Samedi, 21 Juillet

Dernière mise à jour20/07/2018 07:34:14 AM GMT

Vous êtes ici Articles Mobilité, PC Portable et tablettes Portable gaming MSI GE63VR Raider

Portable gaming MSI GE63VR Raider

Envoyer Imprimer

MSI GE63VR Raider, le PC portable gamer sobre, mais qui ne cache pas son origine. La marque a revu et corrigé certains éléments de cette gamme GE. MSI est-il toujours dans le game avec ce PC portable ?

MSI GE63VR Raider

Depuis quelques mois, ou plutôt années pour vous qui suivez ces colonnes depuis un moment, vous avez sans doute remarqué la multitude de PC portables dans ce segment de marché bien nommé gaming. Et notre machine que l’on teste aujourd’hui ne déroge pas à cette règle. Le MSI GE63VR Raider se classe aussi dans cette catégorie avec un arsenal de fonctions dédiées au joueur qui guette dans l’ombre. Mais voilà, il faut aussi attirer le chaland qui n’a que faire des fonctions de détection de l’ennemi via la stéréo ou encore l’overclocking du CPU. La firme taïwanaise propose également un design sobre. Enfin… Tout est relatif ! Surtout si l’on doit parler du clavier qui s’illumine de mille feux !

Pas de prise de risque chez MSI
A ce titre, parcourons rapidement les différents éléments ajoutés par le fabricant sur cette dernière référence. En premier, nous avons un CPU Intel de 7e génération. Là où d’autres sont passés en 8e génération. Une grande différence ? Il faut surtout faire attention à la référence précise que l’on choisit en magasin. Si l’on peut vous conseiller, nous privilégierons les références dotées de quatre coeurs physiques avec hyperthreading. De ce fait, pour un Core i7 de 8e génération, vous pourrez alors bénéficier d’un peu plus de threads de traitement. Sur la 7e génération, vous pouvez malheureusement encore trouver des CPU sous la dénomination Core i7 avec deux coeurs et quatres threads de traitement au total.

IMG 20171130 090852Cela est un premier point. Mais ce n’est pas tout. Le GE63VR se dote de deux slots mémoire en DDR4 à 2400 MHz. Cela en fait un bon point puisque l’on peut alors monter jusqu’à 32 Go de RAM une fois que les prix se seront un peu calmés. De fait, cette machine peut donc voir son évolution se faire sur le long terme avec cet élément particulier. Côté stockage, MSI ne fait pas dans la dentelle : un slot classique pour un disque dur à plateaux de 2,5”, et deux slots de SSD au format M.2 2280 (PCIe x4 Gen3) avec un contrôleur RAID 0 pour… plus de puissance en lecture/écriture. Bon, un SSD, seul, ça envoie du stère de bois. Mais deux, en RAID0. Ne sommes nous pas sur de la sur-enchère ? Lors de nos tests, en dehors du chargement de plusieurs centaine de Go en RAM, il n’y a pas grand intérêt sur l’usage de cette technologie. C’est donc dommage de partir dans cette direction. Surtout si cela peut économiser quelques dollars au client final.

IMG 20171130 090736IMG 20171130 090736

Après le stockage, de masse ou non, on atteint notre checkpoint carte graphique. MSI a fait le choix d’une puce de chez Nvidia, de référence GTX 1060 qui embarque 6 Go en GDDR5. Bon, à force de lire ci ou là des tests de ce GPU pour portable, vous commencez à vous en faire une idée. Elle est pas mal. Elle envoie du pixel à l’écran et sans trop broncher sur les derniers jeux. On monte globalement au-dessus des 30 images par seconde. Mais si le taïwanais n’a pas pris de risque avec cette référence, on se demande bien pourquoi monter le prix de la facture de cette machine en dotant cette dernière d’une dalle TN avec un taux de rafraichissement de 120 Hz. Surtout que celle-ci n’est pas compatible G-Sync avec notre GPU. Cependant, tout n’est pas à jeter ici : MSI a tout de même une très bonne dalle TN. Les couleurs sont franchement bluffantes pour ce type d’affichage et les angles d’ouverture sont nettement au-dessus de la moyenne. Vous pouvez même modifier les paramètres de colorimétrie dans l’interface MSI Dragon Center, ainsi qu’un tas d’autres paramètres comme la ventilation, l’overclocking pré-programmé, etc.

Juste une optimisation des éléments de base
C’est donc un très bon écran dans ce PC portable, mais nous pensons que l’option 120 Hz est un peu inutile ici. Mais tout cela ne sert à rien si le système n’est pas capable de sortir les calories perdues par les composants. De ce côté-ci de la machine, MSI aurait modifié quelques paramètres. Tout d’abord, on nous explique que les ingénieurs ont mis un peu plus de cuivre dans les caloducs, permettant alors d’augmenter de quelques pourcents l’efficacité du transport de la chaleur. En outre, les ventilateurs ont été retravaillés pour offrir des profilés de pales différentes par rapport à la génération précédente, offrant alors là aussi quelques pourcents supplémentaires sur l’efficacité d’évacuation thermique. Mais ces modifications sur le ventilateur permettrait également de réduire les turbulences dans le bloc plastique et donc, de facto, réduire la nuisance sonore. A pleine puissance, les ventilateurs soufflent effectivement bien. Mais nous n’avons pas noté une grande différence sur le gain en température. Le CPU reste sous la barre des 70°c, en mode Turbo dans les paramètres du logiciel de MSI. Autrement dit, même avec l’overclocking défini par le constructeur, le système est sous contrôle côté température, au prix d’une ventilation qui reste franchement bruyante. Dans un open space, vous aurez des têtes qui se retourneront à coup sûr. Alors dans un salon… Sans augmenter le son de la télévision, vous vous ferez jeter du lieu, c’est certain !

IMG 20171130 090903IMG 20171130 090914

Bon, maintenant que l’on est de retour dans votre bureau, au calme, avec votre casque favori, il est possible de le brancher sur l’un des trois ports USB 3.0 classiques qui s’allument en rouge pour les repérer dans la nuit, ou un 3.1 type C. BIen que les casques de ce type ne courent pas encore les rues. Bien plus standard sinon, vous avez une prise jack 3,5mm pour le brancher, avec son compagnon de voyage la prise jack pour le micro, toujours en 3,5mm. Sur ce châssis de 2,7 cm d’épaisseur, MSI nous case en plus un port RJ45 compatible Gigabit Ethernet, une sortie Mini DisplayPort et une sortie HDMI 1.4. En effet, seule la référence GT chez MSI prend en charge l’HDMI 2.0 pour offrir alors un support de la 4K à 60 images/seconde. Pour notre GE63VR, nous pourrons tout de même afficher de la 4K avec un câble HDMI 1.4 donc, à 30 images/seconde, sur n’importe quel téléviseur compatible avec cette définition d’écran.

Après, si vous n’avez pas de casque audio, sachez que MSI a revu sa copie en terme de rendu sonore. Et cette série GE ne déroge pas à la règle puisque le fabricant dote son PC de quatre haut parleurs répartis sur les quatres angles du châssis. Le marketing de la marque nous rajoute en commentaire que ces haut parleurs sont un peu plus grands que les précédentes générations et plus équilibrés. En vrai, le son est bon. Il est assez puissant pour s’immerger dans vos jeux. Mais nous avons toujours la limitation de ce type de composants dans un châssis de PC portable. Au delà d’une certaine limite, ça crachouille tout de même. Pour autant, MSI réussi là à produire un son convenable, et même meilleur que certains concurrents du marché. Petit plus, MSI s’est associé avec une société nommée Nahimic qui propose de retoucher à la volée le son. Ce logiciel propose de faire un peu plus qu’un simple égaliseur audio. Il y a quelques pressets plutôt sympa, comme le mode ciné ou le mode jeu. On entend alors clairement le lissage de certaines fréquences à l’oreille pour donner quelques effets sympathiques au son produit par votre jeu ou votre film. Bon, certains préféreront le logiciel Dolby, d’autre celui, dans tous les cas, c’est clairement une question de goût.

IMG 20171130 090725Des fonctions gadgets ?
On a parlé de pas mal de chose sur ce PC portable. Mais il nous manque un dernier élément, plutôt important tout de même : le clavier. Dans cette machine de 2,2 kg, MSI a fait le choix de continuer l’aventure avec une autre marque, SteelSeries. De ces partenariats naissent parfois quelques choses intéressantes. Parfois, moins, mais ici, dans le prix final de la machine, le client peut y changer toutes les couleurs de toutes les touches. Cela peut donner des choses parfois franchement moches, mais si vous prenez le temps de bien configurer votre piste de disco, ce clavier multicolore peut correspondre à vos attentes. On pense notamment aux monteurs vidéos ou autres virtuoses de la retouche photo. Vous pourrez ainsi coller des codes couleurs sur les touches de votre clavier en rapport avec vos raccourcis idoines. D’autres trouveront sûrement une utilité à ce paramétrage infini de ce clavier de couleurs. Côté frappe, SteelSeries reste une bonne came : la frappe clavier ne nous a pas semblé mauvaise au cours de nos deux semaines de prises en main. Le touché est assez doux, ne produisant pas un bruit de retour étrange comme sur d’autres machines. Ici, le SteelSeries a une course assez classique sur un PC portable. De fait, pour les jeux vidéos, il n’y aura pas de problème. Il est même possible de le mettre dans un mode de jeu pour n’illuminer que les touches de votre jeu favori selon un raccourci clavier défini.

MSI GE63VR Raider 1Il est temps de clore notre test du GE63VR Raider. Actuellement, sans offre spécifique, il s’affiche à 1500€ en moyenne avec 8 Go de RAM, 256 Go de SSD sur une barrette, 1 To de HDD, et un Core i7-7700HQ (4C/8T à 2,8 GHz). Pour le reste de la configuration, nous gardons l’ensemble des composants indiqués ci-avant. Pour vous qui avez un peu de budget, suite à l’enveloppe que vous avez reçu à Noël, cette machine est franchement de bonne facture. En revanche, pour ce prix, il faudra aussi faire avec l’épaisseur, la masse dans le sac à dos et le fait que cette machine n’a qu’une barrette de 8 Go. Exit donc le dual channel lors du déballage. On trouve ça un peu chiche pour la facture. Autant mettre deux barrettes de 4 Go, non ? Toujours est-il qu’il faudra donc repasser à la caisse pour lui donner une soeur jumelle à votre unique barrette de RAM afin que votre machine puisse grapiller 10% de performance en plus sur les accès mémoire. Oui, bon, on chipote un peu. Mais c’est dommage de faire des économies de ce côté alors que la dalle, par exemple, aurait permis de se passer du 120 Hz et donc équilibrer la RAM ? Pareil du côté de la batterie, où nous trouvons tout de même encore étrange de faire ce genre de choix en 2017. Nous ne le saurons probablement jamais. Globalement, ce MSI GE63VR Raider est une bonne machine donc. Si le fabricant veut bien, nous l’aurions donc revu légèrement avec deux barrettes, une dalle mate de cette qualité, sans le 120 Hz et un ticket d’entrée à 1200€ pour cette même configuration. Qu’en pensez-vous ?

fleche Une dalle TN surprenante,
fleche Un clavier SteelSeries à la hauteur,
fleche Des gadgets utiles...
fleche Et d’autres moins utiles,
fleche Une barrette ? SRLY ?
fleche Un bloc batterie old school en 2017.
Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir