Dimanche, 26 Mai

Dernière mise à jour24/05/2019 04:11:35 PM GMT

Vous êtes ici Articles Réseau Netgear AirCard 785

Netgear AirCard 785

Envoyer Imprimer

Méconnu du marché, le MiFi arrive pourtant sur nos étals. Et nous avons testé l’un d’entre eux, le Netgear AirCard 785. Que valent ces appareils mobiles permettant de partager Internet sur plusieurs PC et tablettes ? Est-ce que l’AirCard 785 rempli sa mission ? Vous saurez désormais tout !

DSC 3289

Avoir Internet partout, tout le temps, pour certains, cela relève de l’hérésie et n’est absolument pas une nécessité. Pour d’autres, cela devient indispensable. Que ce soit pour récupérer un itinéraire, consulter une critique sur un restaurant ou encore envoyer des photos et vidéos de vacances, avoir Internet dans sa poche, est un vrai plus. Les utilisateurs de smarpthones le savent bien, tout cela est déjà possible et à portée de main. Mais quand il s’agit de faire de même avec sa tablette ou encore son PC portable, deux solutions s’offrent à l’utilisateur : soit, créer un partage de connexion sur son mobile, soit, acheter un routeur comme celui que nous testons aujourd’hui.

Mais pourquoi acheter un appareil supplémentaire alors que son smartphone fait très bien le travail ? C’est une bonne question. Et nous y répondrons par ces différents arguments.

D’abord, ce MiFi, comme vous pouvez le trouver dans certaines boutiques spécialisées, est un appareil autonome. Dans ce boîtier qui tient dans la poche, vous avez une batterie, une carte SIM à installer et une puce qui permet, comme sur votre smartphone, de capter les fréquences 2G, 3G ou 4G, d’un côté, et de transmettre, à l’instar de votre routeur WiFi personnel, un réseau standard que vos appareils informatiques peuvent utiliser pour accéder à Internet.

DSC 3292

Comment cela se concrétise ? On a pris une seconde carte SIM auprès de notre opérateur. Certains la proposent d’ailleurs gratuitement, pour partager la consommation Data de votre forfait. D’autres offres, peu onéreuses, sont également disponibles. Ensuite, on allume l’appareil. Et c’est globalement tout ce qu’il y a à faire. Ici, notre Netgear AirCard nous propose directement un réseau WiFi pré-configuré. Sur la dalle (TN) en couleur, le nom du réseau et le mot de passe s’affiche en clair. En outre, on y voit la qualité de réception du réseau, comme sur smartphone, et la batterie restante. Sur notre tablette ou notre PC de test, nous n’avons plus qu’à saisir ce qui est affiché sur l’écran du MiFi pour avoir accès à Internet.

Là où un smartphone est globalement utilisé pour de nombreux usages, et parfois, nécessitant un peu de ressources, le partage de connexion est un aspirateur à batteries. En vacances, quand vous souhaitez donner une connexion à Internet à un membre de votre famille pour aller vaquer à certaines occupations numériques, vous êtes “dans l’obligation” de laisser votre mobile. Avec ce MiFi en poche, il n’est plus question de cela. Votre smartphone, reste votre smartphone. Et le petit routeur de poche est accessible à tout votre entourage simplement, un peu comme à la maison finalement.

Pour les futurs acquéreurs du AirCard 785, sachez qu’il ne supporte pas les bandes de fréquences 4G américaines. Oui, lors de nos tests (et vacances de votre rédacteur), la carte SIM de chez T-Mobile n’a pas pu accrocher le réseau 4G local. En Europe, cependant, pas de souci, notre appareil n’a pas souffert de ce problème.

DSC 3290Les deux clapets protègent les prises TS-9 et ne risquent pas de se casser facilement dans leur glissière.

Autre avantage du MiFi, surtout sur ce modèle : la possibilité d’y connecter des antennes externes. Via ses deux prises TS-9, l’AirCard 785 de Netgear permet de mieux capter dans des endroits pas franchement bien couverts au départ, avec des antennes que l’on “colle” sur le toit de la caravane, ou de la voiture. Certains revendeurs spécialistes proposent ces antennes avec un gain relatif par rapport à la réception de base de l’appareil. Ainsi, là où nous avions une réception plutôt mauvaise, avec les antennes sur le toit, le MiFi affichait alors une connexion plus stable et plus véloce pour le chargement de pages web ou d’itinéraires.

Ces deux prises TS-9 sont standards. Vous n’aurez donc aucun souci pour trouver vos antennes sur le marché. Mais Netgear propose un dock spécial pour en faire sensiblement la même chose. Nous ne l’avons pas testé. Nous disposions de nos propres antennes.

Screenshot 2015 07 13 18 38 42

Côté logiciel, l’AirCard se pilote avec une application idoine pour smartphones, mais aussi au travers d’une interface web classique pour des produits de ce type. La version web est complète : configuration de l’APN de l’opérateur pour l’accès à la Data, configuration du WiFi avec réseau invité (support du double bande 2,4 GHz et 5 GHz), DHCP, DNS, routage, ouverture de ports, UPnP, etc. Rien ne manque, comme nous le disions. En revanche, le logiciel souffre encore de quelques bugs de jeunesse. Par exemple, là où nous avons commencé à le faire souffrir en modifiant les paramètres de portée du WiFi, ce dernier nous indique que nos modifications ont été prise en compte. Pourtant, la version smartphone, même après plus redémarrage de l’application, ces paramètres n’ont pas été appliqués. En revanche, les modifications apportées par l’application ont bien été prises en compte cette fois.

Un dernier avantage, même si vous vous passez des antennes externes pour commencer, le boîtier étant totalement dédié à cette tâche de partage de connexion à Internet, le design des antennes internes a été spécialement étudié pour mieux capter. Globalement, notre AirCard 785 avait quelques dBm en moins, signalant une meilleure réception (-105 dBm sur l’AirCard, contre -115 dBm sur notre Nexus 6). Si vous posez le routeur sans fil près d’une fenêtre, la réception étant meilleure, le partage de connexion avec vos appareils mobiles n’en sera que mieux. Ce que vous pouvez difficilement faire avec votre smartphone, puisque vous pouvez aussi l’utiliser alors que d’autres sont connectés dessus.

Screenshot 2015 07 13 19 00 01

Si l’on parle simplement du Netgear AirCard 785, la qualité d’assemblage est propre. La batterie de 2000 mAh tient la journée, si tant est que la charge Internet n’est pas trop importante. On parle ici de récupérer quelques informations sur Internet, charger des itinéraires sur un GPS (avec une connexion WiFi), et discuter de temps en temps avec une application de messagerie instantanée.

Le positionnement tarifaire est également une force pour ce produit. Avec un prix moyen de 119€, l’AirCard 785 peut paraître un peu cher. Pourtant, la concurrence ne semble pas faire mieux en la matière. Avec un prix moyen sensiblement identique, ces derniers ne disposent pas du double bande WiFi par exemple. Nombreux sont les appareils n’ayant pas la bande des 5 GHz par exemple, bien moins encombrées en zone urbaine. Peu également, disposent des prises TS-9 externes pour ajouter des antennes. Si cela n’est qu'accessoire, savoir que l’on peut en disposer au moment venu, c’est un petit plus qui peut faire pencher la balance en la faveur du AirCard 785. Malgré ses quelques soucis de jeunesse (gageons que Netgear publie un correctif prochainement), ce MiFi est sûrement l’un des meilleurs du moment.

fleche Double bandes 2,4 GHz et 5 GHz,
fleche  Une bonne autonomie,
fleche  Application mobile,
fleche  Suivi conso temps réel,
fleche  Prises TS-9.
fleche Pas de 4G "universelle",
fleche Encore quelques bugs.
Share