Mardi, 16 Juillet

Dernière mise à jour16/07/2019 06:51:45 AM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS NAS Synology DS412+

NAS Synology DS412+

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction

Synology profite également de la disponibilité du processeur Intel Atom D2700 pour mettre à jour ses NAS haut de gamme. Le DS412+ en fait naturellement partie et grâce à sa capacité d’accueil maximale de quatre disques durs, il est ainsi paré à héberger jusqu’à 12 To de données.

DS412+g.jpg

Ainsi ce nouveau CPU permettra à ce NAS d’atteindre des débits exceptionnels surtout si les deux interfaces Ethernet sont couplées. Etant prioritairement désigné à intégrer les petites et moyennes entreprises, il sera tout à fait envisageable pour une utilisation à domicile. Grâce à ses fonctionnalités avancées, on disposera d’un serveur DHCP, VPN, Syslog et toujours la meilleure application Cloud Station.

Le DS412+ ne fait pas l’impasse sur les fonctionnalités multimédia. Il gérera fort bien photos, vidéos et autres musiques sans oublier la solution de vidéo surveillance, l’antivirus intégré et le gestionnaire de téléchargement.

Alors le DS412+ saura-t-il convaincre  grâce à des performances ultimes tout en respectant un budget maîtrisé ?
{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

Choisir un NAS peut s’avérer plus compliqué qu’on ne le pense. De nombreux fabricants ne cessent de faire évoluer leurs produits et proposent des modèles toujours plus rapides, fiables et aux fonctionnalités encore plus riches. Mais cette variété peut désorienter les plus novices qui faute d’expérience, pourraient faire l’impasse sur certains services.
Synology propose une gamme de NAS parfaitement adaptée à tous les besoins. On retrouve chez la marque trois catégories clairement dissociées :

flecheGrandes entreprises
flechePetites et moyennes entreprises
flecheParticuliers et très petites entreprises

On retrouve également une déclinaison de cette dernière catégorie dénommée « De la maison à la petite entreprise ».

4i0mjt6tkjk7dffvzzgo.jpg

Le DS412+ se situe dans la gamme des petites et moyennes entreprises. Mais sa position tarifaire lui permet d’être accessible aux particuliers. Le NAS vise avant tout les performances élevées et Synology annonce des débits supérieurs à 200MB/s à condition d’utiliser l’agrégation de lien supporté par les deux interfaces réseaux équipant le DS412+.

Comme tout équipement destiné à être utilisé en milieu professionnel, la fiabilité est la préoccupation majeure. Le DS412+ se doit d’assurer la disponibilité la plus grande possible et ses interfaces Ethernet supportent le « Fail Over ». Au cas où l’une d’elle serait indisponible, la seconde prendra le relais rapidement et automatiquement.

Concernant les disques durs, le DS412+ dispose de tiroirs extractibles hot-swap permettant l’échange à chaud contrairement au DS411+II. Il est donc possible de remplacer les unités de stockage sans qu’il faille mettre l’appareil hors tension.

Le DS412+ embarque la technologie SHR (Synology Hybrid Raid) lui offrant flexibilité et évolutivité. Cette fonctionnalité permet au NAS d’étendre le volume de stockage simplement car l’appareil se charge de lui-même de maximiser l’espace en fonction de la capacité des disques.

Le nouveau NAS de chez Synology ne pourrait prétendre au rang d’équipement pro sans une offre applicative de haut niveau. Et en effet, le DS412+ a de quoi se substituer à un véritable serveur grâce à son serveur Web intégrant les bases de données MySQL et le langage PHP. De plus, on retrouve un véritable serveur de messagerie compatible Webmail, une plateforme de vidéo surveillance et un serveur VPN. Mais le NAS héberge aussi un service LDAP remplissant le rôle de contrôleur de domaine même s’il est compatible avec les environnements Microsoft Windows Serveur.

Le DS412+ est aussi paré pour les solutions virtuelles grâce au support des technologies iSCSI, Vmware, Hyper-V et Citrix.

Enfin on retrouve l’ensemble des fonctionnalités dédiées à la gestion de l’énergie comme l’indispensable mode veille, la planification de marche/arrêt et aussi le réveil via le réseau. Synology confirme donc sa volonté de proposer des équipements dont le coût de fonctionnement sera contenu. 

Présentation extérieure


Au déballage, le DS412+ fait belle allure grâce à un élégant châssis noir mais en plastique reprenant un design cher à la marque relevé par une façade amovible à l’effet miroir.

cys07g2zbrf44gyzyz5l.jpg
Les dimensions du NAS sont optimisées pour un modèle de quatre baies avec seulement 23 cm de profondeur pour 20cm de largeur et 16cm de hauteur.
2rtl55hnllrfhqz6dkiu.jpg

Sur chaque côté le logo de la marque est extrudé. En plus d’apporter une touche esthétique réussie, ces évents facilitent l’extraction de l’air chaud généré par les composants internes de l’appareil.

En nous attardant sur la façade, nous ne pouvons cacher notre déception de découvrir un simple cache amovible en plastique dont les points de fixation s’insèrent entre les supports des disques. Sans que cette conception soit pénalisante pour la qualité générale du NAS, elle ne répond pas à nos attentes pour un appareil de cette gamme. Une porte verrouillable aurait été bien plus adaptée.

roayqjcpozl94xq5k49q.jpg
Sur le côté droit de la façade, on distingue un interrupteur de mise sous tension également non sécurisé, un port USB-2 et les classiques LED témoin d’activité. Alors que Thecus nous a largement convaincu en intégrant sur son N2800 un panneau de contrôle lumineux à l’intégration parfaite, Synology utilise encore ces LED esthétiquement dépassées.

87xlrf945kx64v6miy81.jpg
En enlevant le bout de plastique faisant office de façade, on découvre les quatre baies hot-swap. Même si les tiroirs sont compatibles avec les unités de stockage au format 2.5 pouces et qu’ils bénéficient de systèmes d’absorption des vibrations, nous préférons très largement les systèmes de la concurrence nettement plus robustes comme ceux de Qnap. Ceux du DS412+ étant intégralement en plastique.

y82yg59yppyzv7ah9f83.jpg
Si ces supports sont un excellent compromis pour les boîtiers de PC économiques, ils ne sont pas à la hauteur d’un NAS haut de gamme professionnel.

4li2syeplvai7ntpg5ea.jpg
A l’arrière du DS412+, deux superbes grilles (toujours en plastique) protègent les deux ventilateurs de 92mm. On retrouve la prise d’alimentation, deux interfaces Ethernet, un connecteur e-SATA et deux USB en version 3.

Présentation intérieure

En ouvrant le châssis, on apprécie une certaine qualité de conception car la carte mère est isolée des emplacements réservés aux disques durs ce qui aidera grandement à la fiabilité du NAS. Alors qu’elle était positionnée sous les disques durs dans le DS411+II, elle prend désormais place verticalement sur le côté : un choix nettement plus judicieux.

p3x3ol3sjyhgc67rsxzf.jpg
Par contre l’armature servant de squelette au châssis est en dessous de nos attentes car il manque de robustesse et de rigidité. Nous insistons sur le fait que même si le DS412+ ne répond pas entièrement à nos critères particulièrement élevés pour un équipement de cette gamme, il bénéficie toutefois d’une qualité de fabrication de très bonne facture garantissant d’excellentes prestations.
mtgzjmm2jt1m621b5bu2.jpg

En effet, nous gardons à l’esprit que Synology de part sa position de leader se doit de proposer des produits supérieurs sur tous les points. Si le châssis du DS412+ nous a semblé améliorable, la carte mère embarquée est exemplaire.

eae42lcb5kwwh9j35gp3.jpg
Son PCB bleu ne laisse aucun doute quant au soin apporté à la partie électronique du NAS. Comme sur chaque matériel haut de gamme, on retrouve un système de refroidissement passif dédié au processeur, un module mémoire à la norme So-Dimm identique à ceux utilisés dans les PC portables et aucun fil n’est directement soudé sur la carte.

fwyer9z51lmgqindiqiy.jpg
Comme chez Thecus, Synology emploie de la mémoire flash pour héberger son système d’exploitation même si le DS412+ n’utilise pas un connecteur SATA mais une simple borne multi contacts.
On apportera une attention particulière au chipset dont l’impact sur performances reste majeur. Il s’agit ici du modèle de chez Intel référencé 82801 communément appelé ICH10R. Même si ce contrôleur est complet et performant, il nous semble important de ne pas omettre qu’il date tout de même de 2008.

kx3l9dycx05pi20outa8.jpg
Une fois le dissipateur du processeur démonté, on découvre le D2700 de Intel doté de deux cœurs physiques et de quatre unités de calcul grâce à la technologie Intel Hyper Threading cadencés à 2.13GHz. Il embarque 1MB de mémoire cache de niveau 2 et bien qu’il soit sorti fin 2011, il est déjà arrêté par le fondeur. A ses côtés, cohabitent 1GB de RAM DDR3 cadencés à 1333MHz.
fq0rqif6tm7ebhpy2igp.jpg
Enfin pour refroidir l’intérieur du NAS, deux ventilateurs de 92mm sont placés à l’arrière de l’appareil en extraction. Ils sont de la marque Y.S. Tech, référencés FD129225LL-N et peuvent tourner à 1900 tours par minute pour 36.3 CFM.
{mospagebreak}
{menu Installation et configuration}
Installation et configuration

Le DS412+ nécessite quelques étapes de configuration préalables avant qu’il ne soit disponible pour héberger des fichiers sur le réseau. Même si elles restent simples et accessibles aux néophytes, on préférait que les services de base soient disponibles dès la première mise sous tension de l’appareil.
On commencera par installer les disques durs sur leurs supports dédiés à l’aide des vis fournies. Leur  insertion dans le châssis s’effectuera sans heurts et un cliquetis indiquera le verrouillage du rack.

b3gdh39tb5qo0pmb22rl.jpgS’en suivent le raccordement de l’alimentation et du câble réseau à un switch ou à une box internet. Puis sur un PC connecté au réseau, on exécutera l’application Synology Assistant chargée de détecter le NAS sur le réseau.
Comme pour tous les produits de la marque, il est obligatoire d’installer le système de l’appareil appelé DSM. La procédure est identique à la mise à jour d’un firmware sous Microsoft Windows.

ly082bm0egxhhfasgiqn.jpgLors de la seconde étape, on indiquera un mot de passe administrateur, le nom réseau du DS412+ et on cochera éventuellement la case permettant de créer l’espace de stockage sans intervention.
Enfin, on pourra configurer l’adresse IP de l’appareil soit en mode DHCP automatique soit en mode manuel. Il faudra alors patienter quelques minutes pour que le paramétrage soit prit en compte et que le NAS redémarre et qu’on ait accès à la superbe interface de gestion du DS412+.
{mospagebreak}
{menu Interface de gestion}
Interface de gestion

Ce n’est pas un secret, l’interface de gestion des NAS Synology est ce qu’il se fait de mieux pour l’immense majorité des utilisateurs. Son accès se fait grâce à un navigateur internet et elle est digne d’un véritable système d’exploitation grâce à un système multi fenêtre. A titre de comparaison, l’interface des produits de la concurrence s’utilise plutôt comme un site internet.

ikbkocwdlc9tk7cch3we.jpg
D’ailleurs les points communs avec Windows sont nombreux. On retrouve l’équivalent du menu Démarrer, un gestionnaire de fichier « File Station » et aussi un panneau de configuration.

Des raccourcis modifiables sont présents sur le bureau et sur la droite, on (re)découvre des widgets eux aussi personnalisables indiquant l’état de santé du DS412+.

A la première connexion, un assistant de bienvenue propose la configuration des paramètres de base soit l’espace de stockage, les dossiers de partage puis la connectivité depuis internet. Toutes ces options sont également disponibles dans chaque menu dédié.

tbocxs8ee8wmfjl33802.jpgLe File Station est l’équivalent du poste de travail de Windows.
Il offre tous les outils nécessaires à la gestion des fichiers et même quelques fonctionnalités exclusives comme la gestion des fichiers ISO, la compression de fichiers ou le partage avec d’autres utilisateurs depuis le réseau local mais aussi internet.

Le panneau de configuration a lui aussi de nombreuses ressemblances avec celui du système de la firme de Redmond. Les outils sont répartis en quatre sections :

flechePartage de fichiers  et privilèges
flecheServices réseau
flecheSystème
flecheParamètres de l’application

natndc53ay7rpogglfx3.jpgLe centre de gestion de paquets permet d’installer des fonctionnalités supplémentaires comme une solution antivirus, des plateformes multimédia, de téléchargement et de vidéo surveillance.

De nombreux et puissants services sont également proposés : Serveur VPN, de messagerie, DHCP et même contrôleur de domaine (annuaire LDAP). 
{mospagebreak}
{menu Fonctionnalités avancées}
Fonctionnalités avancées

Le DS412+ dispose de très nombreuses options des plus intéressantes. Elles concernent pour les  plus basiques les dossiers partagés, la gestion de l’alimentation, le support de périphériques externes ainsi que les sauvegardes.

o9b6s2b9te1kbfwn1pab.jpgLes dossiers partagés reprennent les éternelles options utilisateurs et services. On peut ainsi autoriser ou refuser l’accès aux dossiers crées soit intégralement tant en lecture comme en écriture mais il est aussi possible de restreindre l’accès en lecture seule pour les  utilisateurs sélectionnés.
On peut également définir le ou les protocoles d’accès. Ils pourront être SMB, FTP ou Webdav pour les plus courants.

Concernant  la gestion de l’alimentation ou les options système dans leur globalité, on pourra paramétrer le mode veille, planifier la mise en marche du DS412+ selon un calendrier hebdomadaire et aussi activer le réveil depuis le réseau (Wake On Lan). On apprécie également les nombreux outils de surveillance capables de donner de précieuses informations sur chaque élément du NAS : charge processeur, mémoire, Ethernet, état de santé et températures des disques durs.
 idxr8hme8b25fjjywgnk.jpg  wfs4cqsrx5pt9sdglhgc.jpg

Comme les sauvegardes sont un élément essentiel de tout support de stockage, Synology inclut de nombreux outils dédiés afin d’effectuer tous les types de sauvegarde possible. On peut en effet configurer des tâches sur supports externes directement connectés aux ports USB ou e-SATA du NAS mais on peut aussi réaliser ses sauvegardes via le réseau. Le DS412+ supporte Rsync et Time Machine pour les utilisateurs  d’appareils de la marque Apple.

{mospagebreak}
{menu Fonctionnalités multimédia}
Fonctionnalités multimédia

Bien que le DS412+ soit orienté réseaux professionnels, il se révèle comme un NAS de premier choix pour une utilisation à domicile grâce à des applications qui s’avèrent être les plus convaincantes toutes marques confondues.

kyi5ru7qyqm09ix29fai.jpgL’audio station permet de réaliser d’importantes bibliothèques musicales et même écouter des radios diffusées sur internet est possible. L’application intègre un lecteur efficace car il permet d’écouter la musique contenue dans le NAS sans que le moindre lecteur soit nécessaire sur la machine s’y connectant.



Le photo station est exemplaire de part les fonctionnalités supportées. Il gère les galeries de photos partageables sur le net et fonctionne comme un site de réseau social car on peut les commenter. L’application intègre aussi un blog mais surtout un logiciel de retouche de photos digne des meilleurs outils disponibles sur PC.

uv3zwltkhyestrpr3fuc.jpgLe download station gère le téléchargement des fichiers avec autonomie évitant de laisser une machine fonctionner uniquement pour cet usage. L’outil supporte les protocoles de téléchargements les plus populaires comme Torrent, Usenet et gère parfaitement les flux RSS.



Enfin, le multimédia station permettra de diffuser des vidéos et musiques en utilisant le protocole DLNA. Le DS412+ est capable de transcoder certains flux audio  comme le FLAC ou l’OGG par exemple. Le surveillance station permet de disposer d’une véritable solution de vidéo surveillance si l’on dispose de caméras IP.
{mospagebreak}
{menu Fonctionnalités réseau}
Fonctionnalités réseau

Le DS412+ étant aussi dédié aux réseaux évolués, nous accorderons une plus grande attention sur ces fonctionnalités spécifiques car on retrouve des fonctions rarement disponibles bien qu’elles soient indispensables dans bien des environnements.
Ainsi le NAS dispose de :

flecheDHCP
flecheVPN
flecheEmail
flecheLDAP
flecheSyslog
flecheCloud
 
33bi8qx9kyccz30iriwf.jpgLe serveur DHCP permet d’attribuer des adresses IP aux machines connectées au réseau. Le serveur VPN offre l’accès depuis internet exactement comme si on se situait sur le réseau local. Le serveur de messagerie supporte en outre les clients webmail. LDAP est un annuaire utilisé par les serveurs contrôleurs de domaine.
Grâce à lui, tous les comptes utilisateurs sont centralisés en un unique point du réseau et il devient donc inutile de configurer des comptes pour chaque équipement. Syslog récupère les informations relatives au fonctionnement des machines sur un réseau stockées dans des journaux d’événements.

36x0zbzf9kgc2p59qi7a.jpgMais la valeur ajoutée la plus intéressante des NAS Synology est la fonctionnalité Cloud Station. Cet outil retient particulièrement notre attention et nous ne modérons pas notre enthousiasme le concernant. Cet outil permet de synchroniser des fichiers entre le DS412+ et des PC s’y connectant.

Concrètement, Cloud Station permet de dire adieu aux supports de stockage nomades tels que les clés USB car peu importe le PC avec lequel on se connecte au DS412+, une unique application rend les fichiers disponibles y compris depuis internet en synchronisant le contenu de l’espace Cloud sur le PC client.

56jp1uk4jxs1hm8ktel6.jpgEnfin nous avons pu connecter le DS412+ en wifi grâce à un dongle USB. Une alternative intéressante au cas où l’on ne disposerait pas d’une connexion filaire.
Notre interface USB wifi a été détectée automatiquement tout comme les réseaux à notre portée. Il suffira simplement d’indiquer la clé de cryptage afin d’intégrer le réseau.

Une alternative séduisante démontrant la volonté de la marque de consolider de nombreux avantages face à la concurrence.

Le DS412+ inclut également différentes applications dédiées au monde du travail. OpenERP propose une puissante solution de gestion de stocks, de ventes et de ressources humaines.  Webalizer est probablement l’outil le plus puissant de statistique de fréquentation de site web que le NAS supporte avec les bases de données MySQL conjointement avec le langage PHP.

Au final, les services réseaux intégrés permettent au DS412+ de faire office de serveur complet à part entière. Il représente une excellente alternative pour les petites et moyennes structures.
{mospagebreak}
{menu Performances Gros fichier & Protocole de test}
Performances

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le NAS de 4 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.
Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.

Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).

Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB et FTP en lecture comme en écriture.

Concernant les mesures des interfaces USB et e-SATA, nous utilisons un SSD Crucial C300 de 64GB doté du firmware 0007 connecté grâce à un boîtier Akasa NoirS.


Performances Gros fichier

Gros fichiers SMB

qqmlmsbfzoizhi3omnua.png

Inutile de tergiverser, le DS412+ assure les meilleurs débits que nous avons pu mesurer dans cette gamme de NAS. Le processeur Intel Atom D2700 pourtant mis à la retraite par le fondeur assure d’excellentes prestations notamment en RAID 5. On constate une constance des débits du DS412+ indiquant que le NAS ne connaît aucune faiblesse en SMB.

Gros fichiers FTP

fp6c83p19vgnh9q2n8ea.png

Nous avions déjà constaté que le serveur FTP des NAS Synology ne brillait pas par ses débits quelque soit le modèle testé. Le DS412+ ne déroge pas à la règle et les débits via ce protocole atteignent une saturation dès 85Mo/s en lecture et 55Mo/s en écriture sur les gros fichiers. {mospagebreak}
{menu Performances Petits fichiers}
Performances Petits fichiers

Petits fichiers SMB

zrietgu9der4z0xddrsr.png

Alors que la majorité des NAS sont capables d’offrir des débits rapides sur les gros fichiers, la différence se joue sur les petits fichiers.
Or, le DS412+ domine l’intégralité des NAS que nous avons pu tester. En effet rares sont les modèles capables d’assurer plus de 40Mo/s sur ce type de transfert.

Ici le DS412+ réalise des prouesses en écriture avec des débits supérieurs à 60Mo/s faisant de lui la référence en termes de performances. Même le Thecus 2800 pourtant équipé du même processeur atteignait tout juste 60Mo/s en écriture de petits fichiers en RAID 0 et 40Mo/s en lecture. Le DS412+ s’offre presque 10Mo/s supplémentaires en écriture.

Petits fichiers FTP

mn7lswp9wscuhq7km6ia.png
Comme pour les gros fichiers, le serveur FTP de chez Synology est largement inférieur face au protocole SMB car inutile ici d’espérer dépasser 30Mo/s en écriture et on dépasse péniblement les 50Mo/s en lecture.
{mospagebreak}
{menu Performances IOPS}
Performances IOPS

Mode séquentiel

xqusjy3be1wlgfqix1pi.png

Nous nous intéressons aux IOPS soit le nombre d’accès que le DS412+ est capable de supporter en une seconde. Plus il est élevé et plus le NAS sera performant. Nous atteignons ici presque 1000 IOPS en écriture pour des fichiers de 4K et frôlons 1500 IOPS en lecture. Ce sont des valeurs dix fois supérieures à celles d’un disque dur conventionnel seul.

Mode aléatoire

kf4phb18htbkr8jqo0fa.png

En mode aléatoire, les IOPS sont logiquement moins élevées et nous mesurons environ 50 IOPS en Raid 5 en écriture contre 120 en lecture. En Raid 0 sur deux disques durs, le DS412+ assure 72 IOPS en écriture et 139 en lecture alors que la moyenne des NAS deux baies moyen de gamme oscille vers 50 IOPS en écriture pour 90 en lecture.

Synology réussit ici le pari de proposer un NAS aux performances de très haut vol et rares sont les produits capables de le concurrencer sur ce point mais Qnap renversera-t-il le classement avec sa future gamme ?
{mospagebreak}
{menu Performances Interfaces USB/e-SATA}
Performances Interfaces USB/e-SATA

Nous mesurons également à la demande de nos lecteurs les débits des interfaces USB et e-SATA. Sur cette dernière, le DS412+ est performant.
6z8ama5j4113aimihx9c.png

Par contre, notre graphique ne contient pas d’erreurs puisque malgré nos nombreux tests, les débits observés sur les ports USB-3 sont inférieurs à ceux des ports USB-2.

Nous avons bien entendu consulté Synology pour leur faire part de nos mesures et il nous a été répondu que les performances pouvaient être largement amputées en fonction du contrôleur USB/SATA employé.

Il sera donc impératif de choisir un modèle  « compatible » si l’ont souhaite utiliser les ports USB-3 du DS412+.
{mospagebreak}
{menu Consommation et nuisances sonores}
Consommation et nuisances sonores
 
Nous relevons la consommation électrique à la prise du NAS.

6aymc8ks0yx7128620vf.png
Eteint le DS412+ consomme tout de même 4 watts. Au démarrage il atteindra des pics de 57 watts avec quatre disques durs mais restera dans une moyenne de 41 watts en utilisation toujours selon la même configuration. Un disque consommant 7 watts, il suffit d'en déduire la consommation par soustraction.
7pf6eqrmwoxidxaonr8d.png

Nous mesurons enfin le niveau sonore du NAS à un mètre de l’appareil. Notre environnement sonore étant de 35dB, le DS412 assure une excellente discrétion avec 35.3dB en utilisation courante et 35.6dB au démarrage.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion
 
Amateurs de performances pures et de débits supérieurs, le Synology 412+ est à ce jour le meilleur choix possible sur ce  domaine. Nous avons été particulièrement enthousiasmés par nos mesures. Il s’est même révélé plus rapide que notre Netgear Ultra 6 pourtant capable d’accueillir jusqu’à six disques durs.

l4e6hnhla4ektrc9sdew.jpg
De plus, le DS412+ se distingue grâce à de nombreux outils exclusifs tels que le serveur DHCP, Syslog, mail et  VPN. Mais surtout c’est toujours la fonctionnalité Cloud qui se montrera rapidement indispensable car elle permet de retrouver ses fichiers peu importe la machine depuis on accède au NAS y compris depuis internet. Les utilisateurs nomades ne trouveront pas une meilleure alternative tant celle-ci est simple pratique et efficace d’autant plus qu’elle conserve l’historique des modifications des fichiers.

La grande force des NAS Synology et pas seulement du DS412+ réside dans son interface de gestion exemplaire. Proche de par sa conception de Microsoft Windows, elle séduira une immense majorité des utilisateurs qu’ils soient néophytes ou confirmés. Son système multi fenêtre se montrera  probablement plus convaincant face aux marques concurrentes.

Bien que le DS412+ se désigne pour équiper les entreprises en premier lieu, son rapport qualité prix le rend également des plus approprié pour une utilisation chez les particuliers exigeants. Car proposé dès 550 euros, il ne nous fait aucun doute qu’en vue des performances et des fonctionnalités supportées, le DS412+ sera probablement une des références absolues.

Nos seules déceptions concernent la qualité de fabrication du châssis ainsi que l’interface USB-3.
 En effet, nous aurions largement préféré un boîtier plus robuste et mieux sécurisé. Les racks des disques durs sont de simples supports en plastique et la façade n’est qu’un cache amovible à l’utilité des plus discutables. La gestion de l’USB-3 qui ne saura pas exploiter tous les périphériques. Nous espérons que prochainement grâce à une mise à jour du DSM, ce petit souci sera  corrigé même s’il ne nous empêche absolument pas de recommander sans modération le DS412+ qui surpasse une de nos précédentes références, le DS411+II.


fleche Des performances, des vraies!
fleche Rapport perfs/prix
fleche Interface de gestion
fleche Fonctionnalités avancées réseau
fleche Qualité de fabrication du châssis
fleche Débits USB-3

Share