axée technique, elle privilégie donc des possibilités de configuration pointues plutôt qu’une simplicité d’utilisation.

Snap1

Chez Iomega, on reste proche de D-Link même si le privilège des couleurs foncées reste le seul point commun. Bien que la marque soit une référence dans le domaine des réseaux professionnels, Iomega fait le choix judicieux de s’appuyer sur des icônes graphiques simplifiant la compréhension pour le grand public.

On apprécie surtout dans l’interface de gestion des NAS Iomega l’organisation des menus très claire et bien pensée. Elle saura se montrer satisfaisante tant pour les particuliers que pour les professionnels.

Ainsi ce tour d’horizon des différentes interfaces de gestion permet de mettre en évidence deux philosophies : la simplicité d’utilisation et l’accessibilité aux néophytes contre l’extrême richesse d’options techniques autorisant des configurations pointues indispensables aux réseaux les plus complexes.



Iomega

Trois modèles sont passés sur notre banc de test :

StorCenter ix2
StorCenter px4-300d
StorCenter px2-300d

IMGP3983L’ix2 est un modèle d’entrée de gamme deux baies au rapport qualité prix incontestable (120 euros) car il bénéficie d’un soin de fabrication indéniable. Il embarque un processeur Marvell 6282 au rapport performance consommation excellent et ses fonctionnalités sont suffisantes pour répondre aux besoins essentiels :


Sauvegarde
Vidéo surveillance
Gestion multi utilisateurs
Accès depuis internet et partage de fichiers simplifiée grâce à la fonction « Cloud »

C’est donc un rival de choix face au D-Link DNS-320L d’autant plus que l’interface de gestion est réussie et accessible aux néophytes.

fleche Rapport fonctionnalités/prix
fleche Matériaux de qualité
fleche Utilisation de nappes pour les HDD
fleche Performances légèrement en dessous de nos attentes

IMGP3817Les px2-300d et px4-300d sont très proches et se distinguent principalement par le nombre de disques supportés : deux pour le px2 et quatre pour le px4. Ils sont esthétiquement les NAS les plus réussis que nous ayons pu tester et la concurrence devrait s’inspirer d’une telle qualité de fabrication.

Sur le plan des performances, les NAS Iomega se placent directement dans le peloton de tête. Si le StorCenter px4-300d se fait légèrement distancer par le monstrueux Synology DS412+, la version deux baies haut de gamme Iomega s’offre tout simplement la première place des NAS les plus rapides grâce à l’un des meilleurs processeurs, l’Intel Atom D525.

IMGP5213On appréciera la présence d’un véritable antivirus développé par un acteur majeur dans le domaine de la sécurité : McAfee. Une application bien plus efficace que les antivirus proposés par les marques concurrentes.

Certes, un tel niveau de qualité entraîne forcément un tarif élevé mais dans le cas de ces deux NAS Iomega, ils sont parfaitement justifiés avec 430 euros pour le deux baies et 600 euros pour le quatre baies. Ils ne décevront en aucun cas et doivent être envisagés comme des investissements à long terme.

fleche Qualité de fabrication
fleche Performances
fleche Simplicité d’utilisation
fleche Cloud
fleche Fonctionnalités réseaux sociaux
fleche Antivirus McAfee
fleche Peu d’applications additionnelles

Synology

IMGP3556Cette année chez le leader du stockage réseau, nous avons pu découvrir deux modèles des plus intéressants.
Le DS412+, un modèle quatre baies ultra rapide. D’ailleurs en un an, aucun autre concurrent n’a su rivaliser sur ce point même s’ils ont aussi adopté le fulgurant processeur Intel Atom D2700, le plus puissant de tous. Comme toujours la grande force de Synology est son interface de gestion multi fenêtre que seul Asustor sait proposer également mais sans l’égaler.

La richesse des fonctionnalités est des plus convaincante même si elle n’atteint pas celle de Qnap pour les outils dédiés au multimédia. Toutefois, Synology propose « Cloud Station », une fonctionnalité exclusive et indispensable permettant d’accéder aux fichiers du NAS depuis internet. Mais surtout l’outil Cloud de Synology conserve l’historique des fichiers et garde jusqu’à six copies de chaque fichier afin de pouvoir revenir sur d’éventuelles erreurs ou écrasements.

Concernant la vidéo surveillance, la solution proposée par la marque est probablement la plus accessible et la plus pratique pour le grand public. Attention toutefois au nombre de caméras supportées par défaut car il faut acquérir de nouvelles licences ce qui augmente légèrement le coût final.

Le DS412+ est certes dédié en priorité aux professionnels même si les particuliers trouveront en cet équipement un support de stockage fiable, sécurisé et parfaitement adapté à toutes les exigences. Dommage que Synology s’entête à produire des châssis basés principalement sur du plastique au lieu d’en proposer en métal gage d’une solidité bien plus accrue.

IMGP4579Le DS213+ révèle un virage déterminant opéré par Synology car elle fait appel ici à un processeur reposant sur une architecture ARM cadencé seulement à 1GHz mais bien plus économe sur la consommation électrique. En effet le DS213+ peut tomber à moins de trois watts en veille soit deux fois moins que les NAS concurrents les plus économes.

Très récemment la marque a passé son interface de gestion DSM en version 4.1 offrant une refonte des outils multimédias mais aussi en incluant des applications parfaites pour diffuser du contenu sur internet y compris un site de ecommerce. On peut très facilement sans compétences particulières réaliser son site de vente en ligne.

Le DS412+ s’affiche à 540 euros tandis que le DS213+ est proposé à tout de même 320 euros, un tarif qui nous paraît élevé face au LaCie 2Big NAS valant 185 euros.

fleche Performances
fleche Interface de gestion
fleche Applications professionnelles
fleche Châssis plastique

Qnap

IMGP5258Qnap a profité de l’année 2012 pour présenter deux nouvelles gammes. Alors que nous avions testé en 2011 les TS-212P II et TS-412P II, la marque présente des versions TS-X69, « X » représentant le nombre de baies.

Les NAS Qnap ont la particularité d’offrir un niveau de qualité sans la moindre concession tant au niveau matériel que logiciel. D’ailleurs la marque offre un panel d’applications additionnel grâce à un « Qnap store » d’une richesse inégalée. Ainsi, un NAS Qnap est même capable d’afficher directement depuis sa sortie vidéo des films sur tv.

Le TS-469L est une version allégée du TS-469 puisqu’il perd son écran d’affichage, le support des disques SATA III mais gagne en puissance avec un processeur plus véloce.
Comme les acteurs majeurs du stockage réseau se livrent à une bataille sans fin, les mises à jour des systèmes se suivent à un rythme effréné comparable aux sorties des navigateurs internet.

Qnap a donc passé son système « Turbo NAS » en version 3.8 entraînant une refonte des outils multimédia. On appréciera surtout le support de certains dongle USB permettant de recevoir la télé. Les NAS Qnap sont donc capables d’endosser le rôle d’enregistreur numérique.

IMGP4542Le TS-219 Pro est probablement un des meilleurs NAS deux baies et son suffixe le désigne pour les environnements professionnels et son tarif sera un frein pour les particuliers car il atteint au mieux 580 euros. Bien entendu à ce prix les performances sont supérieures à la majorité des produits concurrents et le TS-219 Pro s’accapare la première place dans de nombreux tests de vitesse.

Il en ressort qu’au courant de l’année 2013, la marque à fait d’énormes efforts afin d’améliorer ses produits avec succès. Mais on ne peut s’empêcher de penser que Qnap n’a pas su apporter de véritables innovations technologiques et s’est « contenté » de parfaire ses gammes existantes qui au demeurant restent d’une qualité exemplaire.

fleche Performances
fleche Interface de gestion
fleche Nombre d'applications
fleche Pas de réelles évolutions

Asustor

IMGP5304La concurrence fait rage dans la catégorie des NAS d’entrée de gamme sous la barre des deux cents euros.
On retrouve sur ce secteur D-Link, ICY BOX, Raidon, Shuttle, ZyXel et Synology. LaCie n’a aucun mal à offrir le meilleur produit car si la marque fait partie des NAS dits économiques, le 2Big NAS est un équipement d’exception.

fleche Qualité générale
fleche  Interface multi fenêtres
fleche  Applications nombreuses
fleche Tarif élevé non justifié

LaCie

IMGP3520Spécialiste exclusif de la technologie Thunderbolt, LaCie est sans aucun doute la marque méritant la palme de l’entreprise ayant réalisé la meilleure progression grâce à son 2Big NAS. Cette nouvelle révision marquera l’année 2013 tant ses qualités sont nombreuses.

On retrouve un design unique, superbe et réussi mais surtout la possibilité d’employer n’importe quel disque dur ce qui n’était pas le cas du 2Big Network 2. Parfaitement équipé pour offrir un niveau de performance équilibré pour offrir un confort d’utilisation adapté à toutes les situations, ce nouveau NAS embarque une interface de gestion probablement la mieux conçue pour les novices.

Reposant sur des fenêtres personnalisables, LaCie est la seule marque à réussir avec autant de brio à conjuguer une interface simple sans pour autant faire la moindre concession sur la qualité des fonctionnalités. Le 2Big NAS est indéniablement un équipement en avance sur son époque grâce à une vision avant-gardiste de la marque.

Si toutefois on préfère se rapprocher des cent euros, l’ICY BOX NAS 5520 et le D-Link DNS-320L (fonctionnalité Cloud) ou DNS-325 sont d’excellents produits.

fleche Interface de gestion la mieux pensée
fleche Aluminium intégral
fleche  Simplicité d'utilisation

fleche Aucun

Icy Box & ZyXel

IMGP4562L’ICY BOX à l’avantage d’être connectable directement en USB. Il se transforme donc en support de stockage externe classique. Les D-Link bénéficient du savoir-faire de la marque en offrant parmi les meilleurs compromis en termes de fonctionnalités prix.

Quant au ZyXel, il répondra d’avantage aux attentes des utilisateurs avancés grâce à une interface de gestion des plus complètes.


2 baies

2b_gf_r0

Les NAS équipés du processeur Intel D2700 sont dans l’immense majorité les plus rapides suivis par ceux embarquant le Intel Atom D525. Enfin viennent les modèles reposant sur les CPU Marvell.
Ainsi le plus rapide en RAID 0 sur les gros fichiers est le Iomega StorCenter px2-300d avec plus de 100 Mo/s en lecture et 77 Mo/s en écriture. Le Qnap TS-269 Pro s’envole à 110 Mo/s en écriture.

2b_pf_r1
Sur le RAID 1 en traitement de fichiers JPG, le Iomega StorCenter px2-300d perd la tête en écriture de seulement 3 Mo/s. Si le Qnap TS-269 Pro assure d’excellentes prestations en écriture, la lecture reste en retrait avec 33 Mo/s.

4 baies

4b_gf_r5

La formule 1 Synology DS412+ reste le plus rapide même le Iomega StorCenter px4-300d est juste en dessous. Pour rappel ce dernier surtout dédié aux réseaux professionnels montre des records en termes d’IOPS en mode aléatoire.

4b_pf_r5
Sur la gestion des fichiers JPG, le DS412+ reste indétrônable avec des débits impressionnants. Le Fujitsu sorti tout droit des usines de Qnap (basé sur un TS-459P II) est également un NAS des plus véloces. Seul le Buffalo manque de vigueur pour assurer un service confortable.

Consommation électrique

2b_watts
La consommation varie selon les modèles entre 16 watts et 30 watts. Elle dépend du processeur embarqué et les NAS les plus rapides sont également les plus gourmands. Le meilleur rapport performances prix revient au NAS LaCie 2Big NAS consommant seulement 21 watts pour des débits élevés.

4b_wattq
Concernant les quatre baies, c’est sans conteste le Iomega StorCenter px4-300d le plus économe aux vues des performances offertes. La marque signe ici un excellent NAS voué à être sous tension continuellement.
Le D-Link DNS-345 est également des plus séduisants car voué au grand public, il se révèle également économe sur le point de la consommation électrique.


Niveau sonore

2b_db
Le Iomega StorCenter ix2 est le plus silencieux avec seulement 34.8 dB. Au-delà de 37 dB, nous estimons les appareils audibles. Donc seuls les NAS Raidon et Synology DS212j pourront éventuellement être jugés comme bruyants et ne sont pas les mieux positionnés pour s’intégrer par exemple dans un home cinéma.

4b_db
Parmi les quatre baies, le génial Synology DS412+ en plus d’être le plus rapide est également le plus silencieux. Tous restent suffisamment discrets pour s’intégrer dans tous les environnements. Le D-Link DNS-345 n’est pas présent car nous ne réalisions pas de mesure sonore lors de son test.


tarifs_2b

Une bonne moitié des NAS testés restent sous la barre des 200 euros et si les D-Link, ICY BOX sont des plus convaincants vers les 100 euros, ce sont les LaCie 2Big NAS et le Iomega ix2 qui présentent le meilleur rapport qualité prix.

En haut de gamme, difficile de dépenser plus de 500 euros pour les particuliers souhaitant un niveau de performance élevé. C’est pourquoi le Iomega StorCenter px2-300d est assurément l’un des meilleurs choix.

tarifs_4b

Sur la gamme des quatre baies, le D-Link DNS-345 est un entrée de gamme fort d’un succès reconnu. Les amateurs de performances trouveront le NAS idéal chez Synology avec le DS412+. Si l’on souhaite mettre l’accent sur la qualité de fabrication, on se tournera sans hésiter vers le Iomega StorCenter px4-300d qui à 600 euros offre un rapport qualité prix des plus convaincants.


2 baies moins de 200 euros

IMGP3520

LaCie que nous avions récompensé lors du comparatif mi 2012 garde notre préférence absolue. Extraordinairement simple d’emploi tout en conservant un niveau de fonctionnalité hors pair, le 2Big NAS embarque une interface de gestion à couper le souffle tant elle est pratique et plaisante à utiliser.

2 baies haut de gamme

IMGP5213

Le Iomega StorCenter px2-300d est le NAS incontournable pour les utilisateurs exigeants souhaitant un équipement de très haute qualité, robuste et d’une fiabilité sans faille. Il s’adresse également à ceux pour qui les fonctionnalités multimédia restent accessoires même si l’essentiel reste supporté.
Dans le cas contraire, on se tournera éventuellement vers ceux proposés par Qnap ou Synology en fonction des préférences pour telle ou telle interface de gestion. Si l’outil Cloud est une priorité, Synology l’emporte haut la main.

4 baies entrée de gamme

DNS345_3

Pour trois cents euros, le D-Link DNS-345 reste une valeur sûre même si certaines fonctionnalités demeurent absentes. On appréciera surtout le montage des disques durs sans outil et la possibilité d’acquérir un support de stockage réseau pouvant atteindre 12 To à un tarif des plus attractifs.

4 baies haut de gamme


En haut de gamme, il faut compter un budget supérieur à cinq cents euros pour pouvoir profiter des meilleurs outils et de débits de haut vol. Si le coût semble élevé au départ, les services rendus par ces NAS sont si efficaces qu’au final l’investissement demeure toujours convaincant.

Un tel niveau de sécurité pour des données cruciales exige finalement un tarif bien bas comparé aux serveurs qu’il fallait déployer auparavant.

IMGP3556

Si la rapidité des transferts est une priorité, le Synology DS412+ est le plus adapté d’autant plus que son interface de gestion est exemplaire, l’une des meilleures sur le marché.

Les utilisateurs préférant mettre l’accent sur les fonctionnalités seront séduites par le Qnap TS-469L ou le TS-419P II plus ancien.

Le Iomega StorCenter px4-300d est celui qui retient finalement notre choix grâce à son châssis à la finition incomparable. On lui excuse volontiers son interface de gestion un peu moins évoluée que celles de Qnap et Synology mais vu l’énergie que déploie la marque pour améliorer ses produits, nous n’avons aucun doute que ce petit retard sera très rapidement un ancien souvenir.

Iomega est la marque qui a su cette année nous étonner le plus en proposant des produits les plus convaincants même si nous en convenons, d’autres seront plus adaptés à des besoins plus spécifiques.

Share