Mercredi, 22 Mai

Dernière mise à jour21/05/2019 11:17:44 AM GMT

Vous êtes ici Articles Stockage réseau, NAS

Stockage réseau, NAS

Synology DS713+ & DX213

Envoyer Imprimer

Bien des NAS sont sujets à de sérieuses limitations en termes d’évolution de capacités de stockage faute d’un nombre de baies fixe. Synology a la solution et présente le DS713+, un modèle extensible dédié aux entreprises auquel on peut ajouter une unité d’extension tel que le DX213.

IMGP5612IMGP5591

 Le NAS Synology DS713+ est un modèle deux baies hautes performances grâce à son processeur double cœur et à ses deux interfaces Ethernet gigabyte configurables en agrégation.

Synology DS413j

Envoyer Imprimer

Résolument tourné grand public grâce à ses fonctionnalités dédiées aux multimédia, Le NAS Synology DS413j est un modèle quatre baies paré pour offrir des espaces de stockage des plus conséquents.

IMGP5631

Force est de constater que les NAS quatre baies abordables se font rares et pourtant, Synology fait le pari de proposer aux utilisateurs un modèle performant, complet, sécurisé et économe pour un tarif inférieur à trois cents euros.

En effet, ce type de NAS est généralement réservé aux entreprises même si cela n’empêche nullement les particuliers de s’équiper. Jusqu’à présent seul D-Link proposait un modèle qui plus est très convaincant, le DNS-345.

Pourtant les NAS capables d’accueillir jusqu’à quatre disques durs offrent des possibilités d’extension bien plus évoluées pour atteindre des capacités de stockage réellement confortable.

Le DS413j est notamment ouvert en particulier aux utilisateurs nomades pouvant se reposer sur « Cloud Station », une application indispensable pour disposer en tout lieu et en tout temps à ses fichiers. De plus elle reste accessible aux tablettes et autres smartphones.

Le spécialiste du stockage connu pour offrir une des meilleures interfaces de gestion profite de ce début d’année pour passer en version DSM 4.2 avec un lot de nouveautés que nous ne manquerons pas d’étudier.

Alors Le NAS Synology DS413j saura-t-il voler la vedette à notre référence actuelle le D-Link DNS-345 dans la catégorie des NAS quatre baies à petit budget ?

Synology_Logo_large

Synology a profité de la fin de l’année 2013 pour présenter sa nouvelle collection de NA très riche et variée pour répondre à toutes les demandes.

Parmi eux, le DS413j, un modèle capable d’accueillir jusqu’à quatre disques durs. Une réelle opportunité quand on prend la température du marché des unités de stockage dont les prix re-dégringolent.

Le premier avantage du DS413j est sa gamme tarifaire car proposé à moins de trois cents euros, il se désigne naturellement au grand public. Il pourra à son tour bénéficier d’un système de stockage conséquent et peut-être même détrôner le NAS D-Link DNS-345, référence actuelle dans cette catégorie.

IMGP2509Le DS413j reprend les lignes de l’excellent DS411+ que nous avions testé ici. Il se présente donc sous une forme plus ou moins cubique et le chargement des disques durs s’effectue par l’arrière. Mais cette fois ci à l’avant, la façade a le droit à un bouton de mise sous tension bien plus imposant.

La marque ayant récemment présenté son système DSM en version 4.2, la gestion de l’appareil se veut encore plus simple et accessible au grand public.  Elle intègre de nombreux outils dédiés aux contenus multimédia comme « Multimedia Station », « Photo Station », « Music Station » ou encore « Download Station ».

multimedia_platformOn pourra donc centraliser films, photos et autres musiques dans le DS413j et même déléguer lui les téléchargements autrefois réservés aux PC qu’il fallait obligatoirement laisser sous tension. Il est compatible avec de nombreux protocoles comme http, FTP, Torrents et autres peer to peer.

Au cas où l’on souhaiterait une solution de vidéo surveillance, il suffira de connecter le NAS à une ou plusieurs caméras IP sous réserve d’un nombre de licences suffisantes (qu’on peut acquérir à part). Ce dernier sera donc en mesure de piloter les caméra mais aussi d’enregistrer les vidéos obtenues.

On apprécie toujours autant la fonctionnalité « Cloud Station » garantissant l’accès à nos précieuses données via internet en toute sécurité. Cet outil a longtemps été notre référence en terme d’accessibilité des données puisqu’elle fut l’une des premières à proposer l’historique des fichiers.

cloud-stationIl suffit d’installer une simple application pour disposer au sein de son système d’exploitation d’un dossier systématiquement à jour. Mais depuis la sortie de l’exemplaire NAS OS 3 de LaCie, ce dernier a prit une avance considérable sur le domaine avec la technologie « Hybrid Cloud ». Elle permet d’utiliser un espace de stockage directement sur les serveurs de « Wuala » tout en gardant l’accès à son NAS.

Synology garde toujours la priorité sur la simplicité d’utilisation et de configuration des outils embarqués dans ses NAS. La marque réalise régulièrement de sérieux efforts pour que les débutants sachent prendre en main leur équipement rapidement.

A titre d’exemple, il suffit de taper dans la barre d’adresse de son navigateur internet « diskstation » afin d’entamer l’initialisation de celui-ci. Difficile de faire plus simple et efficace.

Dans le cadre d’une utilisation où la sécurité serait un point stratégique, le DS413j est équipé pour faire face à d’éventuelles tentatives d’intrusion. On appréciera par exemple l’encryption des unités de stockage mais aussi la présence d’un pare feu intelligent capable de bloquer des tentatives de connexions échouées trop répétées.

greenEnfin, le DS413j est doté de sérieuses fonctionnalités liées aux économies d’énergie. Non seulement il intègre un processeur économe mais ses diverses options lui permettent de planifier la mise en marche du NAS, de placer les disques durs en état d’hibernation et d’intervenir sur la vitesse du ventilateur. Ainsi au repos l’appareil ne dépassera pas les huit watts selon le constructeur.

Le NAS Synology DS413j semble donc paré pour offrir d’excellentes prestations tout en conservant un tarif raisonnable pour les particuliers souhaitant bénéficier d’un système de stockage important, complet en fonctionnalité tout en conservant une consommation électrique modérée.

Avec ses 18cm de hauteur pour 17cm de longueur et 23cm de profondeur, le NAS Synology DS413j est définitivement compact puisqu’il est capable d’embarquer jusqu’à quatre disques durs.

IMGP5629

Si la plupart des châssis de la marque ont du mal à répondre à nos exigences strictes faute d’utilisation de plastiques peu séduisants, le DS413j est plus convaincant car sa finition semble de meilleure qualité.

On apprécie tout particulièrement son look plus travaillé que les « boites » réservées à la plupart des modèles deux baies. Le mélange des couleurs gris métallique au blanc tout comme ses arêtes arrondies font bonnes impression.

Sa façade originale inclut un panneau de contrôle sur lequel se situent un bouton de marche/arrêt et six LED d’activité et de nombreux évents amélioreront la dissipation thermique.

IMGP5633

A l’arrière du DS413j, on retrouve le concept du 411+. Quatre vis à main ferment une trappe qu’on ouvrira afin d’installer les disques durs. Deux ventilateurs sont chargés d’apporter de l’air frais à l’intérieur du châssis. Ils bénéficient d’un fonctionnement dynamique régulé en fonction de la température des composants.

IMGP5634

Sur la partie basse, économies faites de part la présence d’une interface Ethernet gigabyte à laquelle s’ajoute un couple de connecteurs USB en version 2.0. Point de version 3.0 donc mais une alimentation externe déportée.

Présentation intérieure

L’ouverture de la trappe donne accès aux quatre supports chargés d’accueillir les disques durs.

IMGP5636

Ils sont constitués d’un plastique souple absorbant ce qui limitera les vibrations émises des unités de stockage.

On veillera à ne pas accrocher les câbles d’alimentation des ventilateurs en extrayant les caddies car on aurait vite fait de détériorer les contacts soudés sur la carte mère.

IMGP5639

Comme toujours chez Synology, la conception interne du NAS est très correcte. Si souvent la carte mère est placée verticalement sur le côté, dans le cas du DS413j, elle est fixée tout en bas. N’étant pas protégée, il faudra la aussi s’assurer de ne pas heurter un disque dur sur le PCB et éviter tout accident irrécupérable.

Une nouvelle fois le processeur est refroidi par un dissipateur directement soudé sur la carte. La qualité est au rendez-vous ce qui laisse entendre une fiabilité de très longue durée.

IMGP5643

Enfin, sous la façade, le bouton de mise sous tension et les LED sont alimentés par une ancestrale nappe plate.

Si le DS413j est améliorable sur quelques points secondaires, il faut bien reconnaître que pour un NAS quatre baies d’entrée de gamme, la qualité est bel et bien présente. La marque a donc su concevoir un appareil sans réel défaut et pleinement satisfaisant pour le tarif pratiqué.

Si les NAS Synology bénéficient d’une si bonne réputation, c’est avant tout grâce à leurs interfaces de gestion exemplaires.

Snap4

Le DS413j ne déroge pas à la règle car le système d’exploitation DSM est uniformisé sur l’ensemble des équipements de la marque.

On retrouve donc une interface multi fenêtre esthétiquement très travaillée et donc réussie. Un choix opéré par de rares marques et seuls les luxueux NAS produits par Asustor peuvent prétendre à autant de soin.

L’organisation est simple et donc des plus efficaces. Un bureau personnalisable saura accueillir les raccourcis vers les applications souhaitées tout comme les widgets situés sur la droite.

Snap13

Parmi les outils essentiels, on retrouve un panneau de configuration ressemblant à celui des systèmes d’exploitation Microsoft Windows et un gestionnaire de fichiers « File Station » comparable à l’explorateur de fichier de notre OS favori.

Au cas où l’on souhaitera personnaliser l’espace de stockage, un gestionnaire de disques un peu plus complexe que les autres outils du NAS. Seul LaCie offre un assistant d’une clarté redoutable sur ce point.

Snap5

Le centre de paquet mérite également une grande attention car c’est à travers ce menu que l’on pourra étendre les fonctionnalités du DS413j. Comparable à un mini Android Market, Le centre de paquet recèle de nombreuses options à installer d’un simple clic. Parmi nos préférées, figurent Cloud Station et Photo Station.

Qnap propose également une bibliothèque très riche mais au final, il faut reconnaître que celle de Synology est bien plus intéressante et fonctionnelle.
Pour bénéficier de la dernière version de DSM, il suffira quand elle sera disponible en version finale d’accepter l’installation via les notifications (si le NAS est connecté à internet).

Les nouveautés de DSM 4.2

303592_10151258827592897_935535667_nAinsi DSM 4.2 inclut un grand nombre de nouveautés visant à augmenter les possibilités et les performances du DS413j. Tout d’abord, le protocole de partage de fichiers réseau SMB passe en version 2.

AFP, le protocole dédié aux machines MAC devrait être 52% plus rapide et les durées de sauvegardes réseau (Network Backup, rsync et Shared Folder Sync) seraient divisées par deux !

Désormais les protocoles TFTP et PXE sont supportés. Ils permettant le démarrage d’une machine sans disque via le réseau.
La sécurité du DS413j sera renforcée grâce à la protection des attaques de type DoS (Denial of service) consistant à submerger une machine de requêtes afin de la rendre inaccessible.

Snap7Les utilisateurs les plus avancés apprécieront le planificateur de tâches permettant d’automatiser les actions voulues. Malheureusement, pour l’instant il est nécessaire de passer par la réalisation de scripts (shell Linux) ce qui rend cet outil inutilisable pour la majorité des « Windowsiens ».

DSM 4.2 supporte de « nombreux » adaptateurs USB Bluetooth. Si les débits seront jugés trop lents pour effectuer des transferts de fichiers, ils seront parfaits pour les hauts parleurs ou les casques audio compatibles. Dix modèles sont officiellement supportés.

Enfin Quick Connect l’application dédiée aux équipements mobiles bénéficie d’une compatibilité étendue. Elle intègre dorénavant DS Photo+, DS Audio et DS Cloud.

Du côté des packages, les plus populaires comme Cloud Station, Music Station, Photo Station et Download Station sont améliorés.

Snap11La suite Antivirus McAfee s’invite également sur les NAS Synology après avoir été intégrés par les excellents NAS Iomega. Alors qu’ils sont intégralement fonctionnels chez ce dernier, Synology se contente d’une simple version d’essai : Une grande déception.

On retiendra donc que DSM 4.2 apporte son lot de nouveautés appréciable même s’il ne s’agit pas d’une réelle révolution comme à su le faire LaCie très récemment avec son NAS OS 3. DSM 4.2 réussit son objectif d’améliorer les performances tout en augmentant le nombre de fonctionnalités.

 

raid0

 Commencons par le RAID 0 conçu pour offrir des transferts élevés. NAS économique oblige, les performances sont forcément en dessous des modèles haut de gamme. Toutefois face au D-Link, le DS413j s'en sort fort bien en le dépassant dans toutes les mesures sauf en lecture de petits fichiers où ils sont à égalité.

Les débits sont largement suffisants pour une utilisation confortable à domicile.

raid1

Le RAID 1 est souvent le mode de prédilection des NAS deux baies. Les quatre baies ont plus généralement recours au RAID 5. La encore le synology s'impose comme en RAID 0.

raid10

Le RAID 10 est également souvent employé sur les NAS quatre baies et même si les débits sont légers sur les gros fichiers, il sont pleinement satisfaisants sur les petits fichiers.

raid5

En RAID 5, tout va bien pour le DS413j qui confirme ses débits avec des valeurs correspondant à nos attentes soit plus de 30 Mo/s sur les petits fichiers et presque 70 Mo/s sur les gros fichiers.

raid6

Alors que le RAID 6 autorise la perte de deux disques simultanément, il est généralement réservé aux NAS haut de gamme. Le DS413j le gère fort bien avec presque 25 Mo/s dans l'exercice le plus exigeant: l'écriture de petits fichiers. Le D-Link lui ne supporte pas ce mode.

watts

Le NAS Synology consomme légèrement plus que le D-Link mais la différence reste faible. En plus d'accueillir jusqu'à quatre disques, le DS413j est économe en fonctionnement avec 32 watts en fonctionnement.

dB

Niveau sonore, c'est parfait. Le NAS Synology DS413j est des plus silencieux avec seulement 35.3dB. Il est donc à peine audible grâce à ses supports de disques durs très efficaces sur l'amortissement des vibrations.

Pour trois cents euros, le NAS Synology DS413j à quatre baies est sans aucun doute le modèle le plus convaincant de sa catégorie. Jusqu’à présent seul le D-Link DNS-345 permettait d’accéder à un système de stockage réseau avancé pour un tarif modéré.

IMGP5630

Grâce à une interface de gestion toujours aussi exemplaire, un châssis esthétiquement plaisant et un niveau de fonctionnalités digne des NAS haut de gamme, le NAS Synology DS413j devient la référence incontestée dans sa gamme. De plus les performances sont au rendez-vous et le DS413j surpasse dans la majorité des cas le DNS-345 de D-Link.

La nouvelle interface de gestion DSM 4.2 est probablement la meilleure à ce jour pour les particuliers car elle axe la majorité de ses outils vers les contenus multimédia. Cloud Station est toujours aussi indispensable aux utilisateurs nomades même si elle est désormais dépassée par l’Hybrid Cloud de LaCie. Le système d’exploitation des NAS Synology conviendra tant aux professionnels qu'au grand public.

Dans le cas du NAS Synology DS413j, il s’impose sans le moindre doute comme le NAS de référence grâce à un rapport fonctionnalités, capacité et prix imbattable. Null doute qu'il va faire parler de lui et il aura surement sa place dans notre prochain bestof NAS.

fleche Rapport qualité prix imbattable
fleche DSM 4.2 toujours plus efficace
fleche Silence de fonctionnement
fleche Pas de sortie vidéo
 

LaCie NAS OS 3 et le Hybrid Cloud

Envoyer Imprimer

LaCie, véritable référence dans le domaine du stockage, profite de ce début d’année 2013 pour présenter son nouveau système d’exploitation dédié à ses NAS : NAS OS 3.

Snap3


Bien plus qu’une simple mise à jour, NAS OS 3 est un événement en soit. Ses nouvelles fonctionnalités exclusives comme « Hybrid Cloud » vont révolutionner la façon d’accéder à ses fichiers et de les partager avec un niveau de facilité et de sécurité inégalé.

Best of NAS 2012: Semestre 2

Envoyer Imprimer

Noël est passé et pour les plus chanceux d’entre nous, les enveloppes garnies de beaux billets reçues pourraient être l’occasion de s’offrir un NAS.

intro_jpg

Capables d’héberger toutes les données et de les partager, ces machines ont tout pour remplacer nos ancestraux serveurs domestiques encombrants et énergivores.

Depuis des années, les fabricants ont parfaitement compris les besoins des utilisateurs en simplifiant à l’extrême les outils de configuration grâce à une interface de gestion redoutablement efficace.

Qnap TS-469L

Envoyer Imprimer

En plus de présenter son nouveau système d'exploitation Turbo NAS en version 3.8, Qnap décline sa gamme de NAS professionnels dont l'excellent modèle quatre baies dénommé en TS-469L.

IMGP5256


Ce nouveau modèle se distingue de son homologue de la gamme "Pro" en lui octroyant quelques concessions lui permettant ainsi de bénéficier d'un tarif plus compétitif.

Shuttle Omninas KD20

Envoyer Imprimer

Shuttle passe à la vitesse supérieure en proposant désormais un NAS pouvant accueillir jusqu’à deux disques durs : le Omninas KD20.

Shuttle-Omninas-KD20

Très attrayant grâce à un design proche des produits Apple grâce à sa couleur blanche et ses angles arrondis, le Omninas se positionne comme support de stockage en réseau accessible sur plusieurs points.

Simple à configuré grâce à une interface de gestion claire, lisible et compréhensible, le NAS de Shuttle privilégie les néophytes plutôt que de le noyer dans de nombreux outils techniques souvent réservés aux environnements professionnels.

Iomega StorCenter px2-300d

Envoyer Imprimer

Iomega numéro un du périphérique de stockage réseau présente son nouveau NAS deux baies destiné en premier lieu aux PME et aux entreprises décentralisées, le StorCenter px2-300d.

IMGP5218

Pensé et conçu hautes performances, le nouveau NAS deux baies de Iomega permet de disposer d’un espace de stockage de 6To. Il est d’ailleurs disponible avec ou sans unités de stockage en version 2To, 4To et 6To.

Le StorCenter px2-300d a été développé pour qu’il soit simple à installer et à utiliser sans pour autant limiter le nombre de fonctionnalités. Grâce à son processeur Intel Atom D525 cadencé à 1.8GHz et ses 2Go de RAM, il est parfaitement équipé pour délivrer un excellent niveau de performances.

On retrouve en effet le support de la technologie ISCSI, l’agrégation des liens via les deux interfaces Ethernet présentes sur l’appareil et la protection des données sera renforcée grâce au support de nombreux prestataires de services de sauvegarde en ligne.

En plus de bénéficier d’un mécanisme de baies extractibles à chaud, le StorCenter px2-300d profite d’une grande nouveauté, l’intégration d’une puissante application antivirus signée Viruscan en plus de prendre en charge Active Directory en environnement Microsoft mais aussi Linux et Mac.

Le StorCenter px2-300d sera également l’équipement idéal pour les utilisateurs itinérants car sa fonctionnalité Iomega Personal Cloud rend les données accessibles via internet. Il dispose de nombreux outils liés aux sauvegardes et saura piloter un maximum de seize caméras IP devenant ainsi une plateforme NVR de choix.

Après avoir présenté un NAS px4-300d quatre baies d’exception, Iomega le décline en version deux baies afin de répondre à tous les besoins. Et si la qualité approchera sans nul doute la perfection comme c’est le cas dans tous les produits de la marque, ce nouveau modèle ne devrait avoir aucun mal à devenir aussi une référence absolue.

 

Le StorCenter px2-300d reprend toutes les caractéristiques du StorCenter px4-300d à l’exception du nombre de baies passant de quatre à deux. Un choix des plus judicieux car tous les environnements ne nécessitent pas d’espaces de stockage aussi importants.

IMGP5213

Même s’il se désigne comme équipement d’entreprise, il trouvera également sans place dans les réseaux domestiques grâce à simplicité d’emploi et à ses fonctionnalités orientées réseaux sociaux.

La grande nouveauté du StorCenter px2-300d est l'intégration d'une véritable solution antivirus McAfee ViruScan, la ou sur les rares concurrents se contentent d'une application peut-être trop simpliste.

Les disques durs SATA viennent trouver place dans des baies extractibles à chaud et les données seront à l’abri de la majorité des incidents grâce aux différentes configurations RAID possibles mais aussi à ses outils de sauvegardes y compris Cloud comme Amazon S3 ou MozyConnect que nous avions testé ici.

Le StorCenter px2-300d disponible en 2, 2 et 6To vise des performances de haut niveau grâce à son processeur Intel Atom D5225 cadencé à 1.8GHz couplé à 2Go de RAM DDR3. Les débits pourront être boostés grâce aux deux interfaces Ethernet pouvant être jumelées grâce à l’agrégation de lien. 

On saura également profiter des VLAN et des jumbo trames. Et si l’on souhaite privilégier encore plus la rapidité, on pourra alors installer des lecteurs SSD bien plus performants notamment sur le plan des IOPS.

De nombreuses fonctionnalités sont réservées en priorité aux réseaux professionnels comme le support de nombreux protocoles garantissant l’intégration avec les systèmes Microsoft, Linux et Mac. La gestion de la technologie ISCSI décuple les possibilités au niveau des systèmes de stockage virtualisés. A ce propos le StorCenter px2-300d est compatible avec les solutions Vmware et Citrix.

Le StorCenter px2-300d est également conçu pour répondre aux normes draconiennes en matière de gestion d’énergie. Les disques durs bénéficieront du mode veille tandis qu’on pourra également planifier la mise en marche et l’arrêt de l’appareil. Le nouveau NAS de Iomega est compatible avec la technologie WOL et peut être mis en marche à distance.

Les données sensibles contenues dans le StorCenter px2-300d bénéficieront de diverses méthodes d’encryptions telles que RSA et BSAFE. Pour compléter la sécurité et la disponibilité des données, on retrouve la gestion des onduleurs, le support du SMART pour les unités de stockage et l’intégration d’outils de rapports et de remontées d’événements.

Si les caractéristiques techniques restent très proches du modèle quatre baie de la marque, le StorCenter px2-300d profite de la même qualité de fabrication et de finition. Un niveau proche de la perfection et bien meilleur que les NAS concurrents.

Présentation extérieure

Le StorCenter px2-300d s’impose comme un équipement d’exception et ses dimensions généreuses lui octroient une réelle prestance avec un format tour haut de plus de 22 cm de hauteur pour 21 cm de profondeur et presque 13 cm de largeur.

IMGP5222

Sa luxueuse façade intègre un véritable écran monochrome mais tellement plus lisible et agréable à consulter que les simples afficheurs des produits de la concurrence. Deux boutons autorisent la navigation en plus de l’interrupteur de mise en marche. Trois LED idéalement intégrées viennent compléter un panel où l’on découvre un connecteur USB 3.0.

L’accès aux disques durs s’effectue via la porte aux évents en nid d’abeille, le meilleur concept connu à ce jour pour garantir un flux d’air optimal et donc des températures adéquates. La porte du StorCenter px2-300d est verrouillable grâce à sa serrure placée discrètement sur le côté. Le capot gris est uniforme pour renforcer la sobriété du NAS. Les marques concurrentes auraient tout à gagner en s’inspirant d’un tel niveau de qualité.

IMGP5214

En ouvrant la porte, on distingue deux tiroirs destinés à accueillir les disques. Ils intègrent un système de blocage robuste et pratique. Régulièrement nous espérons pouvoir bénéficier de systèmes de montage sans outils mais dans le cas du StorCenter px2-300d, nous n’avons aucune remarque à formuler sur ce point même s’il faut utiliser un tournevis. Quand une conception est aussi soignée, elle se doit d’être mise en avant.

IMGP5224

A l'arrière du StorCenter px2-300d, on reste sur de l'acier brut, un élément bénéficiant moins de soins que la façade car l'on sera rarement amené à intervenir sur ce côté de l'appareil. Une grille laisse entrevoir le ventilateur chargé de refroidir les composants.

Au dessus une équerre PCI laisse deviner la possibiliter d'ajouter de futures cartes d'extensions et le panneau de connectiques est correctement organisé car les différents connecteurs sont bien espacés. On retrouve deux Ethernet, un VGA uniquement pour la maintenance et deux prises USB 2.0.

Présentation intérieure

L'intérieur du StorCenter px2-300d ne fait aucune exception sur la qualité.

IMGP5226

Tout est parfaitement ordonné, structuré et compartimenté. Iomega offre sans conteste à ses NAS un nivau de fabrication profesionnel où les exigeances sont sans pareil. La carte mère siège verticalement tandis que l'espace des disques durs est idéalement protégé grâce à une structure des plus robuste et à de nombreux évents facilitant l'évacuation du dégagement thermique. Seuls deux câbles dont le premier est gainé et sert à l'affichage tandis que le second alimente le ventilateur.

IMGP5229

La carte mère du StorCenter px2-300d est exempt de tout défaut. Les modules mémoires répondent au standard So-DIMM, le processeur Intel Atom D525 est refroidit par un imposant radiateur passif en aluminium. Iomega juge inutile d'équiper le chipset alors que chez les marques concurrentes, on préfère lui aussi l'équiper d'un système de dissipation.

Ainsi après avoir fait le tour du StorCenter px2-300d, nul doute ne fait que Iomega a une avance considérable sur la concurrence concernant le niveau de qualité du produit. C'est ici un matériel exemplaire que nous avons le privilège de tester et nous n'avons aucun doute sur la fiabilité de l'ensemble.

Le NAS saura digne de confiance pour des données cruciales et ce pour de très nombreuses années sans la moindre encombre.

L'interface de gestion du NAS StorCenter px2-300d est accessible depuis n'importe quel navigateur internet.

Snap1

Il privilégie les icônes au texte ce qui plaira particulièrement aux novices. En effet nul besoin d'être un expert réseau pour mener la bien la configuration de l'appareil. L'interface est claire, lisible et agréable à utiliser.

On retrouve la même interface que la version quatre baies soit sept menus donnant accès au service cloud, au système, aux savegardes, aux médias, au stockage et à la vidéo surveillance. Un dernier menu reprend toutes les options du StorCenter px2-300d.

Snap7

Le service Cloud permet d'accèder aux données du NAS depuis n'importe où à condition qu'on dispose d'une connexion internet. Si l'on dispose d'un routeur compatible uPnP, la configuration sera d'une facilité déconcertante car l e StorCenter px2-300d se charge automatiquement d'ouvrir les ports nécessaires et de translatter des adresses IP.

Iomega va encore plus loin en proposant le partage de certaines données via le Personal Cloud évitant ainsi la création de comptes utilisateurs invités sujets à d'éventuelles failles de sécurité. Le NAS se charge alors via un simple clic de souris d'envoyer un email contenant un lien, un login et un mot de passe révocable à tout moment par le propriétaire des fichiers.

Sans être aussi puissant que la version Cloud Station de Synology, Iomega Personal Cloud est tout aussi convaincant et s'avère une option incontourable pour tous les utilisateurs nomades.

Snap2

Le menu Stockage sera utilisé pour intervenir sur la configuration des disques. On peut créer des grappes RAID et des volumes de stockage très rapidement et on apprécie tout particulièrement l'illustration du NAS utilisée dans ces options.

Cela aide grandement à la compréhension des options disponibles plutôt que de vagues explications textes. Les protocoles incontourables sont tous intégrés dans le StorCenter px2-300d. Leur configuration est concentré sur l'essentiel ce qu'apprécieront les néophytes qui se subiront pas l'effet "usine à gaz" de certains autres NAS.

Snap5

Iomega croit en l'intégration de modules développés pour les réseaux sociaux de partage et c'est un vrai plus pour la marque car c'est la première fois que l'on assiste à de tels "privilèges". On aura plaisir à publier du contenu sur Facebook, Flickr ou YouTube simplement en déposant le fichier souhaité dans le dossier adéquat.

Le StorCenter px2-300d se chargera automatiquement d'envoyer le contenu. Ce procédé simplifie la publication et il deviendra vite incontourable aux fans.

Snap11

Nous sommes toujours aussi séduits par l'outil de sauvegarde du StorCenter px2-300d car si ce type d'application est souvent indigeste, Iomega a réussi le pari de rendre accessible la sauvegarde à tous. On sélectionne la source à copier, la destination et la fréquence à laquelle on souhaite accomplir la tache. Difficile de faire plus efficace.

Snap4

Nous découvrons enfin la partie antivirus signée McAfee ViruScan bénéficiant d'une interface professionnelle donc asez simpliste esthétiquement parlant. L'efficacité est une priorité et la version proposée ici par Iomega permet de configurer des mises à jours ainsi que des scans à intervalles réguliers.

Au cas où l'espace de stockage serait infecté, ViruScan est bien sûr capable de proposer plusieurs solutions comme l'effacement systématique, la mise en quarantaine ou la permission de résider.

Iomega a fait d'énormes efforts pour concevoir une interface de gestion plaisante à utiliser mais surtout parfaitement stable, puissance et efficace grâce à des fonctionnalités exclusives. A ce jour, les utilisateurs exigeants trouveront éventuellement le système multi fenêtre retenu par synology plus évoluée alors que d'autres préféreront la richesse quasi infinie des outils des NAS Qnap.

Mais vu la vitesse à laquelle Iomega progresse, il ne fait presque aucun doute que la marque saura égaler et même surement dépasser ces best sellers actuels.

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le NAS de 2 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.

Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.

Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).
Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB en lecture comme en écriture.
 
Performances Gros fichiers

Il est à présent temps de découvrir les performances pures du StorCenter px2-300d  en termes de débits.

gf

Concernant les gros fichiers, on atteint des débits très proches de la saturation d'une interface réseau gigabyte. Avec plus de 100Mo/s en lecture, le confort d'utilisation sera assuré y compris dans le cas où de nombreux utilisateurs se connectent simultanément au StorCenter px2-300d.

En écriture, les débits baissent très largement pour atteindre plus de 75Mo/s. La aussi, les performance sont très largement au rendez-vous.

La régularité des débits mesurés quelque soit le mode RAID retenu montre que le StorCenter px2-300d est parfaitement à l'aise dans tous les types de configuration.

 
Performances Petits fichiers

pf

Dans le traitement de petits fichiers JPG, le StorCenter px2-300d assure une prestation convaincante avec une moyenne de 35Mo/s en lecture et peut dépasser 50Mo/s en écriture.

L'Atom présent depuis déjà plusieurs années dans les NAS continue d'offrir des performances de premier ordre.

Performances IOPS

Mode séquentiel

seq

Sur des équipements destinés aux entreprises, les IOPS sont un facteur déterminant et ils doivent être élevés si l'on souhaite solliciter le NAS par de nombreux utilisateurs. Sans quoi des lenteurs pourraient survenir et diminuant d'autant la productivité.

Dans le cas du StorCenter px2-300d, plus de 1000 IOPS sont mesurés  en lecture quelque soit le mode RAID retenu et plus de 600 IOPS en écriture.

Ainsi le NAS deux baies dernière génération  de Iomega est digne de figurer parmi les NAS très hautes performances.

Mode aléatoire

 ran

En aléatoire, les mesures sont tout simplement hallucinantes car elles sont en  général divisées par dix. Et uniquement dans le cas des NAS Iomega, elles restent presque du même ordre qu'en séquentiel sauf en écriture ou les rendements sont légèrement plus bas.

La première fois que nous avions mesuré  de tels résultats dans le cadre d'un autre test, nous avions contacté les ingénieurs  de la marque pensant à une  erreur.

Preuve est faite avec le StorCenter px2-300d que  Iomega détient un savoir faire indéniable sur  ce  point.

Performances Interfaces

Les débits relevés montrent sans ambiguité que le support de stockage sert probablement de cache car on dépasse largement les performances possibles dans le cadre d'une utilisation classique.

interfaces

C'est une excellente chose car on atteint un niveau de performance excellent même si en USB 3.0, notre SSD reste limité par le système dans sa globalité.

watts

En raison de la présence d'un processeur Intel Atom D525, le StorCenter px2-300d est un peu plus exigeant en termes de consommation électrique avec 16 watts en veille.

Par contre en cours d'utilisation avec deux disques, le StorCenter px2-300d reste économe avec seulement 26 watts relevés.

db

Le StorCenter px2-300d demeure très silencieux avec seulement 36.9dB (l'équivalent d'une carte graphique au repos).

Une fois un ou les deux disques soustraits, on constate une augmentation presque inaudible du niveau sonore car le flux d'air généré par le ventilateur sort directement par les alvéoles.

Avec un tel niveau de qualité, le NAS Iomega StorCenter px2-300d se hisse directement à la première place des modèles deux baies.

IMGP5216

Il est en effet l'équipement le plus convaincant que nous ayons pu testé parmi plus de trente modèles.
Il deviendra à coup sûr une référence incontestée pour l'année 2013 grâce à une qualité de fabrication inégalée.

Sur le plan des performances, le processeur Intel Atom D525 est parfaitement adapté pour offrir des débits assurant un confort d'utilisation convaincant mais surtout on retiendra des capacités hors normes concernant les IOPS en mode aléatoire.

L'interface de gestion est également très bien conçue. Toutes les fonctionnalités essentielles sont là et en plus d'exclusivités des plus intéressantes pour les particuliers comme l'automatisation de publication sur les sites de réseaux sociaux et aussi la présence d'une véritable solution antivirus signée McAfee.

Si vraiment on souhaiterait parfaire une fonctionnalité du StorCenter px2-300d, ça serait éventuellement son système de modules applicatifs additionnels. On aurait aimé qu'il soit aussi riche et intéressant que celui proposé par certaines marques concurrentes.

Nous faisons entièrement confiance en Iomega pour que l'interface de gestion égale voire dépasse celle des best sellers actuels.

Proposé dès quatre cents quarante euros et garanti trois années, le StorCenter px2-300d fait surtout définitivement oublier le Thecus N2800 sur la même gamme de prix.Certes le prix semblera élevé pour les particuliers mais il faut impérativement dans tous les cas retenir que le px2-300d vaut largement son prix et demeure l'affaire à ne pas manquer.

C'est pourquoi nous le recommandons à tous ceux qui souhaitent un NAS d'exception ayant absolument tout pour lui.

 

fleche Qualité de fabrication exemplaire
fleche Performances
fleche Simplicité d'utilisation
fleche Silencieux
fleche Econome en énergie
fleche Fonctionnalité Cloud
fleche Fonctionnalités réseaux sociaux
fleche Peu de modules additionnels

Asustor AS-602T

Envoyer Imprimer

Le monde du stockage en réseau partagé accueille un nouveau venu : Asustor présentant un NAS dénommé AS-602T équipé de deux baies et embarquant un nombre de fonctionnalités capable de rivaliser avec les marques les plus prestigieuses telles que Iomega, LaCie et Synology.

En effet, le AS-602T s’apparente à un véritable coffre fort pour données numériques grâce au support de la technologie RAID, à ses nombreux outils de sauvegarde ainsi qu’à l’intégration d’options liées à la sécurité.

NAS 4 baies Fujitsu Celvin Q800

Envoyer Imprimer


Le Fujitsu Celvin Q800 est un NAS quatre baies aux promesses ambitieuses puisqu’il s’annonce comme étant la solution idéale de partage de fichiers selon la marque.

29o8uzta854cj3px03rj.jpg


Doté de quatre baies,  il sera à même de proposer des espaces de stockage conséquents soit 12To au maximum à ce jour en attenant la compatibilité avec les disques durs d’une capacité de 4To.

NAS 2 baies ICY BOX IB-NAS5520

Envoyer Imprimer

Alors que le NAS 4220 de ICY BOX était plutôt passé inaperçu, cette fois le spécialiste des accessoires de stockage revient pour tenter de conquérir le marché des NAS deux baies économiques grâce au IB-NAS5520.

59hardware

Cette fois, la marque innove avec la possibilité de connecter l'appareil directement à un PC grâce à son port USB 3.0 faisant de lui un super disque dur externe.

Qnap TS-269 Pro

Envoyer Imprimer

Qnap une référence mondiale du stockage réseau professionnel propose un nouveau NAS deux baies très hautes performances, le TS-269 Pro destiné en priorité aux entreprises mais aussi aux utilisateurs souhaitant disposer d'une alternative aux serveurs dédiés.

 

59hardware

Il s'agit donc d'un équipement tout-en-un capable d'accueillir jusqu'à deux disques durs soit jusqu'à huit Téra octets et embarquant toutes les fonctionnalités indispensables aux réseaux d'entreprises.

NAS 2 baies Synology DS213+

Envoyer Imprimer

Le leader du stockage réseau dévoile son dernier NAS deux baies, le DS213+ conçu pour offrir un haut niveau de performances tout en limitant sa consommation en énergie.

59hardware

Prévu pour une utilisation professionnelle en premier lieu, le DS213+ dispose d'un riche panel d'applications prévues à cet effet et permet de disposer d'un centre de sauvegarde afin de protéger les données.

NAS 2 baies D-Link DNS-320L

Envoyer Imprimer

Après avoir rencontré un franc succès avec le DNS-325, D-Link fait évoluer sa gamme avec le NAS deux baies DNS-320L, un modèle économique orienté Cloud. Ainsi grâce au service Cloud mydlink, le contenu du NAS est accessible depuis internet.

 

59hardware

Conçu en priorité pour une simplicité d'utilisation grâce à une console de gestion dotée de nombreux assistants, le D-Link DNS-320L tente d'établir le meilleur compromis possible entre fonctionnalités et accessibilité.

NAS 2 baies Iomega ix2

Envoyer Imprimer

Iomega présente son nouveau NAS, le StorCenter ix2 ayant pour ambition de s’intégrer tant au bureau qu’à domicile comme périphérique de stockage principal.

59hardware

Bien qu’ultra compact, le Iomega StorCenter ix2 peut accueillir jusqu’à deux disques durs. D’ailleurs la marque le propose vide mais aussi équipé d’une ou de deux supports de stockage allant de 1To à 6To.

NAS Qnap TS-1079 Pro

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction

Fiabilité, sécurité et simplicité d'emploi sont les maîtres mots du NAS Qnap TS-1079 Pro. Grâce à ses dix baies, son processeur Intel Core i3 et son interface Ethernet optionnelle 10 GbE, ce concentré de technologie autorise la réalisation d'un centre de stockage puissant et évolutif.

59hardware

Conçu pour intégrer les environnements professionnels, le TS-1079 Pro embarque les dernières technologies de pointe actuelles telles que IP-SAN (iSCSI) et les environnements virtualisés VMware, Citrix et Hyper-V. Sont au programme les innombrables outils et services habituellement fournis par Qnap permettant à son NAS de se substituer en un véritable serveur autonome.

Alors le TS-1079 Pro est-il dans le fond différent des NAS plus classiques? Sa configuration exige-t-elle un niveau de compétence plus élevé? Ses performances sont elles réellement au rendez-vous et offre-t-il un niveau de sécurité suffisant pour accueillir des données cruciales?
{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

4z9izp2dt59gf7emp7ue.jpgDepuis 2004 Qnap conçoit, développe et produit de nombreux équipements liés au stockage : les NAS, les solutions NVR (Network Video Recorder) et des lecteurs réseaux multimédia. Ces appareils de qualité ont acquis au fil des années une réelle notoriété auprès des utilisateurs, ce qui a permit à la marque d’atteindre sa position de leader grâce à des concepts innovants, des technologies robustes et éprouvées mais aussi des performances supérieures.

Si les gammes de produits destinées aux particuliers comme aux petites entreprises ne cessent de connaître une popularité fulgurante, qu’en est-il des équipements professionnels ?

Les solutions de stockage Qnap proposées aux professionnels se distinguent facilement grâce à la dénomination « Pro » de la référence de chaque produit concerné. Ils bénéficient logiquement d’un surplus de puissance ainsi que de nombreuses fonctionnalités avancées.

Le TS-1079 Pro est le NAS ultime dans la catégorie des modèles « tour » et se distingue donc des autres appareils au format « rack ». Grâce à ses dix baies extractibles à chaud et compatibles SATA 6Gbps,il est donc capable d’assurer des performances hors normes, d’offrir une fiabilité supérieure et des mécanismes de sécurité éprouvés.
j7c5sqwoszzi8tc4lkfk.png

C’est pourquoi cet équipement d’exception est l’un des rares capable d’assurer l’encryption des données suivant la norme AES 256 bits, le niveau de cryptage le plus élevé recommandé par les experts. Et pour garantir un niveau de sécurité efficace, sûr et flexible, de nombreux outils permettent la gestion des accès aux données.

En environnement professionnel, la disponibilité des données demeure une priorité majeure car les informations stockées par le TS-1079 Pro doivent être disponibles continuellement sans connaître la moindre interruption.

C’est pourquoi tous les modes RAID sont supportés afin d’anticiper les pannes matérielles des supports de stockage. Et pour renforcer cette disponibilité, les interfaces Ethernet supportent la redondance car au cas où l’une d’elle viendrait à connaître une défaillance, la seconde prendra le relais automatiquement sans que la moindre intervention soit nécessaire. Enfin Qnap protège son système d’exploitation grâce à un double DOM équivalent aux systèmes Dual BIOS équipant les cartes mères haut de gamme. 

Et bien que les équipements professionnels nécessitent souvent l'intervention d'experts, le TS-1079 Pro a pour ambition de rester accessible et grâce à sa console de gestion accessible, il privilégie les néophytes qui n'ont pas besoin de connaissances poussées en la matière.

Qnap intègre dans son nouveau NAS des outils de gestion permettant de superviser le fonctionnement de l'appareil et donc de s'assurer de sa bonne  santé automatiquement grâce à ses journaux d'événements, à son système d'alerte par email ou sms et  à ses processus de vérification et de surveillance.

Taillé pour déployer des performances de premier ordre, le TS-1079 Pro peut atteindre des débits vertigineux grâce à sa carte Ethernet 10GbE  optionnelle. Toutefois le NAS s'adapte parfaitement aux réseaux gigabyte grâce à ses deux  interfaces et armé d'un processeur Intel Core i3 et de 2GB de mémoire DDR3, le TS-1079 Pro est paré pour atteindre des débits pouvant dépasser selon le fabricant 1600MB/Sec en lecture.
3el3dlqfjoqxsvoxykn7.png

Les entreprises reposant sur une architecture informatique virtualisée pourront également intégrer le TS-1079 Pro grâce à ses certifications VMware, Citrix et Hyper-V. Il permet aussi grâce à la technologie iSCSI de déployer des capacités de stockage sans égal, flexibles, performantes et sûres.

1xwn616wym03fi7wnle2.pngGrâce au support de la norme USB 3.0, le TS-1079 Pro peut être sauvegardé sur support externe et bénéficier d'une vitesse de transfert nettement plus élevée. Il est d'ailleurs compatible avec de nombreux systèmes de fichiers comme EXT3 et 4, NTFS et HFS+ et assure donc l'interopérabilité avec les systèmes Microsoft, Mac et Linux.

Le TS-1079 Pro est pourvu d'un large panel d'applications afin d'être paré à toutes les situations. On retrouve une solutions antivirus pour protéger le contenu hébergé par l'appareil, l'intégration des serveurs Microsoft Windows grâce au support d'Active Directory, la gestion des fichiers ISO, l'agrégation de fichiers partagés et la surveillance centralisée des journaux d'événements.
9d1vt8f0n59ipzbmcya6.png

La sauvegarde demeurant une activité clé des entreprises, le TS-1079 Pro s'annonce comme centre de sauvegarde puissant, souple et complet. Qnap offre d'ailleurs différentes applications autorisant la sauvegarde des PC directement sur le NAS et ce dernier assure également la compatibilité avec les applications les plus réputées telles que Acronis True Image et Symantec Backup Exec.

En cas de sinistre, le TS-1079 Pro permet de récupérer les données des utilisateurs rapidement grâce à la réplication en temps réel et au stockage Cloud. Les services Amazon S3 et ElephantDrive sont supportés tout comme les unités de stockage iSCSI (LUN) qui pourront elles aussi être sauvegardées sur des supports tiers.

Le TS-1079 Pro intègre les services indispensables aux réseaux d'entreprise évitant ainsi de déployer de nombreuses machines coûteuses requérant un personnel hautement qualifié. Qnap a donc intégré dans son NAS professionnel un serveur FTP, Radius (authentification), WEB, Syslog (journaux d'événements), d'impression et de vidéo surveillance.

Présentation extérieure

Le TS-1079 Pro pourrait physiquement tomber tout comme ses prestations dans la démesure. Or ses dimensions restent étonnamment réduites en vue du nombre de disques qu'il peut accueillir puisqu'il ne fait que 32cm de large pour 32cm de profondeur et seulement 22cm de hauteur.
qv673z7mkf1oueots3a4.jpg

Le châssis est bien sûr intégralement en métal et sa façade accueille les dix baies extractibles et verrouillables par un loquet de blocage. Huit des tiroirs son installés verticalement et les deux derniers sont disposés en dessous horizontalement.

Au dessus, un écran similaire aux autres modèles de la  gamme affiche les informations essentielles relatives au paramétrage de l'appareil et  les deux boutons permettent de configurer par exemple les adresses IP du TS-1079 Pro ou de l'arrêter.
eat7k61zzw0tv9x2j0jt.jpg

En bas à droite, on retrouve le bouton de mise sous tension ainsi qu'un connecteur USB 3.0, lui même bouton de copie grâce auquel on peut automatiser une tâche de sauvegarde configurée au préalable via l'interface de gestion. En pratique, on peut donc d'un simple bouton répliquer un disque dur externe sur le NAS ou inversement, copier un ou des dossiers du TS-1079 Pro sur le support externe.
rchqcwchqpipxs5hydth.jpg

A l'arrière, on découvre deux énormes ventilateurs de 12cm chargés de refroidir en toute sérénité les dix disques durs. Plus haut un modèles plus modeste se charge de l'alimentation du NAS et sur la droite, figure le panneau de connectique et sont disponibles:

2 Interfaces Ethernet
4 USB 2.0
1 USB 3.0
2 eSATA
1 VGA
1 HDMI

Les sorties vidéos sont réservées à l'administration du NAS et ne sont pas prévues dans le cadre d'une utilisation multimédia.

Le TS-1079 Pro reste donc très simple d'apparence et il en dégage une robustesse sans égal. Sans  se distinguer réellement des modèles de la marque moins imposants, la qualité globale reste identique. Ainsi Qnap attribue le même soin tant à ses modèles d'entrée de gamme qu'à ses équipements les plus puissants.

Présentation intérieure

A l'intérieur du TS-1079 Pro, on découvre sans surprise un niveau de qualité proche de la perfection. Tout est ici pensé pour offrir une fiabilité renforcée car les différents éléments du NAS sont compartimentés et séparés.
55sy9puf60jsroty3e14.jpg

Du point de vue conception, on retrouve un assemblage identique aux serveurs haut de gamme. Les baies des disques durs sont totalement isolées par une imposante backplate tandis que la carte mère repose verticalement sur toute la largeur de l'appareil.
1fucxh898tbukf9pmifa.jpg

Au sommet, siège une véritable alimentation au format SFX de marque FSP réputée pour fabriquer des produits de qualité tout en assurant un rendement énergétique élevé. Elle est d'ailleurs certifiée 80 Plus Bronze et est capable de délivrer 350 watts en plus de reposer sur un PFC actif.
227t6is9c2e0mooj5wea.jpg

La carte mère n'a absolument rien à envier aux modèles serveurs car elle bénéficie d'une réalisation à la hauteur du TS-1079 Pro. Les éléments sont refroidis passivement grâce à d'imposants dissipateurs. Le dix baies de Qnap utilise des ports DIMM standards exactement comme dans les machines classiques. Tous les composants sont bien rangés, alignés et disposés.
s4005uqh2xtoksevcb3m.jpg

Afin d'assurer des performances élevées, le TS-1079 Pro repose sur un processeur Intel Core i3 2120 intégrant deux coeurs et quatre unités de calcul grâce à la technologie Intel HyperTreading. Ils sont cadencés à 3.3GHz et dispose d'un cache de 3MB. Il gère les instructions 64 bits et son TDP maximal est de 65watts. Qnap aurait pu aussi opter pour le modèle 2120T qui perd 600MHz mais donc le TDP est seulement de 35 watts. Cela reste dans tous les cas un excellent choix.

{mospagebreak}
{menu Interface de gestion}
Interface de gestion

L'interface de gestion du TS-1079 Pro reste identique à celle utilisée dans tous les modèles de la marque. Si celle développée par Synology privilégiant l'esthétique est digne d'un véritable système d'exploitation, celle de Qnap nous semble mieux organisée et plus pratique.
si898h104ioc02pdnwrj.jpg

Elle repose sur neufs menus parfaitement définis:

flecheAdministration système
flecheGestion de disque
flecheGestion des droits d'accès
flecheServices réseau
flecheServeurs d'applications
flecheSauvegarde
flecheDispositifs externes
flecheService MyCloudNAS
flecheGestion

L'administration système regroupe les options matérielles du TS-1079 Pro comme les réglages de base, du réseau, des notifications, la gestion de l'alimentation, les mises à jours et les journaux systèmes.

86o4rx2m342b01x7yds4.jpgOn apprécie ici surtout la possibilité de scinder les différents services offerts par le TS-1079 Pro en fonction de l'interface Ethernet désirée. On peut donc concrètement mettre à la disposition des utilisateurs connectés à l'interface réseau 1 du NAS le serveur WEB mais le refuser à ceux connectés à l'interface réseau 2. Cela apporte un réel niveau de sécurité et de filtrage supplémentaire bienvenu.

De plus, les alertes émises par le TS-1079 Pro peuvent être réalisées par email bien sûr mais aussi par messagerie instantanée et même par SMS. Enfin, le NAS est capable de retrouver automatiquement les dernières mises à jour sur le site du constructeur grâce à une vérification planifiée.

9oepkhs18evhfndl4zlx.jpgLa gestion des disques est un élément crucial plus particulièrement dans le cas du TS-1079 Pro puisqu'il embarque un nombre conséquent de disques durs. Et puisqu'il se désigne comme équipement de choix pour les solution iSCSI, le dix baies de Qnap doit impérativement répondre à des critères d'exigences très poussés.

Les menus dédiés  au RAID restent chez Qnap d'une efficacité redoutable. L'administrateur n'aura aucun mal à configurer son espace de stockage aussi complexe et développé soit-il. Il suffit de  sélectionner le mode RAID souhaité, d'inclure les disques durs à la grappe et de valider.

mr36umeox8c2gl86nxd6.jpgConcernant la virtualisation des volumes de stockage grâce à la technologie iSCSI disponible sur le TS-1079 Pro, les paramètres sont simplifiés suffisamment pour réussir rapidement et simplement la configuration.

Ainsi le TS-1079 Pro fait office de portail iSCSI même s'il peut lui même rejoindre un portail géré par une machine tierce. Il reste ensuite à configurer les volumes de stockage appelés LUN qui permettront aux utilisateurs de disposer de leurs dossiers de partage.

j0yzfywwt71b7fz24w7z.jpgLa gestion des droits d'accès laisse la possibilité à l'administrateur de configurer l'accès aux données. Il peut également se reposer sur un probable contrôleur de domaine, un serveur dédié à la gestion des utilisateurs du réseau. Chaque dossier partagé peut être paramétré afin d'autoriser ou de refuser son accès en  fonction des besoins. Des quotas peuvent être attribués afin de limiter les volumes de données stockés sur le TS-1079 Pro.

Chaque service peut également être configuré afin qu'il soit disponible à l'ensemble des utilisateurs ou au contraire restreint à des groupes et utilisateurs limités. On peut alors imaginer autoriser l'accès aux services multimédia à certains membres mais le refuser aux invités.

x4m0d8apvpu6nt0gsdoa.jpgLes services réseau  regroupent les protocoles de communication réseau. Ils permettent d'intégrer le TS-1079 Pro à différents environnements qu'ils soit Microsoft, Apple et Linux. On retrouve également des protocoles dédiés à internet grâce aux services FTP et HTTP. C'est d'ailleurs ici que l'on accède aux paramètres du serveur WEB hébergé par le NAS.



f0ju0gcaw692v2jzzw3f.jpgLe serveur d'application du TS-1079 Pro offre une plénitude de services et de fonctionnalités. Certains sont généralement utilisés par le grand public car ils concernent les contenus multimédia tels que les vidéos, photos et autres musiques. Mais ils peuvent parfaitement être utilisés par les professionnels tant ces outils sont puissants et pratiques.



r7xdpnh8zeb1ztt2mkdz.jpgLes services de vidéo surveillance, de bases de données MySQL, Syslog (journalisation d'événements), Radius (identification sécurisée), VPN (accès sécurisé via internet) et LDAP (contrôleur de domaine) permettent au TS-1079 Pro d'assurer des prestations qui auparavant exigeaient des serveurs dédiés.


La grande force de Qnap réside aussi dans son système de modules additionnels permettant d'étendre le nombre de fonctionnalités. Cette possibilité lui confère des options d'extensions plus intéressantes que celles proposées par la concurrence. En effet cette bibliothèque d'application est la plus riche et la plus poussée que nous ayons pu tester à ce jour.

qjiiavmwfg1xrer4ajvh.jpgLe TS-1079 Pro étant nativement conçu pour offrir un véritable centre de sauvegarde, Qnap se devait d'inclure les meilleurs outils pour les gérer. Le NAS peut être répliqué grâce au service Rsync sur toute autre machine gérant ce protocole. Il est aussi possible de dupliquer le TS-1079 Pro intégralement ou partiellement sur le Cloud grâce aux services Amazon S3 ou Elephantdrive. Les utilisateurs de machines Apple pourront reposer sur le serveur Time Machine et enfin, la touche présente sur la façade de l'appareil peut ici être configurée.

gtxnyonfypy8xqfikm84.jpgLe menu dispositifs externes est dédiés aux périphériques connectés via USB ou eSATA. Sont donc concernés les supports de stockage externes mais aussi les onduleurs et autres imprimantes. Il est aussi possible d'installer un dongle WIFI afin que le TS-1079 Pro soit disponible directement via ce type de connexion.



s0iws0lrxpqijo04my27.jpgLe service "MyCloudNAS" permet aux utilisateurs de bénéficier de leur propre espace personnel Cloud disponible grâce à une connexion internet. Le TS-1079 Pro se propose grâce à un assistant très bien conçu d'être accessible depuis internet non pas grâce à son adresse IP publique mais grâce à un nom de domaine offert par Qnap. Bien entendu il ne s'agit pas d'un serveur dédié comme le proposent les prestataires de services spécialisés mais d'une simple translation d'adresse DNS.

Le TS-1079 Pro est également capable de configurer le routeur présent sur le réseau automatiquement si ce dernier est compatible UPnP. Chaque service peut être autorisé ou refusé via le net. Qnap signe ici un excellent outil permettant par exemple de configurer un service VPN très simplement et rapidement  en à peine quelques clics.

Nous restons impatients de voir la marque développer cet outil très récent afin qu'il puisse rapidement concurrencer l'alternative proposée par Synology "CloudStation" qui encore actuellement fait encore figure de référence.

qg6ixf2ksvczwte3tx1e.jpgEnfin le dernier menu Gestion permet de surveiller le TS-1079 Pro tant sur ses paramètres matériels que sur ses fonctionnalités logicielles. Car avec autant d'applications, un serveur peut devenir rapidement difficile à gérer. Or le TS-1079 Pro bénéficie d'une organisation si bien pensée que l'administrateur n'aura aucun mal à s'y retrouver.

Différents paramètres sont ici accessibles comme les températures mais aussi la charge du processeur, de la mémoire et de l'espace de stockage. Grâce à un simple tableau lisible, clair et précis, on obtient une vue synthétique des différentes fonctionnalités activées.

Au final, le TS-1079 Pro bénéficie probablement de la meilleure interface de gestion réalisée pour un produit de classe professionnelle où l'efficacité prime sur l'esthétique. Il s'agit ici d'atteindre rapidement et efficacement ses objectifs en un minimum d'interventions.

{mospagebreak}
{menu Performances & Protocole de test}
Performances

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le NAS de 6 disques durs Western Digital Caviar Black 2To et 4 Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.
Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.

Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).

Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB en lecture comme en écriture.

Concernant les mesures des interfaces USB et e-SATA, nous utilisons un SSD Crucial C300 de 64GB doté du firmware 0007 connecté grâce à un boîtier Akasa NoirS.


Performances Gros fichier

c9he9z5gsj5xeowmuo5r.png
Bien que le TS-1079 Pro soit capable d'offrir des débits phénoménaux grâce à la possibilité d'ajouter une carte réseau 10GbE, nous effectuons nos mesures  grâce à une interface Gigabyte Ethernet. Et bien entendu, le TS-1079 Pro offre les meilleurs débits jamais constatés sur notre plateforme de test.

Alors que notre meilleur élève restait proche des 90Mo/s tant en lecture qu'en écriture en RAID 0 sur trois disques durs, le TS-1079 Pro s'offre 103Mo/s en écriture et 110Mo/s en lecture. Dès lors qu'on utilise quatre unités de stockage, le NAS de Qnap sature sans peine l'interface réseau de notre machine de test avec des débits supérieurs à 110Mo/s.

Performances Petits fichiers
smht9t0fr8ojnikwkv06.png

Concernant les petits fichiers, le TS-1079 Pro est capable d'assurer une vitesse de transfert surprenante avec 50Mo/s en lecture avec quatre disques. Etonnamment, les débits sont moins bons avec dix disques. Ce phénomène s'explique par les limitations du contrôleur Ethernet Gigabyte embarqué dans le NAS. En écriture les débits peuvent dépasser les 80Mo/s. Pour rappel, un NAS conventionnel quatre baies dépasse très rarement les 30Mo/s sur ce type de fichiers.
{mospagebreak}
{menu Performances IOPS}
Performances IOPS

Mode séquentiel

egcj9larmnsjvis7yoq3.png

Nous mesurons la capacité du TS-1079 Pro à tenir en charge grâce aux mesures d'accès simultanés. En mode séquentiel, le NAS de QNAP s'approche des 1700 IOPS en lecture (RAID 0 sur 4 HDD) et dépasse constamment les 1200 IOPS en écriture. La aussi pour rappel, un excellent NAS quatre baies atteint généralement 1000 IOPS en écriture et 1400 IOPS en lecture.
Le TS-1079 Pro peut bien entendu largement dépasser ce niveau de performances s'il est équipé d'une carte réseau 10GbE.

Mode aléatoire


w5x8fbherd3d0k7n63ih.png
En mode aléatoire, les performances chutent même pour le 1079 Pro qui assure ici des prestations excellentes. Un NAS quatre baies assure en général 150 IOPS en lecture. C'est deux  fois plus dans le cas du NAS Qnap.
{mospagebreak}
{menu Performances Interfaces USB/e-SATA}
Performances Interfaces USB/e-SATA
8xcjf7g5vbvkvb1xa2q7.png

Qnap optimise ses interfaces USB grâce à son système de stockage embarqué puisque même en USB 2.0, le TS-1079 Pro atteint 100Mo/s en lecture. Cependant la norme USB 2.0 ne permet pas de tels débits nativement.

L'USB 3.0 n'est par contre toujours pas optimisée car elle ne fait guère mieux que l'USB 2.0.

Enfin l'eSATA reste la meilleure solution pour effectuer des transferts sur un périphérique de stockage car les débits sont largement plus élevés avec des valeurs comprises entre 45Mo/s et 110Mo/s.
{mospagebreak}
{menu Consommation et nuisances sonores}
Consommation et nuisances sonores
ofw9a4s8shnvk6vzbrnd.png

Avec dix disques durs et un processeur Intel Core i3 2120, le TS-1079 Pro atteint une consommation électrique plus importante mais parfaitement maîtrisée car avec seulement 40 watts vide, le NAS atteint 113 watts lorsque toutes ses baies sont équipées.
rvv3vf1iffc14wob6xnh.png

Concernant le niveau sonore atteint par le TS-1079 Pro, il est la aussi plus important notamment en raison de la présence de puissants ventilateurs indispensables au refroidissement des disques durs. Vide, le TS-1079 Pro atteint 40.6 dB et termine sa course avec 43.3dB équipé de dix disques durs. Cependant voué à en environnement professionnel, le TS-1079 Pro n'a pas grand intérêt à privilégier son niveau de  pollution sonore, un facteur très rarement pris en compte.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

Les amateurs de performances pures comme les professionnels nécessitant d'espaces de stockage conséquents peuvent assurément compter sur le NAS Qnap TS-1079 Pro grâce auquel les possibilités d'utilisations sont évolutives à l'infini.
jpoasx9vnb8u5flzlsbl.jpg

Doté d'une solide conception et d'une qualité de fabrication absolument irréprochable, le TS-1079 Pro bénéficie d'un équipement matériel savamment sélectionné offrant alors des performances impressionnantes. Son processeur Quad Core d'Intel accompagné d'une mémoire vive de 2GB n'ont eu aucun mal à nous convaincre quelque soit la configuration choisie. Le TS-1079 Pro est le meilleur NAS que nous avons eu la chance de tester.

Il représente la solution idéale en termes de stockage tant il demeure simple à configurer tout en offrant un niveau de fiabilité capable de satisfaire les exigences les plus élevées. De plus ses fonctionnalités avancées lui permettent d'assurer le rôle de serveur principal à part entière, de centre de sauvegarde sans pour autant délaisser la sécurité. 

 En effet le NAS Qnap TS-1079 Pro intègre les meilleurs outils dédiés sur ce plan comme VPN, les filtrages d'IP ou l'encryption des données. Et grâce à sa certification VMware, Citrix et Hyper-V, le TS-1079 Pro saura s'intégrer dans des environnements virtualisés tout en offrant une disponibilité et une réactivité élevée. 

Comme nous l'avons vu tout au long de notre test, le TS-1079 Pro se gère aussi facilement qu'un modèle plus conventionnel de quatre baies. L'interface de gestion est identique et ne nécessite pas l'intervention d'un expert. Seuls les fondamentaux concernant  le RAID et la gestion multi  utilisateurs doivent être maîtrisés.

Pour pouvoir bénéficier d'un matériel aussi puissant, il faudra cependant en payer le prix car le Qnap TS-1079 Pro est disponible dès 2400 euros. Un tarif toutefois attractif car c'est le seul NAS disponible au format tour capable d'accueillir jusqu'à dix disques durs. Les marques concurrentes optent généralement pour un format rack dont l'investissement est supérieur à 3000 euros.

Ce sont donc pour ses nombreux atouts, sa fiabilité éprouvée, ses performances de premier ordre et son interface de gestion excellente que nous recommandons le NAS Qnap TS-1079 Pro aux professionnels dont les capacités de stockage peuvent atteindre les 40 Téra Octets.





fleche Des performances exceptionnelles
fleche Interface de gestion exemplaire
fleche Richesse des  fonctionnalités
 
fleche Débits USB-3

NAS 4 baies Iomega StorCenter px4-300d

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Reconnu pour proposer des équipements réseau haut de gamme, Iomega présente son nouveau NAS quatre baies, le StorCenter px4. Equipé de quatre baies et optant pour un format mini tour, la marque propose un design des plus plaisants et a su faire part de bon goût concernant les matériaux utilisés et de haute qualité.

59hardware

Sans se limiter aux apparences, le StorCenter px4 a aussi pour ambition d'assurer des prestations de haut vol car il embarque le puissance processeur Intel Atom D525 reconnu pour ses performances.

Concernant les fonctionnalités, Iomega fait le pari d'assurer en priorité l'accessibilité des  données grâce à de nombreux outils orientés Cloud (accès depuis internet) mais également publications rapide et facile de médias tels que les photos et vidéos.

Ainsi Iomega équipe le StorCenter de sorte qu'il puisse prétendre aux critères définissant les NAS  haut de gamme, puissants, rapides, complets et simples d'utilisation.
Alors l'interface de gestion sera-t-elle à la hauteur d'un matériel à la finition excellente et aux composants de premier choix?

{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation

Le Iomega StorCenter px4 se voue principalement aux petits réseaux d'entreprise grâce à ses quatre baies lui permettant d'atteindre à ce jour une capacité maximale de 12To. A ce propos, ce NAS est disponible avec ou sans disques. Il est d'ailleurs compatible avec les lecteurs SSD. L'espace de stockage pourra ainsi être configuré en mode RAID 0, 5 ou 10.

3ur5gkzctexanob15mph.jpg

Il embarque deux interfaces réseau ainsi que des connecteurs USB dont celui en façade supporte la dernière norme 3. Il dispose également de deux interfaces Ethernet  et prend en charge plusieurs protocoles tels que CIFS (Windows), AFP, FTP, http, Webdav  et permet de virtualiser son espace de stockage grâce à la technologie iSCSI.

Grâce à son processeur Intel Atom, ses 2GB de mémoire et ses disques classe serveur (s'il en est équipé), le StorCenter px4 devrait assurer des performances de premier ordre. Et puisqu'il se désigne à rejoindre les environnements professionnels, il supporte également les réseaux Microsoft Windows Server et embarque un système de packages additionnels lui permettant d'étendre le nombre de fonctionnalités.

Iomega souhaitant que son StorCenter px4 soit économe, il bénéficie d'options concernant sa consommation électrique soit l'hibernation des disques durs, la mise en marche planifiée, ou se réveil par le réseau.

Comme les NAS haut de gamme ne peuvent plus se restreindre à des réseaux locaux, un outil Iomega Personal Coud offre aux utilisateurs la possibilité d'accéder à leurs données via Internet.

Ainsi le Iomega StorCenter px4 dispose des outils indispensables pour faire face à tous les besoins. Polyvalent, même s'il vise en priorité les professionnels, il s'adaptera parfaitement à ceux des particuliers.

Présentation extérieure

Avec ses dimensions compactes de 22cm par 18cm pour 26cm de profondeur, le px4 est définitivement un appareil de première classe. A ce jour, nous n'avions pas encore testé de NAS aussi réussi tant sur le plan conception que sur le plan esthétique. Et pour cause le quatre baies de Iomega utilise des matériaux à la finition irréprochable.
ofgc365f4zzdgx3ok1am.jpg

Tout d'abord sa façade est une porte en plastique mais ressemblant à s'y méprendre à de l'aluminium. Sa surface alvéolée permet de laisser passer l'air provenant de l'arrière de l'appareil. Sur la droite en bas, un connecteur USB 3 permet de brancher des périphériques répondant à cette norme.

Mais surtout on félicitera la marque d'avoir opté pour un véritable écran LCD monochrome mais bien plus évolué que ceux que l'on retrouve chez Qnap ou Thecus car il ne se limite pas à afficher du texte mais propose déjà quelques agréments graphiques.

Alors que chez la concurrence on oubliait vite leur existence, l’écran du StorCenter px4 est si plaisant à  lire que l'on est souvent curieux d'y prêter un regard puisqu'il reprend des informations pertinentes comme l'espace de stockage consommé.

Il est accompagné de deux boutons permettant d'intervenir sur les éléments de base de la configuration du NAS. Même si la porte du Iomega StorCenter px4 n'est pas verrouillable, elle demeure franchement solide et nous avons même été tentés de forcer sur les charnières qui ont su faire preuve d'une excellente résistance.
Cette porte résistera donc à des mouvements accidentels éventuels.
fdtu23o4611r7nv27ou8.jpg

Derrière elle, on retrouve les quatre baies accueillant les disques durs. Chaque tiroir est verrouillé par un clips. Les disques eux sont vissés sur un châssis métallique alors que la façade est en plastique mais toujours d'excellente qualité. La robustesse est une priorité de Iomega, un atout que nous apprécions particulièrement.
j2w3k3juvsvd221hx0cy.jpg

A l'arrière du StorCenter px4, on retrouve une apparence proche des PC classiques avec un imposant ventilateur de 12cm. Deux connecteurs USB 2 accompagnent les deux interfaces Ethernet et enfin le connecteur d'alimentation externe.

On remarquera qu'une équerre PCI permet d'installer une carte d'extension au format PCI Express 4x mais malheureusement la marque ne compte aucun accessoire de ce type à son catalogue. On aurait grandement apprécié par exemple de pouvoir ajouter une carte réseau 10GB ou pourquoi pas une carte graphique.

Le Iomega StorCenter px4 est donc un NAS esthétiquement superbe dont la qualité est bien supérieure aux produits des marques concurrentes. Il fait ainsi figure de matériel exemplaire que l'on aimerait rencontrer bien plus souvent.

Présentation intérieure

En enlevant le capot de l'appareil, l'agencement des divers éléments est aussi remarquable. La carte mère est placée verticalement pour laisser le reste de l'espace aux disques durs refroidis par le ventilateur placé directement en face. On regrettera juste que quelques câbles se "baladent" dans la tour.
2zsj6phv626f8tbe4gzp.jpg

Même s'ils ne concernent que la ventilation, l'affichage ou quelques connecteurs externes, on aurait encore plus apprécié qu'ils soient mieux disposés même s'ils n'altèreront en rien la fiabilité de l'ensemble.
9o6o186ub9g1esferncv.jpg

Le processeur du Iomega StorCenter px4 est refroidit activement par un petit ventilateur de 4cm. La carte mère au format proche d'un mini ITX est digne d'un serveur avec ses ports RAM dédiés, ses connecteurs PCI Express 4x et son port USB3 standard.
od5usgevvg828kwkrtvi.jpg

Le chipset est lui refroidit passivement via un radiateur en aluminium. Sous le ventilateur du processeur, on découvre un Intel Atom D525 cadencé à 1.8GHz auquel sont ajoutés 2GB de RAM cadencés à 10600Mhz effectifs soit 1333MHz réels.
8ftyyq4pojqijt9edkuo.jpg

Le chipset auquel revient le rôle de gérer les interfaces SATA, l'USB2 et le LAN est un modèle de chez Intel, le 82801IR et plus communément appelé ICH9R sorti en 2007.

Nous sommes impatients de découvrir des produits embarquant des contrôleurs plus récents supportant le SATA 6 et capables d'assurer des débits plus efficaces notamment sur les petits fichiers, point améliorable de la quasi majorité des NAS.
hx5phyzozyr1bxy88x7y.jpg

Le support de l'USB3 est confié à un contrôleur fresco FL 1000G qui d'après nos mesures montre qu'il manque clairement d'efficacité comme tous les NAS supportant cette norme et que nous avons testé jusqu'à ce jour.
wwllnuf3xtubmuk8ar7l.jpg

Enfin les disques livrés avec notre Iomega StorCenter px4 sont des modèles de chez Hitachi d'un Téra octet chacun fonctionnant à 7200RPM et incluant une interface SATA 3.
qby3dkoq4p6b8otc50wb.jpg

Le Iomega StorCenter px4 est donc d'aussi bonne qualité à l'intérieure qu'extérieurement et promet donc performances et fiabilité.
{mospagebreak}
{menu Interface de gestion & fonctionnalités}
Interface de gestion & fonctionnalités

En se connectant à l’interface de gestion du Iomega StorCenter px4, on pourra éventuellement être dérouté par une certaine austérité. En effet, esthétiquement les menus de configurations semblent assez vides et leur organisation bien que correcte ne nous a pas paru aussi pratique que celles de Qnap ou LaCie.
r322gdrq2rta4dx2vdcw.png

On retrouve huit catégories dans un menu vertical regroupés assez étrangement car si on retrouve les habituelles sections système, stockage ou réseau, il aurait été plus intéressant de regrouper « Cloud services », Media et Backup dans une catégorie applications par exemple.

7w9hpg3w44c8o1r3e2rs.pngLa page d’accueil ne rend pas non plus la configuration du NAS plus pratique car diverses options sont affichées comme la gestion utilisateurs, les partages ou les taches de sauvegarde. Sans que ce concept soit vraiment pénalisant, Iomega peut encore améliorer l’interface de gestion du StorCenter px4 afin qu’elle soit plus logique et donc plus agréable à utiliser.
Toutefois, elle reste graphiquement soignée grâce à des icônes plutôt visuellement réussies et privilégie les assistants pour effectuer la configuration de l’appareil.

mg3xdmztp3s0aw2eoifp.png
Tout NAS récent se doit d’être accessible depuis Internet et Iomega ne fait pas l’impasse sur cette fonctionnalité majeure. Si sa configuration reste accessible aux néophytes dans un environnement classique, elle pourra donner du fil à retordre au cas où l’on dispose par exemple d’un pare feu en milieu professionnel, équipement des plus courants. Car en cas d’échec de l’assistant, ce dernier ne sera pas des plus bavards pour proposer une solution ou ne serait ce qu’une piste.

4po90n564bp07lmsubba.pngDe plus, le Iomega StorCenter px4 propose bien un service de translation d’adresse IP via le site TZO DNS. Cependant il n’est gratuit qu’un an et il faudra donc passer à la caisse au-delà de cette période surtout qu’il n’est pas possible d’utiliser un autre service tiers gratuit.





r1wjb5keu5yomtstesz1.pngSi l’accessibilité depuis internet reste simple à déployer, le concept Cloud de Iomega manque de clarté. Car chaque utilisateur ayant un compte sur le StorCenter px4 peut disposer de son espace « My Personal Cloud » soit ses dossiers personnels depuis le net.
Les utilisateurs peuvent également partager une partie ou l’intégralité du contenu avec d’autres utilisateurs même s’ils n’ont pas de compte sur le StorCenter px4. Ainsi « l’invité » disposera d’un code d’accès généré par le NAS.

Il convient donc de bien maîtriser les nuances entre le Personal Cloud et le partage de ce dernier car chacun exige un identifiant et un mot de passe ou code d’accès pour fonctionner. Si dans le concept, les choses sont simples et pratiques, concrètement on pourra facilement s’emmêler les pinceaux.

Au final on retiendra toute de même concernant cette application Cloud qu’elle s’avère très intéressante et convaincante mais peu accessible aux néophytes étrangers à ce concept. Ils trouveront surement l’alternative proposée chez Synology nettement plus accessible.

ueogp9rv5zq4xgjt8wah.pngConcernant les paramètres systèmes, le StorCenter px4 propose les outils classiques de supervision des ressources utilisées, la gestion et l’économie d’énergie toujours grâce à l’hibernation des disques durs, le réveil par le réseau ou la planification de mise sous tension de l’appareil.





s8e4e2vrd7h9n5krn0ha.pngOn retrouve également les traditionnels serveurs d’impression, les journaux d’événements, les notifications par email, la configuration de l’horloge du NAS, la prise en charge multi langue et le support des onduleurs.
{mospagebreak}
{menu Fonctionnalités multimédia}
Fonctionnalités multimédia

x5wsk3gp3rtqfj5qm8cb.pngLe StorCenter px4 est aussi capable d’assurer d’intéressants services dédiés aux fichiers multimédia comme les photos, vidéos et autres musiques accessibles depuis n’importe quel équipement compatible avec la norme DLNA.
Ainsi ce type de contenu peut être directement lu à partir des consoles de jeux et autres plateformes nomades.




8zkj8g1bwc0qi99769q6.pngLes fans de téléchargements pourront éventuellement opter pour le client Torrent inclut dans le StorCenter px4 puisqu’il permet d’éviter de laisser une machine fonctionner uniquement pour cette tâche.






  
 
kwal3le55bazhf4p6doe.pngAutre petit agrément bienvenu, le « Picture Transfer » autorise la publication automatique de photos sur les sites de réseaux sociaux les plus populaires. Il suffit ainsi de placer les clichés souhaités dans un dossier attitré afin que celles-ci soient publiées sans aucune autre intervention. Lorsque l’on connait le nombre de clics de souris nécessaires pour publier une photo, on reconnait volontiers l’intérêt d’un tel outil.

La vidéo surveillance connaissant un réel succès ces derniers temps, le StorCenter px4 pourra faire office de solution NVR puisqu’il est capable de gérer jusqu’à dix caméras IP.



{mospagebreak}
{menu Services réseau & sauvegardes}
Services réseau & Sauvegardes

Services

Le StorCenter px4 étant accessible via de nombreux protocoles, la console de gestion offre un excellent outil pour les gérer. Dans le menu réseau, on retrouve :

flecheAFP (Apple)
fleche(T)FTP
flecheNFS (Linux)
flecheRsync (sauvegardes)
flecheSNMP (management)
flecheWebDAV (http)
flecheDSF (arborescence unifiée)
flecheCIFS (partage Windows)

8rk2c7qtmiubmxxyw370.png

Chacun de ces protocoles est activable ou non via un simple interrupteur et un bouton donne accès à quelques paramètres de configuration. Si cette solution reste basique, elle garde l’avantage d’être simple à gérer pour les personnes maîtrisant peu les NAS à contrario des modèles de chez Qnap véritables serveurs paramétrables sur mesure. 

Sauvegarde

0n0elqa93c2f4n9v8nyy.pngPrioritairement engagé dans la voie « Cloud », le StorCenter px4 supporte de nombreux prestataires de services de stockage en ligne. Cela permet donc de pouvoir répliquer une partie ou l’intégralité du NAS sur des serveurs situés sur internet.
Le StorCenter px4 est donc compatible avec Amazon S3, ATMOS, Avamar et l’excellent Mozy Backup que nous avions testé ici



 
9esun0i4ovc9vlzv0r5w.pngIl reste possible de sauvegarder le contenu du StorCenter px4 d’une manière plus traditionnelle à l’aide de son application dédiée.
D’une simplicité enfantine, on indique le contenu à sauvegarder, la destination ainsi que la répétition de la tâche si souhaité.
Elle peut être effectuée soit sur un support de stockage connecté aux prises USB du NAS ou alors directement sur une machine du réseau. Si cette dernière demeure un serveur Rsync, on pourra renseigner l’authentification si elle est requise.

{mospagebreak}
{menu Performances Gros fichier & Protocole de test}
Performances

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le NAS de 4 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.
Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.

Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).

Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB et FTP en lecture comme en écriture.

Concernant les mesures des interfaces USB et e-SATA, nous utilisons un SSD Crucial C300 de 64GB doté du firmware 0007 connecté grâce à un boîtier Akasa NoirS.

{mospagebreak}
{menu Performances Gros fichiers}
Performances Gros fichiers

Gros fichiers 

d488mh0rtp2vcbwr55md.png

Nous commençons notre batterie de tests avec la lecture et l’écriture de gros fichiers, un profil d’utilisation permettant d’atteindre les débits les plus élevés. Grâce à l’Atom D525 ayant déjà fait ses preuves dans le Thecus N5200XXX ou le Synology DS411+II, le StorCenter px4 permet tout logiquement d’atteindre d’excellentes prestations proches de 100Mo/s quelque soit le mode RAID ou le nombre de disques durs  employés.

L’homogénéité des résultats indiquent sans aucune contestation possible l’excellence du StorCenter px4 concernant les performances. Cependant, nous l’attendions toutefois plus aux alentours de 110-120Mo/s  notamment en RAID 0 avec quatre disques mais cela n’indique aucune limitation réelle.
{mospagebreak}
{menu Performances Petits fichiers}
Performances Petits fichiers

vn25jtsqaf95obgrpjwy.png

Concernant les petits fichiers où rares sont les NAS capables de dépasser les 40Mo/s en lecture et 60Mo/s en écriture sur ce type d’utilisation, le StorCenter px4 s’en sort également bien notamment en RAID 5 ou il frôle les 50Mo/s souhaités en lecture et 40Mo/s en écriture. Le StorCenter px4 s’annonce donc comme un des NAS les plus performants actuellement.
{mospagebreak}
{menu Performances IOPS}
Performances IOPS

Mode séquentiel

b2ip5o7sfzpdu8mpnatc.png

Si les débits restent la préoccupation majeure des utilisateurs, il est aussi important de ne pas négliger les taux d’accès car ils montrent un indice fiable à propos de la disponibilité des données.

Ici le StorCenter px4 obtient de très bons résultats en mode séquentiel avec ses disques durs Hitachi puisqu’il est capable de rivaliser avec le Synology DS412+, notre NAS le plus performant actuellement avec une plage proche de 800 à 1550 IOPS.

Pour rappel le quatre baies haut de gamme de chez Synology atteignait plus de 900 IOPS dans les situations les plus exigeantes mais avec des disques durs Seagate.

Mode aléatoire

q8ee31cqltbo3abnzhjh.png

En mode aléatoire où nous avons l'habitude de distinguer des performances bien moins élevées qu'en mode séquentiel, le StorCenter px4 est détonnant. Car avec une plage comprise entre 1200 et 1500 IOPS en fonction de la configuration, notre NAS fait cent fois  mieux que l'excellent Synology DS412+ qui lui s'arrêtait à 150 IOPS en lecture.

En écriture aussi  le StorCenter px4 aura su nous étonner après de nombreuses mesures pour confirmer nos résultats puisqu'il atteint entre 300 et 700 IOPS contre à peintre 90 IOPS au  mieux pour le DS412+.

Ainsi le quatre baies de Iomega saura assurer une disponibilité excellente face aux requêtes nombreuses et simultanées. Un point que l'on  privilégiera si de nombreux utilisateurs doivent accéder aux données en même temps.
{mospagebreak}
{menu Performances Interfaces USB}
Performances Interfaces
 

chjbblvuvr4wuafstctx.png

Une fois n’est malheureusement pas coutume, les performances des interfaces USB-3 ne font pas bon ménage avec les noyaux linux utilisés par les NAS.

La encore, le StorCenter px4 n'arrivera pas à convaincre les utilisateurs de privilégier pour le moment la norme USB3 à peine plus rapide que l'USB2 surtout lors de l'écriture de petits fichiers où il faudra se contenter de 5Mo/s environ .
Une valeur difficilement acceptable malgré l'utilisation d'un SSD en tant que support de stockage externe.
{mospagebreak}
{menu Consommation et nuisances sonores}
Consommation et nuisances sonores

Consommation

i5v41ii38mj2zdxv0g7i.png

Les NAS hautes performances ne sont pas les plus économes en termes de consommation énergétique et le StorCenter px4 ne déroge pas à la règle. Avec 16 watts en veille, il passera à 21 watts avec un disque dur et atteindra jusqu'à 38 watts si toutes ses baies sont occupées. 
Le StorCenter  px4 n'est donc pas le NAS le moins gourmand en électricité mais la consommation reste très bien maîtrisée.

Nuisances sonores

63be542pw7b9r8yi3df8.png

Avec 34 dB de pollution sonore  dans notre environnement de test, le StorCenter px4 sait rester discret bien qu'il soit un quatre baies. Avec autant de disques durs, il atteindra 37.2 dB, une valeur indiquant que le NAS sera très légèrement audible mais saura se faire oublier s'il ne contient que deux disques durs avec 35.6dB. Il pourra d'autant être plus silencieux s'il est équipé de disques réputés pour leur silence surtout si la vitesse de rotation est de 5400 RPM.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

Comment résister à un NAS aussi réussi sur le plan de la qualité de fabrication grâce à la sélection de matériaux de première classe? Parmi l'intégralité des appareils testés, le Iomega StorCenter px4 est de loin le plus abouti sur ce point.
0mtmyz4visnqeic7f0jq.jpg

De plus, grâce à son excellent processeur Intel Atom D525, les performances sont au rendez-vous  et l'imposant joyau de Iomega compte parmi les meilleurs  débits mesurés toutes catégories confondues. La régularité des résultats font preuve d'un excellent comportement quelque soit le nombre de disques durs ou le mode RAID utilisé. Rares sont les NAS capable de tenir 60Mo/s en écriture de petits fichiers et mieux encore d'assurer plus de 1500 IOPS en mode aléatoire.

Ces atouts font du Iomega StorCenter px4 un NAS de choix et un excellent investissement mais il faudra également tenir compte de quelques points méritant réflexion.

L'interface de gestion bien qu'efficace n'égale pas les meilleures comme celles des produits Qnap, Synology ou LaCie. Son organisation pourrait être améliorée pour devenir plus pratique mais surtout plus agréable à utiliser. Certes certaines fonctionnalités sont séduisantes comme la publication de photos automatique sur  des sites de réseaux sociaux mais surtout son tarif ne jouera pas forcément en sa faveur.

Car disponible pour environ 550 euros, le StorCenter px4 sans disques durs se place entre le Qnap TS-419P II à 500 euros, référence des NAS pour les utilisateurs avertis et le Synology DS412+ véritable Concorde du stockage réseau proche de 600 euros. Ainsi le quatre baies de Iomega se place en bon compromis dans cette gamme de prix à condition de bien être sûr de vouloir privilégier la qualité matérielle et les performances au détriment d'une interface de gestion un peu moins réussie.

fleche Performances
fleche Qualité des matériaux
fleche Fonctionnalités orientées  Cloud
fleche Interface de gestion
fleche Débits USB-3

NAS 2 baies Raidon SL-3650-LB2

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Raidon est réputé pour proposer des produits réservés aux spécialistes d'édition audio et vidéo grâce à ses systèmes de stockage colossaux connectables en Firewire, USB-3 ou en eSATA. Et toujours soucieuse de répondre aux différents besoins des utilisateurs, la marque Taïwanaise a décidé courant 2011 de proposer un NAS dans son catalogue de produits, le SL-3650-LB2 pouvant accueillir jusqu'à deux disques durs.

NAS 2 baies ZyXEL NSA325

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction
 
ZyXEL propose depuis 1989 de très nombreux équipements que chacun de nous utilise quotidiennement sans le savoir grâce à ses routeurs et autres DSLAM (Centrales ADSL) professionnels plébiscités par les fournisseurs d'accès internet.

59hardware
La marque taïwanaise désirant partager son expérience comme son savoir-faire intègre à son catalogue différents NAS une, deux et même quatre baies dont le NSA325, un modèle haut de gamme capable d'accueillir jusqu'à deux disques durs.

Porté particulièrement sur des fonctionnalités orientées Cloud, équipements mobiles et accessibilité à distance, le NSA325 s'impose comme un appareil  venu tout droit des environnements professionnels grâce à ses baies extractibles à chaud, un châssis robuste et la compatibilité avec les périphériques USB3.

Il bénéficie donc de tous les outils pour devenir le support de stockage centralisé d'un réseau y compris depuis le web d'autant plus que des applications supplémentaires pourront facilement s'installer grâce à son système de packages.

Grâce à sa console d'administration évoluée, le NSA325 pourra être configuré minutieusement grâce à ses nombreux menus a contrario de produits concurrents comme le Netgear Duo V2 ultra simplifiés et donc prêts à l'emploi.

Le ZyXEL dispose-t-il de suffisamment de caractère pour se démarquer de références telles que le Qnap TS-219P II ou le Synology DS212j?
{mospagebreak}
{menu Présentation}
Présentation
 
ZyXEL a su en un peu plus de dix ans faire preuve de savoir faire en proposant de nombreuses solutions dédiées dans le domaine du réseau. On retrouve chez la marque les modem xDSL, des équipements orientés sécurité tels que les pare feux mais aussi une gamme complète concernant le wifi, les routeurs, les switchs, et même des centrales DSLAM.
wnelabtgccl4uu14ngk3.jpg

C'est bien sûr sans oublier nos chers NAS que ZyXEL propose le NSA325 équipé de deux baies à côté des 210 et 310 accueillant un unique disque dur alors que le 2401, le plus gros modèle est un quatre baies.

Fonctionnalités

Le NSA325 peut donc à ce jour disposer d'une capacité de stockage maximale de huit Téra octets soit 2x4To grâce à des emplacements extractibles à chaud. Il dispose d'une interface réseau Ethernet, d'un ports USB3 et deux USB2 mais pas de port eSATA. Le processeur est cadencé à 1.6GHz et la capacité de la mémoire vive est de 512Mo.
xoqvqpksyji0wt4rs56h.png

Du côté des fonctionnalités, on retrouve la compatibilité DLNA permettant de diffuser de la musique comme de la vidéo sur le réseau et le support de la gestion de l'alimentation. Le NSA 325 assure également la compatibilité avec divers environnements grâce à la présence du serveur iTunes d'Apple et Squeezebox de Logitech. Le NAS peut également évoluer grâce à l'ajout d'application via son système de paquets additionnels.

Les aficionados de technologies mobiles trouveront au sein du NSA325 les outils nécessaires afin d'accéder à leurs données depuis le web. En plus de proposer des applications iPhone ou Android, ZyXEL implante une option Cloud, un gestionnaire de téléchargements sans oublier une solution de sauvegarde afin de sécuriser un maximum les données hébergées.

Il bénéficie ainsi de tous les ingrédients pour pouvoir rivaliser avec des concurrents sérieux comme Qnap, Synology ou Thecus.

Présentation extérieure

Basé sur un châssis mini tour des plus classiques, le ZyXEL NSA325 garde des mesures modérées avec ses 20cm de profondeur, seulement 10cm de largeur et 15cm de hauteur. Intégralement en acier noir, sa façade partiellement amovible se distingue par du plastique.
5jb0mbbgo8kujxyeuroc.jpg

On retrouve sur la tranche droite les LED indiquant le fonctionnement de l’appareil (alimentation, activité réseau et disques durs) accompagnant un imposant bouton de mise sous tension puis un autre de copie. En bas, c’est un connecteur USB3 qui permettra de connecter un périphérique de stockage externe.
9d46hbd3vtxgi8zdvj96.jpg

Une fois la façade aimantée libérée, on découvre un accessoire peu commun : une poignée en plastique servant à extraire les disques des entrailles du NSA325. Une méthode exclusive et archaïque que nous n’avions pas encore rencontré à ce jour.
cqndelz0cwnnc8mvjt2k.jpg

A l’arrière du NSA325, une grille chromée protège le ventilateur chargé de refroidir l’intérieur du NAS. On retrouve le connecteur réseau Ethernet, deux ports USB2 et un d’alimentation externe.

Présentation intérieure

21qizqwui8btgupa09b9.jpg

Une fois le capot enlevé, on découvre un châssis à la conception basique mais ayant fait ses preuves.
5tsy61k99r6jx3e0n79t.jpg

La carte mère du NSA325 est fixée verticalement sur une armature servant à accueillir les disques durs. Une backplate accueille les connecteurs dédiés aux supports de stockage. Seul le ventilateur est connecté à l’aide de fils électrique ce qui suggère une excellente fiabilité et une durée de vie prolongée pour cet appareil.
e5h5dygkd0uy0mhqmja5.jpg

Le processeur du NSA325 ne nécessite pas de système de refroidissement particulier car il ne dispose pas de radiateur. On reconnaît la puce mono core Marvell 6282 cadencée à 1.6GHz que l’on retrouve par exemple sur les Netgear ReadyNAS Duo V2 ou sur le D-Link DNS 345 dont les performances étaient des plus satisfaisantes.
wb6rz2tlb9c0doliqz4o.jpg

Les 512MB de RAM à la norme DDR2 sont intégrés dans une puce de marque Samsung directement soudée sur le PCB de la carte mère.
{mospagebreak}
{menu Configuration}
Configuration

Le montage du ZyXEL NSA325 n’est pas commun car on doit installer des rails sur les disques durs comme on le faisait sur d’ancestraux boîtiers de chez Chieftec. Bien que le système soit efficace puisqu’il permet de maintenir correctement les disques dans le NAS, on aurait préféré trouver un mécanisme sans outil plus simple et plus pratique.
3kq8ks7kzkfjtsdfrcl1.jpg

D’autant plus que pour extraire les unités de stockage, il faudra utiliser la poignée fournie tel un arracheur de dents. Même si là encore ce choix reste pratique, il gagnerait à évoluer pour une solution plus moderne et actuelle.
e1jdq4y0edizspq4dzc0.jpg

Concernant l’installation logicielle une fois les câbles réseau et d’alimentation branchés puis le NAS mis sous tension, l’application ZyXEL NAS Starter Utility se chargera de trouver le NAS sur le réseau.
b2qcstv3evpj5l25c7dh.jpg

Cette dernière permet également de configurer l’adresse IP du NSA325, de paramétrer l’espace de stockage et même de créer directement des partages et des comptes utilisateurs. C’est une fois ces quelques options renseignées que l’on pourra se connecter à l’interface de gestion du NAS.
{mospagebreak}
{menu Interface de gestion}
Interface de gestion

A la première connexion de l’interface de gestion du ZyXEL NSA325, on retrouve une console basée sur une fenêtre principale longée par un menu vertical sur la gauche. Cette présentation classique que l’on retrouve chez bien des concurrents comme Qnap, Buffalo ou encore Thecus gagne en praticité face au système multifenêtres de chez Synology même si finalement cela reste une affaire de goûts.
n2a2yxhmx8rusecoopay.jpg

Le menu est bien entendu décomposé en plusieurs sections :

flecheParamètres système
flecheStockage
flecheApplications
flechePartage
flecheEntretien

S’il faut encourager la marque à proposer une interface francisée, elle pourrait toutefois être mieux traduite. Pour un produit de cette gamme, retrouver des expressions comme « Package » traduites par « Emballage » au lieu de paquets par exemple prêtent à sourire.

Toutefois la navigation reste intuitive, simple, pratique et technique. Elle s’adressera plutôt à des utilisateurs avancés plutôt qu’à des néophytes toujours en raison des traductions plus qu’approximatives.

Nous avons été globalement séduits par cette interface proposée par ZyXEL parfaitement organisée et claire. La lisibilité ne fait jamais défaut ce qui permet de ne jamais perdre le fil de sa configuration même si elle n’égale pas celle de Qnap bien plus riche et évoluée aussi bien esthétiquement qu’en termes de possibilités.
ppkmo3dm4eh11dn03wvw.jpg

ZyXEL propose tout de même une alternative plus accessible au grand public car le NSA325 peut basculer sur un écran d’accueil orienté multimédia bien plus convivial que l’austère interface de gestion administrateur. Cette dernière permet d’accéder au contenu du NAS mais aussi à son album photo ou son serveur de médias.

{mospagebreak}
{menu Fonctionnalités}
Fonctionnalités

Comme pour la majorité des NAS constructeurs, les options sont scindées en deux parties principales :

flecheLes fonctionnalités de base concernant les services de partages et les protocoles de communication
flecheLes fonctionnalités avancées dédiées aux applications, au multimédia et autres outils relatifs à l’accessibilité depuis internet.

Concernant les options de base, on retrouve:

flecheLes réglages d'horloge et nom du serveur
flecheL'interface réseau et l'accès telnet
flecheLe serveur FTP
flecheLe serveur d'impression
flecheLe paramétrage des comptes utilisateurs et des dossiers partagés
flecheLes options systèmes telles que l'alimentation les journaux d'événements ou la mise à jour du firmware.

Parmi les fonctionnalités plus poussés, le gestionnaire de volume RAID s'est sort plutôt bien car rares sont les NAS à réussir sur ce point. Des petites illustrations facilitent la compréhension de cette technologie plus pertinentes que des explications texte rébarbatives.

id1h8xnht4et5qn34n92.jpgPour garantir l'accès du NAS depuis le web, il faut impérativement configurer le routeur du réseau dont le rôle est majoritairement confié à une box internet. Le NSA325 indique clairement les services accessibles ce qui facilite grandement les options les plus complexes d'un NAS car elles requièrent la maîtrise des notions d'adresses IP et de redirection de ports réseau.

3twogdb0kamtocuyncl0.jpgLe gestionnaire de download reprend la conception des meilleurs outils disponibles chez la concurrence. On retrouve donc les mêmes concepts que chez Synology et Qnap. La compatibilité est assurée avec les protocoles HTTP, FTP et Torrent.





cq87lnrgxzbcos8qflbm.jpgLe "Broadcatching" permet d'enregistrer des flux depuis le web. L'outil fonctionne parfaitement par exemple avec les flux RSS. Ainsi le NSA325 se substitue parfaitement à un lecteur de news en indiquant simplement l'adresse de la source. Le NAS se chargera d'actualiser la liste à intervalle régulier.



rpuoad3yie8lmqq8qaqw.jpgLe bouton "Copy" présent sur la façade du NSA325 fonctionne comme sur le Qnap TS-219P II. Il suffit d'attribuer une action au bouton pour automatiser la copie. On peut ainsi transférer, sauvegarder une clé USB ou tout autre support de stockage externe. Mais il est également possible de sauvegarder une partie ou l'intégralité du NAS toujours vers un port USB.


q1amgex4o8do8kzebo2y.jpg Le service de package permet de faire évoluer son NSA325 en augmentant ses fonctionnalités. On trouve par exemple un service DyDNS (translation d'adresse IP en nom de domaine), un outil de sauvegarde, le support SMART pour les disques durs, un Squeezecenter, un client Syslog pour transférer les journaux d'événements du NAS vers un serveur tiers, une plateforme de blog Wordpress et même un client peer to peer.

Le NSA325 se démarque en proposant des services distincts tels que la publication de médias (photos et vidéos) sur les sites Flickr et Youtube. Il suffit alors de placer les vidéos ou photos dans le dossier dédié et elles seront automatiquement mises en ligne. Une option particulièrement intéressante pour les fans de ces sites.

Toujours concernant l'intégration de services en ligne, on retrouve le support de Dropbox, un éditeur permettant de stocker et de partager des fichiers en ligne. Pour information, 2GB sont offerts gratuitement par ce prestataire.

Au final concernant les fonctionnalités liées au NSA325, on aura été séduit par des fonctions intéressantes comme le support de sites de publication de contenus multimédia populaires mais aussi de stockage en ligne.

Ainsi ce NAS est capable d'offrir un large panel d'applications même si sa bibliothèque reste moins riche que celle de la concurrence, il garde le mérite de proposer des alternatives qui sauront convaincre grand nombre d'utilisateurs.

{mospagebreak}
{menu Performances Gros fichiers & Protocole de test}
Performances

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le NAS de 2 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.

Cela nous permettra de vérifier les qualités et défauts de ces différentes configurations et surtout de vous aider à opter pour la plus adaptée à vos besoins.
Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).

Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB et FTP en lecture comme en écriture.
 
Performances Gros fichiers
dlbz7di0r2b5mfmwfb8u.png

Le Processeur Marvell 8262 est un excellent CPU capable d'atteindre les meilleurs débits puisqu'il avait su saturer notre interface réseau lors du test du D-Link DNS-345 certes un modèle quatre baies. Dans la gamme des NAS deux baies, le Netgear Duo V2 avait connu les mêmes débits que ceux observés ici avec plus de 90Mo/s sur la lecture de gros fichiers.
Par contre en écriture via le protocole FTP, les débits diminuent sensiblement pour parfois descendre en dessous de 50Mo/s. Sans qu'ils soient alarmants, on préférera sans doute le classique SMB plus performant concernant le NSA325.
{mospagebreak}
{menu Performances Petits fichiers}
Performances Petits fichiers
1x0n4vuxholsy30rng9l.png

Concernant les petits fichiers, la différence entre les débits observés en SMB et en FTP est flagrante. Alors que sur le premier, on dépasse largement les 30Mo/s, en FTP ils peinent à 20Mo/s. Quoi qu'il en soit, les mesures montrent que le Marvell 8182 reste un excellent choix car rares sont les NAS capables de dépasser les 60Mo/s en lecture sur ce type de transferts. La moyenne en écriture SMB étant pleinement satisfaisante avec plus de 40Mo/s.
{mospagebreak}
{menu Performances Petits fichiers}
Performances IOPS
neyopo3tx22bwt4xytrd.png

Le NSA325 réussit fort bien en termes d'accès par seconde car il n'est pas si  loin de l'excellent Synology DS412+ avec plus de 650 IOPS en écriture et plus de 1100 en lecture lors d'accès séquentiels. Pour rappel, le DS412+ atteignait 957 IOPS en écriture et 1311 en lecture dans un type RAID identique.
6xllv9np3c5mr3g573q7.png

En mode aléatoire, on est vraiment proche des 100 IOPS en lecture et proche de 40 en écriture. Le fossé se creuse logiquement avec un NAS taillé pour les performances tel que le DS412+ qui dépassait les 70 IOPS en écriture et plus de 130 IOPS en lecture. Toutefois les valeurs relevées dans le cas du NSA325 restent largement suffisantes et pleinement satisfaisantes.
{mospagebreak}
{menu Performances Petits fichiers}
Performances Interfaces
wxox1k933g2ccsen9z0l.png

Du côté des interfaces USB, nous mesurons également les débits du NSA325 et nous constatons de bien faibles différences entre la normes USB2 et USB3. En effet les gains en optant pour la nouvelle révision restent bien bas.

Pour rappel les débits généralement observés sur un PC classique atteignent facilement 200Mo/s. Nous devrions donc être en mesure de saturer notre interface réseau ce qui est bien loin d'être le cas. Le NSA325 gagne bien une dizaine de méga octets en USB3 face à l'USB2 mais cela reste une bien grande déception.
{mospagebreak}
{menu Consommation et nuisances sonores}
Consommation et nuisances sonores
 
888k2tsakyfhw7bovf41.png

En termes de consommation électrique, le NSA325 est particulièrement économique avec seulement 17 watts au maximum en utilisant deux disques durs.
Avec un seul disque, le NSA325 passe à 10 watts et enfin en mode veille, soit les disques en hibernation, le NAS tombe à 6 watts. Il mérite amplement son label éco.
qgue1jijhsfrd6339cjk.png

D'un point de vue nuisances sonores, le NSA325 se fait malheureusement moins discret que d'autres NAS en raison d'une ventilation très active. Au delà de 36dB, il nous semble peu enclin à rejoindre un home cinéma d'autant plus que la gestion du ventilateur est absente dans l'interface de gestion de l'appareil.

A noter cependant que rien n'empêche l'utilisateur de changer le ventilateur pour un modèle plus silencieux d'autant plus qu'il utilise un connecteur standard à trois contacts. N'oublions pas que toute modification entraîne la perte de la garantie du constructeur et qu'elle n'est en aucun cas recommandée par ZyXEL.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion
 
ZyXEL  propose ici un NAS séduisant sur bien des points avec le NSA325. On lui pardonnera avant tout son système archaïque d'extraction des disques durs car en définitive, cela reste une intervention des plus rares sur un tel équipement.
yzdzuqocb4opav6hh2jz.jpg

Son niveau sonore assez prononcé bien qu'acceptable sera vite oublié face aux nombreuses qualités du ZyXEL NSA325 capable d'assurer de très bonnes prestations en termes de performances mais surtout grâce à une interface de gestion agréable à utiliser car complète, bien pensée et efficace.

Elle embarque des fonctionnalités exclusives orientées sur la publication en ligne. Les utilisateurs de sites tels que Youtube et Flickr trouveront dans le NSA325 un système de stockage de choix et l'intégration du service Dropbox permettant d'héberger des fichiers en ligne reste une fonction pertinente.
f1ymbcofi37bx28wpt7q.jpg

Bénéficiant en outre d'une esthétique convaincante, le NSA325 saura étendre ses fonctionnalités grâce à un système de packages plus intéressant que celui de Thecus par exemple mais moins complet que celui de Synology et encore moins Qnap. On regrettera qu'à ce jour, le NSA325 ne supporte pas la vidéo surveillance.

Et même si le NSA325 n'est pas aussi bien distribué en France que d'autres produits concurrents, son tarif en fait un NAS de premier choix. Car disponible dès cent soixante euros, le deux baies de ZyXEL est une excellente affaire face au Netgear ReadyNAS Duo V2 plus pauvre en fonctionnalités et au D-Link DNS-325 moins véloce sur les performances.

fleche Excellent rapport qualité/prix
fleche Performances
fleche Interface de gestion "Pro"
fleche Ventilation audible
fleche Distribution en France faible

NAS home made : Sauvegarde, économie d'énergie et évolutions semaine 4

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

La semaine dernière, nous avons installé de nombreuses fonctionnalités sur notre NAS 59Hardware dédiées au multimédia, aux services réseau et à la sécurité. Ainsi notre machine est parée à rendre d’excellentes prestations diverses et variées.

59hardware
Notre dernière partie va se concentrer sur plusieurs points tout aussi essentiels : la sauvegarde, la gestion de la consommation électrique et enfin de futures évolutions futures.

Car si les NAS sont conçu pour assurer une fiabilité éprouvée grâce au support du RAID entre autre, il n’en demeure pas moins que les délicates opérations de sauvegardes restent indispensables. Il serait regrettable qu’un incident matériel ou une erreur de manipulation engendre la perte de précieux fichiers.

Enfin, nous intégrerons diverses fonctionnalités réservées à la gestion de l’alimentation afin d’éviter au NAS de fonctionner lorsqu’il ne sera pas utilisé grâce à un planificateur de marche/arrêt. Nous interviendrons également sur les options de mise en veille et permettrons de démarrer le NAS via le réseau.

Et finalement, il sera question d’envisager les futures upgrades et évolutions ultimes que l’on pourra éventuellement réserver à  notre média  de stockage réseau en terme d’espace et de virtualisation.
{mospagebreak}
{menu Sauvegarde}
Sauvegarde


gwqyz1ul3klze93k2t85.jpg
Notre expérience d’administration réseau nous a permit de mettre en évidence qu’être face à un sinistre entrainant l’indisponibilité de données peut entraîner beaucoup de stress.

En environnement professionnel, de nombreux utilisateurs vous solliciteront sans compter une éventuelle pression de la direction. Tous les éléments sont alors réunis pour manquer de concentration et la moindre erreur peut être fatale.

Dans un cas similaire chez le particulier, le stress peut être tout aussi intense. Notre vie numérique peut garder un place prépondérante et nous sommes surement tous concernés lorsqu’il s’agit d’estimer inacceptable de perdre photos, vidéos et autres fichiers de travail.

C’est pourquoi les sauvegardes doivent être le centre de nos préoccupations et chacun se doit de vérifier la validité des fichiers sauvegardés. Car lorsqu’on sera confronté à une perte de fichiers, bien malheureux celui qui ne pourra pas restaurer ses données faute d’une sauvegarde corrompue.

Il existe de nombreuses solutions de sauvegardes. Chacune permettant de répondre à des besoins spécifiques. C’est pourquoi nous allons mettre en pratique quatre types de backup distincts :

flecheLa sauvegarde intégrale ou clonage du NAS mais aussi des PC connectés au réseau
flecheLa sauvegarde de fichiers
flecheLa sauvegarde de paramètres (profil utilisateur Windows)
flecheLa sauvegarde d’application (messagerie mail/navigateur internet)

Fichiers

Nous démarrons par la solution de sauvegarde la plus classique : la copie de fichiers tels que les photos, vidéos, musiques et autres documents bureautique. Deux solutions sont disponibles :

flecheLa copie manuelle de fichiers
flecheLa synchronisation automatisée

Même s’il existe des logiciels tout en un gratuits ou payants, ils n’ont pas encore à ce jour su nous convaincre faute de RAID non supporté ou pire encore incapables de reconnaître leurs propres fichiers. Aussi plutôt que de copier manuellement nos précieux fichiers, nous allons automatiser la tâche.
Une solution extrêmement puissante mais très accessible existe, elle repose sur la technologie Rsync.

Gardons à l’esprit la méthode suivante :

flecheEmplacement source : fichiers à sauvegarder
flecheEmplacement de destination : espace destiné aux fichiers copiés
flechePlanification des sauvegardes

Le concept repose sur la solution client/serveur. Le client étant la source et le serveur la destination. Chaque machine nécessite l’installation d’une application respective.

Installation du serveur


35b78tz20wj9h56b28rs.jpg

Elle s’effectuera sur le NAS. Nous optons pour l’application Syncrify gratuite pour les particuliers. Son installation est basique et ne nécessite aucune connaissance particulière. Il suffira de créer un utilisateur grâce à l'interface d'administration hébergée par un micro serveur web en indiquant son nom, son adresse email, son mot de passe et l’espace disque confié.

Installation du client

On l’installera sur chaque machine que l’on souhaite sauvegarder. A noter que l’on peut parfaitement sauvegarder notre NAS 59Hardware sur un support amovible en installant l’application serveur mais aussi le client. Seule la destination des fichiers copiés sera différente.
oby4ze3e3sxw2wvwxsj4.jpg

Le client lui aussi est extrêmement simple à installer. Il suffira d’indiquer les informations relatives au compte utilisateur crée sur le serveur. Seule particularité, l’adresse du serveur devra se terminer par « :5800 » car il s’agit du port réseau utilisé par le service.

On indiquera enfin les fichiers à sauvegarder et on pourra exécuter la tâche. Elle pourra elle aussi être planifié via le planificateur de tâche inclut dans Windows.

Une dernière option est importante, l’effacement de fichiers. A savoir que le serveur réplique le client. Or si un fichier n’est plus présent sur la source mais qu’il demeure sur la destination, le serveur l’effacera si l’option est cochée. Syncrify supporte aussi l’historique des fichiers. Il est donc capable de conserver plusieurs versions d’un même fichier.

Profil utilisateur Windows

Si la copie de fichiers offre de nombreuses possibilités, certaines données sont plus délicates à sauvegarder. Par exemple, les emails et autres favoris du navigateur internet ne seraient pas pris en compte.
9mvmazhu3be58diyj96q.jpg

Microsoft inclut dans Windows 7 un puissant outil de sauvegarde de ces paramètres utilisateurs. Concernant les versions antérieures, une application identique est disponible mais elle doit être préalablement téléchargée sur le site de l’éditeur et être installée.

Nous constatons qu’au fur et à mesure que les versions de Windows évoluent, de nombreux outils embarqués deviennent réellement convaincants, pratiques et fiables. Celui-ci en est un parfait exemple. On choisit les paramètres à conserver, la destination et le tour est joué.

Applications messagerie/navigateur internet

Bien que nous confiions régulièrement nos données à internet, il peut être préférable de privilégier une sauvegarde personnelle pour ce type d’informations d’autant plus qu’elles nécessitent peu de temps et peu de moyens.

Dans cet exercice, nous utilisons le navigateur internet Mozilla Firefox et le client de messagerie Thunderbird du même éditeur qui restent selon nous des références incontournables. Il est bien entendu possible d’opter pour d’autres solutions répondant à des besoin plus spécifiques.
jlasyjj63pdtzyuxk40d.jpg

Afin de sauvegarder les précieuses informations relatives à ces applications, un outil à la qualité irréprochable existe : Mozbackup. Le logiciel se charge de détecter automatiquement les profils existants et propose la sauvegarde sur une destination à définir. Il est possible de sélectionner les éléments  à sauvegarder comme les favoris, mots de passe ou fichiers joints.
{mospagebreak}
{menu Gestion de l'alimentation}
Gestion de l'alimentation

Dans ce chapitre, nous allons parcourir toutes les astuces permettant de réaliser des économies d’énergie. Car il est possible de planifier le démarrage et l’extinction du NAS, de configurer les disques en état d’hibernation mais aussi de démarrer la machine via le réseau.

Planification marche arrêt


Si le bios de la carte mère ne permet pas de configurer cette option, il reste possible et même recommandé d’utiliser le mode veille prolongé. A l’aide de l’application WakeupOnState, on réalisera un planning de démarrage/extinction.
nv99xhg3vcvd39arag5d.jpg

Bien que la langue de Shakespeare soit de rigueur dans  cette application, elle reste parfaitement accessible à tous. On indique la date et l’heure souhaitée de mise en marche dans la section (1). Dans la section (3), on précise l’heure de mise en veille prolongée (hibernate).

Dans notre exemple, le NAS passera en statut de veille prolongée après 8h de fonctionnement.
Dans la section (4), on indique les jours ou la tâche doit être répétée.

Gestion du mode veille


Il est possible d’intervenir sur la plupart des périphériques embarqués dans une machine comme les disques durs, le CPU et les modes de veille.

On autorisera alors l’hibernation des disques durs après une période d’inactivité définie en minutes.

 
lmi5x9ma2w3jwnn23bx9.jpg
 
4yjet23j1fc8dox5yspq.jpg
La mise en veille prolongée permet de réduire intégralement la consommation électrique du NAS (moins de 5watts) également après une période d’inactivité.

9eo4xl2riy89ahpph577.jpg
Enfin il est possible de brider le processeur et donc de réduire d’autant sa consommation. On veillera à ne pas trop l’abaisser afin de ne pas réduire les performances du NAS. Il suffit de solliciter le processeur en transcodage vidéo, tâche probablement la plus lourde pour atteindre le plafond de 80% de ressources CPU.






Démarrage réseau


Il est enfin possible de démarrer le NAS si deux conditions sont réunies:

flecheLa carte mère supporte la fonction Wake On Lan (WOL)
flecheLa carte réseau compatible WOL

w8ymcrp4jlbk9at2te5y.jpg

m15fdlx3id7v7aa7iaqi.jpgOn activera ces options puis on réveillera le NAS depuis un pc ou tout autre équipement connecté  grâce à l’application Wake On Lan dans laquelle on indiquera l’adresse MAC de la carte réseau, l’adresse IP et le masque de sous réseau et le port d’écoute (7 dans la majorité des cas).

A noter que cet outil fonctionne également via internet à condition de translater le port sur le routeur ou la box internet le cas échéant.
{mospagebreak}
{menu Maintenance}
Maintenance

Assurer la pérennité de notre NAS 59Hardware nécessitera bien peu d’interventions humaines. Concernant la partie matérielle, on dépoussièrera la machine régulièrement en fonction de l’environnement dans lequel il est installé.
kd2d6vuo758bm7igu1nk.jpg

A titre d’exemple, le NAS assemblé d’un des membres de notre équipe fonctionne sans problème depuis plusieurs années collé à un radiateur et fait parfaitement office de support d’orchidées le tout agrémenté de poils de chats.

Seules les mises à jour Windows sont installées automatiquement et un test SMART est programmé mensuellement.
{mospagebreak}
{menu Upgrades & évolutions}
Update/Upgrade Evolution

4m0yyo7i17cssi72b3r1.png
Tout est possible ou presque. Les fonctionnalités peuvent être enrichies pour répondre à tous les besoins et toutes les envies. Il est tout à fait envisageable de convertir le NAS en serveur de jeu, de plateformes virtualisées, et autres serveurs de messagerie instantanée grâce à  une bibliothèque logicielle compatible Windows d’une richesse inégalée.

La  principale upgrade sera pour la majorité des cas l’extension de l’espace de stockage. Souvent vécue comme une mauvaise expérience, augmenter la capacité du volume d’un NAS est réellement simple si l’on prend soin de préparer sa migration. Dans tous les cas, on commencera par sauvegarder les données cruciales qu’il est impensable de perdre.


La solution d’extension la plus sûre reste l’ajout de disques durs sur des ports libres sans modifier l’existant. Le contrôleur RAID sera capable d’étendre le volume logique en fonction de l’espace physique disponible sans formatage.

Au cas où on ne dispose plus de ports de stockage libre, on pourra déployer une solution iSCSI virtualisant l’espace de stockage intégralement. Les possibilités offertes peuvent alors répondre à tous les besoins.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion

Tout au long de ces semaines, nous avons pu explorer les nombreux avantages offerts par un NAS assemblé. Les possibilités de personnalisation permettent d’aboutir à une machine sur mesure semblable à aucune autre.
hkc4sb30tl01c4j3iu76.jpg
En fonction des besoins et du matériel disponible, on peut simplement mettre en place un support de stockage partagé en réseau mais aussi créer un véritable serveur multi tâches.

Alors faut-il entrer dans le débat NAS assemblé contre NAS prêt à l’emploi ? Selon nous la question  n’a pas lieu d’être car chacun dispose d’avantages mais aussi d’inconvénients. Chaque produit étant conçu pour répondre à des attentes et des besoins différents.

Bien des NAS commercialisés sont extrêmement pratiques, simple d’emploi et même économiques et notre modèle assemblé nécessitera le montage d’une machine, l’installation d’un système d’exploitation et de différents logiciels. Une expérience  qui nous l’espérons suscitera  des vocations car chez 59Hardware, nous sommes adeptes depuis  déjà bien des années.

NAS home made : performances et applications semaine 3

Envoyer Imprimer
{menu Introduction}
Introduction

La semaine dernière, nous avons configuré notre espace de stockage RAID, installé un système d’exploitation et configuré les dossiers partagés. Notre NAS 59Hardware est donc à ce jour parfaitement opérationnel pour héberger nos fichiers.
59hardware

Pour commencer nous allons mesurer les performances de notre serveur et surtout multiplier les services offerts grâce à de nombreux logiciels tous gratuits et surtout très simples à installer.

Car il serait dommage de s’arrêter au partager de fichiers. Alors que les NAS prêts à l’emploi embarquent de nombreux outils supplémentaires, notre machine va elle aussi permettre d’utiliser bien d’autres applications qui se révèleront rapidement indispensables.

C’est pourquoi nous allons installer et configurer les fonctionnalités suivantes sous Windows afin de garder un environnement connu:

flecheServeur web
flecheServeur FTP
flecheServeur Webdav
flecheServeur Dlna
flecheServeur Antivirus
flecheServeur TV
{mospagebreak}
{menu Performances}
Performances

Protocole de test

Afin de mesurer les performances, nous avons utilisé notre PC de référence doté d’une interface réseau Intel 82579V compatible réseaux Gigabits. Pour être certain de ne pas brider les transferts de données, nous utilisons une grappe raid 0 de deux SSD.

Nous équipons le NAS de 2 disques durs Seagate Barracuda 7200 rpm doté de 12 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA 3Gb/s pour une capacité d’un tera octet. Nous allons donc comparer les performances des différents modes raid.

Nous utiliserons donc notre traditionnel fichier de 7769 Mo ainsi que notre ensemble de 2414 fichiers répartis dans 149 dossiers pour un volume de 3.08 Go (environ 1.3 Mo par fichier).
Les mesures seront effectuées via les protocoles de transfert SMB en lecture comme en écriture.

RAID 1

zj9qd610yrsua3wyy9ab.png

Notre RAID 1 composé de deux disques se comporte très bien avec des débits proches et supérieurs à 100Mo/s sur les gros fichiers.
Concernant les petits fichiers, nous obtenons plus de 35Mo/s en lecture et 20Mo/s en écriture.
Ces résultats se situent à ceux que l’on retrouve sur les NAS prêts à l’emploi haut de gamme mais au tarif largement plus élevé.

RAID 5

2ap7ue8oil04eavkx05j.png

Nous faisons une entorse à notre protocole de test car si notre NAS 59Hardware se compose de deux disques, nous avons toutefois souhaité mesurer les performances du RAID 5 en ajoutant un troisième disque identique.

On obtient alors toujours des débits identiques au mode RAID 1 car on sature l’interface réseau. Concernant les petits fichiers, on gagne 15Mo/s sur le RAID 1 avec 50Mo/s en lecture et 25Mo/s en écriture.
La aussi, on retrouve les valeurs des NAS haut de gamme.
{mospagebreak}
{menu Serveur WEB}
Serveur web

Bien que la solution libre open source Apache soit le leader incontesté des serveurs web, nous nous tournerons pour l’alternative offerte par Microsoft : IIS. Ce dernier étant inclut dans Windows et surtout, il ne nécessite pas d’intervenir dans des fichiers de configuration que nous jugeons difficilement accessibles aux néophytes.
rmzvppeoqvf5u10zegp8.jpg

L’installation  d’IIS est des plus simple, on se rendra dans le panneau de configuration pour accéder au menu « Programmes et fonctionnalités ». Sur le panneau de gauche, une option propose d’activer  des fonctionnalités Windows. C’est ici que l’on installera notre serveur web.

On cochera l’option « Services internet IIS » et surtout on veillera à activer toutes les options « Sécurité ». Si l’on souhaite avoir la possibilité de naviguer dans nos dossiers partagés depuis un navigateur internet, on sélectionnera aussi « Publication WebDAV ». que nous détaillerons dans la section dédiée.
e0248t5avnxay4by9nfg.jpg

Il suffira de démarrer le site par défaut pour que celui-ci soit aussitôt disponible. L’accès s’effectue via l’adresse  http://localhost.
Les fichiers du site seront  situés dans le dossier « C:\inetpub\wwwroot\ ».
{mospagebreak}
{menu Serveur FTP}
Serveur FTP

FTP permet de transférer des fichiers depuis tous les réseaux qu’ils soient locaux ou sur le net. Bien que ce service soit également disponible dans Windows, nous lui préfèrerons une solution alternative : Filezilla server car en plus d’être gratuit, il demeure plus complet mais surtout plus simple à paramétrer.

Notre article n’étant pas destiné à passer en revue l’intégralité des fonctions supportées par le protocole FTP, notre exemple permettra de créer le serveur, un utilisateur et son espace de stockage.

Quelques étapes à la portée de tous sont à suivre :

flecheTélécharger et installer FileZilla Server
flecheCréer un compte utilisateur et lui attribuer un espace de stockage
gzmqsrrxrzsuiwm45pub.jpg

L’installation ne nécessite aucun changement dans les paramètres proposés par défaut. La création d’un compte utilisateur s’effectue grâce à l’icône utilisateur. On indique un nom et un mot de passe puis on lui attribue un dossier.
dffreed425c8vlxfjm77.jpg

En cliquant sur « Add » de la section « Shares folders », on désigne le dossier souhaité et on coche les autorisations souhaitées : lecture/écriture de fichiers mais aussi création/suppression de répertoires.
1yp0lj57kj8cuwe2mtbg.jpg

On peut valider et tester notre serveur FTP via un navigateur internet dans lequel on renseignera l’adresse ftp://localhost. L’identification sera alors requise pour accéder aux dossiers.
{mospagebreak}
{menu Serveur WebDAV}
Serveur WebDAV

WebDAV est un protocole de communication destiné à remplacer FTP visuellement plus agréable à utiliser mais aussi plus pratique. Nous avons testé diverses solutions gratuites disponibles mais c’est celle proposée par Microsoft qui nous a paru la plus simple à configurer.

On évite ainsi de devoir modifier des fichiers de configuration moins accessibles au grand public.

L’installation de WebDAV nécessite le suivi de quelques étapes :

flecheActivation du service WebDAV
flecheCréation d’une règle d’accès
flecheConfiguration de la méthode d’authentification

Commençons par créer un dossier dans la racine de notre serveur web. On peut tout à fait utiliser un dossier existant et créer un dossier virtuel si besoin est.
53lzi6fqmvtxcpl3y814.jpg

La règle de création WebDAV est indispensable. Bien qu’on puisse affiner les autorisations d’accès grâce à la gestion utilisateurs, nous nous limitons volontairement à une configuration basique accessible à tous pour une première approche. Mais nous recommandons vivement de sécuriser un maximum les accès afin de garantir la confidentialité des données.

Notre règle autorise tous les accès à l’intégralité du site à toutes les personnes s’y connectant. Chacun peut ici lire les fichiers mais aussi écrire sur l’espace de stockage.
d0e22xmikn252nihfqs9.jpg

Il reste alors à activer l’authentification Windows pour que notre serveur WebDAV soit pleinement fonctionnel.
g0ljuto3p6u4uzurdgj0.jpg

Afin que cet outil soit encore plus pratique, on peut utiliser sur un PC connecté la  fonction « Emplacement réseau » grâce auquel on accédera au serveur via un dossier fonctionnant exactement comme s’il était présent  dans la machine même.
mcusre2ic64llvkxgdgb.jpg

Dans l’explorateur de fichiers de Windows, un clic droit  de souris  sur l’icône « Réseau » permettra de créer un lecteur réseau. On choisira « Se connecter à un site Web permettant de stocker des documents et des images » pour entrer l’adresse de notre NAS 59Hardware. Un dossier donnera alors accès à notre espace de stockage WebDAV.
{mospagebreak}
{menu Accessibilité depuis le web}
Connectivité depuis Internet

pwg5cob4d5f18urf4dpt.jpg

Les précédents outils installés sont accessibles sur un réseau local grâce à l’adresse IP de notre NAS. Mais ce dernier n’étant pas directement connecté au net puisque l’on dispose probablement d’une box internet, il faudra donc permettre l’accès à notre machine depuis l’extérieur.
Et c’est sur le modem routeur qu’il faudra intervenir pour que notre NAS soit accessible via internet.

Notions préalables

C’est de loin le chapitre le plus complexe de notre dossier mais  il demeure en pratique très simple et nécessite peu d’interventions. Une box internet dispose de deux adresses IP : la public et la locale.

La translation d’adresses IP dépassant le cadre de cet article, nous nous limiterons à une description aussi simple que possible.  Une adresse IP locale n’est pas accessible depuis internet. Seule l’adresse IP  publique de notre box internet l’est.

C’est pourquoi nous devons lui ordonner de rediriger le trafic depuis internet vers notre NAS 59Hardware. C’est la translation d’adresse IP.

Et comme deux flux de données différents (FTP et http par exemple) ne peuvent transiter d’un PC vers un autre sur le même « canal », les concepteurs du protocole IP ont implanté la notion de « ports ».

Ainsi grâce à un simple nombre, deux types de communications peuvent transiter parallèlement. Ces ports sont normalisés. Le port 80 est utilisé par http et 21 par ftp.

Configuration


Concrètement, nous configurons la box internet pour que le trafic provenant d’internet arrive au NAS sur les bons ports.
g895nyk2xpgqyzwm6obu.jpg

Notre exemple utilise une freebox version 4 et elle va transférer les flux arrivant sur son port 80 vers le NAS 192.168.0.13 toujours sur le port 80. Nous pouvons faire de même avec le port 21 dédié au FTP.
{mospagebreak}
{menu Serveur multimédia DLNA}
Serveur mumtimédia DLNA

Dlna est un protocole de diffusion de flux compatible avec de nombreux équipements tels que les télévisions et autres consoles de jeux en plus de nos PC traditionnels.
hy4eisejz323obh9pzmx.jpg

Grâce à une application serveur, nous pouvons ainsi réaliser une bibliothèque composée de photos, vidéos et musiques, le tout diffusable sur le réseau. Les équipements s’y connectant n’ont pas besoin de codecs spécifiques car le serveur transcode les contenus.
v2cxd7fo453rizg92ag8.jpg

Pour notre NAS 59Hardware, nous utilisons l’application Serviio car elle est gratuite et disponible en français. Son installation est très rapide car il suffit de désigner les emplacements où se situent les fichiers à diffuser. Le service est accessible depuis le voisinnage réseau de n'importe quel PC connecté.
{mospagebreak}
{menu Service Antivirus}
Service Antivirus

L’antivirus est un sujet particulièrement sensible car il en va de la sécurité des fichiers. En effet il représente la première mesure mise en place par le grand public. Chacun saura argumenter en faveur de tel ou tel éditeur qu’il soit gratuit ou payant.
vpvc0vjetudh2sgbd3k9.jpg

Comme il s’agit ici d’effectuer une analyse à intervalle régulier, nul besoin d’opter pour une solution sophistiquée. C’est pourquoi nous orientons notre choix vers la solution Open source ClamWin qui n’a rien à envier à ses concurrents.
7w32t0olv2byv4zt6vt4.jpg

Cette application étant capable de répondre à nos besoin parfaitement : mises à jours automatisées et planification des analyses de fichiers. On utilisera alors le planificateur de tâche de Windows.
{mospagebreak}
{menu Serveur TV}
Serveur TV

Bien qu’il existe des solutions logicielles pour visionner la TV fournie par les fournisseurs d’accès internet, certaines chaînes restent inaccessibles via cette méthode. Afin de contourner cette légère limitation, on peut opter pour un simple dongle USB Tuner TV auquel on connectera une antenne hertzienne.

Si certains produits basiques à bas prix se contentent du service minimum, on peut trouver d’excellents modèles au tarif à peine plus élevé.

jghcd17eeskcwjl7dsdf.jpg
Notre choix s’est tourné vers une marque qui a su faire ses preuves depuis de très nombreuses années puisqu’il s’agit de Pinnacle. Notre dongle est référencé PCTV Quatro, il est compatible TNT et cable, option bienvenue pour les personnes domiciliées en logement collectif.

Le périphérique est  livré avec une mini antenne, une télécommande et son tarif est de 75 euros. Il représente donc une alternative très intéressante face aux récepteurs classiques plus encombrants.

La grande force de ce dongle réside dans la qualité de son interface à la conception exempte de tout reproche.

La stabilité est au rendez-vous et surtout permet de disposer de nombreuses fonctionnalités comme l’enregistrement d’émissions, le support des programmes des chaînes mais surtout la diffusion sur l’ensemble du réseau.

Nous l’utilisons depuis quelques années chez 59Hardware et force est de constater qu’il répond parfaitement à nos nombreuses exigences.
ut0taqu20c4g63wcbmid.jpg

Son installation est à la portée de tous car la marque attache beaucoup d’importance pour rendre ses produits pratiques et simples d’utilisation. L’application TV Center se chargera de détecter tous les canaux automatiquement. Le support de la radio FM est d’ailleurs inclus.
ierlrnoycgp2mps6tjbf.jpg

On activera au besoin le serveur de diffusion si l’on souhaite accéder aux chaînes via un autre PC. La seule limitation est de ne pas pouvoir visualiser sur deux machines distinctes deux programmes différents car un seul tuner est embarqué.

La PCTV Quatro est également capable de diffuser du contenu via le net utilisable également sur des appareils nomades tels que les smartphones mais il faudra s’acquitter d’une licence logicielle supplémentaire.
a3jirzltaxdq9ypbyorv.jpg

A l’utilisation, l’application est intuitive et surtout la qualité des vidéos est excellente. Afin de s’adapter aux réseaux les moins rapides tels que le wifi, il est possible d’utiliser différents modes de qualités  afin de garder une fluidité d’affichage optimale.
{mospagebreak}
{menu Conclusion}
Conclusion
w1zs3yw2ij46xfyzdrz0.jpg

Notre NAS 59Hardware bénéficie d’un avantage indéniable, il repose sur un plateforme matérielle parfaitement identique à un PC traditionnel. Ses possibilités ont donc un potentiel d’évolution d’une richesse inégalée.

Nous avons ainsi pu grâce à de puissantes applications gratuites et en français déployer de nombreux services adjacents. Les applications utilisées au cours de ce test ont été choisies dans un but purement illustratif et libre à chacun d’opter pour d’autres solutions répondant aux exigences requises.

Installer un serveur web, webDAV, FTP, Dlna et TV nécessitent peu de connaissances techniques poussées. Seule la connectivité depuis internet est un peu moins accessible mais avec un  peu de persévérance et de patience, votre NAS rempliera également parfaitement ce rôle.

La semaine prochaine sera notre ultime étape concernant notre NAS 59Hardware. Nous nous attaquerons à la sauvegarde des données afin qu’aucun fichier ne manque à l’appel en cas de panne ou de manipulation accidentelle.

Et enfin nous visiterons en détails toutes les possibilités d’optimisation en matière de gestion de l’alimentation, des nuisances sonores et de l’entretient tant matériel que logiciel.

Page 3 sur 6