Mercredi, 21 Août

Dernière mise à jour20/08/2019 08:09:44 AM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS Netgear ReadyNAS NV+ V2

Netgear ReadyNAS NV+ V2

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

59hardware

Fortement présente dans le domaine du stockage en réseau, Netgear est une compagnie américaine proposant une large gamme de NAS afin de répondre aux multiples exigences des utilisateurs.
Toujours soucieuse d’améliorer ses produits, Netgear ne cesse de renouveler ses équipements dans le but de simplifier l’utilisation et la configuration de ses appareils tout en les équipant de fonctions dédiées à la sécurité des données.

C’est donc dans cette optique que nous allons tester le NAS Netgear RND4000 plus communément appelé le ReadyNAS NV+ v2 soit une révision du NV+ doté notamment d’un processeur plus véloce ainsi que de connecteurs USB-3.

Ainsi après le test du Netgear ReadyNAS Duo v2 très séduisant grâce à son extrême simplicité d’utilisation, le NV+ v2 saura-t-il se montrer convainquant tant en terme de performances qu’en richesse de fonctionnalités?
{mospagebreak}
{menu Présentation}

Présentation

Le ReadyNAS NV+ v2 a comme ambition de permettre le partage d’une quantité conséquente de fichiers sur le réseau. Il privilégie également la sécurité et la préservation des données grâce à différents outils et technologies, notamment le célèbre RAID. Ce dernier permet de cumuler plusieurs disques durs en un seul et unique volume de stockage orienté performances et/ou sécurité.
Il vise également à offrir plusieurs fonctionnalités comme de réaliser différents types de sauvegardes des machines connectées au réseau. Et enfin, le ReadyNAS NV+ v2 est muni d’outils permettant la diffusion de flux multimédia.

Description des fonctionnalités

fleche 4 baies compatibles SATA et SATA2 hot swap
fleche Interface réseau Gigabyte
fleche Ecran LCD
fleche Connecteurs USB-2 et 3
fleche 256Mb de RAM
fleche Support des systèmes Windows, Mac et Linux
fleche Assistants intégrés
fleche Systèmes RAID X-RAID2, 0, 1 et 5
fleche Outils de management de volumes
fleche Système de journalisation des fichiers
fleche Gestion multi utilisateurs
fleche Services de partage de fichiers Windows,Mac, Linux et http
fleche Support du chiffrement SSL
fleche Outils de management et d’alerte système
fleche Fonctionnalités dédiées aux sauvegardes
fleche Console d’administration Web


Le ReadyNAS NV+ v2 bénéficie également d'une garantie constructeur de trois ans. Son prix de lancement inital est de 389.90 euros mais certaines enseignes le proposent déjà à moins de 330 euros.

Bundle

abjjettu27f81kcebg0g.jpg z79kj9rdfoog9hej4ax9.jpg

Le Netgear ReadyNAS NV+ v2 est livré dans un emballage cartonné identique au Duo v2. Il reste donc sommaire à l’image des fonctionnalités disponibles. Le package indique donc grâce à quelques icônes les capacités du NAS à savoir les services DLNA ou les connecteurs USB-3 par exemple.
L’arrière de l’emballage résume parfaitement l’appareil contenu: Le NAS se contente de centraliser les fichiers afin qu’ils soient partagés sur tout équipement capable de communiquer via SMB et DLNA.

Présentation extérieure

c35urxt3rscck1zclwwn.jpg dvh3jwi4wzf7j7afhd75.jpg
Le ReadyNAS NV+ v2 se présente sous la forme d’un boîtier luxueux dont la sobriété rappelle les équipements professionnels. Ses dimensions réduites lui confèrent une élégance certaine. Sa façade épurée présente une large surface en « mesh » dotée du nom de la marque. Cette dernière étant une porte masquant les emplacements dédiés aux supports de stockage.
A son sommet, nous retrouvons les habituelles fonctionnalités communes à bien des NAS : l’interrupteur de mise en marche, le bouton de sauvegarde rapide ainsi qu’un connecteur USB-2. En bas de la face principale de l’appareil, un écran affiche différentes informations et alertes.
yeakb8jgu8bp3w1uujh9.jpg fua3jh7m3poibohdmoba.jpg

A l’arrière de l’appareil, le ReadyNAS NV+ v2 se distingue avec la présence d’une imposante poignée. Celle-ci facilite le démontage de l’appareil car elle permet d’extraire la grande majorité des composants internes du NAS.
On retrouve un imposant ventilateur chargé de refroidir les disques durs. Le ventilateur installé dans le ReadyNAS NV+ v2 est un modèle de chez Delta Electronics référencé AFB0912HH. Son diamètre de 120mm lui permet d’assurer un refroidissement efficace. Il est capable de fonctionner jusqu’à 3200 rotations par minute délivrant ainsi 57CFM pour 38dB.
Sur la partie supérieure de la face arrière, on retrouve les connecteurs classiques dont celui d’alimentation et réseau. Ici Netgear franchit le cap de la dernière révision des interfaces USB puisqu’elle passe ici enfin en version 3.

Présentation intérieure

n9ff3zwmgimaui8kaw0l.jpg j0j7pm0fan0fj7kqzvjl.jpg
Nous découvrons à présent l’intérieur du ReadyNAS NV+ v2 pour y trouver une structure de type monobloc. Le châssis basique est bien conçu bien qu’on ait pu compter un nombre impressionnant de vis fixant les différents éléments.
4u38t6cip96dlu47ipc4.jpg xs3whtpem1lhikhmd7zk.jpg
Le circuit électronique du NAS embarque une puce de la marque Marvell du modèle 6282 cadencée à 1.6Ghz. On la retrouve dans la grande majorité des NAS quatre baies concurrents. La qualité d’assemblage et de fabrication est bien présente et elle ne comporte aucun défaut particulier.

{mospagebreak}
{menu Installation}

Installation

L’installation du ReadyNAS NV+ v2 ne diffère pas des autres modèles de la marque. Après avoir installé les disques durs sur leurs supports dédiés, on veillera alors à brancher le câble réseau puis celui d’alimentation.

raidar.png
On pourra enfin procéder à l’installation du logiciel RAIDar. Ce dernier étant indispensable à la configuration des options de base de l’appareil comme l’espace de stockage et des interfaces réseau.
4lnmi2cubxj1yys9xb80.png
RAIDar laisse à l’utilisateur le choix entre deux possibilités concernant l’espace de stockage. Il est possible d’opter pour le système X-RAID2. Cette technologie vise à simplifier un maximum la configuration du volume RAID. Cette dernière permet d’obtenir un appareil fonctionnel sans que l’utilisateur soit obligé de choisir parmi les modes RAID supportés par le NAS.
X-RAID2 définit un mode RAID en fonction du nombre de disques durs installés toujours en privilégiant la sécurité des données plutôt que les performances.
La technologie Flexi-RAID permet de choisir manuellement le type RAID à utiliser. Sont disponibles en fonction du nombre de supports de stockage le mode RAID 0, 1 et 5.
menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_5.jpg menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_6.jpg

A la première connexion au ReadyNAS NV+ v2 via l’interface de gestion Web, un assistant propose les paramètres essentiels du NAS.
La première étape permet de configurer l’horloge interne de l’appareil. Elle peut être définie automatiquement grâce à un serveur de temps (NTP) disponible sur internet. Sinon, l’utilisateur peut paramétrer manuellement le fuseau horaire, ainsi que la date et l’heure.
Lors de la deuxième étape, on renseignera une adresse email ainsi que le serveur de messagerie lié à celle-ci afin que l’utilisateur puisse recevoir les alertes émises par le ReadyNAS NV+ v2.

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_8.jpg menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_9.jpg
On configurera ensuite le nom du NAS tel qu’il apparaîtra sur les réseaux. Il est également possible d’indiquer un nom de groupe de travail auquel le NAS appartiendra.
La dernière étape est consacrée au compte administrateur du NAS. On prendra soin de définir le mot de passe de ce compte tout en renseignant le système de question/réponse permettant de retrouver le mot de passe en cas d’oubli.

{mospagebreak} {menu Management}

Management

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_11.jpg

Nous accédons donc à la page d’accueil de l’appareil. A notre étonnement, l’interface de gestion du ReadyNAS NV+ v2 est identique à celle du Duo v2. En effet elle ne bénéficie pas d’options supplémentaires. On retrouve donc une console esthétiquement très réussie et agrémentée d’icônes animées.

Partage

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_12.jpgPar défaut le ReadyNAS NV+ v2 propose deux partages : « Backup » et « Media ».
Chaque partage bénéficie de deux propriétés paramétrables : Son nom ainsi que sa description.
Concernant leur accès, le partage dispose d’un interrupteur de type « on-off » permettant d’activer ou non le service.
Enfin, il est possible d’activer le service DLNA permettant la diffusion des fichiers multimédia via une interface plus conviviale que le gestionnaire de fichier traditionnel.

On peut éventuellement affiner le type de fichier multimédia à diffuser soit : musique, photos ou vidéos.
Les utilisateurs avancés seront probablement décontenancés par une telle simplicité et si peu d’options.
Bien qu’elles soient suffisantes pour la plupart des besoins domestiques, elles restent bien en dessous des matériels concurrents.
Si nous trouvions ce mode simplissime pertinent pour un modèle deux baies de classe économique, nous la trouvons inadaptée à un modèle de quatre baies.

Navigation

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_13.jpgL’onglet « navigation » n’apporte pas de réelles options supplémentaires. La seule différence notable est le mode d’affichage des dossiers de partage. Celle-ci n’étant plus sous formes d’icônes mais se présente via une arborescence incluant l’interface USB de l’appareil.

Utilisateurs

Au premier accès de la page « Utilisateurs », un assistant propose la création d’un compte. Pour rappel, les fonctionnalités du mécanisme multi utilisateurs permettent de configurer la confidentialité des fichiers stockés sur le NAS. Ainsi l’utilisateur A n’aura pas accès aux mêmes dossiers que l’utilisateur B.
Il est aussi possible d’affiner les accès selon trois possibilités : aucun accès, accès seulement en lecture et enfin accès total tant en lecture qu’en écriture.
menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_16.jpg menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_15.jpg
Notre assistant permet donc d’indiquer un nom d’utilisateur, son adresse email ainsi que son mot de passe attitré.

Sauvegarde

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_19.jpg menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_18.jpg
L’onglet « Sauvegarde » permet au ReadyNAS NV+ v2 d’être sauvegardé sur un support tiers tel qu’un disque dur externe ou un PC distant. Il peut également servir de support de sauvegarde afin d’enregistrer les fichiers copiés depuis une machine appartenant au réseau.

Cette fois également, un assistant reprend les différentes options proposées par le menu. La première étape permet de définir le nom de la tâche de sauvegarde, sa source ainsi que sa destination. Chaque tâche de sauvegarde peut bien sûr être redondante car elle peut être répétée selon un planning établi.

Bouton sauvegarde

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_20.jpgLe bouton sauvegarde présent sur la façade de l’appareil peut être configuré dans cette page. Il suffit de lier une tâche de sauvegarde à ce bouton. Ainsi il n’est plus nécessaire de se connecter à l’interface du NAS pour réaliser une sauvegarde. Celle-ci étant possible directement depuis l’appareil.

Time Machine

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_21.jpgLes machines de la marque Apple peuvent également réaliser leurs sauvegardes sur le ReadyNAS NV+ v2 puisque ce dernier embarque le service Time Machine.
Cette fonction peut être limitée en capacité de stockage mais elle peut aussi être protégée par un mot de passe.


Modules complémentaires

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_22.jpgLes modules complémentaires offrent en théorie de puissantes possibilités d’extensions aux NAS. Ces derniers peuvent alors accueillir de nouvelles fonctionnalités comme par exemple héberger des bases de données ou bénéficier de services d’antivirus.

A ce jour Netgear propose uniquement un module dédié à la gestion d’albums photos. Les utilisateurs peuvent ainsi partager simplement et avec convivialité leurs clichés.
Nous avons malheureusement pu constater que bien des modules dédiés à d’autres NAS de chez Netgear étaient réalisés par des sociétés tierces et sont donc souvent payants.

Système

L’avant dernier onglet dénommé « Système » est bien plus synthétique que d’autres modèles de NAS concurrents. Celui-ci se présente en une unique page regroupant six fonctions :

fleche Matériel
fleche Volumes
fleche Réseau
fleche Alimentation
fleche Mises à jour
fleche Alertes

Chaque fonction regroupe au mieux trois ou quatre informations utiles mais qui satisferont difficilement les utilisateurs exigeants.
« Matériel » se contente d’afficher le modèle du NAS, son numéro de série, sa version de firmware et enfin le type de RAID employé.

« Volumes » aurait logiquement du contenir les informations concernant le RAID présent dans la section précédente. Elle est toutefois reprise ici tout en indiquant l’espace utilisé/disponible grâce à une barre graphique.
La troisième section permet de configurer la mise en marche comme l’arrêt du NAS selon une planification hebdomadaire établie par l’utilisateur.

La section « Mise à jour » offre des fonctionnalités intéressantes puisqu’il est ici possible de mettre à jour le firmware directement depuis l’appareil via internet. Il est aussi possible de rétablir les paramètres par défaut de l’appareil.
La dernière section permet de réaliser la remontée d’informations par email des différentes alertes émises par le ReadyNAS NV+ v2.

Statut

menu_netgear_reaydynas_nv_plus_v2_24.jpg

L’onglet « Statut » réduit à un minimalisme extrême indique des informations sur les disques durs : marque, modèle, température et capacités. On peut ici prendre connaissance de la vitesse du ventilateur du ReadyNAS NV+ v2 et aussi d’une température, probablement celle du processeur interne.
La seconde section présente un bref journal d’activité. Bien qu’il soit téléchargeable, celui affiché se présente en à peine quatre lignes. La encore, les utilisateurs auront bien du mal à se satisfaire de si peu d’informations.
{mospagebreak}
{menu Performances RAID 0 et protocole de test}

Performances et protocole de test

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le Netgear ReadyNAS NV+ v2 de 4 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.

Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.
Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).
Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB en lecture comme en écriture.

Performances gros fichiers RAID 0

On constatera une aberrance pourtant bien réelle sur ce graphique. Nous avons bel et bien pu configurer le NV+ v2 en RAID 0 avec un unique disque dur. Netgear aurait du indiquer un mode « Disque autonome » plutôt que d’induire en erreur l’utilisateur car le mode RAID 0 nécessite obligatoirement deux unités de stockage pour être réalisé.
On remarque également une perte de performances en utilisant deux ou trois disques par rapport à un seul disque. Ce phénomène ne devrait pourtant pas se produire car le RAID 0 est censé améliorer les performances !
Toutefois, nos mesures montrent qu’en multipliant les unités de stockage, les performances augmentent heureusement.
En écriture, les performances restent satisfaisantes avec une moyenne de 50Mo/s.

Performances petits fichiers RAID 0

mxck3b8xmn00u5zny2yj.png

Nous restons dans les moyennes observées avec ce type de processeur embarqué car nous relevons des valeurs proches de 30Mo/s. La encore, nous sommes étonnés de constater des performances supérieures en écritures plutôt qu’en lecture. Habituellement, ce sont les mesures en lecture les meilleures.

{mospagebreak}
{menu Performances RAID 5}

Performances RAID 5

Performances gros fichiers RAID 5

Nous mesurons des valeurs classiques soit toujours des valeurs proches de 30Mo/s en écriture et des valeurs supérieures à 70Mo/s en lecture en RAID 5 sur les gros fichiers.

Performances petits fichiers RAID 5

Le ReadyNAS NV+ v2 ne brille pas en RAID 5 sur les petits fichiers avec des valeurs inférieures à 30Mo/s tant en lecture qu’en écriture.

{mospagebreak}
{menu Performances RAID 1}

Performances RAID 1

Le mode RAID 1 devrait offrir théoriquement des valeurs très proches d’un disque seul. Dans le cas du ReadyNAS NV+ v2, on conseillera d’éviter cette configuration car les performances ne sont pas vraiment au rendez-vous. 30Mo/s en écriture comme en lecture restent des valeurs correctes pour une clé USB. Mais concernant un NAS, ces valeurs restent faibles.

{mospagebreak}
{menu Performances X-RAID 2 et consommation}

Performances X-RAID 2 et consommation

Performances X-RAID 2

Comme le ReadyNAS NV+ v2 embarque la technologie X-RAID 2, nous avons donc effectué une série de mesures concernant cette configuration. On constate ici des valeurs identiques au mode RAID 5 sans surprise car c’est probablement ce mode que le NAS a choisi avec nos quatre disques durs installés.

Consommation

Nous avons également effectué une série de mesures concernant la consommation électrique de l’appareil.
Vide, nous obtenons une consommation de 8 Watts. Ensuite nous passons à 14 Watts avec un disque installé, 22 Watts pour deux disques, 32 Watts avec trois disques et enfin 39 Watts avec quatre disques.

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion

Pour la première fois, nous avons éprouvons de sérieuses difficultés à cerner quel type d’utilisateur sera convaincu par ce modèle. Bien qu’il soit particulièrement simple à configurer, à utiliser et qu’il bénéficie de performances correctes, nous avons bien du mal à partager la vision de Netgear sur ce cas particulier.

6zdezzwa0xsn38w0mw83.jpgCertes, cette extrême simplicité nous a semblé pertinente sur un NAS muni de deux baies. Un public souhaitant un appareil fonctionnant aussitôt mis en marche y trouvera satisfaction. Mais sur un modèle capable d’accueillir jusqu’à quatre disques durs, nous ne sommes absolument pas convaincus par cette volonté de réduire autant les options embarquées.
Nous pensons que Netgear aurait du opter pour un système de double menus présent dans bien des logiciels : une version "par défaut" ultra simplifiée puis une autre "avancée" proposant alors une plénitude d’options et de fonctionnalités nettement plus détaillées.

Ainsi le RND4000 aurait pu convenir à tous les types d’utilisateurs. De plus nous avons relevé l’absence de plusieurs fonctions pourtant annoncées sur le site de la marque. Il n’est par exemple pas possible de se connecter au ReadyNAS NV+ v2 grâce au protocole FTP car l’appareil n’embarque aucun service de ce type. Nous n’avons pas su non plus localiser Squeezebox, iTunes server ou les règles ACL Windows…

Enfin, à moins d'être un fan inconditionnel du "brancher - utiliser", le ReadyNAS NV+ v2 n'aura pas su justifier son tarif.

fleche Simplicité d'installation et d'utilisation
fleche USB 3.0 présent
fleche Beaucoup trop de fonctions absentes
Share