Kingston HyperX Beast

Imprimer

C'est au tour de Kingston de nous démontrer tout son savoir faire en la matière de mémoire vive grâce à son dernier kit dénommé HyperX Beast.

IMGP8741_1

Derrière ce nom bestial, se cache une mémoire haut de gamme, rapide et performante. Ce test nous permettra de découvrir tout le potentiel d'une capacité de 32GB répartie sur huit modules.

La mémoire Kingston HyperX Beast met avant tout l'accent sur une esthétique travaillée offrant une allure sportive grâce à son PCB intégralement noir.

Les dissipateurs eux aussi profitent du meilleur niveau de finition qui soit. Ils garantiront un refroidissement efficace et éventuellement permettre un overclocking élevé pour encore accroire leur rapidité.

Les HyperX Beast sont bien sûr compatibles tant avec les plateformes Intel qu'AMD et peuvent être utilisées en Dual et Quad Channel.

Prévues pour fonctionner à une tension de 1.65V, leur fréquence est certifiée à 1866MHz et les timings donnés sont de 9-11-9.

Les mémoires Kingston sont compatibles avec les profils XMP et respectent les standards JEDEC soit 1333MHz à 1.5V et des CAS de CL9-9-9.

Notre exemplaire de test est composé de deux kits référencés KHX18C9T3K4/16X soit quatre modules de 4GB pour une capacité totale de 16GB par lot. Nous obtenons donc huit modules pour 32GB que notre plateforme Intel basée sur un socket 2011 accompagné d’un chipset Intel X79.

Alors les Kingston HyperX Beast sauront-t-elles faire la différence avec les Crucial, Patriot et autres G.Skill ?


1237045-kingston-logoKingston est l’un des principaux fournisseurs de composants intégrant des puces mémoires. C’est pourquoi la marque propose un catalogue riche et varié allant des supports de stockage amovibles aux SSD sans oublier son secteur principal, la mémoire vive.

Trois grandes catégories facilitent le repérage des modèles tant ils sont nombreux :

flecheMémoire spécifique

flecheValueRAM

flecheHyperX

Dans la première catégorie, sont regroupées les modules pour serveurs, notebook et PC de bureau généralement assemblés par de grandes marques.

La ValueRAM peut être considérée comme d’entrée de gamme. Sans subir la moindre concession sur la qualité des composants comme sur la fabrication, elles ont la particularité d’être dépourvues de dissipateurs et reposent sur un PCB vert. Leur avantage indéniable étant d’être plus compétitif sur le plan tarifaire.

Enfin les HyperX dont fait parti notre kit de test est de loin le plus complet car cette section est elle même divisée en trois catégories :

flecheBlu

flecheGenesis

flechePredator

Les Kingston Blu sont les plus simples car elles profitent d’un dissipateur somme toute basique et leur PCB reste vert comme pour la gamme ValueRAM.

Les Genesis sont un peu plus élaborées et sont également disponibles au format SODIMM (portables).

Enfin les Predator représentent le haut de gamme de la marque et nos Beast en font partie. Cette gamme compte également un modèle exclusif dont le refroidissement peut-être effectué par watercooling.

IMGP8740_1

Les mémoires Kingston HyperX Beast sont orientées hautes performances en mettant l’accent sur des capacités de refroidissement.

Pourvues de radiateurs travaillés au design élaboré, les Beast supportent les profils XMP pour une reconnaissance et une configuration plus simple sur la carte mère.

Elles sont principalement prévues pour les plateformes Intel même si elles restent compatibles avec les machines à base de composants AMD.

De très nombreux modèles sont disponibles et il est même possible d’en totaliser 19. Disponibles en modules seuls, des kits composés de deux, quatre et même huit barrettes en fonction des besoins.

Les capacités démarrent à 8GB et peuvent atteindre 64GB. Les fréquences disponibles varient entre 1600MHz et 2400MHz pour des CAS de 9, 10 et 11.

Nos deux kits de test se composent de quatre modules chacun. Ils ont une capacité de 16GB cadencée à 1866MHz pour des timings de CL9.

Pour rappel, meilleures les performances seront si la fréquence est élevée et si les timings sont bas. Cependant les gains en termes de performances pratiques sur les plateformes Intel à propos des timings sont insignifiants.

Si Windows fonctionne parfaitement avec 4GB de mémoire vive, tout l’intérêt d’opter pour des capacités plus importantes réside dans le traitement des fichiers très volumineux ou l’usage des fameux RAMDisk.

IMGP8736_1

Les HyperX Beast de Kingston sont fournies dans un emballage rigide plastifié un peu plus robuste que celui employé par la majorité des concurrents.

IMGP8742_1

Elles profitent d’un PCB noir mais également d’un somptueux radiateur au look agressif et sportif. La finition est convaincante et même meilleure que d’autres marques.

IMGP8747_1

Afin de profiter au mieux de nos huit modules, nous employons une plateforme Intel X79 représentée par le fameux socket 2011.

Si les machines à base de CPU Intel de quatrième génération sont les plus populaires, elles sont généralement limitées à quatre ports DIMM.

IMGP8748_1

Dans le cas du X79, cette valeur est doublée et permet surtout de profiter du Quad Channel.

IMGP8754_1

Avec 46mm de hauteur les HyperX Beast n’ont aucun mal à se faufiler sous le monstrueux ventirad Noctua NH-D14.

IMGP8756_1

Si ôter le dissipateur annule la garantie à vie de la mémoire, nous nous permettons le démontage afin de vous partager la qualité des modules Kingston.

IMGP8758_1

Un simple adhésif maintient les dissipateurs sur la mémoire.

IMGP8760_1

On retrouve seize puces signées Hynix.

La fixation est renforcée à l’aide de charnières accouplant les deux faces des radiateurs.

 


 

UCBenchmark

shoot__ucbench

UCBench ou UnRAR-Crack Benchmark comme son nom l’indique tente de retrouver le mot de passe d’un fichier archivé au format RAR. Le score donné représente le nombre de possibilités exécutées par seconde et il est capable de tirer parti des instructions liées à l’encryption intégrées dans les processeurs.

 ucbench

Les différences engendrées par le changement de fréquence est très faible sous UCBench qui ne gagne que quelques dizièmes.

 


TrueCrypt

shoot_truecrypt

TrueCrypt réalise l’inverse de UCBench, il crypte les données tandis que ce dernier tente de les décrypter. Bien que TrueCrypt gère différentes méthodes d’encryption, nous retenons uniquement l’algorithme AES exprimé en MB/s. Ce benchmark sait également tirer avantage des l’accélération matérielle.

truecrypt

Sous TrueCrypt, Le passage à 1866MHz permet de prendre 1000 points d'avance.


7Zip

shoot_7zip

7Zip est le meilleur logiciel de benchmark concernant la compression de données. Il est multi thread et ses résultats sont exprimés en MIPS (opérations par seconde).

7zip

7Zip est l'une des applications sachant tirer le plus parti de l'augmentation de fréquence en dépassant les 35 000 points.

 


Aida64

 

aida63_cache_mem

Nous utilisons Aida64 pour mesurer la bande passante de la mémoire vive.

aida

Aida64 représente la bande passante disponible qui explose en lecture à 1866MHz avec plus de 50 000Mo/s une valeur jamais atteinte par nos mesures à ce jours. Toutefois les résultats en écriture montrent bien que ces valeurs sont à prendre avec du recul.

 

 


PassMark

shoot_passmark

 PassMark est un benchmark généraliste mesurant les performances générales d'une machine. Le résultat est exprimé sous la forme de score.

passmark

Quelques centaines de points séparent nos mesures à 1333MHz et 1866MHz.

 


GeekBench

shoot_geekbench

 GeekBench est similaire à PassMark mais ce dernier contient une mesure uniquement dédiée aux CPU. C'est celui que nous employons.

geekbench

Tout comme Passmark, on retrouve des résultats similaires ou l'on gagne une bonne centaine de points.


Cinebench

shoot_cinebench

Cinebench est l’un des tests les plus intéressants de notre panel car il compte parmi les rares à exploiter à 100% la puissance des CPU.

cinebench11

Sous Cinebench les gains sont perceptibles sous forme de résultats mais en partique, ils restent limités.

cinebench15

 Cette impression se retrouve sous Cinebench 15.

 


X264 Benchmark

shoot_x264

X264 Benchmark encode une vidéo au célèbre format X264 très lourd en puissance de calcul. Il se déroule selon deux passes. La première analyse la vidéo et la seconde procède à l’encodage proprement dit.

x264

Les écarts sont trop faibles pour véritablement distinguer un réel intérêt de la hausse de fréquence dans la seconde passe.


Les mémoires Kingston HyperX Beast n’ont eu aucun mal à se montrer des plus convaincantes. Tout d’abord, nous avons pu apprécier leur qualité de fabrication de haut vol ou aucun défaut ne subsiste. Elles méritent sur ce point amplement leur appartenance au haut de gamme.

IMGP8746_1

Sur le plan des performances, la capacité de 32GB offre tous les profils d’utilisation imaginables et l’emploi des fameuses solutions RAM Disk augmente encore la réactivité d’une machine par rapport aux SSD.

Leur hauteur de seulement 46 millimètres permettra l’installation sous tous les systèmes de refroidissement processeur y compris le Noctua NH-D14.

Nos mesures ont permis de démonter que la fréquence de 1866MHz permet effectivement d’obtenir des gains par rapport à des modules cadencés à 1333MHz.

Il faudra toutefois prendre en considération qu’une augmentation de la fréquence de quarante pour cent n’engendre pas des gains du même ordre dans la pratique.

Dans le meilleur des cas, les utilisateurs bénéficieront d’applications plus rapides de trois pour cent.

Disponibles à partir de cent soixante dix euros, les mémoires Kingston HyperX Beast respectent sans surprises les plages tarifaires de la concurrence.

Leur principal avantage restera leur design noir que seul Corsair propose également. Les G.Skill étant uniquement bleues ou rouges mais surtout les Kingston HyperX Beast profitent d’un meilleur niveau de finition.

alt alt

fleche Qualité de finition
fleche Esthétique noire rare dans le monde de la RAM

 fleche Intérêt limité des 1866MHz

Share