Watercooling Corsair H115i PRO RGB

Imprimer

C'est le dernier des watercoolings AIO en provenance de Corsair que nous allons tester aujourd'hui, il a été lancé début janvier. Deux nouveaux modèles ont fait leur apparition avec l'appellation PRO RGB, le H115i, notre modèle de test et le H150i, le premier est équipé d'un radiateur de 280 mm ( 2 ventilateurs de 140 mm) tandis que le second embarque un radiateur de 360 mm (3 ventilateurs de 120 mm).

Corsair H115i PRO RGB

Le RGB fait donc son apparition au niveau de l'ensemble waterblock-pompe mais pas des ventilateurs, c'est donc une entrée sans fracas dans le domaine du RGB.
Le suffixe "i" indique une compatibilité avec le logiciel maison Corsair Link qui introduit pour l'occasion la gestion de ce RGB au niveau des couleurs et des effets.
Corsair introduit également un nouveau mode de fonctionnement au niveau des ces H1XXi PRO RGB, le semi fanless.

Corsair H115i PRO RGB 3Corsair H115i PRO RGB 4

Notre Corsair H115i PRO RGB est donc équipé avec un radiateur aluminium de 280, il mesure  316 x 142 x 30 mm, il est légèrement plus grand que le H115i testé il y a un moment déjà, quelques millimètres. La finition est simple, le logo Corsair est positionné sur la tranche du radiateur un point c'est tout, voila qui change de celui de la version H115i   

 Corsair H115i PRO RGB 5Corsair H115i PRO RGB 6

Le waterblock
L'ensemble pompe-waterblock adopte un design plus compact, plus adouci et de deux couleurs, le noir bien sur mais aussi l'argenté sur le dessus, un liseré translucide sépare les deux éléments, tout comme le logo qui est isolé de la partie argentée par un second liseré, c'est par eux que le RGB s'affiche.

Corsair H115i PRO RGB 8Corsair H115i PRO RGB 7

h115i pro 03 caps1

Les ventilateurs 
Ce sont des ML 140 PWM qui sont livrés, ce sont des 140 mm donnés pour une vitesse de rotation de 400 à 1200 tr/min avec un débit de 55,4 CFM et un niveau sonore de 20,4 dB(A).
Ces deux ventilateurs utilisent un guidage par lévitation magnétique, il repose sur la création d'un champ magnétique, le matériau qui compose le rotor est diamagnétique c'est à dire qu'il va créer un champ magnétique opposé au premier d'où le terme lévitation magnétique.
Le premier champ est tributaire de son alimentation, dès qu'elle disparait il disparait également, il doit être continuellement alimenté en 12 Volts, il ne faut pas descendre sous cette tension car le champ magnétique ne sera pas optimal pour assurer son rôle pleinement. C'est une des raisons pour laquelle Corsair a adopté le PWM (Pulse Width Modulation) pour moduler la vitesse de rotation, ce procédé ne fait pas appel à une variation de tension mais de fréquence.

Corsair H115i PRO RGB 11

Protocole de test refroidissement
Nous avons opté pour une plateforme totalement fanless, à l'exception  du système de refroidissement du processeur bien sur, c'est un AMD FX 4130 Black Edition à 3,8/ 3,9 GHz (base/ boost) qui sera notre processeur témoin, il affiche un TDP de 125 Watts.

Le logiciel Corsair Link

10Nous avons utilisé la dernière version téléchargée sur le site Corsair à savoir la v4.9.4.28, ce logiciel se destine à la gestions des produits Corsair compatible Link.
La page d'accueil est composée de fenêtres, celles de gauche affichent les températures, vitesses et charge du matériel présents, le panneau situé à leur droite se destine à notre H115i PRO RGB.
10 1Un click sur un des éléments de notre panneau permet d'afficher et de modifier les différentes options de fonctionnement,
11Les ventilateurs (ajustable séparément)
Zero RPM, ventilateur à l'arrêt.
Silencieux (environ 420 tr/min), équilibré (environ 520 tr/min) et performance (environ 900 tr/min) sont les trois modes prédéfinis.
Personnalisé, permet de créer ses propres courbes à la volée et affecté un pourcentage de la vitesse maxi en fonction des différentes températures.
Rpm fixé, impose une vitesse précise de la vitesse du ventilateur.
% fixé, impose un pourcentage fixe de la vitesse du ventilateur.
Max, ventilateur à fond.
12La pompe
Silencieux (environ 1050 tr/min), équilibré (environ 2100 tr/min) et performance (environ 2800  tr/min) sont les trois modes prédéfinis.

A noter la présence de notifications qui permettent de sécuriser votre machine, il est ainsi possible de créer des alertes, par exemple en cas de surchauffe, il est possible de couper le PC, de lancer un fichier, de passer le RGB à une couleur précise ou de pousser les ventilateurs à fond.
13Le RGB
Six possibilités sont offertes avec des effets différents, sept couleurs sont disponibles nous retiendrons "Température" qui permet d'indexer les couleurs à la température du liquide de refroidissement suivant trois seuils ou "Arc en ciel" avec un fondu enchainé entre les couleurs.

1415

Les profils, permet de passer de l'un à l'autre mode et de créer son profil, ici nous avons créé "fanless".

16Les options, permet d'ajuster la langue, l'unité des températures, l'image de fond...

1718

La gestion des graphiques, vous pouvez choisir les graphiques à afficher ou non, le raccourci dans la barre des taches qui permet de changer rapidement de profils.

Protocole de test refroidissement
Nous avons opté pour une plateforme totalement fanless, à l'exception  du système de refroidissement du processeur bien sur, c'est un AMD FX 4130 Black Edition à 3,8/ 3,9 GHz (base/ boost) qui sera notre processeur témoin, il affiche un TDP de 125 Watts.

Le montage

Corsair H115i PRO RGB 12Corsair H115i PRO RGB 13

L'ensemble waterblock pompe est alimenté par un port SATA, il n'y a aucun échange d'informations avec ce port ce n'est qu'une simple prise de courant, à l'inverse du mini-USB à connecter sur le corps  de la pompe d'un côté et sur un port USB de la carte mère de l'autre, lui communique avec Corsair Link le logiciel de gestion de chez Corsair, un autre cordon permet de brancher les ventilateurs positionnés sur le radiateur, enfin le dernier et le renvoi de la vitesse de la pompe il se branche sur un connecteur ventilateur.

Ce Corsair H115i PRO RGB est construit par Azetek, logique donc d'y retrouver ses nouvelles techniques de montages.

Corsair H115i PRO RGB 12Corsair H115i PRO RGB 13

La bague montée d'origine sur le waterblock se destine à Intel, exit les dents et les fentes à ajuster ainsi que l'effort colossal pour la remplacer avec la peur d'une casse éventuelle, désormais il n'y a que 4 ergots à ajuster dans les orifices de ces bagues et de tourner légèrement le waterblock, c'est fait et on reste zen...

Le montage Intel fait appel à l'habituelle back-plate à positionner au dos de la carte, des entretoises se positionnent sur la carte il suffit ensuite de poser le waterblock et de le fixer via des écrous borgnes.
Pour les sockets 2011 et 2066 c'est encore plus simple, des entretoises se vissent directement sur les emplacements d'origines.

Pour AMD, c'est une nouvelle méthode de pose, AM4 oblige, il faut remplacer la bague préinstallée par celle destinées aux sockets AMD, cette plaquette possède des ergots dans lesquels il faut passer des attaches qui se positionnent sur les fixations d'origine du socket AMD, ensuite il faut visser les écrous borgnes.
Corsair H115i PRO RGB 16Rien à redire sur ces nouveaux montages, bien au contraire, un changement de la bague du waterblock grandement facilité et un montage AMD reprenant à 100 % la fixation d'origine, c'est un gain de temps et plus de facilité, un montage sur une carte mère installée est plus qu'envisageable pour AMD.  

Protocole de test refroidissement
Nous avons opté pour une plateforme totalement fanless, à l'exception  du système de refroidissement du processeur bien sur, c'est un AMD FX 4130 Black Edition à 3,8/ 3,9 GHz (base/ boost) qui sera notre processeur témoin, il affiche un TDP de 125 Watts.

Les mesures de températures

Nous débuterons par des graphiques, sur celui de gauche, les relevés, sur le graphique de droite les moyennes des vitesses de rotation des ventilateurs
En dessous, les moyennes des deltas (température du processeur moins la température ambiante).
La vitesse de la pompe est fixe, elle a été relevée à 1010 et 2010 tr/min environ.

Processeur à 3800 MHz suivant les modes prédéfinis

relevé basemoyenn vitesse fa base

moyenn deltas baseLe mode le moins performant au niveau dissipation est bien sur le mode Silence avec une vitesse de pompe de 1050 tr/min environ et une vitesse de ventilateur de 400 à 600 tr/min, les modes Equilibre et Performance sont somme toute assez proches sous Windows, moins de 900 tr/min pour les ventilateurs et de 2100 à 2800 tr/min pour la pompe, en test un petit écart se creuse mais ils demeurent proches.

Processeur à 4800 MHz

relevé ocmoyenn vitesse oc

moyenn deltas ocLe mode Silence peine avec une température en pointe relevée à 67 °C, logique bien sur, toujours notre petit écart entre les modes Equilibre et Performance, il est de 2 à 3°C, les vitesses moyennes en charge des  ventilateurs sont de 1100 et 1110 tr/min avec une pompe à 2100 tr/min environ.

Mode Zero RPM (fanless), processeur à 3800 MHz

Le Mode Zero RPM est sans nul doute le mode qui nous a le plus intrigué, les ventilateurs sont donc réglés pour être à l'arrêt et la pompe est réglée sur 1010 tr/min, nous verrons comment cela se passera par la suite...

relevé fanlessmoyenn vitesse fa fanless 1

moyenn deltas fanlessPremière constatation, il y a une sécurité qui prend le relai et ajuste les paramètres en cas de chauffe, à partir de 48°C la pompe passe à 2100 tr/min et le ventilateur démarre avec une vitesse de 400 tr/min, elle croît jusqu'à 500 tr/min environ, nous sommes proche du mode Silence finalement.
En fin de test la vitesse de la pompe repasse à 1010 tr/min, les ventilateurs redescendent à moins de 400 tr/min, il faut attendre un bon quart d'heure pour qu'ils se coupent à nouveau, un mode intéressant que ce Zero RPM car il y a de grandes chances que pour une utilisation de type bureautique il restent à l'arrêt.

Protocole de test refroidissement
Nous avons opté pour une plateforme totalement fanless, à l'exception  du système de refroidissement du processeur bien sur, c'est un AMD FX 4130 Black Edition à 3,8/ 3,9 GHz (base/ boost) qui sera notre processeur témoin, il affiche un TDP de 125 Watts.

Les nuisances sonores

Les nuisances sonores sont le second point important de notre test, elles correspondent aux valeurs maximales relevées sur les deux phases du test à 3,8 et 4,8 GHz au repos et en charge et sous les différents modes.

db aLe mode le plus discret n'est autre que le Zero RPM bien sur, le mode Silence porte bien son nom aussi bien à 3,8 qu'à 4,8 GHz.
Le mode Equilibre est très légèrement audible tout comme le mode Performance, les ventilateurs sont à fond soit +/- 1100 tr/min.
Un mot sur la pompe, elle n'est pas audible quelque soit sa vitesse de fonctionnement.

Protocole de test refroidissement
Nous avons opté pour une plateforme totalement fanless, à l'exception  du système de refroidissement du processeur bien sur, c'est un AMD FX 4130 Black Edition à 3,8/ 3,9 GHz (base/ boost) qui sera notre processeur témoin, il affiche un TDP de 125 Watts.

Conclusion

Cet H115i PRO RGB est conforme à ce que nous attendions de la part de Corsair, il se montre très performant, l'overclocking ne lui fait pas peur et pourtant notre AMD FX 4130 poussé à 4,8 GHz est une véritable chaudière.
Ils se montre discret par rapport à la tache qui lui incombe, lorsque les ventilateurs atteignent la vitesse maxi de 1100 tr/min ils sont légèrement audibles mais seront largement atténués par le boîtier.
Corsair H115i PRO RGB 16Le design est très sage, le radiateur plus basique que la version H115i, les ventilateurs sont particulièrement dépouillés, pas de pad antivibratoire ni de RGB par contre le guidage par lévitation magnétique est bien présent, c'est une bonne chose.
Ce test nous a permis également de découvrir également les nouveaux processus de montages Intel et AMD qui nous ont séduit par leur simplicité et la rapidité de mise en œuvre.
L'ensemble est de bonne qualité.
 
Et le RGB ?
Parfait si vous êtes fan d'éclairage et déjà équipés, ou comptez l'être, de produits Corsair, les différentes sources RGB de la marque pouvant être synchronisée mais pas avec le RGB des cartes mères et des cartes graphiques ou d'autres produits par exemple, à charge pour vous dans ce cas de trouver les effets les plus compatibles d'un contrôleur à l'autre.
Ce n'est pas propres à Corsair bien sur, beaucoup de marques proposant des contrôleurs séparés avec des effets différents qui peuvent être difficile à "accorder".

Le logiciel Corsair Link a bien évolué, de nombreuses mises à jour ont été faites pour réduire les bugs et étendre son champ d'action, il permet une prise en main quasi totale du H115i PRO RGB et d'autres produits Corsair avec une seule interface.
Les trois modes présents permettent une utilisation rapide sans se poser de questions mais il est fortement conseillé de s'y pencher et d'utiliser les nombreux ajustages proposés par Corsair Link.
Evoquons le mode Zero RPM (ventilateurs à l'arrêt) qui est extrêmement intéressant pour une utilisation en toute discrétion et ce sans risque de surchauffe du processeur, le système reprenant le contrôle de la pompe et des ventilateurs si la température atteint les +/- 48 °C, ça on adore...

Le prix de vente est annoncé à 144,90 euros avec une garantie de 5 ans, en fonction des tests effectués,  des résultats et des possibilités offertes, le prix nous parait justifié

recommande parGaming

fleche Performances générales,
fleche Qualité de fabrication,
fleche Nouveaux montages du waterblock,
fleche Corsair link et son mode Zero RPM.

fleche RGB propriétaire,
fleche Ventilateurs très dépouillés.

Protocole de test refroidissement
Nous avons opté pour une plateforme totalement fanless, à l'exception  du système de refroidissement du processeur bien sur, c'est un AMD FX 4130 Black Edition à 3,8/ 3,9 GHz (base/ boost) qui sera notre processeur témoin, il affiche un TDP de 125 Watts.
Share