Mardi, 16 Juillet

Dernière mise à jour16/07/2019 06:51:45 AM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS NAS Synology DS712+

NAS Synology DS712+

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

59hardware

Du NAS économique aux modèles d’excellence, Synology propose une solution de stockage réseau répondant à toutes les exigences. Après un test du DS411+II doté de quatre baies des plus concluant, nous découvrons à présent le DS712+ capable d’accueillir un maximum de deux disques durs.

Synology présente donc un nouveau produit orienté une nouvelle fois utilisateurs exigeants car le DS712+ s’annonce comme un NAS « tout-en-un » à hautes performances et évolutif.

C’est donc dans ce sens que nous allons parcourir l’ensemble des ses fonctionnalités afin de déterminer s’il tient toutes ses promesses.

{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

Présentation extérieure

1wv400luzmcqlm13xume.jpgLe DS712+ est un équipement informatique permettant de stocker et de partager des fichiers sur un réseau. Il permet ainsi de bénéficier d’un espace dédié aux données sécurisé, performant et évolutif.
Ce NAS accueillera donc jusqu’à deux disques durs via deux emplacement dits « hot-swap ». Ils pourront donc être insérés ou extraits sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir le châssis de l’appareil.

De plus, grâce à la technologie RAID, ce NAS est doté de puissants mécanismes orientés performances ou sécurisation des données contenues.
Afin de maximiser ses capacités d’intégration jusqu'aux environnements virtuels, le DS712+ intègre la norme iSCSI permettant d’utiliser l’espace de stockage réseau comme disque dur interne conventionnel.

La grande force du DS712+ réside dans ses possibilités d’extensions car accompagné du module DX510, le NAS peut alors gérer cinq unités de stockage supplémentaires.
Enfin, en plus de bénéficier de nombreuses fonctionnalités dédiées à la gestion de l’énergie, le DS712+ embarque les outils nécessaires afin de répondre à absolument tous les besoins.

Présentation intérieure

 xuw8ls6hhm9wt8go2rk3.jpg  osyy27wzphii03u7yetx.jpg


L’appareil intégralement noir mat bénéficie d’un châssis en acier et seule sa façade comme sa face arrière sont en plastique. A l’avant, on retrouve les deux baies où prendront place les disques durs. A leur gauche, sont disposés deux boutons : celui d’alimentation puis un autre permettant l’exécution d’une tâche de sauvegarde préalablement définie.
On distinguera également un connecteur USB-2 ainsi que trois LED chargées de témoigner de l’activité du NAS.

A l’arrière, on retrouve un imposant ventilateur de 92mm chargé de refroidir les composants internes. En dessous, prennent place les différents connecteurs : alimentation, interfaces réseau, USB-2 et eSata.

 db0h536odjhjk0wlyc04.jpg  irc8ihdlrxmb6r9o9lcl.jpg


A l’intérieur du DS712+, nous pouvons découvrir une conception irréprochable. Dans le fond du châssis, siège la « carte mère » de l’appareil sur laquelle sont refroidis passivement le processeur comme le chipset. On remarquera également le module de mémoire vive au format SO-DIMM.

Ce ne sont pas moins de un Giga octets installés garantissant théoriquement de très bonnes performances. Celle-ci répond à la norme DDR3 et fonctionnera à la vitesse de 1066Mhz pour un CL de 7.

k66n72kgtmxhs5prq1tf.jpg gmyr10lcog2tfg3kfhlc.jpg

Sous le radiateur de droite surplombant le circuit imprimé, est installé un processeur de chez Intel, l’Atom D425, une puce mono-core performante gérant l’hyper-threading soit deux cœurs virtuels cadencés à 1.8Ghz. Elle intègre également 512KB de mémoire cache de niveau 2 et gère les instructions 64 bits. Son TDP maximal est de 10 Watts seulement.

 59ja4j4d09qcxz1xcgqf.jpg  elnmr36hpeg28wfcf71i.jpg

L’Atom D425 est secondé par un chipset de chez Intel également, le 82801IR dont le rôle est d’assurer la gestion de 4 bus PCI, de l’USB, des interfaces réseau ainsi que différentes fonctionnalités orientées gestion de l’énergie, prise en charge de l’audio mais aussi du RAID.
La qualité de l’ensemble est donc d’un haut niveau assurant une excellente fiabilité de l’appareil.

Fonctionnalités

fleche Surveillance Station
fleche Formats de compression : MJPEG, MPEG-4, H.264
fleche Photo Station
fleche Audio Station
fleche Serveur multimédia fleche DLNA/UPnP
fleche Prise en charge de la PS3/Xbox 360
fleche Download Station
fleche Serveur iTunes
fleche Serveur d'impression
fleche Centre de packages
fleche Directory Server
fleche Protocoles réseau CIFS AFP NFS FTP WebDAV iSCSI Telnet SSH SNMP
fleche Type de RAID pris en charge : JBOD, RAID 0, RAID 1, RAID 5, RAID 6, RAID 10
fleche Intégration de domaine Windows ADS
fleche Sauvegarde réseau
fleche Sauvegarde de bureau
fleche Sauvegarde Time Machine (Mac)
fleche Sécurité
fleche FTP sur SSL/TLS
fleche Blocage IP automatique
fleche Pare-feu
fleche Sauvegarde réseau cryptée sur Rsync
fleche Connexion HTTPS
fleche Notification par email
fleche Notification par SMS
fleche Prise en charge du DDNS
fleche Prise en charge d'IPv6
fleche PPPoE
fleche Moniteur de ressources
fleche Gestion des onduleurs
fleche Marche/Arrêt programmé
fleche Ports HTTP/HTTPS de l'interface de gestion personnalisée
fleche Hibernation du disque dur
fleche S.M.A.R.T.
fleche Synology Assistant
fleche Synology Data Replicator

Bundle

15jt5o3t1vfvajcvj1q7.jpg jzth7i3kvimtwe46iqar.jpg

Synology soigne l’emballage de ses produits. Celui-ci est largement à la hauteur de la qualité de l’appareil. Comme pour la majorité des NAS, le DS712+ est accompagné de son alimentation externe, de son câble Ethernet, d’une clé de verrouillage des disques durs, d'un CD-ROM et son certificat de garantie. Le DS712+ disposant de deux interfaces réseaux, Synology aurait pu faire l’effort de fournir deux câbles.

{mospagebreak}
{menu Installation}
Installation

Afin de permettre au DS712+ d’héberger de fichiers sur le réseau, il faudra configurer l’appareil nécessitant le choix entre plusieurs options.
La première étape consiste à installer les disques durs dans le NAS. On prendra soin de visser les disques durs sur leurs tiroirs dédiés. Leur insertion s’effectuera alors sans peine dans le châssis.

m5iaxycpcgka8x5jckfh.jpgEnsuite, on branchera le câble réseau ainsi que le connecteur d’alimentation de l’appareil pour le mettre sous tension. Diverses LED clignoteront durant le démarrage et resteront allumées lorsque le DS712+ sera disponible.

La seconde étape est d'installer sur un PC connecté au réseau l’application Synology Assistant. Cette dernière détectera le NAS permettant d’accéder à sa console de gestion.
Nous pouvons alors procéder à l'installation du firmware, à la configuration de l’interface réseau puis de l’espace de stockage. Le NAS sera enfin prêt à être utilisé.

 bo624mt5920kbj874fxm.jpg  gbjmxs6uhlvbr87wbm65.png


Si le DS712+ est connecté à un modem/routeur, les paramètres réseaux seront automatiquement définis. Sinon, on pourra indiquer l’adresse IP à utiliser manuellement.

Il sera ensuite impératif d'installer le firmware disponible sur le CD fournit. Les utilisateurs pourront préférer télécharger directement la denière version sur le site du fabricant. Cependant afin de s'assurer d'utiliser une version adéquate, on recommandera d'utiliser la première solution. Le DS712+ étant capable de se mettre à jour automatiquement.

Interface de gestion DSM 3.2

9coh9l980nmwp64j3plx.png


Toute intervention sur le DS712+ passe par la console de gestion du NAS. Celle-ci permet la configuration des paramètres systèmes, de l’espace de stockage, des services et des applications embarquées.


Elle se présente comme bien des systèmes d’exploitation. Alors que la concurrence opte souvent pour un simple menu, Synology se démarque en proposant un système multi fenêtres auquel est joint une barre des taches tout comme Microsoft Windows. Cependant cette dernière prend place en haut de la fenêtre. Il est dommage de ne pas pouvoir la déplacer en bas ou sur les côtés.

2vti24b3sa2ireovnpxj.pngLe système DSM bénéficie d’un gestionnaire de fichiers appelé « File Station », d’un panneau de configuration, d’une aide intégrée et de divers outils de supervision. Il est donc équipé en conséquence pour  que son utilisation soit en théorie pratique, rapide et efficace.

Cependant il nous a semblé que les diverses options auraient pu être mieux organisées. Car on retrouve dans le menu « Démarrer » du NS712+ des raccourcis dédiés au système.

Or le panneau de configuration inclut également une section du même nom. D’autre part, le serveur de messagerie est placé dans les applications au lieu des services réseaux (où figure le serveur web).

Enfin un outil de sauvegarde est présent dans la section réseau et non pas dans applications. Comme on peut le constater afin d’uniformiser la présentation de son panneau de configuration, Synology a réalisé un vrai pèle mêle de ses outils au détriment de l’efficacité.

Espace de stockage


La troisième et avant dernière étape permettant de rendre le DS712+ utilisable sur le réseau consiste à configurer l’espace de stockage.
Un assistant peu explicite guidera l’utilisateur dans cette  tâche. Il propose deux choix : « Rapide » et « Personnalisé ».
Le premier évite de choisir un mode RAID car le NAS optera pour la meilleure solution en fonction du nombre de disques durs installés.

 t8v9pvumxzbbtrdfrra2.png  15myzl4kvlqkyw89dgbz.png

La seconde laisse la possibilité de personnaliser l’espace de stockage intégralement. On commencera alors par définir un volume unique ou multiple. Comme pour les partitions de nos PC, l’avantage d’utiliser plusieurs volumes permet d’en dédier un au système et un autre exclusivement réservé aux utilisateurs.
Ainsi en cas de modification, certains paramètres du NAS comme les packages seront conservés.

 1hrw7wycygcqkggglqu3.png  hlqfo97lxcnlng5qb5g6.png

Ensuite on sélectionnera le nombre de disque à inclure dans le volume et on décidera du mode RAID à  utiliser. Malheureusement, Synology n’apporte aucune  information concernant cette étape. Ainsi les utilisateurs novices seront sans doute perdus entre les différents choix possibles à moins de consulter au préalable l’aide incluse. Il aurait été avantageux de bénéficier d’illustrations permettant la compréhension de la technologie RAID.

Enfin l’assistant propose d’effectuer une vérification des disques afin de détecter d’éventuels clusters inutilisables. On terminera alors par définir la capacité de notre  espace de stockage.

iSCSI


Les utilisateurs avancés opteront probablement pour la technologie iSCSI permettant de virtualiser le volume de stockage. Initialement prévu pour centraliser toutes les ressources dédiées au stockage sur l’ensemble d’un réseau, iSCSI permet également la « convertion » d’un disque réseau en un disque local.

 krgpjcghth0t599zosdh.png  ilhd4wtaltetx90wlj8p.png


Concrètement, les utilisateurs ne passent plus par le voisinage réseau pour accéder à leurs dossiers car ceux-ci sont « vus » par leur PC exactement comme un disque dur traditionnel interne.
Synology a su rendre cette technologie accessible à l’ensemble des utilisateurs grâce à un assistant simplifiant grandement la mise en place. Ce dernier configure automatiquement le service « Target » (activation de la fonctionnalité iSCSI) puis l’espace de stockage dénommé « Lun ».

Services de partages de fichiers


umgi5bxxkdtn5a93eziv.pngEnfin la dernière étape indispensable à l’utilisation du DS712+ concerne la création d’un ou de plusieurs dossiers de partage.

On prendra soin d’indiquer son nom et de valider afin qu’il soit aussitôt disponible. Toutefois Synology propose éventuellement aux utilisateurs de cacher le dossier crée et de le crypter. Il est également possible d’utiliser les ACL afin de contrôler très précisément son accès.
Enfin, on retrouve l’option d’indexation rapide. Cette fonctionnalité est identique à la recherche instantanée incluse dans les systèmes d’exploitation Microsoft depuis Vista.

{mospagebreak}
{menu Fonctionnalités}
Fonctionnalités du DS712+

Maintenant que le NAS est accessible, nous pouvons parcourir les fonctionnalités gérées. On retrouve ainsi des outils réservés au réseau mais aussi ceux dédiés aux fichiers multimédia et autres solutions de sauvegarde.

Services réseau

Les services réseaux permettent la mise en place de fonctionnalités telles qu’un serveur web mais aussi des outils consacrés à la sécurité.
On peut ici définir des accès au DS712+ via terminal, SNMP ou Web. Concernant la sécurité, on apprécie particulièrement la présence d’un vrai firewall et d’un mécanisme de protection par blocage d’adresses IP. Synology propose également deux outils facilitant l’accès au NAS depuis internet.

rwalryk1ax66j0a2b69i.pngLe serveur FTP est dédié au transfert de fichier. Ce protocole né avec internet autrefois indispensable est désormais délaissé au profit de programmes plus intuitifs basés sur des interfaces web et autres  « Cloud ».
Toutefois le service développé par Synology  reste complet car toutes les options essentielles sont présentes. On peut par exemple limiter le débit des transferts, autoriser l’accès public ou  encore restreindre le nombre de connexions simultanées  afin d’anticiper d’éventuels risques de saturation.

Serveur Web

zyph4uwjtda9oljq7b0z.pngLe serveur web disponible dans le DS712+ est exemplaire. Si installer un tel service sur un PC traditionnel découragera les utilisateurs les moins patients, Synology offre ici une application à la portée des débutants.
Il suffira d’activer l’option puis de placer les fichiers du site crée dans le dossier dédié.
Les fonctionnalités ne s’arrêtent pas la car sont également disponibles le support du langage orienté web PHP ainsi que la célèbre base de donnée MySQL. Ces outils sont en effet indispensables pour les plateformes telles que Joomla, Wordpress et autres forums.

Sécurité

e3xidbfp3z4clzkcxty8.pngAu sujet de la sécurisation du DS712+, Synology voit les choses en grand en intégrant un firewall digne de ce nom mais probablement peu accessible au grand public. Il est en effet préférable de maîtriser les concepts liés aux ports réseau afin de configurer correctement l’outil.

Le DS712+ étant un équipement très haut de gamme, il est donc capable de s’intégrer dans les milieux professionnels dotés d’un serveur contrôleur de domaine. Pour rappel ce type de serveur gère et centralise l’intégralité de la sécurité d’un réseau.

Serveur de messagerie

gv8m3gx61omtg43phoi8.pngSynology intègre également un serveur d’email séduisant car sa configuration est à la portée de tous.
Cet outil reste un atout indéniable pour ce type d’équipement car les utilisateurs bénéficient alors d’une solution permettant d’envoyer et de recevoir des mails.
Un tel service permet également de réaliser une plateforme de sauvegarde d’emails provenant d’autres prestataires.



Système

Afin de configurer les options système et s’assurer du bon fonctionnement du NAS, le DS712+ est équipé de très nombreux outils. L’utilisateur a donc l’opportunité d’intervenir sur l’interface réseau, les alarmes sonores, les remontées d’information ou encore la gestion d’énergie.

Réseau

nwl9bwotqdz9m68wtd7s.pngLe DS712+ consacre une large partie à ses deux interfaces réseau. Elles supportent le DHCP permettant l’automatisation de la configuration des adresses IP.
Elles gèrent le protocole IP v6 dont le basculement mondial entre la version v4 actuelle et cette dernière est prévu cet été.

Les Jumbo frames permettant d’accélérer le transfert de gros fichier est aussi présent. Le DS712+ peut aussi être directement connecté au net sans passer par un routeur puisqu’il supporte le protocole PPPoE.

Personnalisation

yhqw598u9abtyma9ax8o.pngL’interface du DS712+ peut également être personnalisée. Les couleurs de l’écran d’accueil pourront alors être modifiées. L’utilisateur pourra même utiliser une photo personnelle en fond d’écran. On note également le support multi langue. La console d’administration sera disponible selon la nationalité indiquée.

Accessibilité

Toujours dans le but de renforcer la confidentialité et la sécurisation du NAS, on pourra modifier les ports d’accès et activer le protocole HTTPS. Si la console d’administration reste inactive, elle se déconnectera automatiquement après une période configurée. On évite ainsi qu’une tierce personne accède à la configuration du NAS en cas d’oubli de déconnexion.

 81vihe4b2ahbtrv83f5d.png  nh72h0gr3rynj5c5lz23.png

L’accès au navigateur de fichiers peut-être journalisé. Il devient alors possible de surveiller les accès toujours pour s’assurer qu’une personne non autorisée accède à cette application.
A propos d’applications, celles activées peuvent être individuellement paramétrées afin qu’elles deviennent accessibles sur internet via un port dédié. 

Cette possibilité est rendue possible grâce à un adressage de ports spécifiques. Synology  restreint les risques  d’intrusions toujours grâce au protocole HTTPS que nous recommandons d’activer systématiquement.

Horloge interne

9q7wn2k0ejz4rmrcyf5j.png L’horloge interne sera configurée automatiquement via un serveur de temps (disponible gratuitement et simplement sur internet). Mais l’utilisateur peut bien sûr paramétrer manuellement le fuseau horaire, la date et l’heure du DS712+.





Supervision

Comme les utilisateurs ne souhaiteront pas surveiller leur appareil continuellement, un système d’alarme efficace est inclut. En plus d’alertes sonores paramétrables, le DS712+ propose diverses méthodes afin d’avertir par email et sms les personnes souhaitées. Le type d’événement sera précisé comme le changement de configuration, de mots de passe, de températures trop élevées ou encore d’espace disque saturé.

Gestion de l'alimentation

b5oimd2yuegxfcz36p86.pngUn NAS étant voué à être sous tension continuellement, il devient alors indispensable de maîtriser sa consommation énergétique.
Bien qu’intervenir sur la vitesse des ventilateurs n’a que peu  d’impact, les utilisateurs apprécieront de pouvoir démarrer le DS712+ via le protocole WOL (Wake On LAN). L’appareil sera alors démarré via son interface réseau.

On retrouve comme pour tous les équipements haut de gamme la possibilité de planifier la mise en marche en l’extinction de l’appareil selon un calendrier hebdomadaire. Ce dernier est fort bien conçu car la fonctionnalité ne limite pas une seule configuration par jour comme on le rencontre souvent sur d’autres NAS concurrents.

 pk1u28enf022i5bzb5rt.png  owicbf2kep40x1eu794q.png

Les disques durs  sont eux aussi concernés par la gestion de l’alimentation. Ils peuvent passer en mode hibernation après une période d’inactivité précisée par l’utilisateur. Les unités de stockage s’arrêteront donc si elles ne sont pas sollicités.

Périphériques externes

ygl8mscdunvq15f28cjq.pngPuisque le DS712+ bénéficie de connecteurs USB, il devient donc capable d’assurer le rôle de serveur d’impression au cas où une imprimante sera connectée. Celle-ci deviendra accessible à tous les utilisateurs du réseau.

Autre fonction très intéressante, il est possible  de sauvegarder le contenu d’un support  de stockage externe automatiquement grâce au bouton dédié de la façade du DS712+. Concrètement, on branche par exemple un disque dur externe ou une clé USB, et celui-ci sera directement dupliqué dans un dossier du NAS après pression du bouton prévu à cette intention.

Paramètres sytème

Au cas où il serait nécessaire de restaurer les paramètres système du DS712+, les utilisateurs pourront au préalable sauvegarder la configuration stable de l’appareil pour la réinjecter au besoin.

v3i51yqyodc859yt7043.png 5tuv7plvu6a817c7qyc1.png

Enfin le firmware du NAS peut être mis à jour facilement car l’appareil se charge de vérifier la disponibilité de nouvelles versions automatiquement. Il suffira de valider le choix pour que l’opération s’exécute sans intervention. Les risques de mauvaise manipulation sont donc limités au maximum. L’utilisateur veillera simplement à ne pas éteindre l’appareil durant la mise à jour.

 mwoe94behfr2psd5mos0.png  13qyfpjupf6uouvcb5rq.png

Le DS712+ embarque également des outils concernant la supervision de l’activité de l’appareil. Un système de notification grâce à des « infos bulles » informe l’utilisateur en direct de divers événements. Synology offre aussi un panneau de moniteur de ressource retraçant le taux d’utilisation du processeur, des interfaces réseau et de l’utilisation de la mémoire vive.

{mospagebreak}
{menu Applications}
Applications

2qp20igtc1fc2h1yawqs.pngSynology fait la part belle aux contenus multimédia en intégrant de nombreuses applications dans son DS712+. On retrouve le protocole DLNA chargé de diffuser vidéos, photos et musiques sur le réseau.
Alors que bien des marques se contentent d’inclure la fonctionnalité sans réellement la rendre agréable à utiliser, Synology propose ici des applications particulièrement séduisantes.
Le serveur multimédia se charge des fichiers vidéos. Ils deviennent donc lisibles sur toute plateforme compatible DLNA. Au cas où le DS712+ hébergerait des modes de compressions incompatibles avec vos lecteurs, le NAS transcode la vidéo la rendant ainsi visualisable.

Audio Station

ww7aq4mzq4zddw7ts8qj.pngSi les vidéos sont fort bien gérées, Audio Station fait encore mieux en proposant une interface exemplaire. En plus de gérer une bibliothèque musicale locale, le DS712+ va encore plus loin en proposant un lecteur intégré mais aussi la possibilité d’écouter les webradios. Audio Station est un outil nous ayant beaucoup plus au point où il nous ferait presque oublier nos lecteurs habituels.


Photo Station

4q5ca593fjkcg07wn0wd.pngPhoto Station est également une autre application très réussie. Bien que gérer des milliers de photos puisse être un vrai calvaire, cet outil dédié à nos clichés pourrait  faire office de référence tant elle a su se montrer efficace.
Comparable à une plateforme de réseau social, il est possible de commenter les photos, de les partager sur les sites les plus populaires mais surtout, les utilisateurs peuvent enfin retoucher leurs clichés directement grâce au logiciel embarqué. Photo Station est donc la solution idéale à tous les photographes occasionnels comme avertis.

Download Station


8bvyt90r42d9xbibqxgl.pngSynology n’oublie pas les adeptes du téléchargement grâce à l’application Download Station.
Bien qu’esthétiquement réussie et gérant de nombreux protocoles comme Torrent, NNTP, http et FTP, on regrette qu’à ce jour il ne soit pas possible d’intégrer Download Station à son navigateur internet préféré grâce à des extensions.



Surveillance station

umzfeldp8rza4euk1tn1.jpgUne dernière application a particulièrement retenu notre attention : Surveillance station. Connecté à une caméra IP, le DS712+ se comporte en une véritable plateforme de surveillance. Elle se désigne toute adaptée à une utilisation tant personnelle que professionnelle puisque le NAS peut gérer jusqu’à vingt caméras.
Afin de tester le module Surveillance Station, nous avons basculé le DSM en version 4 pour que notre caméra gracieusement prêtée par Synology, une Vivotek PZ8121W soit reconnue.
Notre modèle capable d’effectuer une rotation horizontale de 300° et 135° verticalement gère le format H.264 avec une résolution de 720x576 pixels pour un taux de 25 images par seconde.
Elle bénéficie en plus  d’une capacité de grossissement x10,  de la prise en charge du son en AAC.

y3yyvf3nythcdirteojc.jpgSa connectique est également très complète puisqu’elle dispose en plus de son port ethernet, d’une sortie vidéo composite, d’une entrée micro et d’une sortie son.
Ainsi cette solution de vidéo surveillance ne se limite pas à enregistrer la vidéo en continu car elle est munie de différents dispositifs intelligents.

En effet l’application Surveillance Station est capable d’analyser le contenu filmé en direct grâce à la détection de mouvement. Elle donc déclencher l’enregistrement en conséquence.
Bien que le logiciel puisse interpréter les scènes filmées, les fonctions de base de surveillance sont disponibles. L’utilisateur peut prendre le contrôle de la caméra depuis un pc ou tout équipement nomade tel que les smartphones à la condition qu’il soit connecté au net.

 44o8l138kw5fui95bixf.png  qvjpqpylfquo8a7c2umu.png


Puisque la Vivotek PZ8121W est motorisée, il est possible de programmer des balayages à intervalles réguliers. L’utilisateur peut ainsi définir jusqu’à quatre points de passage lui permettant de parcourir un panoramique totalement personnalisé.

 


Concernant les possibilités d’enregistrement, les options sont aussi riches que variées. Car en plus de pouvoir programmer précisément les plages horaires souhaitées,  l’utilisateur pourra paramétrer une zone de détection sur la vidéo. En cas de mouvement, l’enregistrement aura alors lieu. L’intelligence du programme ne se limite pas à cette possibilité car elle peut aussi constater l’absence d’une personne mais aussi d’un objet.

 6chcorxf36860pygu8af.png  pc839713trxca58zkwm5.png


rez9hzhisak77bat7nqm.pngSurveillance Station va encore plus loin puisque l’application ne se limite pas à enregistrer de la vidéo. Elle peut aussi avertir les utilisateurs par mail, sms ou messagerie instantanée des événements observés.
Enfin les vidéos enregistrées sont facilement consultables grâce à un journal d’événement indiquant la date de l’enregistrement, sa durée et la raison du déclenchement.

Finalement, les utilisateurs souhaitant surveiller en vidéo leur domicile ou tout autre environnement trouveront grâce au DS712+ une solution clé en main accessible, simple d’emploi et surtout très complète.

8ggkq2tooxbc9aaxilfw.pngSurveillance station possède tous les atouts afin de disposer d’un système de surveillance fiable et professionnel. Accéder à sa caméra via internet permet de visualiser en direct avec une excellente qualité d’image la scène filmée. De plus les outils intelligents ont su se montrer convaincants concernant leurs performances et leur pertinence. La détection de mouvement par exemple fonctionne parfaitement. Notre caméra n’avait aucun mal à suivre notre chat cobaye.




Sauvegardes

s10ze51k6oh7mt1zomcd.pngIl suffit de s’imaginer perdre photos et vidéos de mariages, baptêmes, naissances ou tout autre événement important d’une vie pour se rendre compte à quel point il est crucial de sauvegarder nos précieux fichiers.
Il en est de même pour les professionnels utilisant bases de données et autres suites bureautiques où il n’est pas pensable de perdre l’intégralité de leurs fichiers.
C’est pourquoi Synology comme bien d’autres marques concurrentes intègrent dans leurs produits des solutions de sauvegarde efficaces mais surtout fiables et simples à restaurer.
 
Le DS712+ est capable d’accomplir ce type de tâche grâce à un excellent outil. Les sauvegardes peuvent être réalisées localement sur un disque dur externe connecté à l’appareil en USB. Le NAS peut également être dupliqué sur un autre modèle de la marque.

4ddp4lubba9ne4mye7be.png mhogytqwf6zw1pzh4xlq.png


On utilisera alors la sauvegarde réseau. Mais au cas où l’on ne disposerait pas d’un autre NAS Synology, il reste possible d’utiliser un serveur Rsync. Une dernière option offre la possibilité d’utiliser le service payant Amazon S3.
Un assistant guide l’utilisateur à configurer sa sauvegarde. Une fois choisi le type local ou réseau, on indiquera la destination des fichiers copiés puis le contenu à sauvegarder. Au cas où des applications installées sur le DS712+ reposent sur un base de données MySQL, l’assistant de sauvegarde propose d’en réaliser une copie.

jb3w737ctf6q2no1fvax.png 9d9vk17twy4r034p5sho.png

La dernière étape consiste à planifier la tâche selon un calendrier hebdomadaire très complet car en plus de pouvoir préciser les jours à désigner, il reste possible d’affiner l’heure de démarrage de la sauvegarde ainsi que sa fréquence.

 631k4ci75c96alu702yu.png  1gljfzb5pu2hkl3zhzjd.png

Bien que cet outil de sauvegarde soit excellent grâce à de nombreuses options et possibilités, nous regrettons qu’elle ne soit pas plus claire. Les utilisateurs néophytes seront peut-être perdus face à ces nombreux choix. Il aurait peut-être plus judicieux d’opter pour un système de « glisser/déplacer » de la source vers la destination puis une seconde étape dédiée à la planification. Mais le DS712+ étant avant tout voué aux utilisateurs exigeants, ce manquement n’est pas préjudiciable.

{mospagebreak}
{menu Performances JBOD & Protocole de test}
Performances

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le DS712+ de 2 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.

Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.
Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).
Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB et FTP en lecture comme en écriture.

Jbod gros fichiers SMB

7hp2hbu3vyfhu2t8eqix.png

Avec un comme deux disques durs, le DS712+ offre de très bons débits avec des résultats supérieurs à 90Mbps.

Jbod gros fichiers FTP

iyr4dpswtdgwqs33qa3p.png

Nous avions déjà pu démontrer lors du test du DS411+II que le serveur FTP embarqué montrait des performances peu convainquantes. Nous retrouvons logiquement des résultats similaires car le système d'exploitation est le même.
Si en lecture les débits sont bons avec plus de 90Mbps, en écriture, ils restent très corrects sur un seul disque avec plus de 40Mbps. Par contre, avec deux disques, on tombe sous les 30Mbps.

Jbod petits fichiers SMB

w8war39n0odw0g2bvrtx.png

Si nous pouvons mesurer des résultats similaires sur les gros fichiers tant en lecture qu'en écriture, il n'en est pas de même concernant les petits fichiers. Nous constatons comme sur bien des NAS de meilleurs débits en écriture qu'en lecture. Mais au dessus de 30Mbps, nous considérons ces mesures comme acceptables.

Jbod petits fichiers FTP

hsiozuetjzix1sj5305y.png

En FTP, les résultats s'inversent en comparaison avec SMB. Cette fois les meilleurs débits sont observés en lecture. On tombe malheureusement sous les 30Mbps.

{mospagebreak}
{menu Performances RAID 0 & 1}
RAID 0 gros fichiers

67e1525vecrpwyozn0oe.png

Les amateurs de performances pures privilégieront surement ce mode RAID au détriment de la sécurité des données.
Le serveur FTP embarqué du DS712+ confirme ses résultats inattendus avec seulement 44Mbps en écriture sur deux disques. Il devrait pourtant logiquement atteindre les autres débits mesurés.
Par contre en SMB, on dépasse les 100Mbps permettant de réaliser des  transferts conséquents  en un minimum de temps.

RAID 0 petits fichiers

i5tb6d635hl1bccs9hco.png

Si on occulte volontairement les transferts FTP, nous retrouvons des résultats proches du mode Jbod. Concernant un NAS haut de gamme, ces résultats décevront probablement les utilisateurs exigeants en termes de performances.


RAID 1 gros fichiers

ilgov2xy8du653dbqfsm.png

L'écriture sur deux disques en FTP reste problématique avec à peine 40Mbps alors que les autres mesures frôlent et dépassent les 90Mbps. D'excellentes valeurs indiquant que le RAID 1 sera probablement la meilleure option  à envisager pour ce DS712+.

RAID 1 petits fichiers

x03r43uy7qcka0x2lcm6.png

Nous retrouvons pour cette dernière batterie de tests des résultats similaires à bien des NAS: des débits variant entre 30 et 60Mbps ave un avantage pour l'écriture face à la lecture.

{mospagebreak} {menu Consommation & Nuisances sonores}
Consommation

mkwgpqk4ikiem09z9dwy.png

Nous avons mesuré la consommation électrique du DS712+ à la prise pour relever  15W sans disque dur installé. Avec une unité de stockage, nous atteignons 22W et enfin 28W avec deux disques.

Nuisances sonores

0tpopirj5z2cbkqavo9l.png

Le DS712+ est un des NAS les plus silencieux que nous ayons pu tester. Avec un environnement sonore de 35.8dB,  le fonctionnement de l’appareil est à peine perceptible car nous sommes passés à  35.9dB. Synology réussit ici à rendre son produit particulièrement discret car même en activité les grattements des disques durs sont bien contenus.

{mospagebreak} {menu Conclusion}
Conclusion nxai15r1nydxrgfg7par.png

Le DS712+ demeure le must de ce qui se fait en équipement de stockage réseau. Il bénéficie d’une excellente qualité de fabrication, d’un vrai système d’exploitation et de performances très correctes. Nous soulignons d’ailleurs un silence de fonctionnement remarquable et exemplaire.
Le nombre de fonctionnalités supporté reste impressionnant. Les modules dédiés aux contenus multimédia nous ont réellement séduits. Ils ont su montrer une efficacité telle qu’ils deviennent incontournables.  Gérer ses photos ou ses musiques n’a jamais été aussi simple et pratique.
d4c8f1w1a430cstage9t.jpg
Synology dépasse largement les services de base offerts par les NAS en proposant avec le DS712+ un vrai serveur multi fonction orienté Web. Ainsi le NAS ne se cantonne plus à un réseau local puisque toutes les fonctionnalités deviennent disponibles via internet. De plus, les outils dédiés à la sécurité présents permettent de garantir la confidentialité des accès comme du contenu.
Les outils orientés environnement professionnel sauront également convaincre les particuliers. La technologie iSCSI devrait vite se démocratiser en vue des immenses possibilités offertes. Le DS712+ est dès à présent paré. La section consacrée à la sauvegarde à su se montrer suffisamment polyvalente et complète pour assurer cette lourde responsabilité.

umzfeldp8rza4euk1tn1.jpgNous avons également apprécié à sa juste valeur la solution de surveillance vidéo. Elle représente une vraie alternative fiable, puissante et professionnelle face aux produits exclusivement dédiés à ce type d'application dont les coûts sont largement supérieurs.
On regrettera juste que le DS712+ pourrait être mieux organisé dans ses menus. Bien que les sections du panneau de configuration soient pertinentes, on retrouve des applications dans les services et inversement.

Les utilisateurs n’ayant jamais eu à configurer un tel équipement seront probablement décontenancés par autant de fonctions. Nous avons remarqué un manque d’informations et d’éclaircissements présents dans les différents menus du DS712+. Si cela ne dérangera pas les habitués de tels équipements, le NAS aurait gagné à être plus accessible aux débutants.
1q9l9curxtzzhb7iz2dd.pngSi ces différents points améliorables n’entachent pas la qualité certaine du produit, il restera légitime aux utilisateurs de se demander si le DS712+ vaut réellement les 450 euros demandés. Il faut de ce fait impérativement prendre en compte les formidables possibilités d’évolution de ce NAS.

Car s’il ne semble apparemment qu’un modeste « 2 baies », on n’oubliera pas que le DS712+ est capable de gérer cinq baies supplémentaires grâce à son module d’extension. Il rejoint alors les NAS les plus véloces aux possibilités de stockage hors norme.

Fort heureusement Synology segmente précisément sa gamme de produits. Le DS712+ se démarque grâce à un processeur plus véloce, à un nombre de Lun (unités de stockage iSCSI) plus important ou encore à un nombre d’utilisateurs connectés simultanément supérieur. Si de telles possibilités ne seront pas indispensables, les DS212 par exemple embarquent le même logiciel et donc les mêmes applications pour un coût bien moins élevé.

alt
alt
fleche La richesse des fonctionnalités
fleche Silence de fonctionnement
fleche Des applications convaincantes
fleche Tarif
fleche Organisation des menus
fleche Complexe pour le grand public
Share