Mardi, 22 Août

Dernière mise à jour22/08/2017 05:57:50 AM GMT

Vous êtes ici Articles Evénements, lives et interviews

Evénements / Lives / Interviews

Interview 59H : OCZ

Envoyer Imprimer

logo-oczNous reprenons nos sessions d'interviews, nous vous les avions proposé il y a quelques temps avec un certain succès, il est temps de faire le point sur les évolutions depuis cette période. Beaucoup de choses ont changé en trois ou quatre ans, le marché est désormais différent autant sur un point de vue technique que commercial.

Samsung European Blogger Event.

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Ce week-end eut lieu dans la capitale catalane, Barcelone, le Samsung European Blogger Event (confère actu du 25/09/2011), où fut présenté à la presse européenne, dont 59Hardware, le tout nouveau SSD de Samsung : le série 830. Mais ce fut aussi l'occasion de présenter toute une gamme de produits, de l'imprimante professionnelle SCX-4729 au portable dédié au jeu et uniquement au jeu, le 700G7A, en passant par le graveur Blu-ray externe SE-506AB.

Thecus N5200 XXX



cztas15hd42touig517s.jpg9hrh13iqsb52jliabqyc.jpg

{mospagebreak}
{menu Graveur, Cartes SD et imprimantes}

Graveur, Cartes SD et imprimantes

Deux nouveaux graveurs externes chez Samsung, dont l'un d'ores-et-déjà disponible ; l'un DVD, le SE-208AB, l'autre Blu-ray, le SE-506AB, vous permettront d'emporter partout avec vous une solution de gravure (et de lecture bien évidemment) fine et légère. Dotés tous deux d'un design élégant, leur format slim, les rendant moins épais de 12 mm que les graveurs aux dimensions conventionnelles de la marque coréenne, ils sont alimentés par USB, conformément à leur évidente orientation nomade.

Le graveur de DVD SE-208AB, déjà disponible au prix de vente conseillé de 59 euros, est compatible avec les principaux systèmes d'exploitation courants, tels Mac OS ou Windows Seven (pas de contre-indication connue sous Linux à ce jour, cela dit …). Il intègre en outre la technologie propriétaire Buffer Under Run (limitant les erreurs de gravure) et une connectivité audio-vidéo exclusive facilitant la connexion aux téléviseurs munis de ports USB et donner ainsi accès à toute la bibliothèque de contenus gravés sur support DVD.

Incorporant lui aussi ces deux caractéristiques, le graveur Blu-ray externe SE-506AB prend en charge, quant à lui, de très nombreux formats, est sera à son tour sur les étals en octobre de cette année.

w113bp6vlccbf8cwvpgr.png
le  graveur Blu-ray externe Samsung SE-506AB.

Samsung dévoile de nouvelles cartes SD et micro-SD.

j8n601ht2qzzpjuw30cb.png

Utilisables dans un large panel d'appareils (smartphones, tablettes tactiles, netbooks et caetera et caetera) et garanties cinq ans, ces cartes mémoire se déclinent en plusieurs versions, segmentées selon leurs performances en classes: 4, 6 et 10 (pour rappel, une carte mémoire Flash de classe 10 autorise des transferts théoriques vers un PC de 20 Mo/seconde). Toutes les caractéristiques et les prix sont résumés dans le tableau suivant, ne manque qu'une date de sortie effective.
pakizfyns90uiwa9rd6l.png
Samsung est aussi présent sur le marché professionnel de l'impression (numéro 2 français depuis peu), bien que ce soit moins connu du grand public. Soucieux d'élargir sa gamme de produits, le constructeur coréen présente trois nouvelles séries d'imprimantes à destination des petites et moyennes entreprises.

4t1dvhjp14yulatq7jfj.png
C'est ainsi que la série ML 2540/45 représente l'entrée de gamme du genre : capables d'imprimer 24 ppm (pages par minutes) à une résolution de 1200x1200 dpi, elles sont dotées d'un processeur 300 MHz plus puissant que celui de la génération précédente et surtout sont moins voraces en énergie (360W/h contre 495 précédemment en impression en moyenne). Elles sont déjà disponibles au prix public conseillé de 99 €.

 Les séries ML-2950/55 et SCX-4728/29 représentent la gamme supérieure. Lasers et monochromes, leur processeur est cadencé à 533 MHz et elles peuvent imprimer jusqu'à 28 pages par minute sans une résolution de 1200x1200 dpi, le tout dans un silence relatif (moins de 50 décibels annoncés par le constructeur). Bien que tous les modèles soient pourvus de connexions réseau, seuls les modèles SCX-4729FW et ML-2955DW sont équipés du Wifi. Les prix s 'échelonnent entre 139 € TTC pour la ML-2950ND, et jusqu'à 299 pour la SCX-4729FW.

23t7qaiwb1y6i6gy4vse.png
{mospagebreak}
{menu Les PC portables et SSD}

Les PC portables et les SSD

Le géant coréen, en plus de toutes ces étiquettes déjà citées, est aussi un acteur incontournable du PC portable. C'est donc à la fois une volonté d'affermissement et de renouvellement qui l'anime quand il propose deux nouveaux modèles de PC portables et un nouvel appareil hybride entre la tablette et le netbook, à l'image du eee Pad Transformer d' Asus : le Slate PC Serie 7.

eerge81gb65gxdbtpz39.jpg
Le Samsung Slate PC série 7.

N'affichant que 860 grammes sur la balance et épais de seulement 12,9 mm, il est équipé d'un processeur Intel i5 2467M, d'un écran 11,6 pouces 16/9 et propose jusqu'à 4 Go de mémoire vive et jusqu'à 64 Go de stockage SSD. Son autonomie pourra atteindre 7 heures, il fonctionnera sous environnement Windows Seven et sera disponible le mois prochain pour 1199 €.



A noter cependant que Samsung compte aussi commercialiser les XE-700T1A-01 et 02, deux appareils aux spécifications techniques très proches.



Le Chronos série 7 est, quant à lui, un notebook orienté vers le divertissement multimédia et qui se sentira à l'aise dans le cadre d'une utilisation ludique modérée. En effet, d'un format 15,6 pouces pour un poids de 2,3 kg, son design fin et élégant (d'une épaisseur totale maximale de 23,9 mm) n'exclut toutefois pas l'intégration de composants puissants, tels un cpu Intel i7 quadri-core (auquel seront adjoints 8 Go de mémoire Flash, qui autoriseront un démarrage en 19 secondes, selon le constructeur) et une carte graphique dédiée HD Radeon 6750M. L'écran LCD 15,6 pouces, traité contre les reflets, offre une résolution maximum de 1600x900 pixels. D'une autonomie annoncée de 9 heures sous MobileMark, il sera disponible à l'achat au début du mois d'octobre prochain pour le prix de 1199 euros.



Enfin, dernier mais pas des moindres, le Samsung 700G7A, première incursion du géant coréen dans le monde des PC nomades pour joueurs. A l'image de son prix que l'on suppose prohibitif pour le commun du mortel (1799 euros), le 700G7A incorpore un équipement pantagruélique : un écran 17,3 pouces LED Full HD traité contre les reflets d'une résolution de 1920x1080 pixels, un processeur Intel i7 2630QM, épaulé par 8 Go de RAM 1333 MHz extensibles à 16 et une Radeon HD 6970M. Tout comme le Chronos Série 7, il intègre aussi 8 Go de mémoire Flash en fonction Cache, pour un réactivité générale accrue. Il disposera en outre de deux disques durs de 750 Go tournant à 7200t par minute, d'un lecteur Blu-ray/graveur DVD et de toutes les connectivités courantes (ethernet, wifi, Blue-tooth) et, entre autres, deux ports USB 2 et 3.
ilswjlyk59mxuzdbebzc.jpg
qj7a3c1j0a0y0llkp6zr.pngIl inclura également une mollette permettant de basculer à la volée entre quatre modes de consommation : un premier mode « gaming » qui accélère la ventilation et intensifie la luminosité de la dalle ainsi que l'éclairage des touches ZQSD, chères aux joueurs, et qui désactive automatiquement le pavé tactile et les touches fonctions Windows. Le deuxième mode « équilibre » optimise l'usage quotidien dans le cadre d'une utilisation bureautique. Le troisième mode « bibliothèque » réduit considérablement le bruit émis par les ventilateurs pour profiter au mieux de toutes sortes de contenus multimédias, tandis que le dernier mode « green » diminue drastiquement la consommation électrique totale.


Il reste encore à souligner que les deux laptops bénéficieront encore de la technologie propriétaire « Battery life plus »,  qui limite dans le temps la perte d'autonomie de la batterie au fur et à mesure que le nombre de cycles chargement/déchargement augmente.

Le clou de la présentation fut bien évidemment le nouveau SSD de la série 830, qui sera disponible pour le mois prochain ; avec, au chapitre des nouveautés, des nombreuses optimisations du firmware améliorant significativement les performances et la fiabilité. SSD sur lequel Samsung a beaucoup misé, dans le but de rendre visible cette technologie pour le grand-public, qui fera l'objet d'un prochain test 59Hardware complet, qui sera mis en ligne très bientôt.


Il ne reste maintenant plus qu'à remercier les personnes (qui, espérons-le, se reconnaîtront) qui ont rendu cet événement et la rédaction de ce dossier possibles.

Les alimentations Antec

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction.

Historique de la compagnie.

Antec

Antec a été fondée en 1986 à Fremont, en Californie où notre siège social se trouve encore. Nous avons étendu la société depuis et disposons de bureaux à Los Angeles, ainsi qu’en Allemagne, France, Pays-Bas, Espagne, Italie, Taiwan et en Chine et 2 bureaux au Canada. Nous avons aussi de nombreux représentants dans les différents pays du Monde.
Nous avons commencé avec notre gamme de boîtiers et blocs d’alimentation. Au début, nous avions même notre propre usine pour les alimentations, mais aujourd'hui nous travaillons avec des constructeurs spécialisés afin de faciliter le controle qualité. Nous avons par exemple été la première entreprise à introduire les contrats de fabrication sur le marché.

Au fil des années nous avons été à l'origine de beaucoup d'innovations, le contrôle du ventilateur d'abord, le premier CC-CC VRM pour n’en citer que quelques-unes. Nous sommes le plus grand fournisseur de composants pour ordinateurs : boîtiers, blocs d’alimentations, accessoires et depuis quelques mois produits audio, avec la marque Soundscience.

Nous avons un grand bureau R & D  pour les alimentations à Taiwan, où je réside. Cela permet de connecter nos marchés, la R & D et la fabrication de façon optimale. Notre équipe R&D de Californie est pour sa part totalement dédiée à la conception et fabrication des boîtiers.

Production de l’Entreprise.

Nous sommes sur le marché des composants avec des boîtiers, alimentations, chargeurs pour portables, accessoires, refroidisseurs et produits audio!

Volume de Production.

Nous sommes le premier fournisseur de boîtiers et alimentations sur le marché de l’assemblage. Pour vous donner un ordre d’idées, nous vendons près de 1,3 million d’alimentations chaque année.

{mospagebreak}
{menu Questionnaire technique}

Questionnaire technique

7yfcqfma3de6rlu8zb4b.jpgM Christoph Katzer

59Hardware - Fabriquez-vous vos alimentations ou quel est votre degré d’implication dans le cas de sous-traitance. Cahier des charges précis, par exemple? Quel contrôle assurez-vous sur la production ?

M Christoph Katzer, Directeur de la Division Alimentation  d’Antec - Nous travaillons en partenariat avec plusieurs fabricants. La plupart de nos produits sont fabriqués avec Seasonic et Delta Electronics. Delta Electronics est le plus grand fabricant d'alimentations dans le monde. Delta produit pour des entreprises comme HP, Dell pour ne citer qu’eux. Delta fournit la meilleure production imaginable, avec environ 5 millions d'unités par mois, et une ligne de réduction de déchets optimisée. Lorsque j'ai visité Delta l’année dernière, j'ai été abasourdi par les méthodes mises en place pour obtenir la meilleure  qualité de production tout en réduisant au maximum les déchets.
Pour la conception, nous travaillons étroitement avec les fabricants, dans la plupart des cas nous choisissons une plate-forme déjà installée et travaillons ensemble pour que nos normes soient respectées. Nous avons plusieurs ingénieurs dans notre laboratoire R & D à Taiwan qui font les tests, le développement et le contrôle qualité. Notre taux de retour sur les produits, qui est le plus faible du marché, est la preuve que nos produits allient performance et qualité.

ben47it7vbehq0e02wuw.jpgdl92t241cynk2hh522k9.jpg
Usine Delta Electronics

Les modèles se multiplient sur le marché, avec des puissances de plus en plus élevées. Toutefois, au delà d’une certaine puissance, certains s’accordent à dire que cela est inutile. Qu’en pensez-vous ? Fini le côté vitrine où chacun expose sa meilleure technologie pour créer un effet de gamme ?

Il y a une raison derrière l’augmentation de la puissance de certains produits. Les cartes graphiques qui connaissent un niveau de  performances de plus en plus élevé, mais aujourd'hui la tendance s’est inversée et elles réclament jusqu'à quatre fois plus de puissance que le plus gourmand des processeurs.

Nous avons une exigence de puissance décroissante pour les UC. De nos jours, si vous construisez une configuration SLI, avec des deux ou plusieurs cartes graphiques haut de gamme il faut nécessairement une  alimentation de plus de 1000 watts. Pour l'utilisateur moyen au contraire 500 watts suffisent.

5p7paf0zbutc3uzk5lwm.jpg u9lfehekdaex6pgtgw8i.jpg
Usine Delta Electronics

Question toujours d’actualité, au sujet du nombre de rails la tendance fut de passer du mono-rail au multi-rail. Nous assistons à la remise sur le marché de certains modèles mono-rails. Qu’apportent-ils précisément ? Quel est votre point de vue à ce niveau ?

Nous avons toujours pensé que le mono-rail 12V est dangereux quand il s'agit d'une certaine puissance. En règle général les conceptions mono- rail ne sont pas mauvaises, mais si vous avez plus de 50A sur le rail, cela devient dangereux si mal fixé. il y a des alimentations avec 100A avec lequel vous pouvez réellement souder si vous le voulez. Et vous souhaitez avoir tous ce courant dans votre PC?

Imaginez que quelque chose se passe mal et que ces 100 ampères passent dans vos composants, il n’en restera rien. Chez Antec nous souhaitons offrir au consommateur les meilleurs produits disponibles avec la meilleure sécurité possible, c'est pourquoi nous ne ferons jamais de  mono-rail 12V avec plus de 50A. Pour nous, c’est avant tout une question de sécurité.

ec5unahpytkty3uct9hg.pngLe label 80 Plus Platinum constitue le label 80 Plus le plus élevé en matière de rendement, 90, 92 et 89% à 20, 50 et 100 % de charge et un FP supérieur à 0.95. Pensez-vous l’atteindre, est-ce un but pour vous ? Sera-t-il surpassé bientôt ?  Est-il vraiment utile finalement par rapport au gain obtenu?

Il est bien sûr nécessaire d'augmenter le rendement des produits qui utilisent l'énergie. Cela ne signifie pas d’entrer aveuglement dans le « tout écologique », mais je pense qu’en particulier pour  les ordinateurs, qui  fonctionnent en permanence,  il est important de prendre soin de ce problème et essayer d'optimiser l’économie d’énergie.

Mais l'inconvénient de la course à la certification Platinum est que la plupart des fournisseurs d'alimentation oublient d’améliorer les technologies pour uniquement se concentrer sur l'efficacité. Par exemple on ne parle pas assez d'ondulation / bruit, ces choses sont laissés de côté.

Bien sûr, vous verrez également quelques-uns de nos produits certifiés Platinum. Nous avons déjà la série HCP certifiée Gold et on présentera bientôt l’ajout des modèles Platinum.

2n5v9goiu12wd0b0f3c4.jpgfbgnjjbn20neji9fnd9u.jpg
Antec Taipei et Antec R&D

Depuis le lancement du Platinum, le 80 plus Standard est-il en passe de «reculer» au profit du 80 Plus Bronze ? Ce niveau va-t-il devenir la labellisation de base selon vous ?

Nous avons vu la tendance vers la certification Bronze et plusieurs de nos clients choisissent ce niveau comme leur niveau d'efficacité de base. Mais le niveau standard connait un nouveau souffle aujourd’hui, parce que ces modèles sont encore un peu moins chers que les produits certifiés Bronze.

pwjipb70yihn9yawl706.jpgActuellement la notion de rendement se représente comme une courbe avec une pointe à 50% de charge, en dessous et au dessus le rendement est légèrement moins bon. A quand un rendement uniforme quelque soit la charge, selon vous ?

Je ne pense pas que nous verrons cela arriver.

Que pensez-vous des blocs semi-fanless ? Ils font une arrivée assez remarquée sur le marché.

C'est une grande fonctionnalité, bien sûr, mais la grande majorité des utilisateurs ne souhaite pas payer pour ça. Je voudrais aussi  à terme avoir un peu d’air passant  sur tous les composants qui produisent de la chaleur.
Vous savez que la durée de vie de ces produits est très courte et les composants à l'intérieur grillent au fil du temps et je ne souhaite pas le voir chez Antec. Aujourd'hui on peut obtenir des alimentations très silencieuses refroidies par un ventilateur ce qui coûtent beaucoup moins cher.

Plusieurs de nos lecteurs nous questionnent sur de petites alimentations, intégrables dans des machines type HTPC, NAS ou qui fonctionnent 24h/24. Pourquoi ne pas commercialiser des blocs de moins de 300 Watts, haut rendement? Pourraient-elles être modulaires et silencieuses de surcroît?

En production, une unité Haute de gamme 300W coûte le même prix qu’une 400 ou même qu’une 450W.
Il ya des entreprises de nos jours qui produisent ces types de blocs d'alimentation, mais leur alimentation certifiée Gold  300W coûte 65 euros. Si vous avez besoin de 300 watts pour votre système, vous pourriez acheter une bonne alimentation avec une certification Bronze 80 PLUS pour presque la moitié de ce prix. Il faudrait faire tourner quelques années et 24h/24 cette alimentation certifiée Gold pour rentabiliser votre achat. Avec une si faible consommation en watts, vous n'avez tout simplement pas besoin d’autant d’efficacité. Prenez par exemple notre série EarthWatts 380W le coût est de 40 euros sur Internet. Vous obtiendrez une haute qualité et un produit fiable.  Aucune nécessité d’acheter une alimentation certifiée Gold plus chère surtout si vous ne la faites pas tourner à plein régime 24h/24.

vgrovbzwifkhsowsz529.jpgQuelle est selon vous l’innovation technologique la plus importante ces deux dernières années ? Le DC to DC ou autre?

Ce n'est pas une technologie unique qui doit être honoré, mais plutôt la combinaison réussie de nombreuses technologies différentes. Prenez par exemple notre HCP-1200, nous avons jumelé la meilleure topologie (Full Phase Shift Bridge) disponibles aujourd'hui, et nous l’avons équipé en DC to DC ainsi que de l'art de filtrer les composants, ce qui en a fait la meilleure alimentation disponible aujourd'hui.

Abordons l’écologie, bien que le haut rendement que nous venons d’évoquer en fasse partie, il y a d’autres éléments qui méritent d’être précisés. Selon vous le temps est-il toujours aux conditionnements luxueux ?

C'est certainement un sujet très important. Antec a été la première entreprise dans le marché du DIY à  introduire son engagement écologique. Nous avons adopté la norme 80 PLUS depuis le début afin d’économiser la consommation électrique et nous avons changé tous nos emballages pour des matériaux recyclables. Nous utilisons même une encre à base de soja pour imprimer nos packaging.

Vous avez déjà testé le HCP et HCG, jetez un œil aux emballages…Nous supprimons toute forme de suremballage contrairement à nos concurrents. Nous utilisons même à l'intérieur du papier d’emballage en carton recyclable. En résumé, l’engagement écologique est partie intégrante du développement de nos produits.

Concevez-vous une simplification de ces emballages, sans sombrer dans la boite en carton beige ?

Nous avons montré que cela est possible. Nous portons beaucoup d’importance aux matériaux et à l'encre utilisés. Nos emballages sont entièrement recyclables.

{mospagebreak}
{menu Questionnaire commercial}

Questionnaire commercial

Par quel circuit de distribution diffusez-vous vos produits ?

Nous adaptons notre réseau de distribution en fonction de la cible clients. Ainsi vous pouvez retrouver les produits Antec chez des distributeurs professionnels de renom comme Ingram Micro ou Tech Data mais aussi à peu près dans tous les magasins de hardware  en ligne dans toute l'Europe. En France, vous pouvez nous trouver sur LDLC.com ou Materiel.net.
Notre réseau de distribution est aussi bien professionnel, industriel sans oublier le client final.

Quelle est votre stratégie de communication, vous axez cette dernière sur la qualité, le prix ou autre ?

Pour la plupart des produits nous communiquons sur la performance, nous apportons la meilleure performance adaptée à tous  les budgets. En France, nous sommes leader du marché grâce à notre ligne NeoECO et la gamme High Current Gamer qui n’est  pas très loin derrière. Nous avons le taux de retour le plus bas du marché*. Si vous voulez le meilleur compromis de technologie vous trouverez forcément le produit qui vous convient dans la gamme Antec.
(*rapportée par Hardware.fr chaque année)

Les périodes de garantie sont un sujet rarement abordé et pourtant tellement important. Il existe beaucoup  de disparités concernant ces délais en fonction des fabricants. Quel est votre position sur le sujet ? Qui l’assume : vous ? L’importateur ? Le revendeur ? Comment cela fonctionne-t-il réellement ? Quelle est la durée de votre garantie ?

C'est effectivement un sujet très compliqué. En général, nous garantissons nos produits soit 3 ou 5 ans. Mais en tant qu'utilisateur, vous devez aussi penser à qui vous donne ces garanties. Souvenez-vous, certaines entreprises donnaient des garanties à vie sur leurs produits, pour tomber en faillite quelques années plus tard. Antec existe depuis 25 ans, la société est plus ancienne que n'importe lequel de nos concurrents et nous pensons que garantir nos produits à hauteur de 5 ans est plus que raisonnable. Etirer les garanties pour des fins marketings ne nous intéresse pas.

k0g9mjwm6bhwrnvxgso0.jpg
Antec High Current Pro 750 à 1200 Watts

De plus en plus de fabricants de composants se lancent sur le secteur des alimentations, c’est aussi rentable que cela ? Le marché doit-être porteur ? Votre avis à ce niveau ?

L'industrie de l’alimentation n'est pas plus ou moins rentable que toute autre industrie. Au début, c’est agréable d’avoir  des marges beaucoup plus élevées qu’avec des cartes graphiques. Mais vous devez aussi réaliser que le RMA (Retour de Matériel pour Réparation) est beaucoup plus élevé avec ce genre de produits. Par exemple si vous vendez des châssis, le RMA est très faible ou nul. il pourrait y avoir une vis manquante, mais vous n'aurez jamais la même quantité de stress qu’avec les alimentations. Les composants électriques sont une histoire totalement différente et peuvent très facilement ruiner une entreprise. Il y a trois ans j'ai été au CeBIT en Allemagne et j'ai vu beaucoup de nouveaux acteurs sur le marché d’alimentations. Ils ont souvent disparu du marché aujourd’hui…

Que pensez-vous des volumes dégagés par les alimentations de type «Green» ou de haut rendement ? Sont-ils conformes à vos espérances, au deçà au-delà ? Pourquoi à votre avis ? Le prix élevé n’est-il pas une entrave ?

Il y a d'énormes différences entre les alimentations Haut de gamme en comparaison a des solutions moins coûteuses. Bien sûr, nous vendons beaucoup de NeoECO à des prix compétitifs comparé à notre gamme High Current Pro. J'aime les deux axes de développement en fait, nous avons les meilleures alimentations dans le monde, et nous avons les solutions pour les gamers,  pour les amateurs, pour les overclockers, pour les PC de bureau, pour les  serveurs domestiques, pour les intégrateurs systèmes etc. Nous couvrons à peu près toutes les nécessités du marché avec notre gamme de produits.

f0h4kwlpeffuqlbh4gyz.jpg
La gamme NeoECO

Nous assistons depuis quelques temps au lancement d’alimentations labélisé 80 Plus Or a des prix assez bas par rapport au marché habituel, pensez-vous lancer des modèles de ce type si ce n’est déjà fait ?

Rendez-vous dans 3 mois, nous vous préparons une bonne surprise!

Quelle plage de puissance constitue le plus gros de vos ventes ? Sur quelle série d’alimentation ? La modularité des cordons est-elle un atout ?

En Europe c'est 500 à 600 watts et aux Etats-Unis c'est de 600 à 700 watts. Quant à la gestion des câbles, nous vendons les deux versions. Il y a autant de personnes qui veulent  la gestion des câbles que d’autres qui peuvent s’en passer.

A ce niveau, la parole vous est donnée, vos prévisions, réflexions, aspirations, projets.

485n3d6cbmdtvy38gtg2.jpgNous avons commencé cette année avec les séries High Current Gamer et les High Current Pro ainsi que notre gamme NeoECO  qui a  été très bien accueillie en France. La série HCG est aujourd'hui l'une des séries d’alimentations les plus abouties d’Europe et nous sommes heureux de cette réussite. Nous sommes bien sûr en train de développer la succession de ces séries et auront de nouvelles alimentations 80 Plus GOLD et Platinum pour cette année! Nous allons continuer à fournir à nos clients la meilleure expérience globale et continueront également notre engagement pour les technologies vertes, les meilleures performances et plus que tout, la meilleure qualité possible.

Merci pour cette occasion de nous exprimer !

59Hardware - Merci pour cette interview

Dossier 59H : IDF 2011

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction.

Lepa G700-MA
Du 13 au 15 septembre de cette année, se tenait à San Francisco l' Intel Developer Forum, grand-messe Intel de la technologie informatique, dont voici, du point de vue du géant de Santa Clara, les temps forts, jour par jour. Grand "show" à l'américaine qui aura été l'occasion pour le fondeur américain, mais aussi pour tous ses partenaires économiques, de dévoiler les nouvelles technologies qui marqueront les tendances de demain, voire plus loin encore dans le temps.
C'est ainsi que nous verrons, dans un premier temps, un résumé de la conférence de P. Otellini s'exprimant sur Androïd et l'ultra-book. Dans un deuxième temps, nous aborderons le sujet de SSD, avant de revenir à l'ultra-book, dans u_ne conférence animée par M. Eden, ponte d' Intel. La troisième et dernière partie nous apprendra un peu plus sur la conception du multi-core selon Intel, et son avenir.

{mospagebreak}
{menu Premier jour : Ouverture par la conférence de Paul Otellini.}

Premier jour : Ouverture par la conférence de Paul Otellini.

Intel et Google sur le point d'optimiser Androïd pour l'architecture Intel.

Intel et Google ont, en ce 13 septembre, annoncé qu'ils travaillent conjointement à l'optimisation de nouvelles versions du système d'exploitation Androïd à destination des plate-formes Atom. Ces efforts communs ont pour but d'accélérer la mise sur le marché de smartphones Androïd basés sur la technologie Intel. L'architecture open-source de l' OS procure à Intel les moyens d'inclure dans de nouveaux produits technologiques la plate-forme Atom, avec ce que cela implique comme avantages en termes d'architecture x86 et de rapport performances/consommation électrique.

 rkqpyrhy2g240qyueuax.jpg
Paul Otellini, PDG d' Intel

Selon P. Otellini, PDG d' Intel, l'optimisation d' Androïd par Intel apportera un panel d'options supplémentaires aux constructeurs en combinant le potentiel d'ouverture d'Androïd et la maturité de la structure Intel ( X86, réactivité industrielle … ).

D'après Andy Rubin, vice-président de la division mobile de Google, cette collaboration poussera l'écosystème Androïd vers l'avant.

L'annonce faite aujourd'hui rejoint les efforts mutuels des deux compagnies pour adapter le système d'exploitation Google sur plate-forme Intel en proposant un Software Developement Kit et un Native DK.

Repousser les limites de la consommation d'énergie des ultra-books, et au-delà.

Au cours de la conférence, P. Otellini révèle qu' Intel travaille en étroite collaboration avec ses partenaires industriels afin de proposer une nouvelle catégorie d'ordinateurs portables beaucoup plus légers et plus stylés. Il en profite également pour ajouter que ces ultra-books, puisque tel est leur nom, pourront disposer de puces Ivy Bridge gravées en 20 nm dès le début de l'année prochaine. Il a aussi mis en avant le travail conjoint d' Intel et de Microsoft sur Windows 8, vantant les avancées du nouvel OS concernant les tablettes et autres appareils nomades.

Il a ensuite fait part des progrès de la plate-forme Haswell prévue pour 2013, dont la consommation énergétique au repos serait vingt fois inférieure à ce que nous connaissons actuellement, sans perte de performances. Le président d' Intel d'ajouter alors qu'à l'horizon 2013, cette technologie permettra de produire des appareils dotés d'une autonomie en veille de plus de 10 jours … ! Se projetant plus en avant dans le temps, il affirme que les progrès seront tels qu'il est même difficile aujourd'hui de les imaginer. Selon lui, les ingénieurs Intel auraient même crée une puce « Near Threshold Voltage Core » qui autorise le rechargement d'un ordinateur portable grâce à une cellule photo-voltaïque de la taille d'un ( gros ) taille-poste…

  n6n7x7xkl9ajwpg7kdj2.jpg

La puce NTVC et son « chargeur »

{mospagebreak}
{menu Deuxième jour : Intel présente un nouveau SSD}

Deuxième jour : Intel présente un nouveau SSD à destination du marché professionnel : le SSD 710 series.

Ce produit est voué à remplacer à terme le X25-E Extreme. Alors que ce X25-E incorporait de la plus onéreuse mais plus fiable mémoire Flash SLC, le 710 series utilise, quant à lui, de la méoire Flash MLC au rapport capacité/prix plus intéressant. Cependant, le 710 series bénéficie du High Endurance Technology d' Intel, qui permet d'accroître très sensiblement le nombre de cycles d'écriture et de lecture que peut supporter une puce MLC ; optimisation qui limite maintenant à 1,1 PB ( 1100 GB ) en écriture sur la puce Flash avant qu'elle ne rende l'âme.

Le SSD 710 series, outre ses puces MLC, embarque la compatibilité avec la norme SMART, de nouvelles protections contre les pertes de données potentielles ( consécutives à une coupure du courant notamment ), une confidentialité des données accrue avec la norme de cryptage  AES 128 bits déjà pré-configurée et des cellules NAND de secours pour remplacer au pied levé celles qui s'avéreront immanquablement défectueuses avec le temps.

Pourvu d'un meilleur rapport capacité/prix que son prédécesseur le X25-E, le SSD 710 series sera disponible en trois déclinaisons de 100, 200 et 300 GB pour respectivement 649, 1289 et 1929 dollars ( les prix s'entendent pour 1000 exemplaires ) et sera garanti trois ans.


L'ultra-book ou la nouvelle prochaine révolution du monde du PC ?

Telle est l'opinion de Mooly Eden, ponte de la division PC d' Intel, qui ne cache pas son enthousiasme pour l'ultra-book ( voir plus haut ), dont les premiers exemplaires seront disponibles avant la fin de l'année et seront basés sur la deuxième génération de l'architecture iX-core. Cette présentation a vue ensuite une démonstration d'un exemplaire d'ultra-book sous Windows Eight, fruit de la collaboration étroite Intel/Microsoft. M. Eden en a ensuite porfité pour présenter un prototype de la technologie Thunderbolt sous Windows Seven, nouveau standard du transfert de fichier ultra-rapide.

 mbnano7fuj7bhteilhlu.jpg  p059h8g5dy75v5hyzooq.jpg
Images du prototype présenté sous Windows 8.

{mospagebreak}
{menu Troisième et dernier jour : Le futur sera multi-core}

Troisième et dernier jour : Le futur sera multi-core, d'après J.Rattner.

En ce dernier jour, la présentation est assurée par Justin Rattner, responsable de la division technologie d' Intel. Après avoir montré plus longuement la puce « Near Threshold Voltage Core », il a rappelé les progrès accomplis depuis la première puce bi-coeur Intel présentée à l' IDF 2006, qui a remplacé la course à la fréquence comme moteur d'innovation.
Mais plutôt que de miser simplement sur l'augmentation du nombre de cœurs ( une leçon tirée de la fastidieuse course à la fréquence de l'époque du P4 Netburst ? ), J. Rattner propose de réinventer les architectures CPU en prenant le multi-core comme nouveau standard ( contrairement à ce qui se ferait actuellement, donc ), avant d'en détailler les implications : des applications web plus rapides ( la parallélisation des tâches améliorée par le moteur open source Intel Parallel Java Script fraîchement sorti permettrait le développement d'applications web plus poussées dans le domaine du jeu 3D, de l'édition-photo etc etc … toutefois en restant accessibles à tout type d'ordinateur, y compris les ultra-books ), ainsi que, bien entendu, des services de cloud-computing et de super-computing beaucoup plus performants.

 nje4lhp7bs2k76axnxjl.jpg
J. Rattner ( à droite de l'image ) présentant avec Brendan Eich ( son homologue chez Mozilla ) le moteur Parallel Java Script.

Voici que se termine ce panorama des nouveautés Intel de l'édition 2011 de L'IDF. Fort heureusement, le fondeur de Santa Clara ne fut pas le seul pourvoyeur de nouveautés : ce fut notamment l'occasion pour les constructeurs d'ordinateurs portables de présenter leur prototype d'ultra-books, l'occasion pour AMD d'annoncer ses nouveaux APU et GPU, d'établir un nouveau record mondial de fréquence ( auparavant détenu par son rival de toujours ), Intel s'acoquinant avec Asetek pour la conception d'un ventirad water-coolé, à l'image de ceux disponibles chez  Corsair ou Antec, etc etc…


Rendez-vous est donc pris avec la rédaction 59Hardware pour l'édition suivante du forum l'année prochaine ...

Les alimentations Seasonic

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction.

Historique de l’entreprise.

Mr J.C Chang, ingénieur et actuellement Président du Conseil, a fondé Seasonic en 1975. Depuis les débuts de Seasonic, Mr Chang a toujours mis l’accent sur la technologie, la qualité et sur la constance d’un business modèle.

Cette philosophie a permis à Seasonic de toujours parvenir à se dépasser et à avancer en étant un leader sur plusieurs technologies clés. Ainsi, Seasonic fut le premier à utiliser la technologie d’auto-insertion et de montage en surface pour améliorer la qualité, l’un des premier à intégrer un système de contrôle du ventilateur pour améliorer l’environnement sonore de l’utilisateur, l’un des premier à n’utiliser uniquement que des circuits à PFC actif afin d’améliorer les performances et le premier à homologuer ses alimentations avec la certification 80Plus et plus récemment 80Plus Or.

En 2003, Seasonic fut introduit en Bourse à Taïwan afin de se renforcer sur le marché des alimentations avec en parallèle de grosses unités de production en Chine, un centre de recherche et développement ainsi que son siège social à Taïwan. Outre cela, nous avons également des bureaux aux USA et en Europe. Ainsi, Seasonic est correctement positionné à tous les niveaux afin de pouvoir satisfaire au mieux l’ensemble de ses clients à travers le monde.

Production de l’Entreprise.

Seasonic fabrique des alimentations électriques utilisées aussi bien pour les PC grand public que les PC de type industriel, mais également des adaptateurs secteur, des open frame, des convertisseurs D-D et des blocs d’alimentations pour LED.

Lepa G700-MA

{mospagebreak}
{menu Questionnaire technique}

Questionnaire technique

59Hardware - Fabriquez-vous vos alimentations ou quel est votre degré d’implication dans le cas de sous-traitance. Cahier des charges précis, par exemple? Quel contrôle assurez-vous sur la production ?

Seasonic - Toutes les alimentations Seasonic sont conçues et produites en interne. Toutes nos usines, ainsi que notre siège social, sont certifiées ISO. Ainsi combinés avec le système TQC (Total Quality Control) nous offrons les meilleurs standards de production en terme de qualité pour l’ensemble de nos clients.

Les modèles se multiplient sur le marché, avec des puissances de plus en plus élevées. Toutefois, au delà d’une certaine puissance, certains s’accordent à dire que cela est inutile. Qu’en pensez-vous ? Fini le côté vitrine où chacun expose sa meilleure technologie pour créer un effet de gamme ?

La puissance n’est pas tout. Chez Seasonic, nous sommes fiers de la qualité et de l’efficacité du design de nos alimentations ainsi que du rendement que nous atteignons avec celles-ci. Mais nous sommes également fiers de toutes les technologies que nous proposons via nos alimentations.
D’un point de vue marketing, offrir des alimentations de fortes puissances est une image de marque et nous possédons de tels modèles. Même si nous ne sommes pas toujours les premiers à les proposer, nous préférons étudier les besoins du marché afin de pouvoir allouer les crédits nécessaires à la R&D afin de satisfaire ceux-ci. Nous voyons les puissances moyennes comme le cœur du marché et nous concentrons nos efforts sur celui-ci afin d’offrir à nos clients les produits et technologies les plus satisfaisants comme par exemple des modèles passifs, semi passifs ou avec un design 100% modulaire.

Question toujours d’actualité, au sujet du nombre de rails la tendance fut de passer du mono-rail au multi-rail. Nous assistons à la remise sur le marché de certains modèles mono-rails. Qu’apportent-ils précisément ? Quel est votre point de vue à ce niveau ?

kqu1vpgp67jb4w4e2yv0.jpegLe rail unique a ses avantages comme la réduction des problèmes lié au dédoublement du rail 12V et moins de confusion dans l’esprit des utilisateurs sur les capacités réelles de l’alimentation. Ainsi, si le fabricant  conçoit son câblage correctement, les résultats seront alors à la hauteur avec un rendement maximal et moins de perte en charge.
D’un autre côté, de multiples rails apportent également leurs avantages car beaucoup de personnes le considère comme étant plus sure, sous réserve de la bonne efficacité des sécurités protégeant le rail. Le marché fait des va et vient concernant cette question et nous pensons qu’à l’avenir cela continuera ainsi sans la définition d’un standard limpide pour tous.

Le label 80 Plus Platinum constitue le label 80 Plus le plus élevé en matière de rendement, 90, 92 et 89 % à 20, 50 et 100 % de charge (115V) et un FP supérieur à 0.95. Pensez-vous l’atteindre, est-ce un but pour vous ? Sera-t-il surpassé bientôt ?

Oui, les modèles Seasonic Platinium ont été présentés au Computex 2011 et c’est en effet, l’un de nos objectifs premier. La technologie continue de s’améliorer très rapidement mais il arrivera un moment ou nous atteindrons un cap ou le rapport coût/bénéfice n’aura plus de sens. Cela signifie concrètement  que le prix des alimentations augmentera sensiblement pour une amélioration marginale en terme de rendement. Cette augmentation entrainant des prix qui ne pourront être pertinents pour le marché. Toutefois, pour certaines applications spécifiques, la nécessité d’un rendement toujours plus performant demeura.

Actuellement la notion de rendement se représente comme une courbe avec une pointe à 50% de charge, en dessous et au dessus le rendement est légèrement moins bon. A quand un rendement uniforme quelque soit la charge, selon vous ?

Il est toujours possible de fabriquer l’alimentation électrique avec les qualités et les performances que vous souhaitez, mais à quel prix ? Vous aurez besoin du bon design, des bons composants et fabriquer le tout, en espérant que tout aille pour le mieux, afin d’obtenir une courbe de rendement parfaitement uniforme. De nouveau se pose la question : est-ce rentable ?

Que pensez-vous des blocs semi-fanless ? Ils font une arrivée assez remarquée sur le marché.

yhmyjj5nue3d0p8yjkmo.jpgLa technologie et la qualité actuelle des ventilateurs permettent l’utilisation d’alimentation en semi passif. Auparavant, la qualité et les performances des ventilateurs étaient bien inférieures. Il était donc difficile de pouvoir offrir des alimentations semi passives car lorsque le ventilateur n’était pas en rotation, vous deviez le lancer ce qui entrainait un stress à la fois sur l’alimentation et le ventilateur. De nos jours, ce type de problème ne se rencontre plus car les ventilateurs peuvent encaisser ce type de sollicitation.

Abordons l’écologie, bien que le haut rendement que nous venons d’évoquer en fasse partie, il y a d’autres éléments qui méritent d’être précisés.

Le rendement est une partie seulement de l’équation écologique. D’autres facteurs sont aussi importants comme la qualité et le design de l’alimentation qui permettent d’arriver à une meilleure durabilité. Prenons l’exemple du PFC (Power Factor Correction : Correction du Facteur de Puissance), lorsque celui devint une nécessité pour toutes les alimentations supérieures à 75W, la méthode standard dans le monde du PC pour le PFC fut d’utiliser une solution Passive à l’aide d’imposants bobinages de cuivre. Seasonic en revanche décida d’immédiatement utiliser une autre solution avec un PFC de type Actif utilisant un circuit de contrôle intégré. Si cette solution du PFC Actif fut plus couteuse au départ, avec l’augmentation des volumes, cette solution fut non seulement plus rentable que le PFC passif mais surtout, elle fut bien plus écologique. En effet, elle offrait une meilleure durabilité à travers l’utilisation de circuits intégrés qui ne sont composés que d’époxy, de silicone et d’autres matériaux facilement disponibles face à d’imposant bobinage en cuivre issue d’une ressource naturelle limitée en quantité.

La même philosophie est également utilisée pour la conception et la fabrication de nos alimentations. Ainsi, tous nos modèles sont basés sur la simplicité et la réduction du nombre de composants utilisés. Cela permet non seulement une meilleure méthodologie de fabrication mais aussi un meilleur contrôle qualité ainsi qu’une moindre utilisation des ressources naturelles. C’est aussi un moyen de renforcer notre engagement écologique pour une meilleure durabilité des produits.

On parle de plus en plus de coût carbone pour l’exploitation du bloc mais connaissez-vous le coût lié à la fabrication d’une alimentation ?

9osyqcb21q9xejoxg7qp.jpgDans un avenir proche, nous pourrons éventuellement  calculer notre coût carbone mais pour le moment, à cause de la complexité de notre chaine de conception, d’approvisionnement et de fabrication, nous ne sommes actuellement pas en mesure de le faire. Tout de même, ce qui est important n’est pas forcément de connaitre le coût exact en carbone de nos productions. La question fondamentale de savoir si, au regard de nos concurrents et vis-à-vis des normes industrielles de notre secteur, Seasonic est aussi « green » que possible. Tentons-nous de réduire notre empreinte carbone à travers le design et la façon de produire nos produits ? Pour nous, la réponse est oui et nous continuons à travailler en ce sens.

Selon vous le temps est-il toujours aux conditionnements luxueux ?

Dans un “monde parfait”, la réponse serait “non” car un emballage luxueux n’est plus aussi pertinent car les ventes se font de plus en plus via Internet et les emballages n’ont plus leurs raisons premières d’être vu par le consommateur et sont également beaucoup moins écologiques que nos emballages marrons/beiges. Toutefois, dans le monde actuel, la décision d’achat d’un utilisateur est toujours influencée par le ressentie visuel et les emballages « tape à l’œil ».
Dans un « monde parfait », nous aurions crée le plus simple emballage possible afin de réduire l’utilisation de matière première. C’est pourquoi, sur certaines de nos lignes produits, nous avons déjà commencé à changer les emballages et nous espérons dans le futur que nous pourrons le faire pour toute notre gamme.

Concevez-vous une simplification de ces emballages, sans sombrer dans la boite en carton beige ?

Nous possédons déjà une gamme de produits à emballage « marron » ou « beige » car de nombreux clients ne ressentent pas la nécessité d’avoir un emballage coloré (luxueux) qu’ils considèrent comme étant du gâchis.

3o8f2xo7lzk4x38s3na0.jpg

{mospagebreak}
{menu Questionnaire commercial}

Questionnaire commercial

Par quel circuit de distribution diffusez-vous vos produits ?

Nous avons de multiples canaux de distributions comme les importateurs, les revendeurs à haute valeur ajoutée, les distributeurs Tiers 1 et Tiers 2.

Quelle est votre stratégie de communication, vous axez cette dernière sur la qualité, le prix ou autre ?

Le prix est toujours source de problème, mais de notre point de vue, ce qui est important, c’est la stabilité, la flexibilité d’usage, la qualité et la continuité de nos différents produits. Ce sont les différents axes de communication que nous mettons en avant sur nos différentes gammes produits.

Les périodes de garantie sont un sujet rarement abordé et pourtant tellement important. Il existe beaucoup  de disparités concernant ces délais en fonction des fabricants. Quel est votre position sur le sujet ? Qui l’assume : vous ? L’importateur ? Le revendeur ? Comment cela fonctionne-t-il réellement ? Quelle est la durée de votre garantie ?

uxbnid85tte4pjqucqn6.jpgLa garantie est un élément très important aux yeux de Seasonic car c’est un service que nous nous efforçons de toujours maintenir à un haut niveau de qualité pour nos utilisateurs. L’application de la garantie sur les produits Seasonic dépend de la localisation géographique mais également de la volonté de nos clients. Nous offrons un support directement à nos différents réseaux de distribution ainsi qu’aux particuliers. En complément, nos clients offrent également un soutien aux différents réseaux de distribution ainsi qu’aux particuliers. Ainsi, il n’y a pas qu’une seule solution ou règle offerte aux différents intervenants (clients, professionnels, particuliers, etc…).

De plus en plus de fabricants de composants se lancent sur le secteur des alimentations, c’est aussi rentable que cela ? Le marché doit-être porteur ? Votre avis à ce niveau ?

Seasonic est présent sur le marché depuis 1975, nous avons vu arriver et partir de nombreuses marques sur le marché et celui-ci n’est pas aussi simple que les gens peuvent le penser. Les véritables compagnies concevant et produisant des alimentations ne sont pas légions et parmi celles-ci, seules certaines d’entres elles peuvent se prévaloir d’un véritable historique dans ce secteur ainsi que d’une qualité de fabrication connue et reconnue.
La concurrence de nouveaux arrivants est toujours une bonne chose. En effet, une compétition sur le marché est excellente dans la mesure où elle force les différents intervenants à toujours donner le meilleur d’eux même afin d’offrir les meilleurs produits aux meilleurs prix. C’est aussi un moyen de ne jamais s’endormir sur ses lauriers et travailler dur pour conserver un leadership.

Que pensez-vous des volumes dégagés par les alimentations de type «Green» ou de haut rendement ? Sont-ils conformes à vos espérances, au deçà au-delà ? Pourquoi à votre avis ? Le prix élevé n’est-il pas une entrave ?

Lorsque les gens achètent une Seasonic, pour sur ce n’est pas parce que nous sommes les moins chers sur le marché car nous ne le sommes pas. Nous pensons que les gens faisant confiance à nos produits savent qu’ils en auront pour leur argent. Ils savent qu’acheter une Seasonic, c’est avoir un produit à haut rendement, à la performance inégalée et à la fiabilité hors norme. Ces trois points sont très important pour le côté « Green » du marché. Ils savent également qu’en achetant une Seasonic, ils achètent un produit fait avec soin et professionnalisme et qu’ils auront toujours un soutien efficace de la part de Seasonic à tout moment.

pgja1iqyvw5ixzym2brd.jpg

Nous assistons depuis quelques temps au lancement d’alimentations labélisé 80 Plus Or a des prix assez bas par rapport au marché habituel, pensez-vous lancer des modèles de ce type sin ce n’est déjà fait ?

Nous aurons très prochainement des modèles avec des prix compétitifs grâce à la gamme G-Series annoncée cet été. Plus d’information et de tests très prochainement.

Quelle plage de puissance constitue le plus gros de vos ventes ? Sur quelle série d’alimentation ? La modularité des cordons est-elle un atout ?

Lorsque nous avons débuté la commercialisation de nos modèles grands public, les modèles filaires étaient les modèles les plus populaires. Cependant, depuis que nous avons introduit le concept de modularité (semi ou full), ce standard est devenu la norme.

A ce niveau, la parole vous est donnée, vos prévisions, réflexions, aspirations, projets.

Nous vous remercions de l’opportunité que vous nous offrez afin de présenter notre société, Seasonic et les produits que nous proposons. Nous espérons avoir pu vous éclairer sur le marché des alimentations.

59Hardware - Merci pour cette interview

704t2uzss3an2e6pcngu.jpg


Remerciements :
Damien de Green Spirit, importateur Seasonic.

Les alimentations Cougar

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Historique de l’entreprise.

Cougar

Cougar est une filiale de HEC Compucase, un des leaders mondiaux dans le domaine.

La société a été fondée en 1979, HEC Compucase est aujourd'hui l’un des principaux fabricants mondiaux et concepteur de boîtiers PC, d’alimentations, de racks et adaptateurs, elle dessert des clients dans le monde entier.

Notre siège social est situé à Taiwan, HEC Compucase Enterprise Co. Ltd possède une unité de production en Chine. Nous sommes implantés dans le monde entier avec des bureaux aux USA, en Allemagne, Grande Bretagne, Japon, République de Corée, Chine et Espagne. Cette implantation nous permet d’avoir des coûts de production compétitifs et un niveau de service très élevé pour nos clients.

Notre niveau d’engineering nous permet de concevoir de nouveaux produits plus actuels et plus performants. Le département R&D continue de développer et de perfectionner nos différentes technologies avec une réduction des coûts de fabrication.

Les produits de la gamme Cougar sont conçus en Allemagne. Le département R&D s’appuie sur ses compétences et son expérience pour concevoir des produits de qualité et novateurs dans le domaine des alimentations.
La mise à niveau des PC et le marché de remplacement évoluent, les clients finaux souhaitent plus de fiabilité et de discrétion. Mais aussi un besoin de qualité avec un coût minime, c’est l’un des objectifs de Cougar Allemagne.

Production de l’Entreprise.
HEC produit des boîtiers et des alimentations dans ses propres usines. Nos principaux clients sont des OEM, de grands fabricants souhaitant développer des boîtiers et des alimentations à leurs marques.

Volume de Production.
Il est très élevé, mais nous ne pouvons divulguer aucuns chiffres.

{mospagebreak}
{menu Questionnaire technique}

Questionnaire technique.

ndj7qtqlqqzyrbbhgi1l.jpg59Hardware - Fabriquez-vous vos alimentations ou quel est votre degré d’implication dans le cas de sous-traitance. Cahier des charges précis, par exemple? Quel contrôle assurez-vous sur la production ?

M Christian Verfuerth responsable produit chez Cougar - Oui, nous développons et produisons nos boîtiers et alimentations, comment une alimentation est fabriquée ? Nous allons vous fournir une série de photos retraçant les différentes étapes.

Les modèles se multiplient sur le marché, avec des puissances de plus en plus élevées. Toutefois, au delà d’une certaine puissance, certains s’accordent à dire que cela est inutile. Qu’en pensez-vous ? Fini le côté vitrine où chacun expose sa meilleure technologie pour créer un effet de gamme ?

Bien que les alimentations supérieures à 1000 Watts ne représentent pas l’essentiel de nos ventes, il est important d’en avoir au catalogue. Cela permet de montrer un certain savoir faire.
Cougar produit beaucoup de modèles mais seulement deux en Europe de plus de 1000W. Le consommateur peut ainsi choisir entre un bloc labélisé 80 Plus Bronze ou notre haut de gamme le GX 1050, labélisé Or.
Comme précité, ces modèles peuvent être utilisés pour montrer notre savoir faire. Par contre, les mêmes composants et un PCB identique sont présents, comme sur les GX 600 W et 1050 W.
Comme toute bonne marque, il est nécessaire d’en avoir  dans sa gamme. Par contre nous nous concentrons sur le segment 300 à 700 Watts pour l’année 2011, c’est une de nos priorités.

m8uggm0d6ebau42h1rmz.jpgQuestion toujours d’actualité, au sujet du nombre de rails la tendance fut de passer du mono-rail au multi-rail. Nous assistons à la remise sur le marché de certains modèles mono-rails. Qu’apportent-ils précisément ? Quel est votre point de vue à ce niveau ?

Nous pensons que le multi-rail est plus sécurisé. Cette conception est mieux maitrisée, les mono-rails ont parfois des soucis (pas toutes !) avec l’OCP qui n’aurait pas fonctionné. Certaines vidéos attestent d’une combustion des cordons suite à une trop grosse intensité. De plus, affirmer que le mono-rail est favorable à l’overclocking n’est pas vrai.

Le label 80 Plus Platinum constitue le label 80 Plus le plus élevé en matière de rendement, 90, 94 et 91% à 20, 50 et 100 % de charge et un FP supérieur à 0.95. Pensez-vous l’atteindre, est-ce un but pour vous ? Sera-t-il surpassé bientôt ?

Cougar vient d’annoncer un modèle Platinum de 700 Watts, il sera présent sur le marché dans le courant de l’été. L’efficacité n’est pas le principal objectif, nous espérons que cette course cesse à court terme.
L’efficacité n’est pas un signe de qualité mais beaucoup d’utilisateurs le croient. Nous souhaitons que ce niveau Platinum soit le dernier. La sécurité, la qualité de la construction et des composants sont bien plus importants que 1 à 2% d’efficacité en plus.
Prenez le blindage EMI (NDLR, interférences électromagnétiques), c’est une valeur importante qui n’est jamais mesurée dans les tests d’alimentations. Il est vrai que cela nécessite un équipement spécifique très coûteux, mais vous seriez surpris des résultats.

injnywv2dhndey3njkwy.jpgActuellement la notion de rendement se représente comme une courbe avec une pointe à 50% de charge, en dessous et au dessus le rendement est légèrement moins bon. A quand un rendement uniforme quelque soit la charge, selon vous ?

C’est impossible à l’heure actuelle, nous tentons d’optimiser l’efficacité sous faibles charge, 10 % par exemple. Mais avoir le même rendement à 10 ou 100 % de charge, pas possible.

Que pensez-vous des blocs semi-fanless ? Ils font une arrivée assez remarquée sur le marché.

Nous pensons qu’il est préférable de refroidir le bloc d’alimentation même à faible charge. Nous préférons qu’il soit ventilé tout le temps, pour la durée de vie de ses composants.
De plus, à faible charge, le ventilateur est inaudible car il tourne très lentement mais il refroidit le bloc. Pourquoi devrions nous attendre que l’alimentation chauffe pour la refroidir, il vaut mieux le faire en permanence.

On parle de plus en plus de coût carbone pour l’exploitation du bloc mais connaissez-vous le coût lié à la fabrication d’une alimentation ?

Non je ne le connais pas, mais à mon avis il est trop élevé

a2arddxswtrb9f3xxow7.jpgSelon vous le temps est-il toujours aux conditionnements luxueux ?

Oui et non, Cougar utilise du carton seulement pour l’emballage, il n’y a pas de matières plastiques à l’intérieur, ainsi 100 % du conditionnement peut être recyclé. La feuille de plastique présente autour de la boîte est nécessaire pour le transport de l’Asie vers l’Europe ou le reste du monde.
Un bon emballage est important pour les ventes, cela est et cela restera ainsi dans le futur. Tant que vous utilisez des matériaux recyclables à 100 %, c’est bon.

Concevez-vous une simplification de ces emballages, sans sombrer dans la boite en carton beige ?

Pas pour le marché au détail, pour les intégrateurs nous avons déjà de simple boîte en carton qui contiennent dix alimentations.

{mospagebreak} {menu Questionnaire commercial}

Questionnaire commercial

Par quel circuit de distribution diffusez-vous vos produits ?

Nous travaillons avec un importateur français qui prend en charge la distribution. Nos alimentations sont diffusées via le E-Commerce et les magasins de détail.

Quelle est votre stratégie de communication, vous axez cette dernière sur la qualité, le prix ou autre ?

wu7xmfib9r31bvqimv6c.jpgHEC Compucase est connu mondialement pour le développement et la production d’alimentations. Cela nous rend apte à fournir de grandes marques (vous connaissez certains de nos clients…), de plus nous avons les connaissances et les compétences pour cela.
Nous souhaitons communiquer sur la qualité et le savoir faire, expliquer que les utilisateurs n’ont pas nécessairement besoin d’une alimentation de 600 Watts pour leur PC.
Beaucoup d’utilisateurs croient ce qui est écrit sur les boîtes des cartes graphiques en alimentation minimale. Une 560 GTX ou une Radeon HD 6870 avec un Sandy Bridge n’ont pas besoin de plus de 400 Watts en matière d’alimentation. Les fabricants de cartes graphiques protègent leurs arrières en préconisant des puissances élevées. Une des raisons est que certains blocs peu coûteux sont « très optimistes » au niveau de la puissance délivrée, souvent il s’agit de la valeur en pointe donc sur une durée très courte.
Nous essayons d’éduquer les consommateurs sur la situation actuelle de ce marché. Nous sommes vraiment déçus de voir que les utilisateurs achètent des alimentations trop puissantes par méconnaissance de leurs besoins réels. A cet effet, nous proposons un lexique pour les guider, http://www.cougar-world.de/en/faq/psu-lexicon.html

ol1o61u8x7kj7cizab4j.jpgLes périodes de garantie sont un sujet rarement abordé et pourtant tellement important. Il existe beaucoup  de disparités concernant ces délais en fonction des fabricants. Quel est votre position sur le sujet ? Qui l’assume : vous ? L’importateur ? Le revendeur ? Comment cela fonctionne-t-il réellement ? Quelle est la durée de votre garantie ?

Nous offrons deux types de garantie, toutes les alimentations Cougar bénéficient d’une période de  trois ans, y compris les entrées de gamme à partir de 30 euros. Le haut de gamme, les séries SX et GX bénéficient d’une garantie de cinq ans. Le RMA, (NDLR Return Material Authorization, autorisation du retour pour réparation …….), est à demander au vendeur du produit. Mais l’utilisateur peut nous contacter directement par Mail ou par téléphone, nous prenons en charge la garantie directement. Ensuite le consommateur peut nous envoyer son alimentation, il nous faut 48 heures pour réparer ou échanger le bloc. Parfois, un problème peut être résolu par un simple Mail, contactez moi (en anglais s’il vous plait) sur c.verfuerth at compucase.de.

De plus en plus de fabricants de composants se lancent sur le secteur des alimentations, c’est aussi rentable que cela ? Le marché doit-être porteur ? Votre avis à ce niveau ?

La plupart de ces marques achètent des alimentations rebadgées, ils ne se soucient pas de la production et n'ont pas besoin de savoir-faire. C’est un moyen rapide d’étendre sa gamme et de réaliser du chiffre d’affaire. Sans eux nous n’existerions pas, c’est une de nos spécialités que de fournir des alimentations à d’autres marques, c’est donc pour nous une activité normale.

028zj47c51lsb614wkc5.jpgQue pensez-vous des volumes dégagés par les alimentations de type «Green» ou de haut rendement ? Sont-ils conformes à vos espérances, au deçà au-delà ? Pourquoi à votre avis ? Le prix élevé n’est-il pas une entrave ?

Au début du 80 Plus, les alimentations étaient coûteuses car les composants nécessaires étaient produits en petites quantités. Et comme toujours ce qui est rare et précieux, surtout si la demande dépasse l’offre.
Après quelques années avec le 80 Plus Bronze, la situation est similaire, les composants utilisés sont très bon marché. Maintenant c’est le niveau Or et Platinum, l’histoire se répète, il faudra du temps pour que les prix des composants baissent de façon significative.
Les volumes de ventes du niveau Bronze sont bons car il n’y a presque pas de différence de prix par rapport aux anciens modèles, le 80 Plus Bronze devient le standard actuel.

Nous assistons depuis quelques temps au lancement d’alimentations labélisé 80 Plus Or a des prix assez bas par rapport au marché habituel, pensez-vous lancer des modèles de ce type si ce n’est déjà fait ?

Courant de cet été nous allons lancer quelques nouveautés dont des modèles labélisés 80 Plus Or. Gardez vos yeux bien ouverts…

n4j2tc5in3e5w0u82zhl.jpgQuelle plage de puissance constitue le plus gros de vos ventes ? Sur quelle série d’alimentation ? La modularité des cordons est-elle un atout ?

Nous vendons le plus sur la plage des 300 à 500 Watts, c’est une situation normale. La plupart de nos modèles Cougar appartiennent à ce créneau. A ce propos, nous proposons plusieurs modèles de 300 à 1050 Watts, ci-joint un dossier sur notre gamme.
Les cordons modulaires sont agréables à utiliser, mais mieux vaut une alimentation qui en est dépourvu. Les câbles modulaires sont coûteux et font perdre un peu d’efficacité au niveau du rendement.

A ce niveau, la parole vous est donnée, vos prévisions, réflexions, aspirations, projets.

Je profite de ces quelques mots en espérant que les utilisateurs découvriront de nouvelles choses au sujet des alimentations et seront plus attentif à leurs achats afin de ne pas choisir des modèles bien trop puissants pour leurs ordinateurs.

59Hardware - Merci pour cette interview

Les alimentations Xilence

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Xilence - Historique de l’entreprise.

La société Xilence Technologie Co, Ltd a été fondée en 2003, c'est un fabricant allemand-chinois d'alimentations PC et de composants de refroidissement et de réduction de bruit.

Xilence - Production.

La gamme se compose de produits tels que des boîtiers PC, blocs d'alimentations électriques, ventilateurs boîtiers, refroidisseurs pour PC portable, CPU, Disques durs, GPU, RAM et refroidisseurs pour Northbridge.

Xilence

{mospagebreak}
{menu Partie technique}

Questionnaire Technique.

59Hardware - Fabriquez-vous vos alimentations ou quel est votre degré d’implication dans le cas de sous-traitance. Cahier des charges précis, par exemple? Quel contrôle assurez-vous sur la production ?

Xilence - Nos alimentations sont fabriquées dans des usines renommées, conformément à nos critères et sont pré-testées après l’assemblage final à l'usine. Nous attachons une importance particulière au strict respect de nos exigences de qualité. Dans notre dépôt central européen, nous effectuons des contrôles aléatoires  à l'aide d’un équipement professionnel.

Les modèles se multiplient sur le marché, avec des puissances de plus en plus élevées. Toutefois, au delà d’une certaine puissance, certains s’accordent à dire que cela est inutile. Qu’en pensez-vous ? Fini le côté vitrine où chacun expose sa meilleure technologie pour créer un effet de gamme ?

4wy4darkuwvjhhfwr0d0.jpgCombien de puissance faut-il au pc, cela dépend beaucoup de la consommation de chaque composant (pour quels buts, travaux vous utilisez votre ordinateur). Il est important, qu’on choisisse son alimentation pour travailler, autant souvent que possible dans le domaine de la performance moyenne. On devrait avoir à disposition assez de réserves pour des pointes de charge. Nous pensons que des alimentations avec une puissance de plus de 1000 watts ont aussi leur droit d'exister.

Question toujours d’actualité, au sujet du nombre de rails la tendance fut de passer du mono-rail au multi-rail. Nous assistons à la remise sur le marché de certains modèles mono-rails. Qu’apportent-ils précisément ? Quel est votre point de vue à ce niveau ?

À notre avis, l'utilisation du multi-rail n'est pas un phénomène de mode, mais un dispositif de sécurité extrêmement important. Pourquoi un dispositif de sécurité ? Une alimentation fournit à l’ordinateur principalement la tension continue de 12 V. Quand la puissance augmente, les câbles peuvent devenir extrêmement chauds et même fondres.
Pour éviter une telle surcharge de câbles, nous partageons "virtuellement" nos  lignes 12 V et les sécurisons (chaque ligne +12V possède une protection pour un maximum de sécurité). Sans cette protection, par exemple, les câbles d'une alimentation 750 watts devraient avoir l'épaisseur d'un crayon pour ne pas surchauffer..

Le label 80 Plus Platinium constitue le label 80 Plus le plus élevé en matière de rendement, 90, 94 et 91% à 20, 50 et 100 % de charge et un FP supérieur à 0.95. Pensez-vous l’atteindre, est-ce un but pour vous ? Sera-t-il surpassé bientôt ?

21mm419e52h7x12az0q4.pngNotre objectif est, bien sûr, d'être toujours au niveau technologique le plus élevé. Actuellement donc, notre but est plutôt de rendre accessible des alimentations 80+Or au grand public. Nous réfléchissons à proposer certains modèles haut de gamme avec la certification Platinum.

Actuellement la notion de rendement se représente comme une courbe avec une pointe à 50% de charge, en dessous et au dessus le rendement est légèrement moins bon. A quand un rendement uniforme quelque soit la charge, selon vous ?

C’est le rêve de chaque producteur d’alimentations d’atteindre un rendement constamment haut quelque soit la charge. Technologiquement, cela est actuellement difficile à réaliser. Si vous regardez, cependant, le développement rapide de l'alimentation au cours des cinq dernières années, il est fort possible que ce soit réalisable.

Que pensez-vous des blocs semi-fanless ? Ils font une arrivée assez remarquée sur le marché.

Les blocs d’alimentation semi-fanless avaient une place permanente dans notre assortiment jusqu’à la révision 2. Avec l'augmentation continue de l'efficacité, nous avons pu, cependant, réduire la vitesse de rotation du ventilateur et donc, nous sommes parvenus à réduire extrêmement le niveau de bruit. La réduction de ce  bruit a été jusqu'ici le seul argument en faveur de l’alimentation passive. À notre avis, avec ce développement, il n'est pas nécessaire de recourir aux solutions de refroidissement passif, qui sont beaucoup plus coûteuses.

Abordons l’écologie, bien que le haut rendement que nous venons d’évoquer en fasse partie, il y a d’autres éléments qui méritent d’être précisés.

b0t6pwtpecvgqqcumu73.pngPour nous la conservation de ressources n’est pas une question de marketing, mais une partie de notre philosophie. Xilence possède, ce que beaucoup ne savent pas, avec la société filiale Xilence Clean Energy KG à Berlin / Brandebourg, deux champs solaires. Avec ces deux champs, on produit autant d’énergie que l’émission de dioxyde de carbone provenant de la production, d'emballage et du transport de nos produits, ils sont donc climatiquement neutres.
En outre, nous nous efforçons de  consommer le moins possible de matière première pour les emballages. Par conséquent des emballages Xilence sont toujours un peu plus petits, bien que le contenu soit identique à ceux des concurrents. Cela nous permet également de réduire le volume du transport et donc de réduire les émissions de dioxyde de carbone et d'économiser l'énergie.
Pour la série Xilence Eco nous avons un emballage particulièrement respectueux pour l'environnement dans lequel nous avons une proportion particulièrement basse de matières plastiques, et nous utilisons très peu de colorants. Nous avons également réussis à économiser le poids d'emballage. L'emballage est  un peu moins cher, et nous pouvons proposer des prix plus intéressants  aux clients.

{mospagebreak}
{menu Partie commerciale}

Questionnaire commercial

Par quel circuit de distribution diffusez-vous vos produits ?

Nos circuits de distribution sont par exemple les distributeurs comme Uniformatic, Edox et Banque Magnétique ; les boutiques en ligne comme Rue du Commerce, Top Achats, Grosbill, Cdiscount et Amazon, et de grands commerces spécialisés et intégrateurs comme Cybertek.

Quelle est votre stratégie de communication, vous axez cette dernière sur la qualité, le prix ou autre ?

atafgel0hemgp5kynw3v.jpgXilence s’est positionné comme la marque « No Thrills Premium ». Cela veut dire que la qualité, l’efficacité et la sécurité se trouvent au premier plan. En outre, nous ne voulons pas que le client gaspille son argent pour du « marketing features » techniquement inutiles.
Le consommateur peut ainsi investir l’argent  qu’il a économisé  pour une alimentation Xilence plus élaborée, ou une carte graphique de plus haut de gamme.

Les périodes de garantie sont un sujet rarement abordé et pourtant tellement important. Il existe beaucoup de disparités concernant ces délais en fonction des fabricants. Quel est votre position sur le sujet ? Qui l’assume : vous ? L’importateur ? Le revendeur ? Comment cela fonctionne-t-il réellement ? Quelle est la durée de votre garantie ?

Avec notre service après vente, nous voulons souligner notre position en tant que marque haut de gamme. Nous offrons une garantie fabricant de 3 ans pour tous les produits, ce qui est au-dessus de la période moyenne. De plus, pour les produits de la série XQ, nous offrons une garantie de cinq ans. Pour profiter de ce service, il est recommandé au client de s'adresser à son distributeur. Pour toutes autres questions, on peut toujours contacter par e-mail notre service après vente.

De plus en plus de fabricants de composants se lancent sur le secteur des alimentations, c’est aussi rentable que cela ? Le marché doit-être porteur ? Votre avis à ce niveau ?

En 2003, l’année de notre création, il y avait seulement deux ou trois fournisseurs importants. Aujourd'hui, le client a le choix entre une multitude de marques. Toutefois, le marché est encore caractérisé par des taux de croissance très élevés. Il y a quelques années il y avait encore un débat sur ​​la proportion des ménages disposants d'ordinateurs. Aujourd'hui chacun a même plusieurs appareils fixes et mobiles, qui se doivent d’être alimentés de courant. En même temps le marché se différencie de plus en plus de sorte que des espaces naissent pour des fournisseurs de niches. Nous, en tant que fournisseur de masses, nous avons pour objectif de  fournir une grande partie du marché et certaines niches intéressantes.
L'offre croissante assure que l'importance de l'alimentation dans l'esprit des consommateurs est prise en compte, et que des clients font attention à leur qualité et à leur efficacité. Les clients souhaitent que  les alimentations des ordinateurs portables soient universelles, petites, légères et peut-être équipées de ports USB. Plus il y d'offres, plus les consommateurs en demandent (L’offre détermine la demande).

Que pensez-vous des volumes dégagés par les alimentations de type «Green» ou de haut rendement ? Sont-ils conformes à vos espérances, au deçà au-delà ? Pourquoi à votre avis ? Le prix élevé n’est-il pas une entrave ?

wtcsgjowl8r0s7w65e3o.jpgNous constatons  justement que notre série Eco se vend très bien. Cependant nous croyons qu’il doit y avoir un rapport entre le coût et l’efficacité. Vouloir toujours battre des records d'efficacité  avec des alimentations à des prix de vente de 200 euros et plus, cela n’a plus de sens (c’est le sensationnalisme pur). Le progrès technologique pour nous, ce n’est pas seulement la production des alimentations plus silencieuses et efficaces mais aussi, que cela devient abordable pour les acheteurs.

Nous assistons depuis quelques temps au lancement d’alimentations labélisé 80 Plus Or a des prix assez bas par rapport au marché habituel, pensez-vous lancer des modèles de ce type si ce n’est déjà fait ?

Dans notre secteur, le progrès technologique mène très vite à la baisse des prix des produits. Les fabricants des alimentations, eux non plus, ne peuvent pas échapper à la loi de Moore. Dans l'avenir, nous mettrons certainement des alimentations 80+ sur le marché à des prix avantageux.

Quelle plage de puissance constitue le plus gros de vos ventes ? Sur quelle série d’alimentation ? La modularité des cordons est-elle un atout ?

Les plus fortes ventes sont réalisées avec les alimentations de 350 à 600W. Cela est certainement dû au fait que nous offrons, en particulier dans cette gamme, un rapport prix-performance très attractif. La plupart des clients attachent plus d’importance à l'efficacité et à la qualité de construction, qu’aux caractéristiques supplémentaires. La modularité des cordons est une caractéristique appréciée par nos clients. En particulier, le modèle 550 Watt de la série modulaire,  est très  demandé

59Hardware - Merci pour cette interview

Les alimentations be quiet

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}
Introduction

Présentation.

be quiet - Historique de l’entreprise.

be quiet

Listan GmbH & Co. KG, qui était à l’origine un distributeur allemand de matériels et composants informatiques, a créé la gamme be quiet! en 2002. Le lancement des premières alimentations à la marque be quiet! est quant à lui intervenu un an plus tard. be quiet! s’est rapidement imposé comme un acteur majeur, pour devenir en quelques années leader sur le marché des alimentations ATX en Allemagne. Aujourd’hui be quiet! est non seulement une référence dans le monde de l’alimentation, notamment sur l’exigeant marché germanique, mais est également en train d’acquérir une véritable légitimité sur dans le secteur du refroidissement.

59Hardware - Production.

Be quiet est une société située outre-Rhin qui est spécialisée dans la fourniture d’alimentations PC.
Le haut de gamme est présent sous la forme de la série Dark Power, ce sont des blocs modulaires qui peuvent être monorail ou multirail. Cinq niveaux de puissances, 650, 750, 900 et 1200 Watts.
La ligne Straight Power correspond au moyen de gamme, les puissances s’échelonnent de 400 à 700 watts. Des variantes sont présentes, modulaires ou pas, elles sont labélisées 80 Plus Bronze.
Enfin les pure Power, 300, 350, 430 et 530 Watts. Elles sont l’entrée de gamme de be quiet.
Depuis peu une ligne de ventirads a été lancée, les Dark Rock. Deux modèles sont proposés le Dark Rock Pro et l’Avanced. Il repose sur des ventilateurs SilentWings qui correspondent à l’offre be quiet dans le domaine. Les alimentations en sont également équipées.

{mospagebreak}
{menu Partie technique}

Technique.

59Hardware - Fabriquez-vous vos alimentations ou quel est votre degré d’implication dans le cas de sous-traitance. Cahier des charges précis, par exemple? Quel contrôle assurez-vous sur la production ?

be quiet! est totalement impliquée dans le développement de ses produits : de la conception au contrôle qualité. Tout démarre en Allemagne, où l’équipe en charge du développement des produits définit un cahier des charges strict, du choix du ventilateur au moindre composant, qui aura une incidence sur la qualité du produit, notamment sur les bruits électriques. Mais le rôle de be quiet! ne s’arrête pas là. Un véritable suivi qualité est exercé pas les équipes produit, sur place, directement sur les sites de production.
Cela veut dire qu’aujourd’hui il n’est pas possible de trouver une alimentation be quiet ! sous un autre nom.

Les modèles se multiplient sur le marché, avec des puissances de plus en plus élevées. Toutefois, au delà d’une certaine puissance, certains s’accordent à dire que cela est inutile. Qu’en pensez-vous ? Fini le côté vitrine où chacun expose sa meilleure technologie pour créer un effet de gamme ?

pdaxdjkx40f3cbb7ng2p.jpgChez be quiet!, les gammes produits ne sont pas construites en fonction des puissances, mais en fonction du service rendu au client. A ce jour, be quiet! propose trois gammes de produits qui répondent à des besoins spécifiques en terme de stabilité, d’efficacité, de silence... L’idée est de proposer un choix plus vaste de puissances dans chaque catégorie. be quiet! n’est pas dans une logique de course à la puissance mais plutôt dans un objectif de personnalisation des caractéristiques produit, en fonction des besoins de chaque client.

Question toujours d’actualité, au sujet du nombre de rails la tendance fut de passer du mono-rail au multi-rail. Nous assistons à la remise sur le marché de certains modèles mono-rails. Qu’apportent-ils précisément ? Quel est votre point de vue à ce niveau ?

Si l’on se confère aux spécifications d’Intel, une alimentation doit être multirail. Ce sont également les recommandations émises par Nvidia. C’est avant tout une question de sécurité.
Certains utilisateurs pensent qu’en choisissant une alimentation monorail, ils pourront opter pour une alimentation de puissance moindre. Et là, on souhaite attirer l’attention sur les répercussions que cela peut avoir sur la sécurité de la configuration tout entière. C’est dangereux et cela affectera bien évidemment la durée de vie de l’alimentation.
Il faut par ailleurs souligner que produire une alimentation monorail revient moins cher, en coût de fabrication, que produire une alimentation multirail.
Evidemment, dans certains cas extrêmes, où l’on veut pousser une configuration dans ses retranchements, le monorail peut être tentant. C’est pourquoi be quiet! propose sur ses alimentations les plus sophistiquées, à sa savoir la gamme DARK POWER PRO, une clef overclocking. Cela signifie que l’alimentation est construite par défaut en multirail mais qu’elle offre la possibilité de fonctionner en mode monorail, pour des opérations d’overclocking par exemple, et ce, en un seul geste. Une option simple qui garantit la sécurité du matériel, tout en offrant plus de possibilités sur demande de l’utilisateur.

Le label 80 Plus Platinium constitue le label 80 Plus le plus élevé en matière de rendement, 90, 94 et 91% à 20, 50 et 100 % de charge et un FP supérieur à 0.95. Pensez-vous l’atteindre, est-ce un but pour vous ? Sera-t-il surpassé bientôt ?

be quiet!, dans sa quête de perfection et d’amélioration, se doit de proposer du Platinum, synonyme d’excellence en matière de rendement électrique. C’est effectivement un des projets pour fin 2011, avec la sortie de la nouvelle génération de DARK POWER PRO P10.

Actuellement la notion de rendement se représente comme une courbe avec une pointe à 50% de charge, en dessous et au dessus le rendement est légèrement moins bon. A quand un rendement uniforme quelque soit la charge, selon vous ?

r8dykgiivutfqjh4pd6n.jpgTechniquement, il n’est pas possible à ce jour d’imaginer une alimentation avec un rendement linéaire. C’est une question de physique ! Il y aura toujours un pic d’efficacité autour de 50 – 70%. Il faut privilégier la plage de puissance la plus communément utilisée pour optimiser le rendement.

Que pensez-vous des blocs semi-fanless ? Ils font une arrivée assez remarquée sur le marché.

On pourrait penser que les alimentations be quiet! sont suffisamment silencieuses pour ne pas avoir à envisager du semi-passif. Toutefois, il existe aujourd’hui une véritable demande du marché pour cette typologie de produits. be quiet! travaille donc à ce jour sur le développement de tels boîtiers. L’idée étant d’avoir une alimentation dont le ventilateur se déclenche automatiquement à partir d’une certaine puissance, et non pas à partir d’un certain pourcentage de charge, comme le font quelques constructeurs aujourd’hui. On peut d’ores et déjà annoncer que les alimentations semi-fanless de be quiet! seront parfaitement silencieuses jusqu’à 150W, seuil au-delà duquel le ventilateur se déclenchera. On retrouvera cette technologie sur les modèles haut de gamme de be quiet!, à savoir les nouvelles DARK POWER PRO P10.
C’est un véritable investissement pour be quiet!, car cette technologie exige d’avoir plusieurs détecteurs (3) ce qui impacte directement le coût de fabrication. L’objectif étant d’éviter l’inflation du prix public, bien évidemment.

Abordons l’écologie, bien que le haut rendement que nous venons d’évoquer en fasse partie, il y a d’autres éléments qui méritent d’être précisés.

L’écologie est aujourd’hui un enjeu majeur de notre société. Le premier facteur sur lequel nous pouvons jouer est effectivement le rendement, dont nous avons parlé précédemment. D’autres paramètres sont importants : le transport, le choix des composants, le packaging ou encore le recyclage. Mais ne nous voilons pas la face. L’alimentation n’est pas un produit vert, même si des efforts ont été consentis. C’est avant tout un argument marketing parfois galvaudé par certains acteurs du marché.

On parle de plus en plus de coût carbone pour l’exploitation du bloc mais connaissez-vous le coût lié à la fabrication d’une alimentation ?

Evaluer le coût carbone d’une alimentation semble aujourd’hui difficile, en raison du nombre important de composants nécessaires à sa fabrication et de leurs provenances diverses. Peut-être pourrons-nous répondre à cette question d’ici quelque temps.
Aujourd’hui les produits be quiet! sont conformes aux normes européennes en vigueur ainsi qu’à la directive RoHs qui limite drastiquement l’utilisation de substances dangereuses.

Selon vous le temps est-il toujours aux conditionnements luxueux ?

elmgfexxbw9rqctitrpy.jpgPour be quiet!, le conditionnement doit remplir trois rôle principaux : informer le client, protéger le produit, faciliter le transport. Certes, le packaging est un support de communication primordial en boutique, relayant l’univers de la marque sur point de vente, mais aujourd’hui la priorité de be quiet! est de proposer un emballage pratique et lisible. On prête donc une attention toute particulière à la protection du boîtier, à la facilité du transport, au côté pratique du rangement ou encore à la lisibilité des informations mentionnées dessus.

{mospagebreak}
{menu Partie commerciale}

Commerciale

Par quel circuit de distribution diffusez-vous vos produits ?

zj47jv7hnv8mkisqah4q.jpgAujourd’hui, be quiet ! est présent sur le marché français via un réseau de revendeurs traditionnels et de boutiques on-line.

Quelle est votre stratégie de communication, vous axez cette dernière sur la qualité, le prix ou autre ?

be quiet! a lancé plusieurs campagnes de communication depuis l’introduction de la marque! en France. Nous avons alternativement mis en avant deux des points forts de be quiet! : la spécificité de la garantie et le silence des produits. Nous souhaitons avant tout capitaliser sur l’image qualitative des produits be quiet!. Notre dernière campagne, basée sur des témoignages d’utilisateur, mettait en avant les réponses de be quiet! aux préoccupations de ses clients.

Les périodes de garantie sont un sujet rarement abordé et pourtant tellement important. Il existe beaucoup de disparités concernant ces délais en fonction des fabricants. Quel est votre position sur le sujet ? Qui l’assume : vous ? L’importateur ? Le revendeur ? Comment cela fonctionne-t-il réellement ? Quelle est la durée de votre garantie ?

La garantie est un sujet complexe, où les responsabilités sont partagées entre constructeur et distributeur. Pour be quiet!, la garantie a toujours été une préoccupation majeure. Dès 2007, la marque mettait en place une garantie inédite, à savoir un service d’échange sur site, sur deux de ses principales gammes. En moins de 48 heures, l’utilisateur peut ainsi bénéficier d’une alimentation neuve, à domicile. Ce service innovant doit son succès à la réactivité du service après-vente, basé en France. Il faut également souligner que be quiet! est un des rares acteurs du marché à proposer un numéro vert, gratuit, pour tous les appels concernant le SAV.

x855tb8b0gsbvht7m2lv.jpgNous assistons depuis quelques temps au lancement d’alimentations labélisé 80 Plus Or a des prix assez bas par rapport au marché habituel, pensez-vous lancer des modèles de ce type si ce n’est déjà fait ?

be quiet! a effectivement un nouveau projet d’alimentations, qui s’inscrit dans cette démarche. L’idée est de proposer un boîtier simple, fiable et efficace, avec un rendement électrique ultra performant, certifié par une labellisation 80 Plus Gold. Cela permet d’offrir un produit performant, conforme au niveau d’exigence be quiet!, mais sans superflu et donc à un prix plus beaucoup agressif.

Quelle plage de puissance constitue le plus gros de vos ventes ? Sur quelle série d’alimentation ? La modularité des cordons est-elle un atout ?

A ce jour, be quiet! réalise l’essentiel de ses ventes entre 430 et 550W. Les séries modulaires représentent une part encore peu significative des ventes, même si les différents modèles couvrent des puissances allant de 480 à 1200W.

A ce niveau, la parole vous est donnée, vos prévisions, réflexions, aspirations, projets.

Je vous remercie de l’espace accordé à be quiet! et espère pouvoir aborder prochainement avec vous les évolutions de la marque et notamment son développement sur le secteur du refroidissement.

59Hardware - Nous allons relancer les interviews au niveau du refroidissement, nous ne manquerons pas de revenir vers vous.

59H : Session Overclocking @Ln2

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction

59hardware

Il y a quelques jours, 59H s’est organisé une session overclocking sous azote liquide. En fait, cela fait maintenant pratiquement 2 ans que Boblemagnifique et moi-même nous réunissons ponctuellement pour de petites sessions d’OC entre amis. Ce qui va changer à partir d'aujourd’hui, c’est que nous avons décidé de vous en faire profiter. Ainsi après chacune de nos sessions, nous posterons sur 59Hardware un bref résumé du déroulement des choses, du matériel utilisé et enfin des scores ayant été réalisés (ou pas :p).
 
Lors de notre dernière session en date, un troisième larron était présent. Il s’agissait de K.J., un ancien membre du site Overclocking-Masters.com tout comme Bob et moi même. Il est bien connu des communautés d'overclocking françaises et asiatiques pour ces samples et divers composants triés sur le volet, souvent sortis de l’espace !
Boblemagnifique étant obligé de venir en région parisienne pour notre participation à la finale du MSI MOA France (cf. cette news), nous en avons donc profité pour nous réunir une fois de plus autour de quelques litres du liquide précieux : J'ai nommé l'azote liquide, Ln2 ou "Liquid Nitrogen" en anglais, ou encore « Hélène Deux » pour les intimes...

{mospagebreak}
{menu Matériel utilisé}

Récapitulatif du matériel utilisé

Azote et refroidissement :
arrow 70L de Ln2 (Azote liquide)
arrow Godet Ln2 CPU Ryba v4
arrow Godet Ln2 CPU SF3D Inflection

x1q7ycneghrzejoqjd27.jpgProcesseurs :
arrow Intel Core i7 Extreme 990x (ES)
arrow Intel Core i7 Extreme 980x (ES)
arrow Intel Core i7 Extreme 980x (Box)
arrow Intel Core i7 2600K (ES)
arrow 4 x Intel Core i7 2600K (Box/OEM)

Cartes mères :
arrow Gigabyte GA-X58A-UD7 rev.1 (non modée)
arrow Asus Maximus IV Extreme (B2)
arrow Asus Rampage III Extreme
arrow Asus Rampage III Black Edition

bu5ipgali46x3l70w3h8.jpgCartes graphiques :
arrow Asus GeForce GTX580 Direct CU II
arrow 2 x MSI GeForce GTX580 Lightning
arrow 2 x Zotac GeForce GTX580
arrow MSI GeForce GTX580
arrow MSI Radeon HD6870 TwinFrozr II
arrow Zotac GTS450 AMP !

Mémoires :
arrow 7 x 2 Go DDR3 SuperTalent ProjectX 2200 C8 (Elpida Hyper)
arrow 2 x 2 Go DDR3 ADATA XPG+ v2 2200 C8 (Elpida Hyper)
arrow 3 x 2 Go DDR3 Kingston HyperX 2000 C8 (Elpida Hyper)
arrow 3 x 1 Go DDR3 Crucial Balistix 1333 C7

axflgrmtmaxmihtv6a68.jpgAlimentations :
arrow 2x Alimentation Antec TQP1200 EC
arrow Alimentation Cooler Master Silent Pro GOLD 1000w

Table de bench :
arrow 2 x Table de bench Cooler Master Test Bench Lab v1.0

Une belle liste de composants donc, à laquelle nous ne sommes pas forcément coutumiers. Mais voila, ce jour-la  toutes les conditions étaient réunies, y compris matérielles, pour nous permettre de sortir de jolis scores… Tout ce beau monde sortait pour ainsi dire de l’emballage. En effet la quasi-totalité des composants listés n’avaient été que très peut ou pas du tout testés avant cette session. Et pour tous (du moins pour les composants concernés), ce fut le baptême du froid avec notre chère « Hélène Deux ».
 
Vous pouvez ou pourrez retrouver la majorité de ces composants dans les tests déjà publiés ou à venir sur 59Hardware. Mais trêves de bavardages, de belles images parlant toujours plus que de long discours…

{mospagebreak}
{menu Photos des configurations}

Photos des configurations

Pré-testing des modules DDR3 sur la Gigabyte X58A-UD7.


jz0v7io3dbd4pm04k2h1.jpg6hnunzi7h2r2ax8xvgjh.jpg
7nk9lo1hgq7jnnbdea41.jpgmgiuyryq7p2lqvmlrd1n.jpg

Passage sous froid du 980x ES (Q4EG) sur la Gigabyte X58A-UD7 + MSI GeForce GTX580 en air.

dsc00001.jpgdsc00007.jpg

Légère préparation de l'Asus Maximus IV Extreme pour le passage des 2600K sous Ln2, pas vraiment besoin de plus d'isolation, Sandy n'aime généralement pas tellement le froid et donc on ne descendait pas très bas en température. La MSI Radeon HD6870 TwinFrozr II en air cooling.

8iewlvorfkqsau8n8u7c.jpgyrrmu06s0sxhf1qkuwt8.jpg

Passage sous froid des 980x Box et 990x ES sur l'Asus Rampage III Extreme + MSI GeForce GTX580 Lightning en air.

1oy5uo0phmatcxmanen2.jpg11l9l57gs2ksn0v8ih20.jpg

K.J. Edition in action !

5tgv5kityuoam72qk32n.jpgug5puh6hdjtr6pwsm1kk.jpg

Passage du meilleur Gulftown (980x Box) sur l'Asus Rampage III Black Edition + SLI de GeForce GTX580 dépareillées (Asus Direct CU II + MSI Lightning).
Alimentation Cooler Master Silent Pro Gold 1000w pour les VGA et alimentation Antec True Power Quattro 1200w EC pour le CPU et le reste des composants.

oz4kk0ywab1ea58vo0vl.jpgom0b47xltqsd1thidctv.jpg
1v51ezo2cpxogsy7d7dw.jpgl7r8e3tdg6d31v7bf25k.jpg

{mospagebreak}
{menu Scores réalisés}

Scores réalisés

Au cours de cette session, et même si cela n'était pas notre but premier, nous avons pu réaliser quelques scores. En effet, même si cette session  overclocking @Ln2 avait surtout pour but l'amusement, et la convivialité entre amis qui ce voient peu. Nous avions un autre objectif plus sérieux, le pré-testing  sous froid (ou non) des divers composants à notre disposition pour de futurs benchs ultérieurs. Tout ce passa sans encombre, le matériel ne posant aucun problème particulier (c'est rarement le cas !) et le pré-testing portant ces fruits, nous furent tout de même en mesure de réaliser quelques jolis screens et scores pendant nos tests. Mais voyez plutôt : 

Test de stabilité réalisé par p€p|n0r@ng sur les trois meilleurs modules à notre disposition.
Ok 5 loop LinX (suffisamment stable pour bencher) pour 1000Mhz 7-7-7-20 60 1T @1.62v voltmètre / 1100Mhz 7-8-7-20 60 1T @1.819v voltmètre.

opazbojkhq39holx9vem.jpg

Wprime 32 et 1024 réalisés par Boblemagnifique sur Asus Maximus IV Extreme + i7 2600K (OEM).

eskt4ojj88mffygd65cd.jpg

Super Pi 1M réalisé par K.J. sur Asus Maximus IV Extreme + i7 2600K (Box).

j8o8w88e8cv0c5efcu30.jpg

Super Pi 32M réalisé par K.J. toujours sur Asus Maximus IV Extreme + i7 2600K (Box).

9layycn76uqa7mkxryv5.jpg

J'ai par la suite essayé plusieurs fois d'améliorer mon propre temps à Super Pi 32M, même plateforme sauf i7 2600K (ES), mais rien à faire ce jour-là.

a8a3lhrnqy1ghwnjcrtq.jpg

Pifast sur Asus Rampage III Black Edition et i7 980x (Box) réalisé par p€p|n0r@ng.

1l93852o0b2kuqsvsk33.jpg

Validation d'un 980x ES sur Gigabyte X58A-UD7 réalisée par p€p|n0r@g

nxa8a9dd9q06vx2b6c52.png

Validation d'un 980x Box sur Asus Rampage III Extreme réalisée par K.J.

6aq4fwbymhvoq5dp0mzu.png

Validation du même 980x Box, un peut plus haut (plus de vcore, multiplicateur différent), sur Asus Rampage III Black Edition réalisée par p€p|n0r@ng

4yyfcfqy7nh0661rmhdc.png

Passons maintenant à la 3D.

3DMark2006 réalisé par K.J. sur Asus Maximus IV Extreme + i7 2600K (Box) + SLI de Zotac GeForce GTX580 (Bug des PCI-E, mode 8x+8x).

4jxecofg2hz6s73nkusf.jpg

3DMark2005 réalisé par K.J. sur Asus Rampage III Extreme + 980x (box) + MSI GeForce GTX580 Lightning.

yzqckloc8dtkfbwh0ubk.jpg

3DMark2005 réalisé par p€p|n0r@ng sur Asus Rampage III Black Edition + i7 980x (Box) + SLI de GeForce GTX580 dépareillées (Asus Direct CU II + MSI Lightning).

ikhpagmtwuu6qnwdw05p.jpg

3DMark2005 réalisé par p€p|n0r@ng sur Asus Rampage III Black Edition + i7 980x (Box) + SLI de GeForce GTX580 dépareillées (Asus Direct CU II + MSI Lightning). Cette fois fréquence CPU au maxi, VGAs à stock. 15ème place mondiale au classement global, et 4ème place mondiale au classement 2x GPUs sur HWBot.org.

hpzl69qb4hkqd3a2hfg0.jpg

{mospagebreak}
{menu Conclusion & Remerciements}

Conclusion
& Remerciements

x7lzea7e2gy1st62g0e6.gif
Pour conclure, ce fut une session sans encombre, le matériel nous à suivi sans faille jusqu'au bout et n'a pas posé de problème particulier. Nous avons donc tous apprécier cette session et les joies de l'overclocking qu'elle nous aura procuré. Quelques résultats prometteurs pour de futurs benchs, dont une quatrième place au classement mondial 2x GPUs à 3DMark2005 sur HWBot.org, et un setup sur base de 980x + Asus Rampage III Black Edition + SLI de GTX580 s'avérant suffisamment performant et efficace pour produire encore quelques jolis scores.

Seul petit regret, nous avons passé le plus clair de notre temps à pré-tester l'overclocking et les performances de l'ensemble des composants. Ainsi nous avons utilisé la quasi totalité de notre azote liquide avec le pré-test des Gulftown, énormes gloutons. Si bien qu'au moment de bencher à proprement dit, il ne nous restait plus assez d'azote et de temps pour mettre pleinement à profit toutes ces heures de tests.

Nous remercions tout nos partenaires pour leur soutien continu et sans qui l'organisation de cette session, comme tant d'autres avant elle (et je l'espère encore tant d'autres à venir), n'aurait pas été possible.
Nous tenons plus particulièrement à remercier :
arrow Guillaume d'Asus France, pour le prêt des Asus Rampage III Black Edition, Asus Maximus IV Extreme et Asus GeForce GTX580 Direct CU II.
arrow Jérémie et Thanh de Cooler Master France, pour le prêt de l'alimentation Cooler Master Silent Pro Gold 1000w
arrow Wilfried de Gygabyte France, pour le prêt de la Gigabyte GA-X58A-UD7 rev.1.
arrow Julien d'Intel France pour les 980 et 990 X (ES).
arrow Carole d'Oxygen (agence presse MSI) et Xavier Riellan de MSI France, pour le prêt des MSI GeForce GTX580 Lightning et MSI Radeon HD6870 TwinFrozr II.

Enfin nous tenions à remercier l'équipe d'Absolute PC, pour le prêt des Asus Rampage III Extreme et MSI GeForce GTX580, magasin qui nous soutient inconditionnellement depuis le début de son ouverture. Sans oublier bien sur notre rédacteur en chef chéri Philippe qui nous supporte et nous subit au quotidien ;).

Remerciements : Absolute PC, Antec, Asus, Cooler master, Gigabyte, Intel, Msi, Oxygen, SOS Azote.

MSI MOA European final 2010

Envoyer Imprimer

{menu Introduction}

Introduction.

Le week-end dernier se déroulait la finale Européenne du MSI Master Overclocking Arena.
Pour information, cette compétition d’overclocking rassemble les meilleures équipes (binômes) d’overclockers européens ayant précédemment remporté les qualifications en ligne de leur pays respectifs. À l’issue de cette finale, les cinq premières équipes gagnent le droit de participer à la finale mondiale du MOA qui se tiendra cette année encore à Taipei, Taiwan.

59hardware flpn15q90zplf8fr4dtt.jpg

Pour cette finale Européenne, la firme taiwanaise avait mis les petits plats dans les grands, la compétition se déroula dans un cadre magnifique, celui de l’hôtel New York, à DisneyLand Resort Paris.

2r3dmmk0rq0o2q3h3nak.jpg

Au programme : Compétition d’overclocking bien entendu, mais aussi démonstrations de nouveaux produits MSI, jeux-concours avec lots, animations sur divers stands partenaires avec notamment nVidia et sa 3DVision, et en bonus un show permanent de CosPlay sur le thème très prisé de StarWars !
Voici donc le compte-rendu de cet événement tout en photos, qui j’en suis sûr, fera regretter aux absents de ne pas s’être déplacé .

Le cœur de la compétition s’est déroulé en trois parties, englobant les trois benchmarks suivants :
fleche Super Pi 32Mo (compte pour 35% du classement final)
fleche 3DMark 2005 (compte pour 25% du classement final)
fleche 3DMark Vantage (compte pour 40% du classement final)

La plate-forme était quant à elle très haut de gamme, avec pour chaque participant, un assortiment de composants dernier cri mais voyez plutôt :
fleche Alimentation Enermax-ERV 1050EWT
fleche Processeur Intel Core i7-980X (2 par équipe au total)
fleche Carte mère MSI Big Bang XPower (2 par équipe au total)
fleche Kit DDR3 Kingston KHX2000C9AD3T1K3/3GX
fleche Carte graphique MSI N480GTX-M2D15 (2 par équipe au total)
fleche Disque dur Western Digital WD3000HLFS VelociRaptor 300G

  ojfubxpdihcqfvbrzx5l.jpg

À noter que MSI avait paré à toutes les éventualités, en effet chaque équipe s’est vue équiper avant même le début de la compétition d'un combo comprenant carte mère et carte graphique, dans le but de se familiariser avec la configuration avant le jour J, mais aussi pour pouvoir réaliser par avance d’éventuelles modifications.

  bq15yboa847mcvhxaa5n.jpgfiu3q1dlsq4cvigd86cz.jpg

r7k5ov8ibyds3ulg4omc.jpghx2qgdlsd1joebdgj2xt.jpg

En plus de ce couple carte mère/carte graphique que les équipes devaient emporter avec eux dans leurs bagages, tous se sont vus remettre par tirage au sort les composants cités ci-dessus, dont un kit DDR3 tri channel de marque Kingston échangeable uniquement durant les deux premières heures de la compétition, deux processeurs Intel Core i7 980x, une deuxième carte mère MSI Big Bang XPower ainsi qu’une deuxième carte graphique MSI N480GTX-M2D15. Cela laissait donc aux concurrents une marge de sélection relative, jusque là inexistante dans ce type de concours. Même bouteilles thermos et gants de protection étaient au programme, même si  aucun de nos experts en overclocking n'utilisèrent ces protections…

{mospagebreak}
{menu Participants, préparatifs}

Participants, préparatifs

Voici la liste des participants à cette compétition (par ordre alphabétique), certains sont moins connus que d’autres, mais tous ayant mérités leur place en remportant la qualification en ligne de leur pays d’origine :
Allemagne : Benchbros alias Andreas Bock / Manuel Wiesner
Royaume-Uni : Evocarlos / Vento1 alias Carl Evans / David Hiett
Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) : Massman / Pt1t alias Pieter Jan Plaisier / Thomas Kerrinckx
Danemark : Riska / Rosty alias Henning Toft Hansen / Stefan Delin
Finlande : Junksu / Kite alias Kari Junkkonen / Arto Kiuttu
France : Jmax / Topalof alias Jean-Christophe Renaux / Laurent Raynal
Grèce : Aristidis / Stelaras alias Aristidis Panetsos / Stelios Georgousis
Italie : Cische / Delex alias Francesco Tigani / Alex Skerlavaj
Pologne : Chaos / Ryba alias Piotr Maj / Marcin Rywak
Russie : ANDRE / S_A_V alias Andrey Ivanov / Andrey Simonov
Suède 1 : Mean Machine / Mink alias Jonas Klar / Ann-Sofie Lönnkvist
Suède 2 : Elmor / ME4ME alias Jon Sandstrom / Henry de Kruijf (Vainqueurs du MOA 2009, qualifiés d’office)
Ukraine : T0lsty / Cyclone alias Andrii Vazhynskyi / Oleg Golubovych

Vous l’aurez sûrement remarqué, un prénom nordique à consonance féminine figure dans la liste, eh bien non, ce n’est pas une erreur de notre part, et vous ne rêvez pas, une fille a bien pris part à cette compétition d’overclocking !

tak04tnt2w6wzhdzhu7j.jpg

D’ailleurs, nous ne savons toujours pas si ce sont ses prédispositions au « Ln2 pooring »; dans la langue de Molière « le remplissage de godet »; ou bien les charmes d’Europe du nord de Mink qui auraient distrait ses adversaires, mais l’équipe suedoise emmenée d’une main de maître par Mean Machine, termina ce concours en deuxième position du classement général. Mais trêve de blabla, les photos parlent plus que de longs discours…

Check-In, arrivée des concurrents accueillis par le staff MSI France / Taiwan :

p2hy8lia6bjbc3atry2c.jpg

« L’arène de l’overclocking » fin prête pour une bataille sans merci :

f738bq6x8ztwywfdqvfe.jpg

Cérémonie d’ouverture :

0i2lmd3dtes49h6izlyb.jpgvzapdipntq7o23psxlx7.jpg

Tirage au sort des composants :

wqmu3wlnrb4s62d1jfw8.jpgvaf0ccxfrpg8m99a9rkf.jpg

Chaque équipe eut ensuite deux heures afin de préparer leurs setups pour le rude combat qui s’annonçait :

cy9xyjvjqoxbf1yl7eu3.jpg23mg8qni9s4jkrerv3y9.jpg

Mean Machine en pleine isolation; Massman et Pt1t discutant de la stratégie à employer…

Différentes équipes, différentes techniques d’isolation ; on aura pu voir tout et n’importe quoi, de la classique Néoprène, en passant par la pratique gomme mie de pain très en vogue (ma préférée), le vernissage des PCBs par différents produits à badigeonner ou en aérosol comme du scotch liquide ou de la graisse silicone, et l’isolation 100% papier toilette ou essuie-tout, certes pratique mais pas très efficace… Les plus prudents combinant quant à eux ces différentes méthodes entre elles, afin de pouvoir faire face aux heures de benchs à venir dans les meilleures conditions possibles

xall9lchadyy5odtag80.jpgi6xp7bxh4x5zwtfyodut.jpg

bq0m7648xjrz2cia6p0x.jpgs0n1ez4lw1crcv2jm4xd.jpg

{mospagebreak}
{menu Super Pi 32 Mo, 3DMark 2005}

Super Pi 32 Mo, 3DMark 2005

Après une pause déjeuner bien méritée agrémentée d’un copieux buffet froid pour les medias et une partie du staff. MSI ayant tout prévu pour nos overclockers qui n’eurent pas à faire la moindre pause, ni même à bouger leurs cils de leur table de bench pour obtenir boisson ou nourriture à volonté, leur laissant libre champs pour se concentrer. Les hostilités commencèrent par la séance de Super Pi 32M.

5xduaaoecoe32kiy9xn5.jpgt5htwpp3n1vkeq6u8xsv.jpg

De g à d : Equipe de France, équipe de Grèce :

1iqovniqodq28uu48djb.jpg0vhvuj6iek4s321fxmya.jpg

Ryba de l’équipe Polonaise, et toujours la belle Mink de l’équipe Suédoise :

chloyl17m8phsxjuioq7.jpgx6bhm3addwvuyq71wo6j.jpg

Les équipes du Royaume-Uni et de la Grèce, perplexes devant leurs configurations :

8yk4cqmaz9a2hu1ijs63.jpglxj1toj0eqh735pyjda1.jpg

Le 3ème meilleur temps à Super PI 32M, réalisé par l’équipe de Suède 2 gagnante du contest,  Elmor et ME4ME :

l0a27o0warfyb1u81nr6.jpeg

Nous avons reproduit pour vous le classement de cette épreuve Super Pi 32M :

ppk7g5oqxotgaad9uako.jpg

Les écarts entre les temps peuvent en partie s’expliquer par les différentes fréquences atteintes par les processeurs des teams allant de 5,6GHz à 6GHz, mais pas seulement, les réglages hardware ainsi que le tweaking y sont pour beaucoup…

Après cette épreuve, nos overclockers poursuivirent la compétition avec de la 3D et plus précisément 3DMark 2005, benchmark très friand de puissance CPU brute et de fréquence GPU élevés

« Ln2 Pooring » pour tout le monde, la team Suède 2 :

u320hscav1ucybwdby8o.jpg1s3qpwf52q6c9cax8mz1.jpg

De g à d : L’équipe Russe, l’équipe Danoise.

ifbc3ax5ab61lu3qlz7z.jpgltvshjpkgemwyo0v3vkk.jpg

L'équipe finlandaise et Royaume-Uni

y1w1fc8ptcssd9x1swm9.jpgd04j6ux8pqfaq216cynf.jpg

Pour rappel, la température de l’azote liquide ou ln2 est de -196°, même si l’overclocking ne permet pas toujours de descendre aussi bas (Lorsque le processeur est trop froid, il devient instable et cesse de fonctionner : c’est le coldbug). Certains modèles sont plus tolérants que d’autres, permettant même d’utiliser de l’hélium liquide à -244°). Certaines équipes ont du être contraintes par leur processeur de bencher à -100°C  et d’autres pouvaient allègrement frôler les -190°…

Justement tenez en parlant de ça, simple ou double sèche cheveux pour les uns, lampe à souder pour les autres… À chacun sa façon de lutter contre le terrible coldbug mangeur de temps :

ja8j411y23pzrn7npi8x.jpgistaauke6wg4do6ffc2o.jpg

Tout les participants avaient pris les devants en préparant à l’avance le matériel reçu préalablement, certains plus que d’autres, avec des modifications impressionnantes, tel l’ajout de résistances variables sur des points stratégiques pour permettre l’augmentation des voltages à tout moment (vMod en anglais), ou des condensateurs supplémentaires sur les étages d’alimentations (Caps mod en anglais).
Là encore il y avait de tout : condensateurs polymères solides ou électrolytiques, montage en série ou en parallèle, points de masse pris sur un vieux connecteur de ventilo alimenté par la carte mère, permettant une désactivation rapide ou directement soudé sur les PCBs pour un vMod définitif, etc…

wx9lprez97poxozrjbsp.jpga6vtm649v45pmyzqwp62.jpg

Jmax et Topalof, notre chère équipe de France (celle d’overclocking, pas de football); avait quant à elle fait rajouter en partenariat avec le site Foxchip.com pas moins de 14 condensateurs polymères solides sur leur GTX480 (cf. photo ci-dessus à gauche) ! Notons toutefois que malgré cette modification, leur carte  n'a pas dépassé les 1170Mhz au GPU, alors que d’autres concurrents plus chanceux tombèrent sur des exemplaires pouvant atteindre des fréquences de l’ordre de plus de 1300Mhz !

Un overclocker a besoin de beaucoup de chance, et pour s’aider,  il amène ses grigris, voyez par vous-mêmes :

nn4s9gz8w60na41zfjw2.jpgiycevs55yb3rdt093ii8.jpg

Achetés sur place pour les Italiens, sur la tête ou sur la table, cela n’a pas vraiment d’importance, ce qui compte c’est le résultat ! La chance fût avec eux puisqu’ils arrachèrent de justesse leur 3ème place à l'équipe belge quelques minutes avant la fin…

En marge de la compétition se tenaient diverses animations dont le Master Class Overclocking, avec Brice28 technicien chez MSI qui enseignait brillamment les bases de l’overclocking à qui voulait apprendre :

q66pjqbrdrp0t0a1vtw0.jpgt33j9mfzag8v051bxk7l.jpg

On vous l’avait dit plus haut, du CosPlay était aussi au programme, une équipe très convaincante  assurait le show sur le thème de StarWars, jugez plutôt :

ox7vt26qlnafbb7qu7lq.jpgnxt4zw1ucbpmc7tusoqp.jpg

{mospagebreak}
{menu Concours d’assemblage PC et suite de la compétition}

Concours d’assemblage PC et suite de la compétition

Un concours d’assemblage PC eut aussi lieu, le but en était simple, monter tout les composants (BigBang XPower, Core i7, kit DDR3 Triple channel, GTX295, alimentation et disque dur) le plus rapidement possible avec une seule règle : montage en état fonctionnel à l’arrêt du chrono.

63rzfit9874778hye8vc.jpg1fjapk6e5dxw72v04alp.jpg

Votre serviteur y participa (cf. photo ci-dessus à gauche), malgré un entraînement nul et de sérieux adversaires en face, composés principalement d’assembleurs travaillant dans un quartier bien connu de la capitale (qui a dit que je me cherchais des excuses ?). Malgré tout j’obtins la troisième place , remportant une GTX465 TwinFrozr au passage; on ne sera décidément pas venu pour rien !

Mais revenons à la compétition; L’épreuve du 3DMark 2005 fut remportée haut la main par l’équipe Suédoise de Mean Machine, survolant la catégorie à une fréquence de 6122Mhz avec un score de 51798 marks reléguant son premier adversaire à 1000 points derrière ! La journée se termina après un bon repas dans le restaurant de l’hôtel, puis une bonne nuit de repos pour les uns, et fête et beuverie pour les autres…

Le lendemain, une seule épreuve au programme, et non des moindres, j’ai nommé 3DMark Vantage ! Pour ce benchmark de dernière génération, la puissance graphique est d’une importance capitale. Ceux qui n’avaient donc pas encore passé leurs cartes graphiques sous LN2 à ce stade, la compétition y remédie. 

Le meilleur score à 3DMark Vantage, réalisé par l’équipe de Suède 2 gagnante du contest, Elmor & ME4ME :

73sknzum55b86i1lymuz.jpeg

 

{mospagebreak}
{menu Classement final et remise des lots}

Classement final et remise des lots

zf88onnqqdsuigydfi65.png

Et enfin, cette journée s’acheva par la cérémonie de clôture et de remise des prix à nos champions :

En 5ème position l’équipe Finlandaise, Junksu / Kite ; ils repartent avec une place en finale. En 4ème position l’équipe Belge, Pt1t / Massman ; ils repartent avec une place en finale.

y3pijudvqiov2gtgtiek.jpg kw3ja657rwpjcybp6b4t.jpg

En 3ème position l’équipe Italienne, Cische / Delex ; ils repartent avec une place en finale et un chèque de 500$. En 2ème position l’équipe Suède 1, Mink /Mean Machine ; ils repartent avec une place en finale et un chèque de 1000$

29ly6crfui0n9k19sq28.jpgw85xyf2kmopxyex7kqg5.jpg

Vous l’aurez compris, les grands vainqueurs de la finale européenne du MSI Master Overclocking Arena sont donc ME4ME et Elmor, déjà champions du monde l’année passée ; ils repartent avec une place en finale et un chèque de 1500$ !

dl6h19xtpf9zpe3z8lpw.jpg
 

Photo de famille avec tous les participants :

tszdxul1mpq5j9h3rxrx.jpg

Je disais plus haut que la journée fut clôturée par la cérémonie de remise des prix, mais en réalité pas tout à fait…

En effet, comme je vous l’avais précisé au début de ce reportage, MSI avait décidé de mettre les petits plats dans les grands, et pour finir cette journée en beauté quoi de mieux que tout le « Games Arcade » du  Disney Village privatisé à notre attention, jeux vidéos, nourriture et boissons à volonté ? Voici quelques images de plus pour terminer de vous faire saliver (comme si cela était encore nécessaire)…

Tir au « fusil mitrailleur » pour les uns :

  3ghtow6vmx5m96a8w374.jpgay953bzvpsq66ugfpgew.jpg

D’autres encore ont préféré des jeux un peu plus physiques :

  ms0j0j0df1h07on3ywoh.jpgsujatxrpo8ek30m1o041.jpg

Ce jeu paraît simple à première vue, mais détrompez-vous, tout est une question de finesse et de doigté (ahhemmm), ce n’est qu'au bout d’une trentaine d’essais que vous réussirez à appréhender la bonne technique m’a-t-on dit (s’il y en une vous me direz, moi je n’ai pas réussi à en trouver) :

  351di2rrncdwhtzloggh.jpg

Belges et Français (comprendre Pt1t, Massman et moi-même)  furent laminer par les Polonais, Anglais et Danois. Mais un membre du staff MSI Taiwan bien charpenté sauva notre honneur et remit les pendules à l’heure, faisant passer ceux-ci pour de véritables petits garçons…

{mospagebreak}
{menu Conclusion}

Conclusion 

g9t0j5quhw57dd24jzbb.jpgQu’ajouter de plus ? On peut le dire, cet évent fut une réussite, tant au niveau de l’organisation sans faille de MSI que de la compétition irréprochable, orchestrée d’une main de fer par le juge Italien et célèbre overclocker Giorgio Primo.
Un cadre magnifique, un staff compétent aux petits soins, du hardware dernier cri aussi bien sur les tables de bench que dans les divers lots à gagner ça et là, et des animations en veux-tu en voilà. Ce sont les ingrédients qui ont permit à cette finale Européenne du MSI Master Overclocking Arena troisième du nom d’être une réussite. Tous les éléments étaient réunis pour permettre aux overclockers d’évoluer dans les meilleurs conditions en se concentrant uniquement sur l’essentiel : la compétition !
Nous espérons voir plus d’événements de cette qualité dans le futur et souhaitons bonne chance à tous les finalistes Européens pour la finale mondiale qui se tiendra en Septembre, à Taipei, Taiwan.

Un petit résumé en vidéo :

 

Remerciements :
59Hardware tient à remercier MSI France pour son invitation, et tout particulièrement Alexis et Xavier.
Merci aussi à OCTV.

Gigabyte Tweaking contest, le compte rendu !

Envoyer Imprimer
{menu La conférence, les P55A et les questions/réponses}
Comme nous vous en parlions hier, Gigabyte a organisé une compétition européenne de Tweaking. 20 équipes de deux personnes se sont donc affrontées pour obtenir le titre de champion d’Europe. Mais avant la compétition, une conférence de presse a eu lieu pour nous parler (ou plutôt reparler) de la gamme  P55 du constructeur.

Gigabyte Tweaking

La conférence de presse ne fut pas des plus intéressantes, pas de nouveautés annoncées et des slides de présentation pour le smart 6 déjà connu depuis longtemps.

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking

P55A : USB3 et Sata 6Gbps

Dans la salle de conférence de presse étaient disposées quelques cartes mères dont certaines nouvelles P55A. Les cartes de la série P55A intègrent un contrôleur USB3 ainsi que la nouvelle norme Sata à 6Gbps. Par contre Gigabyte n'a fait aucun commentaire et n'a dévoilé aucune informations supplémentaire... Nous n'en savons donc pas plus pour le moment sur le type de lien entre le contrôleur et le chipset.

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte Tweaking
Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte Tweaking

Vers une Gigabyte « Big bang » ?

MSI avait été le premier à faire circuler des photos d’une carte mère utilisant la puce Hydra de chez Lucid, la MSI Big Bang. Cette puce permet de combiner deux cartes graphiques de marques différentes. Actuellement la seule solution consiste à utiliser deux cartes de même marque avec le SLI pour Nvidia et le Crossfire pour AMD. Gigabyte a, encore une fois, été plus qu’évasif sur le sujet, nous disant simplement qu’ils étaient en contact avec la firme Hydra, créateur de la puce.

Gigabyte Tweaking
Les préposés au jeu des questions/réponses

Netbook Gigabyte, toujours pas en France…

Régulièrement lors des grands salons internationaux comme le CeBIT ou le Computex, Gigabyte expose des portables, des netbook et des net top plutôt bien finis et intéressants. Seul problème ils ne sont jamais vendus en France ! Visiblement les choses ne changeront pas de sitôt, et bien que disposant de la gamme pour d’autres pays ils ne souhaitent toujours pas la vendre en France…

Finalement nous ressortons de cette conférence de presse déçus, aucune annonce sur les cartes mères de la série P55A bien que des modèles soient exposés dans la salle. Lors des questions sur l’USB3 ou la technologie Hydra, les responsables Gigabyte ont remarquablement botté en touche !

{mospagebreak}
{menu La compétition, Kingston et la conclusion}

La compétition.

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking

Hier nous vous avons donné en direct les résultats de la compétition, nous ne reviendrons pas dessus mais voici quelques photos de l’évènement. Petit rappel tout de même, il s’agit de Tweaking et pas d’overclocking extrême. Chaque équipe est donc limitée à 4Ghz maximum pour le CPU. Il leur faut ensuite jouer avec Windows, les timings mémoires et tous les paramètres qui leur semblent utiles.

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking
Les gagnants : A droite les Tchèques sur Super Pi et à gauche les Turcs sur 3D mark 06

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking
A gauche, l'équipe Benelux : deuxième à chaque manche ! A droite la France en pleine forme

Gigabyte Tweaking
Photo de groupe des "tweakeurs" du jour

Cette compétition fut également pour nous l’occasion d’inviter des lecteurs à venir sur place, deux d’entres vous ont fait le déplacement avec deux lecteurs de PCInpact. Apparemment ils ne s’attendaient pas à voir de telles différences de performances avec simplement du « tweaking ».  Voici une petite photo de groupe lors de l’évènement.

Gigabyte Tweaking
2 lecteurs de 59Hardware, 2 lecteurs de PCInpact et 2 intrus !!!

Kingston.

Plusieurs partenaires étaient associés à l’évènement : Enermax, Intel, Kingston et Glacial Tech. Pas de nouveautés chez Intel ni chez Enermax, mais Kingston présentait ses nouveaux SSD.

Enfin nouveaux pour Kingston car il s’agit des X25 Postville V2 de chez Intel. De très bons SSD donc, mais là où Kingston se singularise par rapport au géant bleu c’est sur la capacité. Kingston propose un SSD de 40 Giga pour un prix aux alentours des 80€ !

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte Tweaking

Intel a annoncé juste avant l’évènement le support de TRIM pour ses SSD, Kingston nous a confirmé que l’on pouvait mettre à jour ses SSD avec la mise à jour Intel et ainsi profiter de TRIM directement. 


Finissons avec la DDR3, Kingston décidément prolifique nous a montré son dernier kit DDR3 à 2133Mhz soit 133Mhz de plus que le précédent. Pour finir sachez que les compétiteurs semblaient dans l’ensemble contents des performances en overclokcing avec des mémoires montant haut en fréquences avec des timings raisonnables. Kingston nous a affirmé qu’il ne s’agissait pas de kits triés mais tirés directement du stock.

Glacial Tech

Pour information voici des photos du radiateur de chez Glacial Tech, mais attention la marque n'est pas pour le moment importée en France...

Gigabyte TweakingGigabyte Tweaking Gigabyte Tweaking

Conclusion

La compétition en elle-même était intéressante et originale mais nous sommes tout de même déçus par le peu d’informations que nous avons pu obtenir. Aucune communication sur les P55A, seules quelques cartes exposées librement sur une table. Rien non plus de précis sur l’USB3, le Sata 6Gbs ou toute autre nouveauté...

 


 

CeBIT 2009 : Le compte rendu

Envoyer Imprimer
Articles
{navigation}
Introduction

Sur fond de crise le CeBIT 2009 s'est ouvert mardi 3 mars 2009. Les annonces d’annulation avant l’ouverture se sont malheureusement succédées. L’organisation a annoncé une baisse des exposants d’environ par rapport à l’année dernière, passant de 5845 à 4300 seulement. Il y eu aussi les événements de l’année dernière avec les descentes de polices et les fermetures de stand pour contrefaçons ou défaut de licence qui ont du refroidir plus d’un exposants.

Malgré tout Philippe et moi-même étions fidèles au poste pour vous permettre de suivre en direct le salon.

Alors ce CeBIT est-il lui aussi en pleine crise ou bien les constructeurs ont-ils présenté des nouveautés ? Quelle était l’ambiance générale ? Pour répondre à tout cela voici donc notre compte rendu du CeBIT 2009.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
CeBIT 2009
CeBIT 2009

Hall 21 à un croisement : quatre directions, quatre photos.

{mospagebreak}
Articles
{navigation}

Alimentation/Boitier

Pour les boîtiers se fut calme, très calme, voir même trop calme … Entre Antec qui nous présente son nouveau P183 ou P193 et Arctic cooling présentant un « nouveau » boîtier au concept révolutionnaire depuis 2 ans maintenant.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
Chez Antec toujours les mêmes
Quelques nouveautés chez Cooler Master

Par contre du côté des alimentations, ça bouge ! L’arrivée des premiers blocs avec le label 80+ Gold était l’attraction. Pour rappel ce label signifie que l’alimentation a un rendement minimum de 88% à 20% de charge, 92% à 50% et 88% à 100%.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
Du Silver à la pelle
Du Gold "comming soon" et quelques vraies 80+Gold

Mr Geoff Wickes responsable du programme 80 Plus s’est fendu d’un discourt lors de la conférence de presse organisé par Seasonic. Ce fût l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce label, comme par exemple que les tests sont fait aux USA avec donc une tension de fonctionnement de 110V. Or le rendement chute avec la baisse de la tension d’alimentation, ce qui veut dire qu’une alimentation ayant l’agrément 80+ au USA sera encore meilleur en France. C’est cette méthode de test qui ne plait pas à Arctic cooling qui a décidé de sortir son label 80 Eco car ils voulaient que leur bloc soient testés en 240V et non pas en 110V.

CeBIT 2009De quoi embrouiller encore un peu plus tout le monde, mais apriori un accord devrait être trouvé, la norme 80+ pourrait en effet se séparer en deux versions, l’une pour le 110V et l’autre pour le 240V. Une future norme 90+ devrait arriver mais assez tard, le consortium devrait attendre encore que la plus part des fabricants passent le 80+.

Donc on vous disait que le 80+ Gold commençait à arriver, ce qui veut dire qu’il va rapidement se répandre à plusieurs marque. Le pourquoi étant simple, il suffit de faire produire son bloc par une société ayant eu le 80+ Gold pour son bloc pour en hériter. Il suffit que Seasonic ait le 80+ Gold pour que les bloc équivalent chez Corsair l’obtienne immédiatement (Seasonic fabricant pour Corsair).

{mospagebreak}
Articles
{navigation}

Carte mères/Cartes graphiques

Au niveau des cartes mères et des cartes graphiques le CeBIT a été vraiment calme, c’est le moins que l’on puisse dire.

Quelques constructeurs exposaient des cartes mères pour Lynnefield, les futurs « Core i5 » de chez Intel, mais des versions encore loin d’être finalisées puisque le lancement n’est prévu que pour la deuxième moitié de l’année. 

CeBIT 2009
CeBIT 2009
Le socket LGA 1156 pour Lynnfiled
Carte mère MSI en LGA 1156

Les cartes mères AM3 occupaient une belle place dans les stands, preuve d’un retour en grâce d’AMD et des ses processeurs en AM2+/AM3.

Finalement seul Asrock a joué la carte de l’originalité en proposant une carte mère à base de chipset Nvidia compatible avec le Crossfire.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
CeBIT 2009
Du Crossfire sur chipset Nvidia : ça marche. AMD content, Nvidia rien à faire ...

Dans le domaine des cartes graphiques Nvidia joue la carte de la fausse grosse nouveauté avec les GTS 250 ... oups pardon ... les 9800GTX ... oups re-pardon ... les 8800GTS … Bref aucune nouveauté de ce côté-là, seul des renommage de gamme pour tenter de limité la vague rouge sévissant actuellement dans le domaine des cartes graphiques. Du côté de chez AMD la HD4890 est attendue pour le 6 Avril et aucune carte n’était en démonstration publique sur le salon. Nous en avons discuté avec des représentants de magasins qui nous ont donné les parts de marché : la moyenne tourne à 65% pour AMD et 35% pour Nvidia.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
GTS 250 chez Gigabyte avec un VF1050
GTX 260 modifiée chez MSI

{mospagebreak}

Articles
{navigation}

Stockage externe  et multimédia

C’est certainement LE domaine du CeBIT 2009, c’est celui qui bouge le plus c’est sûr. Comme vous avez pu le voir à travers nos news en direct du salon que ce soit Synology, Qnap ou Thecus la tendance est au 2.5 pouces. En effet, les trois constructeurs proposent des NAS avec ce format de disques. Synology renouvelle quasi complètement sa gamme tandis que chez Qnap les modèles à une et deux baies sont remplacés par des plus puissant. Qnap améliore également son interface de gestion qui devient beaucoup plus belle et intuitive.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
CeBIT 2009
Quelques nouveautés en NAS au CeBIT 2009. Il y en a eu d'autres !

Du côté de chez Thecus le M3800 est arrivé quelques temps avant le salon (voir notre test), mais de nouveaux produits été également présent et d’autres ne devraient pas tarder.

Tout cela sans compter l’arrivée d’un trublion français dans ce domaine : VeoTech et son NAS dépotant à plus de 100 Mo/s avec des options très intéressantes comme les machines virtuelles par exemple. Le NAS se transforme donc pour devenir serveur domestique.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
VHS-4 de chez Ve-Hotech : un concentré de bonnes idées. Il peut, par exemple exécuter des machines virtuelles !

Dans le domaine des cartes mémoire, Pretec fût le seul que nous ayons vu à proposer beaucoup de nouveautés. On retiendra la compact flash de 100Go, des compacts flashs en 666x ou encore des SSD de types aussi divers que variés. La SD XC (nouvelle version après la SD et la SD HC) a également faite son apparition. Beaucoup de stand proposait des SD et des clé USB étanches dont l’utilité reste encore à trouver…

CeBIT 2009
CeBIT 2009
Compac Flash de 100Go
Vitesse diabolique : 666x

Les SSD sont présents dans plusieurs stands, mais ne se différencie pas singulièrement entre eux. OCZ était le seul en présentant un SSD sur slot PCIe 8X d’un Téra avec des débits de 500 à 600 Mo/s. Pretec, encore eux, proposaient des SSD au format IDE, Sata ou encore de la taille d'une compact flash.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
SSD PCIe de chez OCZ
SSD au format mini IDE

Les boîtiers multimédia externes sont également en pleine mutation et deviennent quasiment tous HD avec le support de l’H.264. Le MKV fait des apparitions en n’étant plus aussi marginal qu’avant, mais sans être encore présent partout.

Qnap tente sa chance dans ce domaine, le produit proposé semble vraiment intéressant et complet, à voir. Plusieurs stands présentaient un lecteur multimédia sans disques durs dans le genre de celui-ci que nous avions testé, mais avec une sortie HDMI, tendance HD oblige comme je vous disais en introduction de cette partie.

{mospagebreak}
Articles
{navigation}

Coup de cœur et coup dur

Coup de cœur

Nos coups de cœur cette année au CeBIT auront finalement été assez rare, Philippe n’aura rien trouvé, sauf peut-être une hôtesse d’accueil de chez Seasonic.

Pour ma part deux exposants m’auront vraiment agréablement surpris. Le premier c’est HiSAVER dont je vous présentez ici le produit : une multi-prise couplé à un détecteur de mouvement coupant le courant de l’écran, les enceintes, l’imprimante par exemple en cas d’inactivité.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
CeBIT 2009
HiSAVER : économiser du courant grâce à une multi-prise à 33€ seulement !

Le deuxième viendra d’une société française VeoTech. J’ai pu suivre une démonstration et tester moi-même rapidement le VHS-4 qui est bien partie pour être une franche réussite. La possibilité de lancer des machines virtuelles directement sur le VHS-4 est une excellente idée. Un coup de cœur pour une société française au CeBIT, voila qui fait plaisir. Et cerise sur le gâteau, dans leur équipe il y a une Nordiste (merci d’ailleurs Brigitte pour la présentation)

CeBIT 2009
CeBIT 2009
VHS-4 de chez Ve-Hotech : un concentré de bonnes idées !
De quoi streammer dans toute la maison

Coup dur.

Coup dur pour le taux d’absentéisme au salon. Déjà commençons par AMD/ATI complètement absent cette année, mais il y en a bien d’autres comme Evga par exemple. Environ 1500 annulations cette année avec des halls loin d’être remplis comme l’année dernière. On trouve régulièrement des espaces vides ou des bandes complètes de halls fermés par de grands panneaux de bois abritant une exposition de photos tentant de combler les trous.

CeBIT 2009
CeBIT 2009
CeBIT 2009
Des halls qui n'ont pas fait salle comble. Des espaces vides comblés comme ils le pouvaient.

Pour ajouter un peu à la bonne ambiance générale des officiels passaient sur les stands demandant immédiatement la présentation de la licence MP3 aux exposants sous peine de fermeture du stand. Ces contrôles ont commencés dès le mardi matin avec des exposants aux abois de peur de ne pas avoir le bon formulaire…

{mospagebreak}
Articles
{navigation}

Conclusion

CeBIT 2009Ce CeBIT 2009 vu par Philippe :

Au fil des ans, il n’y a plus grand-chose qui surprend  sur le CeBIT car dans 90 % des cas, nous savons très bien ce que nous allons y trouver. De plus, les informations circulent très vite désormais, les indiscrétions aussi et cela toute l’année… C’est malgré tout le 1er salon Européen au niveau de l’électronique grand public, en tant que tel il est logique que nous nous y intéressions. Donc moins d’exposants, imputable à un effet de crise mais aussi sans doute à la chasse à la contrefaçon menée l’an dernier.
C’est également pour nous l’occasion d’y retrouver certains de nos confrères et de partager ensemble quelques instants de … détente.

Ce CeBIT 2009 vu par Sébastien :

CeBIT 2009Pour moi ce CeBIT ne fût pas aussi vide que cela, il faut dire que dans le domaine des NAS et des boîtiers multimédia ça bouge beaucoup en ce moment. Pour le reste le Bitkom à essayé de cacher la misère comme il pouvait en fermant des bandes complet de hall, ou en installant des « coin détente », ou encore des expos photos. Mais le CeBIT subit lui aussi une crise, la différence est flagrante entre celui de l'année dernière et encore plus avec celui d'il y a deux ans.
Par contre ce Cebit fût l’occasion de voir et découvrir, ou revoir plusieurs de nos confrères. Je n’oublierais pas de si tôt la bonne soirée passé avec Philippe, Regis, Tristan, Vincent, l’autre Vincent, Jeremy, Jean-christophe, Mahieu et les autres.

Rendez-vous l'année prochaine avec un CeBIT qui durera un jour de moins ! Et oui il se terminera le samedi soir au lieu du dimanche soir. Il aura lieu du mardi 2 mars 2010 au samedi 6 mars. Il faut dire que le dimanche est en générale bondé de monde et que les exposants doivent faire attention aux vols, de plus la plus part des professionnels ont déjà quitté le salon. En même temps un jour de moins de location de stand à payer, ca fera certainement du bien aux exposants.

59Chrono : Lan/Bench party UFHwbot !

Envoyer Imprimer

Comme nous vous l’avons annoncé précédemment une bench party c’est tenu ce week-end dans la région parisienne, elle réunissait plusieurs sites sous une même bannière : l’UFHwbot (l’Union Francophone Hwbot).

Bench party
Conversation au téléphone : "Heu Bob, t'es sur c'est là la bench party ???"

Après un week-end placé sous le signe de la convivialité et de l’overclocking  voici un petit récapitulatif de ce qui c’est passé. Plutôt que de long discourt nous vous proposons aujourd'hui un reportage photo. Ce sera l'occasion de revenir sur le matériel destiné a refroidir GPU et CPU : cascade, watercooling, Dry Ice ou encore Watercooling. Pour commencer et situer le décor voici trois photos qui résument assez bien l'ambiance générale...

Bench party
Bench party
Bench party
Du matos, de la bière et de l'Azote, on peut enfin commencer.

{mospagebreak}

Water cooling, Cascade, DOD, Dry Ice ...

Pendant la bench party UFHwbot beaucoup de système de refroidissement différents étaient présents, l'occasion de faire un rapide point sur tout cela en image.

Cascade.

Une cascade est en fait un assemblage de deux compresseurs le premier étant en charge de refroidir le second qui refroidira lui le CPU (ou le GPU). Ce système permet d'atteindre les -100°C et tourner plusieurs heures en continu.

Bench party
Bench party
Bench party

Bench party
 
Bench party

Water Cooling

Il y a les watercoolings "de base" et des modèles qui peuvent s'adapter et avec un peu de malice descendre plus bas que la température de la pièce.

Bench party
Bench party
Bench party
Le réservoire avec un petit trou pour y insérer des bâtons de glace carbonique
Bench party
Bench party
Bench party
Du water cooling "classique" avec un SLI de GTX 285

Dry Ice

Le Dry Ice c'est de la glace carbonique sous forme de petits bâtonnets. Ils permettent d'atteindre facilement les -50°C sur le CPU. Il faut un godet (idem pour l'Azote liquide) et mettre dedans un fond d'acétone pour bien faire contact sinon le froid des bâtonnets ne se transmet pas correctement au godet.

Bench party
Bench party
Bench party
Le Dry Ice en action sur un Core i7. L'acétone est au fond du godet

LN2

La reine dans le domaine c'est Hélène. Des température plus basses que le Dry Ice mais cela nécessite une attention très particulière pour ne pas descendre trop bas ou monter trop haut...

Bench party
Bench party
Bench party
LN2 en action : des températures extrèmes...

{mospagebreak}

Quelques records et performances.

5600Mhz sur un P4 520 avec une cascade : 400*14

 

Bench party
Bench party
Bench party
LN2 en action : des températures extrèmes...

 

Bench party
Bench party
Bench party
Core i7 940 à 5256Mhz : le Super Pi 32M en moins de 7mn 03 secondes.

3Dmark 06 WR GTX 2853Dmark 06 WR GTX 285
25209 points à 3Dmark 06 : ventirad intel et carte d'origine non moddée !!!

Bench party
Bench party
Bench party
Plus de 100K points à 3Dmark 01 !

Bench party
Bench party
Bench party
Deux 9800GTX non moddées et plus de 30.000 points à 3Dmark 05

Bench party
Bench party
Bench party
Un Tri SLI de GTX 280 "de base" : plus de 44.000 points à 3Dmark 05

{mospagebreak}

Quelques photos dans le genre divers, inclassable et autres...

Bench party
Bench party
Bench party
La question du jour, a quoi sert la balle ? Elle à fait fureur en tout cas !

 

Bench party
Bench party
Bench party
Besoin de plus de puissance pour le SLI, hop une deuxième alim ...

 

Bench party
Bench party
Bench party
A quoi sert donc le verre rempli de LN2 ?

 

Bench party
Bench party
Bench party
Pour le plaisir des yeux : un Crossfire de 4870X2 ! Le Core i7 étant lui sous LN2

 

Bench party
Bench party
Bench party
Bench party
Bench party
Bench party
L'isolation de la mobo pour le passage sous LN2 et l'installation de la sonde de température.

 

Bench party
Bench party
Bench party
Heu ... Quelques expériences malheureuses ....
Bench party
Bench party
Bench party
Sli de portable, réparation rapide et de la DDR Collector : PC 5600 en DDR 1 !!!
Bench party
Bench party
Bench party
GPU Vmodé. GPU et CPU sous LN2. Tv  82cm HD en HDMI et 16 couleurs ... Beurk !

{mospagebreak}

Conclusion

Avant toute chose je tiens à remercier tous les membres de cette team qui ont toujours pris le temps de m'expliquer ce qu'ils faisaient et comment ils le faisaient. Un week-end complet en immersion dans l'overclokcing et le hardware et pour citer P€p|n0r@ng je dirais que "Ct bien cool les filles, on remet ça ?". Merci à tous et merci également de m'y avoir invité !

Bench party
Allez on rembale le matos ...

Plusieurs records sont tombés ce week-end là et je garderais longtemps en tête Mister qui à établi un superbe record à 3Dmark 06 avec un Core i7 refroidi par le ventirad Stock de chez Intel et une GTX 285 Amp! de chez Zotac qui n'a subi aucune modification. Un record faisable avec des composants du commerce, il est d'autant plus impressionnant !

Le week-end prochain sera également placé sous le signe de l'overclocking puisque Gigabyte organise la deuxième édition de son GOOC dans les locaux de chez LDLC. Cette fois-ci par contre ce sera place à la compétition féroce entre quatre équipes alors que ce week-end l'entraide était le maître mot.

Bench party
Bench party
Bench party

Interview : les boitiers Arctic Cooling

Envoyer Imprimer
 Articles > Interviews -
{navigation}

Introduction
 
Pour  cette quatrième interview des constructeurs de boîtier, nous serions tenté de dire que nous nous "risquons sur le bizarre" pour reprendre une réplique bien connue. Nous avons pour celà interrogé Arctic Cooling à propos de ses boitiers, mais dont la spécialité est plutot le refroidissement silencieux des CPU et GPU.

Alimentation 80+ dans la série SIlentitum

La gamme boîtiers est unique et a récemment évolué, elle se nomme "Silentium Tx". Nous y trouvons 5 boitiers, partageant un unique chassis, de moyenne taille, et d'organisation interne pour le moins surprenante avec alimentation à l'avant et en bas du boitier. De plus, la marque ayant toujours souhaité se démarquer par le silence de fonctionnement de ses produits, ce principe est appliqué aux boitiers avec un travail particulier sur la diminution des vibrations transmisses au chassis. 

Malgré ces avantages théoriques, la série des Silentium n'a jamais eu bonne presse. Nous vous proposons de découvrir quelques pistes pouvant expliquer celà dans cette interview.

{mospagebreak}

 Articles > Interviews -

Presentation

arrow Quel est l'historique de votre entreprise ?

Non répondu.

Quelles sont les productions de votre entreprise ?

Des dissipateurs CPU, GPU et mémoire (pour le grand public et le marché OEM), des ventilateurs, de la pâte thermique et des alimentations.

 

ARCTIC COOLING est une entreprise privée fondée en 2001 dont le siège social se situe en Suisse, avec des bureaux à Hong Kong et aux Etats-Unis, et une usine de production en Asie. L’équipe d’ARCTIC COOLING est constituée d’experts en matière techniques, économiques et marketing. Notre capacité de travail est basée que les principes Suisse d’esprit d’innovation et d’excellence, ce que l’on retrouve à tous les niveaux de notre production. Le cœur de compétence d’ARCTIC COOLING s’organise autour de la réduction des nuisances sonores, du développement de dissipateur à base de cuivre et d’aluminium, de l’adaptation des solutions de refroidissement et de la création de ventilateurs silencieux. Plus récemment avec des boitiers silencieux destinés aux PC ainsi que des alimentations.  

 

9600 GT passive Gigabyte

{mospagebreak}

 Articles > Interviews -

Questions techniques

A propos de la ventilation ...

La course à la démesure dans la taille des ventilateurs s’est affirmée encore un peu plus au Cebit cette année, nous y avons découvert des ventilateurs latéraux de 40 cm. Les tests sont mitigés à ce propos : dans certains cas le gain offert par un grand ventilateur latéral semble bien réel, dans d’autres on a l’impression qu’il désorganise les flux d’air. Qu’en pensez-vous ?

Cela dépend de l’architecture du boitier. Les flux d’air ont besoin d’être optimisés ; augmenter le nombre ou la taille des ventilateurs n’est pas systématiquement synonyme d’améliorations. Les ventilateurs de grande taille ne possèdent pas un rapport pression statique/bruit raisonnable ce qui est pourtant la base d’une ventilation de boitier. Bien souvent deux petits ventilateurs feront un meilleur travail qu’un grand. Notre point de vue concernant les ventilateurs est simple : « Aussi large que possible, aussi petit que nécessaire ».

organisation de la ventilation

L'organisation particulière de la ventilation commune à la série Silentium du constructeur : tunnel de ventilation et alimentation déportée en bas, à l'avant.

Les ventilateurs Tricool d’Antec sont particulièrement appréciés par leurs utilisateurs, principalement grâce à leur sélecteur de vitesse. Selon nous, cette possibilité est un avantage réel. Qu’en pensez-vous et comment choisissez vous les ventilateurs que vous fournissez avec vos boîtiers ?

Je pense qu’il faut essayer d’imaginer la fréquence à laquelle un utilisateur souhaite modifier la vitesse de ses ventilateurs lors de son utilisation quotidienne. Un utilisateur qui préfère une ventilation maximale laissera ses ventilateurs à pleine vitesse. Un utilisateur qui recherche le meilleur contrôle des nuisances sonores et de la consommation électrique, il existe la fonction PWM, actuellement parfaitement bien développée (nous en avons d’ailleurs à notre catalogue). Elle permet d’offrir à chaque utilisation le refroidissement nécessaire. Notre propre technologie PWM, nommée PST (pour PWM Sharing Technology) permet une ventilation de boitier entièrement contrôlée par la carte mère. 

Un de vos concurrents, Lian Li pour ne pas le citer, s’est spécialisé dans le principe de compartimentation des flux de ventilation des boîtiers. Avec votre série de boîtiers Silentium vous semblez utiliser ce principe en plaçant l'alimentation en bas et à l'avant du boîtier. Irez-vous plus loin dans ce genre d'optimisations? Pensez-vous utiliser l'architecture ATX inversée propre à Lian Li ?

Malgré cette ressemblance, l’architecture de notre Silentium repose sur une idée différente. En réalité il n’est pas compartimenté, nos mesures n’ont pas trouvé d’amélioration notable à cette organisation. Placer la carte mère tête bêche n’a pas vraiment de sens puisque la carte graphique aspire l’air chaud situé en haut du boitier haut lieu de l’air froid situé en bas comme c’est le cas avec une architecture standard. Pour être honnete, notre prochaine série de boitier est en cour de développement et toutes les architectures sont envisagées, nos analyse de fluidité du flux d’air trancheront. Malheureusement je ne peux vous en dire plus pour le moment. Comme à notre habitude, notre équipe de développement ne se contentera pas de suivre le marché… 

Silentium T5

Le Silentium T5 Eco 80 , dernière évolution de la série de boitier de la marque : l'alimentation est désormais estampillée 80+.

Les capacités de refroidissement des boîtiers sont en partie dépendantes de la configuration installée. Avec un ventirad en forme de tour, l’important est de posséder une bonne ventilation à l’arrière du boîtier. Avec un ventirad box, une prise d’air latérale dotée d’un conduit prend tout son sens. Développez-vous vos boîtiers dans une optique particulière de ce point de vue ? Pensez-vous que ce serait intéressant de conseiller, d’imposer, ou même de fournir un ventirad spécifiquement étudié?

Notre série Silentium inclut un tunnel de ventilation dont le design permet d’obtenir de bonnes performance que ce soit avec les dissipateurs en forme de tour ou avec les dissipateurs de type Intel. Nous n’avons donc pas besoin de fournir un dissipateur avec notre boitier, ce qui permet à l’utilisateur de choisir celui qu’il veut. 


A propos du bruit ...

Les ventilateurs sont une des principales sources de bruit dans un boîtier. Comment travaillez-vous à réduire les nuisances sonores induites au niveau du châssis ? Faites vous passer des tests ? Quels en sont les critères de jugement (rapport performance bruit du ventilateur seul, adéquation du boîtier à un type de ventilateur spécifique, perméabilité de l'emplacement) ?

Une analyse en profondeur du refroidissement global est indispensable pour parvenir au meilleur ratio perfomance/bruit. Installer les ventilateurs les plus efficaces dans certains boitiers n’améliorera pas systématiquement les performances. Si vous équipez une Polo d’un moteur de formule 1 vous n’obtiendrez pas une voiture de course, ni en faisant l’inverse d’ailleurs. Avec les ordinateurs c’est la même chose, il existe une unique solution de refroidissement optimale pour chaque architecture. Si un boitier est contruit pour recevoir 4 ventilateurs spécifiques, il n’y à qu’avec cette configuration que vous aurez le meilleur rapport performance/bruit. Si vous modifier cette configuration, et si le produit à été bien développé, vous obtiendrez généralement un moins bon rapport. Nous recommandons vivement à vos lecteurs d’utiliser la configuration de ventilateurs telle que le constructeur vous le fourni. 

Les vibrations des disques durs représentent une seconde source de bruit préoccupante. Comment travaillez-vous à réduire les nuisances sonores induites ? Testez-vous les boîtiers avec différents types de disques durs ? Comment mesurez-vous l’impact des systèmes mis en place dans vos boîtiers, uniquement sur le bruit dégagé ou sur les vibrations transmises ?

Le plus important pour un boitier est d’éviter toute mise en résonance avec les éléments de la configuration. Dans un second temps la transmission des vibrations aux éléments légers et de grande taille tels que les panneaux latéraux doit être dans la mesure du possible évitée. La meilleure manière de réduire les vibrations est de les éliminer à la source, c'est-à-dire au niveau des disques durs et des ventilateurs. Lorsque les vibrations ne sont plus gênantes, il convient alors de mesurer le bruit général dégagé avec plusieurs configurations type.

Les différents systèmes de gestion des vibrations.

Un gros travail a été fait par le constructeur pour limiter les nuisances sonores au niveau des disques durs grâce à un encapsulage et un montage souple. De la même manière les ventilateurs sont tous monté sur des carter très aérés et des fixations souples. On remarquera le système sans vis destiné au lecteurs 5p1/4. 

L’insonorisation des boîtiers par des matériaux isolants revient sur le devant de la scène de manière cyclique depuis quelques années. Les tests que nous en avons fait montrent une tendance à l’augmentation des températures par diminution des pertes caloriques par convection, ainsi qu’un faible impact sur les nuisances sonores. Qu’en pensez-vous ?

D’un point de vue technique, nous préférons réduire le bruit à la source, que d’isoler ou d’absorber le bruit dégagé avec les conséquences que l’on sait sur les températures. 

 

Questions générales ...

Concevez-vous, vous-mêmes les châssis de la marque, ou bien faites-vous appel à un constructeur tiers comme pour vos alimentations ?

Nous assurons le développement et les essais, et assignons ensuite la construction des différentes parties à plusieurs usines, l’assemblage à une seule.

Que pensez-vous des conceptions de châssis tout en aluminium ? Quels en sont les avantages et les inconvénients selon vous ?

Chaque matériaux possède ses propres caractéristiques, ce qui amène à définir des avantages et des inconvénients propres en fonction de l’utilisation. Un boitier doit avant tout remplir des impératifs techniques ; ensuite il peut avoir à transmettre la chaleur, dont une petite partie est transférée au boitier en lui-même. L’acier possède de très bonnes propriétés mécaniques, auxquelles s’ajoute une bonne conductivité thermique. L’aluminium pur serait un meilleur conducteur, mais il est nettement trop souple. La solution revient alors à utiliser un alliage constitué en partie d’aluminium. Malheureusement ces alliages perdent en conductivité thermiques ce qu’ils gagnent en rigidité ; c’est un cas d’école.

Pensez-vous que les systèmes de fixations sans vis soient vraiment intéressants ? Il permettent souvent d’économiser quelques secondes, parfois quelques minutes, mais ne sont-ils pas problématiques en terme de fiabilité et de contrôle des vibrations ?

Cela dépend énormément de la manière dont est pensé le système sans vis. Dans un boitier sans vis typique, il n’est pas difficile de trouver 3 ou 4 éléments différents pouvant bénéficier d’un montage sans vis. Certains sont simple à mettre en œuvre en assurant une résistance et une fiabilité équivalente à une fixation par vis. Néanmoins, la plupart de ces systèmes n’atteignent pas ce but, un bon équilibre entre simplicité et fiabilité, entre résistance et cout. La plupart des testeurs considèrent cela comme indispensable, nous pensons que les utilisateurs jugent cela différemment.

Silentitum T1

Le Silentium T1 Eco 80. 
Tous les boitiers de la marque possèdent le même chassis constitué d'acier.

Comment définissez-vous le design des boîtiers que vous construisez ? Passe-t-il avant ou après la conception du châssis ?

La naissance d’un boitier commence par les dessins techniques des concepts que nous souhaitons mettre en place, ainsi que par de nombreuses analyses de faisabilité. Autour de cela nous construisons une architecture et un design extérieur en parallèle.

On commence à entendre parler de plus en plus de la norme ESA. Il semblerait que les possibilités offertes en terme de refroidissement soient extrêmement vastes et surtout compliquées. Que pensez-vous de cette norme ?
Nous sommes en train d’analyser les standard ESA. Pour le moment nous n’en retirons aucun avantage pour l’utilisateur final. L’utilisateur peut déjà monitorer les températures de son système et régler la vitesse des ventilateurs de manière logicielle. La seule réelle innovation est le monitorage de l’alimentation. Si l’on considère que chaque alimentation de bonne qualité possède des protections contre la surchauffe et contre la surcharge, nous n’y voyons toujours aucun intérêt. 

{mospagebreak}

 Articles > Interviews -

Questions commerciales

Comment placez-vous votre entreprise dans le domaine des boîtiers ?

Non répondu

Qui sont vos concurrents directs selon vous ?

CoolerMaster, Thermalright, …

Allez-vous faire évoluer votre gamme de produit cette année ?

Nous allons sortir un dissipateur d’ordinateur portable en 2009.

Quelles nouveautés ARCTIC COOLING peut-on attendre pour les 6 mois à venir ?

Nous allons mettre sur le marché un nouveau dissipateur de processeur de moyen/haut de gamme doté d’une large compatibilité, étendre notre gamme de dissipateur de carte graphique et de ventilateurs.

Les agréments et accords que certains de vos concurrents passent avec AMD et NVIDIA pour estampiller leurs boîtiers SLI, Crossfire ou encore Spider sont-ils une menace pour vous ?

Non nous ne le pensons pas.

Remerciements :

Arctic Cooling : Betsy LEUNG, responsable marketting, Magnus HUBER, directeur de service recherche et développement.

  Crédit photos : ARCTIC COOLING

Signaler une erreur : 59Hardware

 Articles relatifs :
Interview : Les boîtiers Antec
Un autre intervenant de poids pour notre 3ème interview consacrée aux boîtiers, Antec. Ces coffrets sont réputés pour leurs capacités de dissipation mais aussi pour leurs qualités de fabrication. Antec...
Interview : Les boîtiers Gigabyte 
Gigabyte est une société tentaculaire dont les produits, une fois tous rassemblés, permettent presque de monter une configuration uniquement estampillée de la marque. Nous avons vu débarquer leur prem.....
Interview : Les boîtiers Silverstone
Nous inaugurons cette nouvelle série d’interviews avec Silverstone, marque très présente dans nos colonnes par le biais de plusieurs tests. Leur démarche est très affirmée vers la qualité, ça ne fait a...

Interview : les dissipateurs SilverStone

Envoyer Imprimer
Interview dissipateur Silverstone
 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Introduction

Les locaux

Vous entrez chez Silverstone...


Quel est l’historique de l’entreprise ?

Silverstone a été crée en 2003 par un groupe d’ingénieurs qui avaient jusque là travaillé à l’élaboration de châssis en aluminium pour d’autres constructeurs. Grâce à cela, nous avons pu mettre rapidement sur le marché de nouveaux produits. A l’époque nous avons constaté qu’il restait encore beaucoup de travail à faire dans le domaine des boîtiers HTPC (ndlr : Home Theater Personal Computer : Ordinateur home cinéma) et qu’il nous fallait dessiner nos propres dissipateurs. Les performances de refroidissement de certains boitiers possédant une architecture particulière, nécessitent l’emploi d’un dissipateur dessiné spécifiquement afin d’en obtenir le meilleur. C’est ainsi que nous avons mis sur le marché notre premier dissipateur de processeur semi passif, le "Nitrogon NT01". Il pouvait être employé aussi bien au sein de boitiers traditionnels, que dans notre TJ06, boitier HTPC d’organisation originale, avec dans les deux casun bon r apport performance/bruit. Depuis lors nous avons créé d’autres dissipateurs de processeurs spécialisés, dessinés spécifiquement pour nos chassis. Par exemple, le NT03 pour le LC11, le NT06 pour le SG01, le NT07 pour le LC19, et le ML02 qui est destiné aux boitiers extra-plats.


Je pense que notre équipe d’ingénieur à vraiment fait du très bon travail dans cette optique de specialisation des dissipateurs à nos boitiers. D’ailleurs, les bonnes performances du NT01 avec notre boitiers étaient aussi de mise avec des boitiers HTPC d’autres marques. D'ailleurs, lorsque nous avons commercialisé une seconde version, le NT01-E, nous n’avons pas touché à son design ! Idem pour le NT06-E. Nous procédont de cette même spécialisation avec les ventilateurs que nous mettons sur le marché.

Quelles sont les productions de l’entreprise ?

Boitiers pour PC et autres matériels électroniques.

Alimentations.

Boitiers de disques durs.

Accessoires pour PC (ventilateurs, systémes de refroidissement, rhéobus, etc.).


Produisez vous vous-même vos ventirads ?

Nous avons des partenariats avec des usines de fabrication pour nos dissipateurs et nos ventilateurs.



Avez-vous votre propre R&D ou partez vous à la chasse aux bons produits auprès des petits constructeurs tiers ?

Nous faisons un peu des deux.


Etes vous présents sur le marcé OEM ? Est-ce votre marché principal ? Sur quels marchés êtes vous présents ?


Malgré notre forte image de marque au sein du marché, nous sommes présent sur la marché OEM, mais dans une moindre mesure. Nous vendons nos produits dans le monde entier.

{mospagebreak}
 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Caloducs et ailettes


Il est actuellement impossible de parler de radiateur sans parler de caloducs. Il semble que le seul axe de développement actuel soit la surenchère, que ce soit en terme de taille du radiateur ou du nombre de caloducs. Avez-vous actuellement d’autres axes de développement ?

Comme vous vous en doutez après avoir lu la description de notre division « dissipateurs », notre approche est différente de celles des autres constructeurs qui sont uniquement concentrés sur la structure et les matériaux utilisés. Nous pensons qu’un des meilleurs moyen d’améliorer les performances d’un dissipateur, est de le dessiner de manière à utiliser au mieux les performances de refroidissement du boitier dans lequel est il est installé (ndlr : le rédacteur vient de pousser un soupir de soulagement, enfin il se sent moin seul…). Par ailleurs nous pensons qu’actuellement le refroidissement par air est très bien développé, certains produits surpassant les solutions refroidissement liquide.



Il nous semble que les caloducs font quasi tous le même diamêtre, et sont tous de constitution identique. D’ailleurs, aucune firme ne joue sur ce paramêtre pour mettre en avant un produit. Jouez vous sur le diamètre des caloducs ? Existe-t-il un diamêtre standard qui offre les meilleures performances ? Leur constitution est-elle systématiquement la même ?

Nos tests nous ont prouvé que le diamètre de caloduc optimal pour un dissipateur de processeur est de 6 mm. Les caloducs de diamètre inférieur sont capables de transporter plus rapidement la chaleur, cependant ils sont moins efficace lorsqu’il s’agit de la transférer aux ailettes (dans le cadre d’un dissipateur de processeur). Les caloducs constitués de cuivre et doté d’un revêtement interne en poudre métallique frittée sont préférés, car ils permettent un fonctionnement dans toutes les orientations, sans perte de performances.


Nitrogon NT01

Le Nitrogon NT01, premier dissipateur de la marque.

S’il est vrai qu’ils possèdent un bon niveau de performances, on peut reprocher aux dissipateurs à caloducs exposés de truster les meilleures places sur les bancs de tests théoriques, alors qu’en pratique ils ne sont pas toujours aussi bons que cela. Par ailleurs il semblerait qu’en cas de trop forte pression du système de rétention, leur base se déforme. Qu’en pensez vous et que pensez de ces dissipateurs à caloducs exposés ?  

Nous nous posons les mêmes questions car les dissipateurs à caloducs exposés sont en général très lourds. Maintenir un bon contact entre le processeur et le dissipateur est primordial, de fait nous ne pensons pas que le gain de performance offert par ce contact direct vaille le risque de déformation de la base. Il est peut être possible de régler ce problème, alors nous verront s’il y a lieu d’intégrer cette technologie.


{mospagebreak} 

 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Pâte thermique et base


Les tests montrent, qu’à dissipateur égal une pâte thermique peut faire gagner plusieurs degrés. Généralement les articles publiés intègrent cette donnée et donc les comparaisons sont valables. Néanmoins, le consommateur final installera généralement le radiateur avec la pâte que vous lui fournirez, il pourra donc obtenir des performances différentes de celles attendues. Quel soin apportez vous à la pâte thermique que vous livrez ? Est-il possible d’imaginer un partenariat avec un des leader du marché, comme Artic Silver par exemple ?

Nous choisissons des pâtes thermiques de meilleure qualité que celle que vous trouverez dans les bundle habituels. Pour chacun des tests que nous faisons passer à nos dissipateurs, nous utilisons la même pâte thermique, celle que nous incluons dans le bundle. De cette manière, nous sommes certains que les utilisateurs obtiendront les même performances que nous. Nous savons qu’il existe de meilleures pâtes thermiques sur la marché et qui d’ailleurs se vendent bien. Pour ceux qui font particulièrement attention aux performances de la pâte thermique qu’ils utilisent, ajouter une pâte d’une grande marque dans le bundle ne leur plaira certainement pas vu qu’ils auront déjà leur marque préférée.

Nitrogon NT07

Le NT07, ventirad "extra-plat" destinés aux HTPC.


Une autre manière d’envisager le problème des pâtes thermique est de limiter leur impact en offrant une finition miroir de la base du ventirad. En dehors de quelques waterblock quasi "fait à la main", nous n’avons jamais retrouvé une telle finition. Est-ce envisageable ? Existe-t-il une limitation à une telle réalisation ?

La finition miroir est très esthétique mais elle n’est pas synonyme de planéité (ndt : il existe effectivement deux notions distinctes concernant la base des dissipateurs : la planéité et la rugosité). Une base incurvée peut tout à fait bénéficier d’une finition miroir. Nous préférons nous concentrer sur la planéité de la base. S’il est possible d’offrir une finition miroir de série, nous ne pensons pas que cela soit nécessaire étant donné qu’il est possible de combler les défauts de rugosité avec une pate thermique, ce qui n’est pas le cas d’un défaut de planéité… 



{mospagebreak}
 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Système de rétention, poids et matériaux


La simplicité et la fiabilité du système de rétention sont selon nous primordiales. Surtout lorsque l’on voit des radiateurs pesant quasi 1 kg, ou tellement encombrant qu’ils cachent 1/3 de la carte mère. Est-il, selon vous, nécessaire de faire un compromis ? Et dans ce cas que privilégiez vous ?

Etant aussi constructeur de boîtier, nous essayons de produire des dissipateurs et des chassis compatibles; pas uniquement au sein de nos gammes, mais aussi avec les chassis d’autres marques. Nous préférons donc généralement diminuer le poids et la taille d’un dissipateur autant que possible en les dessinant afin qu’ils bénéficient au mieux du flux d’air du boitier. Si nous devions choisir, nous choisirions plutôt d’augmenter la taille à la place du poids.

Nitrogon NT06

Le NT06 qui, comme ses confrères imposants et dotés de caloducs
utilise une contre-plaque de fixation.

Nous venons de le dire, le poids des ventirads est clairement devenu un problème, les forces de cisaillement exercées sur les socket de rétention sont importantes. Existe-t-il une limite de poids communément admise ? Vous limitez vous à un certain poids ?

Bien que non officiel, je ne pense pas me tromper en avancant une limite de 1,2kg pour nos dissipateurs.



En dehors de l’aluminium, du cuivre, et du placage nickel, aucun autre matériau n’a été utilisé pour construire un ventirad à notre connaissance. Existe-t-il d’autres matériaux potentiellement intéressants ?

Non, nous n’avons pas utilisé d’autres matériaux pour nos dissipateurs. Depuis quelques années Il existe de nombreux travaux de recherche intéressants utilisant les nanoparticules de carbone pour le transfert de chaleur, mais je pense que plusieurs années de développement sont encore nécessaires avant de voir cette technologie appliquée industriellement



{mospagebreak} 

 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Les ventilateurs

Les ventilateurs sont une autre variable importante pouvant influencer les performances d’un radiateur. Quels sont vos principaux critères de choix d’un ventilateur ? Le silence ? Les performances ?

Nous préférons laisser le choix à l’utilisateur, car nous ne savons jamais ce qu’il voudra exactement comme rapport performance/bruit. C’est pourquoi durant les premières années de commercialisation de nos dissipateurs nous incluions des ventilateurs à vitesse réglable, et plus récemment nous avons commercialisé des modèles dépourvus de ventilateur. Il n’y a que pour les dissipateurs "extra-plats", qui nécessitent l’utilisation d’un ventilateur spécifique, que nous continuons à fournir le ventilateur en préférant le silence de fonctionnement. 


SUSCOOL

Le fameux SUSCOOL en version 120mm.


Avec la démocratisation du PWM et du monitoring par le biais des cartes mères, les variateurs de tension paraissent obsolètes. La gestion PWM d’un ventilateur n’est en définitive qu’un moyen différent de le faire ralentir. Néanmoins, le mode de variation reste totalement dépendant de la carte mère, seule la plage de variation est liée au ventilateur. Qu’en pensez vous ?

La gestion PWM est une fonctionnalité pratique, nous pensons pourtant qu’il existe de meilleures solutions. Plus exactement nous préférons construire des ventilateurs dotés d’un contrôle thermique de la vitesse de rotation intégré, celà permet un ajustement basé sur la température environnante. C’est pourquoi nous utilisons notre propre série de ventilateurs "SUSCOOL" qui permettent des ajustements plus fins de la vitesse du ventilateur que le PWM. Il n’y a rien de plus embêtant qu’un ventilateur qui ne cesse d’augmenter et de ralentir sa vitesse lorsque la température monte ou descend !



Grâce à une taille démesurée, nombre de radiateurs se prétendent passif. Selon nous c’est un argument purement marketing, au sens ou ces radiateurs nécessitent tout de même un flux d’air : celui du boîtier. Le but recherché est le silence, et donc s’il faut une ventilation de boitier puissante, et donc bruyante, pour refroidir passivement le processeur, ou est l’intérêt ?

Je suis d’accord avec vous, si un grand dissipateur passif n’est pas installé dans un boitier qui lui convient, il ne fonctionnera pas correctement. C’est la raison pour laquelle Silverstone ne prétends pas produire des dissipateurs purement passifs. Nous publions et incluons avec nos produits des informations expliquant comment nos dissipateurs peuvent travailler avec nos chassis, de manière à obtenir un refroidissement semi-passif.


{mospagebreak}

 Articles > Dissipateurs -
{navigation}

Questions diverses

Que pensez vous du Watercooling ?

Nous pensons que c’est un très bon moyen d’associer hautes performances et bruit minimum. Néanmoins nous ne vendons plus de kit de ce type, et il existe des solutions de refroidissement par air qui peuvent parfois répondre aux mêmes exigences, ce que nous soutenons par l’intermédiaire de l’architecture de nos boîtiers.
Par ailleurs, vous l’avez surement remarqué, nombre de nos boitiers « grande-tour » spécialement dessinés pour les passionnés (tel la série des Temjin), possèdent de nombreuses possibilités d’installation de kit de refroidissement par eau. Nous sommes d’ailleurs particulièrement fier de notre TJ07, sorti en 2005, qui reste un des boitiers préférés des passionnés du « Watercooling ».


Que peut-on attendre comme nouveautés pour cette année ?

Nous allons sortir une nouvelle version de notre dissipateur « extra-plat », le NT07, en ajoutant une compatibilité avec le socket LGA775. Avec la sortie des nouveaux processeurs Intel nous ajouterons des kits de montage compatible afin de supporter les sockets LGA1366 et LGA1156.
Notre dernier boitier, le Fortress FT01, qui a été introduit en septembre dernier, fut le premier à utiliser des ventilateurs de 180mm. Vous pouvez donc vous attendre à voir cette taille de ventilateur disponible à la vente, avec des versions DEL et avec ajustement de la vitesse de rotation. Il semble aussi très probable que cette taille de ventilateur soit incluse dans d’autres produits.

Est-ce possible d’imaginer un partenariat avec Intel ou AMD (sous forme de label), ou ces derniers se contentent-ils de leurs dissipateurs fournis en bundle ?

Nous travaillons en collaboration étroite avec Intel et AMD, mais pour les dissipateurs de leur Bundle ils ont déjà des partenariats de long terme avec d’autres sociétés. Nous n’avons pas pour but de les remplacer dans un avenir proche.
Par ailleurs, je pense que le marché a déjà accepté le fait qu’un dissipateur n’a pas besoin de l’aval d’AMD ou d’Intel pour être (bien) vendu. De fait je ne m’attends pas à voir apparaître de tels labels sur nos produits. 


Merci à Silversone de nous avoir consacré le temps de l'interview.

Interview : les alimentations OCZ

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations -
{navigation}

Introduction


Précision de taille : cette interview dédiée aux alimentation OCZ s'est transformée en interview du constructeur PC Power & Cooling, et ce pour deux raisons. La première est qu'OCZ a racheté cette société spécialisée dans la construction d'alimentations. La seconde est que PC Power & Cooling est un des leader du marché surtout connus aux Etats Unis, très peu dans nos contrées. Sauf, bien sur, si l'on cite les marques qui construisent leurs alimentations. Une seule suffira : Seasonic ...



Mr Tobias Brinkmann, responsable marketing d'OCZ

f Quel est l'historique de votre entreprise

L'histoire de PC Power & Cooling débute en 1975 dans les faubourgs de San Diego en Californie. L'entreprise fut fondée par Doug Dodson, un vendeur d'articles de ménage, passionné d'électronique. Les premiers produits de la marque furent des ventilateurs silencieux.
En 1976, la société à été la première à introduire sur le marché de remplacement des alimentations silencieuses et performantes (Silencer 150 et Turbo-Cool 200W). D'autres produits haut de gamme ont suivis, les tests étaient très bons, la société a poursuivi sa croissance. En 1991 elle a déménagé à San Diego, son emplacement actuel.
Depuis maintenant plus de 23 ans, PC Power & Cooling est à la pointe de l'industrie des alimentations de haute performance. Les innovations que nous avons apportées au marché sont nombreuses : le premier dissipateur pour processeur, la première alarme de surchauffe, la première alimentation auto-régulée, la première alimentation redondante, la première alimentation certifiée SLI par NVIDIA, la première alimentation de 1000 W et la première société – et toujours seule – à offrir un rapport de test unique à chaque alimentation que nous vendons. A présent, en tant que division d'OCZ Technology Group, PC Power & Cooling produit des alimentations haute performance et silencieuses, conçues à San Diégo en Californie.


f Quelles sont les productions de votre entreprise ?

La gamme actuelle d'alimentation comprend deux séries : la série “Turbo-Cool” et la série “Silencer”. Cette dernière est déclinée en 5 puissance s'échelonnant de 370 à 750 W. Les composants de cette série sont classés 40C, alors que le standard industriel est 25C (ndlr : ce qui veut dire, testée avec une température ambiante de 40°C). Cela permet à l'alimentation de fonctionner avec les spécificités annoncés, même dans les cas de chauffe intensive.
Toujours à propos de la série Silencer, nous utilisons une technologie propriétaire nommée “Noise Suppression Air-Gap” (littéralement : Entrefer de surpression du bruit ; Entrefer : Espace séparant deux pôles du circuit magnétique d'un électroaimant ou autre appareil électro-magnétique`` (Dew. Électr. 1973) ) qui ajoute au silence de nos alimentations. Toutes les alimentation de cette série sont certifiées NVIDIA SLI, AMD Crossfire et 80+.

Notre haut de gamme est représenté par la série Turbo-Cool dont les puissances sont de 860 et 1200W. La version 1200W peut supporter jusqu'à 1400W en pic et 100 ampères sur un seul et unique rail. Elle peut alimenter un Quad-SLI, des processeurs multicores, de très nombreux disques durs et autres périphériques sans broncher. Tous les composants de cette série sont classé 50C, le double de la norme industrielle. Les deux modèles possèdent une efficacité comprise entre 82 et 85%, une durée de vie très prolongée avec un MTBF de 200000 à 300000 heures (soit entre 22 et 34 ans). Nous avons plusieurs rapports de revendeurs nous signifiant que des alimentations de cette série fonctionnent depuis plus de 10 ans sans aucun incident.
 

  Quelles sont vos volumes de production ?

La société à vendu plus de 6 millions d'alimentations de part le monde. Si notre marché principal se situe en Amérique du nord, les volumes de vente grossissent rapidement en Europe, en Asie en Amérique latine et au Moyen-Orient.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -

Technique

Les modèles se multiplient sur le marché, avec des puissances de plus en plus élevées, au-delà d’une certaine valeur, les avis convergent vers une inutilité sûre. Qu'en pensez-vous ?

Comme les alimentations actuelles sont devenues plus efficaces et que leur efficacité maximale se situe à une charge de 50%, un ordinateur qui consomme 400W doit être équipe d'une alimentation de 700 à 800 Watt. Mais le plus important à comprendre est qu'une alimentation ne délivre pas plus de courant que ce qu'elle doit. Il est faux de dire qu'une alimentation de forte capacité consomme plus. Son classement est la puissance maximale qu'elle supporte, pas ce qu'elle consomme.

TC_ESA_TOP_3854.jpg

La Top-Power 1200, une 1200 watts dont la puissance démesurée ne servira qu'à quelques overclockeurs aimant jouer avec l'azote liquide...

fleche Au sujet du nombre de rails, la tendance fut de passer du mono rail au multirail, nous assistons à la remise sur le marché de modèles monorails, qu’apporte précisément le monorail, est-ce mieux ou plus facile à produire ?

Avec un unique rail, toute la puissance disponible peut être utilisée par l'ordinateur. La potentielle surcharge est virtuellement éliminée. Par exemple, une alimentation qui possède un rail de 12 volt unique (sans limite d'ampérage) peut transférer 100% de la puissance de sortie à l'ordinateur alors que la même doté de plusieurs rails aura des pertes liées à la distribution d'environ 30%. Précisons : Si le rail destiné au processeur peut délivrer 17 ampères, alors que le processeur n'en consomme que 7 (soit 84 watts), 10 ampères seront inutilisés et inutilisable par les autres rails.
Toutes nos alimentation actuelles possèdent une seul et unique rail de 12 volts. Cette architecture est d'ailleurs celle favorisée par les constructeurs de processeurs et de carte graphiques. Elle réponds aux spécifications EPS12V (la limite de 240 Volts.Ampères n'est pas obligatoire) et est acceptée par les plus grandes agences de sécurité internationales telle que UL, CB, CE, TUV.

Par contre, le monorail ne rend-il pas compliqué la gestion de la protection contre la surintensité ?

Les seules conditions réelles de mise en protection d'une alimentation mono-rail sont les courts circuits qui consomment assez de courant pour activer la mise en protection. Depuis que nous utilisons cette architecture (plusieurs années), nous n'avons pas entendu parlé d'un ordinateur dont les composants n'auraient pas étés protégés.

Le refroidissement des alimentations a bien évolué ces dernières années, plus d’efficacité, plus de silence, a-t-il atteint son développement maximal ?

Non. Nos alimentations continueront à être de plus en plus efficaces. Aujourd'hui 80% est un standard, dans une paire d'année ce sera 88% (ndlr : soit la norme 80+ argent).

Silencer_Red_3827.jpg

La gamme Silencer est déclinée en plusieurs couleurs. Intérêt quasi nul pour nous.

Le concept du watercooling comme mode de dissipation est-il envisageable ?

Techniquement parlant, c'est possible, mais cela reste dangereux du fait des voltages importants qui sont présents dans l'alimentation. Le watercooling est aussi bien plus onéreux et bien moins fiable qu'un ventilateur. Le meilleur moyen d'améliorer le refroidissement des alimentation est d'augmenter la taille des radiateur et d'optimiser la circulation du flux d'air autour d'eux.


Les alimentations de type fanless sont rares sur le marché, leur puissance et leur prix de vente constituent un frein évident, présagez-vous un changement notable dans ce type d’alimentation ? Peut-il constituer l’avenir ?

Dans le futur, lorsque leur efficacité sera proche de 90%, les alimentations passives coûteront bien moins cher et deviendront donc plus courantes.

L’alimentation occupe une place de choix au sein des PC, à tel point que des outils de monitoring commencent à les accompagner, qu’en pensez-vous ?

Le monitoring d'une alimentation est un outil diagnostique très utile. La moitié des alimentation qui nous reviennent en service après vente n'ont aucun problème. Nous espérons que ces retours diminueront à mesure que le monitoring se popularisera. Le monitoring est pour le moment surtout apprécié des utilisateurs avancés, cela leur permet de vérifier que l'alimentation fonctionne correctement dans différentes conditions, et notamment dans les cas de charge extrêmes.
Nous avons actuellement deux alimentations qui répondent à la norme ESA développée par NVIDIA. Cette norme permet aux alimentation de communiquer ses informations à l'interface de gestion par l'intermédiaire d'une carte fille et l'USB 2.0

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -

Commercial

Les périodes de garantie sont un sujet rarement abordé et pourtant important, il existe beaucoup de disparités dans ces périodes en fonction des fabricants. Quelle est votre position sur le sujet ? Qui l’assume, vous, l’importateur, le revendeur ? Comment cela fonctionne-t-il réellement ?

Notre série d'alimentation Turbo-Cool offre une garantie unique de 7 ans pièce et main d'oeuvre. La série Silencer propose une garantie de 5 ans. Nous respectons notre politique de garantie à la lettre, et demandons aux revendeurs de faire de même. Notre taux de retour est très faible du fait du test et de la certification unique de chaque alimentation avant qu'elle sorte de chez nous. Néanmoins, des problèmes peuvent survenir (souvent dus à un transporteur peu scrupuleux), et un utilisateur peut nous retourner son alimentation soit par le biais du revendeur, soit directement. Nous avons plusieurs bureaux régionaux de diagnostique dispersés sur la planète (en Hollande pour l'Europe). L'utilisateur recevra une alimentation fonctionnelle dans les trois jours qui suivent la réception de son alimentation par notre bureau.


Certaines normes encadrent les alimentations, comme la plus ou moins récente 80+, ces normes vous paraissent-elles encore valorisantes ? Ou alors dépassées ?

Alors que certains programmes de certifications sont surtout orientés “marketing”, nous soutenons le programme 80+ ; une efficacité accrue constitue, selon nous, l'avenir des alimentations. Alors que les Etats-Unis et L'Europe tournent au “vert”, les alimentations jouent un rôle primordial dans cette tendance à l'utilisation efficace de l'énergie. Certaines certifications sont purement marketing et mentent au consommateur, la norme 80+ n'est pas de celle là. Alors que nous avons poussé la développement des alimentation vers plus d'efficacité, avoir une reconnaissance officielle par une certification indépendante a permis une prise de conscience notable.
Les nouveaux rangs 80 Plus :

Rappel des certifications 80 Plus :

fleche Le 80 Plus atteste d’un rendement supérieur à 80% à 20, 50 et 100% de charge.
fleche Le 80 Plus bronze, 82, 85 et 82% à 20, 50 et 100% de charge
fleche Le 80 Plus Silver, 85, 88 et 85% à 20, 50 et 100% de charge.
fleche Le 80 Plus Gold, 87,90 et 87% à 20, 50 et 100% de charge.


Les agréments SLI ou CrossFire ont-ils une importance techniquement parlante? Ou ne sont-ils que des arguments commerciaux ?

Qu'il s'agissent du SLI ou du Crossfire, il s'agit de deux programmes techniques de certification légitimes qui se concentrent sur la capacité de l'alimentation à nourrir plusieurs cartes graphiques gourmandes. Cependant ces certifications sont parfois confondues par les utilisateurs : une alimentation de 550W estampillée “Support du SLI” n'est certainement pas capable de la même chose qu'une alimentation “Certifié SLI”. Par ailleurs, la présence du logo SLI sur une boite veut simplement dire que l'alimentation est capable d'alimenter une unique carte graphique compatible SLI, quelque soit sa puissance. A moins d'être précisé, le logo ne vous permettra pas de dire si l'alimentation est juste capable d'alimenter une 9800GTX ou plusieurs. Pour avoir l'esprit tranquille nous invitons vos lecteurs à consulter le site officiel de NVIDIA ( http://www.slizone.com/page/home.html ). En 2002, notre Turbo-Cool 510 fut la première alimentation certifiée SLI, nous en savons donc long sur les étapes du processus de certification, nous avons même aidé à son développement depuis sa création. Le programme Crossfire de chez AMD est similaire et permet à un utilisateur de s'assurer du bon fonctionnement d'une alimentation avec plusieurs carte graphique de la marque.


Des choses à ajouter, vos prévisions de nouveaux produits ?

D'ici quelques mois nous allons commercialiser une nouvelle ligne d'alimentations qui définira une nouvelle référence en terme d'efficacité et de silence de fonctionnement. Les outils de monitoring continueront de jouer un rôle important dans nos produits. Nous continuerons de proposer des alimentation de couleur différentes et dont la peinture résiste aux griffures (couleur : noire, rouge ou blue). Nous allons aussi développer le coté refroidissement de la société.
Les connecteurs modulaires. Alors que les alimentations modulaires gagnent en popularité, nous pensons que c'est généralement fait en dépit du bon sens. Les plastic utilisés et les prises délicates à introduire entraînent non seulement une chute de tension, mais aussi une nouvelle cause possible de problèmes. Si elle peuvent s'avérer très pratiques, il n'y à jamais eu de discutions à propos de l'impact des connexions modulaires sur les performance et la fiabilité des alimentations. Le fait est que le système de connexion modulaire ajoute une résistance qui fait baisser le voltage de sortie, et donc impacte sur les performances. Alors que nous nous orientons vers plus d'efficacité, ce n'est pas un axe de développement acceptable pour nous. Ajoutons à cela que les connecteurs modulaires peuvent être facilement perdus, peuvent s'oxyder, ou peuvent brûler, il peuvent donc potentiellement entraîner une défaillance du système. C'est pourquoi les produits professionnels haut de gamme utilisent des fils in-interrompus.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -

Analyse

Avec un nombre suffisant d'interviews, nous avons pu analyser les grandes tendances qui s'en dégageaient. Vous retrouverez le résumé de nos observations dans cet article :  Interview alimentations : fin de la saison 1. Dans cette optique, nous allons donc examiner les informations les plus intéressantes qui nous ont été livrées par PC Power & Cooling.

Mono-rail vs Multi-rail : La société à fait le choix d'un rail de 12 volt unique et l'assume entièrement. L'explication donnée est valable : les rails sous utilisés "piègent" une partie du courant qui ne peut être redistribué. Néanmoins, Mr Brinkmann ne parle pas de la gestion plus fine du courant qui peut être apportée par le multi-rail, de l'échauffement par effet joule qui est supérieur dans les alimentations mono-rail, ou de la protection contre les surtension qui doit être sans reproche.

Refroidissement : aucune nouveauté : chez PC Power & Cooling on mise sur une efficacité accrue (réduction des pertes par échauffement), sur une bonne circulation du flux d'air et sur des dissipateurs interne de grande taille.

Garantie : accessible sans passer par un revendeur, 7 ans pour le haut de gamme, 5 pour le "tout-venant". Un engagement à priori : l'envoi d'une alimentation de rechange dans les trois jours qui suivent la réception de l'alimentation défectueuse. De bons points qui sortent du lot.

Normes et agréments : ils misent sur les normes 80+, comme tous leurs confrères. Information intéressante , le label SLI ne veux rien dire, tout comme l'estampillage "Support du SLI". Il n'y a que la certification SLI qui soit réellement valable : elle assure du bon fonctionnement de l'alimentation avec tous les systèmes SLI de NVIDIA.

Discution libre : Mr Brinckmann se lance ici dans une diatribe contre les connecteurs modulaires. Il faut, selon lui, les fuir pour deux raisons. La première est qu'ils constituent un nouveau point de faiblesse potentiel de l'alimentation : perte des cordons, échauffement des connecteurs, court circuits, casse. La seconde est que le connecteur entraîne une résistance electrique qui fait baisser le voltage de sortie. Nous sommes en désaccord avec ce point, nos tests ne nous ont pas permis de mettre en évidence, sur plusieurs modèles testés, de perte liée à ces connecteurs modulaires. Notre confrère de chez Cooling Masters avait fait des mesures qui notaient, sur une Seasonic M12, une perte de 0,008 volts dans cet article : test Seasonic S12 et M12.


Remerciements :

Mr Tobias Brinkmann, OCZ, PC Power & Cooling.

 

Interview alimentations : Antec
Qui ne connait pas Antec ? C’est une société réputée pour ses boîtiers, avec des produits comme les P180/182 ou P190 et Sonata. Des boîtiers HTPC sont également présents ainsi que de nombreux accessoi...
Interview alimentations : Gigabyte 
Gigabyte est une société tentaculaire dont les produits, une fois tous rassemblés, permettent presque de monter une configuration uniquement estampillée de la marque. Nous avons vu débarquer leurs pre..
Interview alimentations : Silverstone
Silverstone est une marque que nous retrouvons régulièrement dans nos colonnes, en quelques années, elle a su proposer des produits très originaux dotés d’une certaine touche. Une société qui se singu...
Interview alimentations : Huntkey 
Huntkey est un gros fabricant chinois d’alimentations, 6000 personnes travaillent sur le parc industriel Huntkey qui compte 110 000 m², c’est grand ! Cette société, comme beaucoup de fabricants, trava...
Interview alimentations : Enermax
La société Enermax est loin d’être inconnue dans le petit monde de l’alimentation. Son principal point fort, ses productions ! Nous parlons bien ici de production, pas de réétiquetage, Enermax fabriqu...
Interview alimentations : M Romain Deleu de la société PCA France 
Nous poursuivons notre série d’interview portant sur les alimentations avec aujourd’hui PCA France.PCA France est un importateur de produits informatiques bien connu des assembleurs notamment. Qui n’a...
Interview de M Thomas Strater pour les alimentations LC Power
Dans le domaine des alimentations, tout le monde ne parle que des blocs ayant des puissances supérieures à 500 Watts. Il n’y a qu’à parcourir nos colonnes pour s’apercevoir de cela. Les fabricants mul...
Interview de M Winnicki pour les alimentations Xilence
La marque Xilence est apparue en 2006, au menu boîtiers et ventirads mais aussi des accessoires. Un même leitmotiv: discrétion. La gamme des alimentations Xilence comporte 13 modèles de 350 à 1000 Wat...

Interview : les dissipateurs Akasa

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations -
{navigation}


Mr Adrian Young

Mr Adrian Young, directeur marketing d'akasa qui a accepté de répondre à nos questions.


Quel est l’historique de l’entreprise ?

Nous avons débuté en 1997 à Londres en vendant des dissipateurs et des ventilateurs de marque Jamicon. Peu après nous ouvrions des bureaux à Tapei.
La marque akasa est née en 2000, et à l'époque nous avons introduit le concept des nappes IDE ronde en Europe.

Actuellement nous avons des bureaux à Hong Kong, Tapei et Sao Paulo. Nos usines se situent en Chine.

Quelles sont les productions de l’entreprise ?

Nous produisons des composants destinés aux ordinateurs, ainsi que des accessoires tels que des concentrateurs USB, des lecteurs de cartes ou des boîtiers externes.


Quels sont vos volumes de production ?

Je ne détiens pas ces informations


Produisez vous vous-même vos ventirads ?

Oui nous avons nos propres usines et chaînes d'assemblage.


Avez-vous votre propre R&D ou partez vous à la chasse aux bons produits auprès des petits constructeurs tiers ?

Nos équipes de recherche et développement sont basées à Hong Kong et Tapei.


Êtes vous présents sur le marché OEM ? Est-ce votre marché principal ? Sur quels marchés êtes vous présents ?

Nous vendons nos produits partout dans le monde, et avons une gamme complète destinée au marché OEM.

{mospagebreak}
 Articles > Alimentations -
{navigation}

Caloducs et ailettes


Il est actuellement impossible de parler de radiateur sans parler de caloducs. Il semble que le seul axe de développement actuel soit la surenchère, que ce soit en terme de taille du radiateur ou du nombre de caloducs. Avez-vous actuellement d’autres axes de développement ?

Nous avons expérimenté avec succès la technologie de la “pompe à bulle” (ndlr : nommée “Silentflux”, présente dans un ventirad de la marque, le revo, que nous avons testé ici : test de l'akasa Revo). Ce procédé fonctionne bien, mais il n'est pas compatible avec le marché de masse.


Il nous semble que les caloducs font quasi tous le même diamètre, et sont tous de constitution identique. D’ailleurs, aucune firme ne joue sur ce paramètre pour mettre en avant un produit. Jouez vous sur le diamètre des caloducs ? Existe-t-il un diamètre standard qui offre les meilleures performances ? Leur constitution est-elle systématiquement la même ?

Nous avons testé plusieurs configurations de caloducs, et notamment un caloduc de 20mm qui offre de bonnes performances de refroidissement, mais dont le coût est trop élevé. Nous utilisons actuellement des caloducs de 8mm dont les performances sont meilleures que celles des caloducs de taille standard (6mm). A ce propos nous travaillons avec un des meilleurs construteurs de caloducs de Taiwan, de manière à développer cette technologie dans le domaine du refroidissement des CPU et GPU.

akasa_nh_u12p_1_bd.jpg

Le fameux Revo d'akasa : "quand les performances et l'innovation se font la tronche"


S’il est vrai qu’ils possèdent un bon niveau de performances, on peut reprocher aux dissipateurs à caloducs exposés de truster les meilleures places sur les bancs de tests théoriques, alors qu’en pratique ils ne sont pas toujours aussi bons que cela. Par ailleurs il semblerait qu’en cas de trop forte pression du système de rétention, leur base se déforme. Qu’en pensez vous et que pensez de ces dissipateurs à caloducs exposés ?  

Les dissipateurs à caloducs exposés ont l'avantage de supprimer une résistance thermique, mais en pratique d'autres problèmes apparaissent. La qualité de fabrication devient alors primordiale. Par ailleurs, utiliser une plateforme de test imitant un processeur pour tester des ventirads donne des résultats généralement inutile à celui qui utilisera un boîtier autour de son processeur. Nous refusons d'ailleurs de coopérer avec les testeurs qui n'utilisent que cette méthode. Le seul cas potentiellement intéressant, est lorsqu'elle est installée dans un tunnel de ventilation. Tous les dissipateurs de processeur sont architecturés de manière à travailler avec le flux d'air du boîtier, et c'est de cette manière qu'ils devraient être testés.

{mospagebreak} 

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Pâte thermique et base


Les tests montrent, qu’à dissipateur égal une pâte thermique peut faire gagner plusieurs degrés. Généralement les articles publiés intègrent cette donnée et donc les comparaisons sont valables. Néanmoins, le consommateur final installera généralement le radiateur avec la pâte que vous lui fournirez, il pourra donc obtenir des performances différentes de celles attendues. Quel soin apportez vous à la pâte thermique que vous livrez ? Est-il possible d’imaginer un partenariat avec un des leader du marché, comme Artic Silver par exemple ?

La pâte thermique est un élément important, malgré tout, une pâte de qualité ne transformera jamais un mauvais dissipateur en excellent performeur
La plupart des pâtes pré-appliquée sur les dissipateurs sont de moyenne ou de bonne qualité, en changer pour une pâte de première qualité ne fera gagner qu'un petit degré, cela n'a donc aucun intérêt.
Avec nos dissipateurs haut de gamme nous fournissons une pâte thermique haute performance. Ajouter de l'Artic Silver 5 n'est pas une bonne idée : les gains de performance ne sont que temporaires.

AK TC 5022

La AK-TC-5022.
Encore un nom poétique pour la pâte thermique haute performance de la marque.


Une autre manière d’envisager le problème des pâtes thermique est de limiter leur impact en offrant une finition miroir de la base du ventirad. En dehors de quelques waterblock quasi « fait à la main », nous n’avons jamais retrouvé une telle finition. Est-ce envisageable ? Existe-t-il une limitation à une telle réalisation ?

Non, c'est un procédé qui prend du temps et de l'argent. Il n'existe aucune amélioration notable des performances entre une finition miroir et une base plate et lisse : la pâte thermique écrête les performances tant que la planéité est bonne.


{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Système de rétention, poids et matériaux


La simplicité et la fiabilité du système de rétention sont selon nous primordiales. Surtout lorsque l’on voit des radiateurs pesant quasi 1 kg, ou tellement encombrant qu’ils cachent 1/3 de la carte mère. Est-il, selon vous, nécessaire de faire un compromis ? Et dans ce cas que privilégiez vous ?

Je suis d'accord avec vous, la simplicité d'installation est importante. Malheureusement, de nombreux utilisateurs choisissent, parfois pour des raisons purement esthétiques, des dissipateurs difficiles à installer. Une bonne partie du temps que nous passons à dessiner nos dissipateurs, est utilisé pour trouver le meilleur compromis.

AK 865

Le AK-865.
Destiné aux athlons X2 et Phenom X3, il a un petit air de déjà vu non ?
 

Nous venons de le dire, le poids des ventirads est clairement devenu un problème, les forces de cisaillement exercées sur les socket de rétention sont importantes. Existe-t-il une limite de poids communément admise ? Vous limitez vous à un certain poids ?

Le système “push pin” d'Intel pose problème pour les dissipateurs grands et lourds. Un poids de 500 gr et une taille de 70 mm nous semble être des limites raisonnables.
Les “contre-plaques” ( ndlr : les plaques de fixation placées à l'arrière de la carte mère) sont indispensables pour les dissipateurs imposants.


En dehors de l’aluminium, du cuivre, et du placage nickel, aucun autre matériau n’a été utilisé pour construire un ventirad à notre connaissance. Existe-t-il d’autres matériaux potentiellement intéressants ?

La fibre de carbone pourrait être utilisée.
Nous avons testé le cuivre plaqué argent, une solution un peu trop chère.

{mospagebreak} 

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Les ventilateurs

Les ventilateurs sont une autre variable importante pouvant influencer les performances d’un radiateur. Quels sont vos principaux critères de choix d’un ventilateur ? Le silence ? Les performances ?

La tendance est aux ventilateurs silencieux.

AK 190 BL

Le AK-190-BL.
Si j'étais mauvaise langue, je vous demanderais à quoi ressemble ce ventilateur sans l'autocollant akasa ? Mais comme je ne le suis pas ...


Avec la démocratisation du PWM et du monitoring par le biais des cartes mères, les variateurs de tension paraissent obsolètes. La gestion PWM d’un ventilateur n’est en définitive qu’un moyen différent de le faire ralentir. Néanmoins, le mode de variation reste totalement dépendant de la carte mère, seule la plage de variation est lié au ventilateur. Qu’en pensez vous ?

La gestion PWM est généralement une bonne idée lorsque l'on considère des ordinateurs produits en masse, à la chaîne. En fait, nous avons eux de nombreux problèmes de gestion du PWM liés aux bios des cartes mères, parfois simplement d'une version à une autre.
Les utilisateurs avancés préféreront utiliser un variateur de vitesse externe.

Grâce à une taille démesurée, nombre de radiateurs se prétendent passif. Selon nous c’est un argument purement marketing, au sens ou ces radiateurs nécessitent tout de même un flux d’air : celui du boîtier. Le but recherché est le silence, et donc s’il faut une ventilation de boîtier puissante, et donc bruyante, pour refroidir passivement le processeur, ou est l’intérêt ?

En effet, est-ce vraiment intéressant ?

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Page 6 : Questions diverses


Questions diverses


Que pensez vous du Watercooling ?

C'est une bonne solution pour ceux qui recherchent avant tout les performances. Les petits systèmes “clef en main” ne sont pas performants et trop bruyant. Les kits spécialisés sont en général très bon mais leur installation doit être soigneuse. Cela reste un marché de niche, néanmoins nous travaillons actuellement sur un kit que nous espérons pourvoir vous présenter l'année prochaine.


Que peut-on attendre comme nouveautés pour cette année ?

Des dissipateurs destinées aux ordinateurs de bureaux et aux ordinateurs portables, ainsi que des accessoires pour ces derniers.

Est-ce possible d’imaginer un partenariat avec Intel ou AMD (sous forme de label), ou ces derniers se content-ils de leurs dissipateurs fournis en bundle ?

Nous travaillons avec Intel et AMD qui utilisent certains de nos dissipateurs.


Merci Mr Young, directeur marketting d'akasa, de nous avoir consacré le temps de l'interview.

Interview : les dissipateurs Noctua

Envoyer Imprimer
 Articles > Alimentations -
{navigation}


Tout d’abord, merci beaucoup de l'intérêt que vous portez à Noctua . Je m’appelle Jakob Dellinger et je suis responsable pour la presse ainsi que pour les relations publics chez Noctua. J’espère que vous pardonnerez mon français, et je me réjouis de répondre aux questions de 59H.

Une partie de l'équipe

De Gauche à droite : un technicien, Mr Dellinger et Mr Mossig le grand chef de Noctua !


Quel est l’historique de l’entreprise ?

Noctua est le résultat d’une coopération entre la société autrichienne Rascom Computerdistribution et la société Kolink International de Taiwan. La marque a été introduite en 2005 et, depuis cette date,  nos produits n'ont cessé de gagner en popularité parmi les amateurs de silence. Aujourd’hui, nous sommes présents dans 29 pays et nos produits ont reçu plus que 700 récompenses et distinctions, décernées par des magazines et sites Internet de renom.

Quelles sont les productions de l’entreprise ?

Nous offrons des composants de refroidissement silencieux, notre gamme de produits comporte des ventilateurs, radiateurs et pâte thermique.


Quels sont vos volumes de production ?

Nous sommes fier du fort développement de notre production depuis la création de Noctua, et nous continuons d'augmenter nos capacités pour faire  face à une demande croissante.


Produisez vous vous-même vos ventirads ?

Oui, nos ventirads sont produit par Kolink International.


Avez-vous votre propre R&D ou partez vous à la chasse aux bons produits auprès des petits constructeurs tiers ?

Oui, le R&D est fait par nos bureaux d’études en Autriche et Taiwan.


Êtes vous présents sur le marché OEM ? Est-ce votre marché principal ? Sur quels marchés êtes vous présents ?

Non, nous ne faisons pas d’OEM.
Notre marché principal, sont les produits de refroidissement grand public (retail), mais nous travaillons aussi avec des intégrateurs de systèmes, ainsi qu'avec des assembleurs PC qui utilisent nos ventilateurs et radiateurs dans leurs machines.
Par ailleurs, nos derniers ventirads DX et DO s'adressent au marché des serveurs et stations de travail.
Pour terminer, nous avons des partenaires dans l’industrie qui incorporent nos produits dans leurs constructions – par exemple, LaCie a choisi notre ventilateur NF-P12 pour sa dernière solution RAID 4big Quadra.

{mospagebreak}
 Articles > Alimentations -
{navigation}

Caloducs et ailettes


Il est actuellement impossible de parler de radiateur sans parler de caloducs. Il semble que le seul axe de développement actuel soit la surenchère, que ce soit en terme de taille du radiateur ou du nombre de caloducs. Avez-vous actuellement d’autres axes de développement ?

Oui, nous faisons des recherches sur concepts alternatives aux caloducs, mais jusqu’à d’ici, il n’y a pas une technologie tellement supérieure qui offre grand avantages pour notre type de produits.


Il nous semble que les caloducs font quasi tous le même diamètre, et sont tous de constitution identique. D’ailleurs, aucune firme ne joue sur ce paramètre pour mettre en avant un produit. Jouez vous sur le diamètre des caloducs ? Existe-t-il un diamètre standard qui offre les meilleures performances ? Leur constitution est-elle systématiquement la même ?

Tout d’abord, il y a des différences en ce qui concerne la structure intérieure (« wick structure » en anglais) des caloducs. La qualité de cette structure est essentielle pour permettre un bon rendement dans n’importe qu’elle orientation. De fait, des caloducs avec une « wick structure » de mauvaise qualité seront plus dépendants de la gravitation et moins performant en général.
En ce qui concerne le diamètre, on utilise surtout des models à 6mm ou 8mm pour les ventirads aujourd’hui. En général, la capacité augmente avec le  diamètre, mais ça ne veut pas dire que des caloducs 20mm feraient un meilleur ventirad pour CPU : on ne peut pas, par exemple, intégrer quatre caloducs de ce diamètre dans une base de contact de taille habituelle (socket 775 par ex.) sans réduire l’efficacité du transfert thermique entre le processeur et les caloducs. En plus, il faut tenir en compte la distribution de chaleur sur les ailettes :  la distribution est meilleur avec 6 caloducs à 6mm comparé au 4 caloducs à 8mm. Il faut donc prendre en considération une multitude des facteurs et trouver le meilleur compromis. Par conséquence, on ne peut pas vraiment juger un ventirad par le nombre des caloducs ou leur diamètre.

noctua_nh_u12p_1_bd.jpg

Le NH-U12P, une des stars de la marque.


S’il est vrai qu’ils possèdent un bon niveau de performances, on peut reprocher aux dissipateurs à caloducs exposés de truster les meilleures places sur les bancs de tests théoriques, alors qu’en pratique ils ne sont pas toujours aussi bons que cela. Par ailleurs il semblerait qu’en cas de trop forte pression du système de rétention, leur base se déforme. Qu’en pensez vous et que pensez de ces dissipateurs à caloducs exposés ?  

Ce type de dissipateurs a un avantage sur les bancs de test qui utilisent un élément de chauffe à la place d’un CPU parce que la répartition de la chaleur est plus uniforme au niveau de la zone de chauffe : on n’a pas besoin d’une base en cuivre qui distribue la chaleur aux caloducs « extérieurs ». Sur un CPU par contre, les caloducs « extérieurs » ne sont pas aussi efficaces que ceux directement au-dessus des cœurs si on n’a pas une base en cuivre. En général, cette technologie n’est pas nécessairement un avantage comparée à un bonne base en cuivre. Si vous comparez la majorité de tests pratiques, ce sont très souvent les dissipateurs « traditionnels » comme notre NH-U12P ou les models Thermalright qui sont en tête. Comme vous avez dit, il y a aussi des soucis en ce qui concerne la stabilité et la qualité de leur base, surtout en face du « thermal cycling » à long terme. A notre avis, le stade actuel de cette technologie offre donc un avantage énorme pour le secteur prix/performance à cause de l’élimination des frais pour la base en cuivre, mais ce n’est pas encore approprié pour les dissipateurs de meilleure qualité.

{mospagebreak} 

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Pâte thermique et base


Les tests montrent, qu’à dissipateur égal une pâte thermique peut faire gagner plusieurs degrés. Généralement les articles publiés intègrent cette donnée et donc les comparaisons sont valables. Néanmoins, le consommateur final installera généralement le radiateur avec la pâte que vous lui fournirez, il pourra donc obtenir des performances différentes de celles attendues. Quel soin apportez vous à la pâte thermique que vous livrez ? Est-il possible d’imaginer un partenariat avec un des leader du marché, comme Artic Silver par exemple ?

Je suis complètement d’accord ! La pâte thermique est un facteur très important, et comme la majorité des utilisateurs préfèrent utiliser la pâte fournie avec le dissipateur, il faut aussi en tenir en compte lorsque l'on compare des dissipateurs. C’est la même chose avec les ventilateurs. En fait, il faut toujours juger le bundle complet, et c’est pour cette raison que nous incluons notre pâte haute de gamme NT-H1 avec nos dissipateurs. Si vous achetez un ventirad Noctua, vous n’achetez pas seulement un bon dissipateur mais un bundle complet avec un excellent ventilateur et une excellente pâte thermique. Bien sur, nous sommes toujours ouverts pour nouveaux partenariats, mais une multitude de tests indépendants a confirmé que notre NT-H1 offre un meilleur rendement qu’Arctic Silver 5, donc ce produit ne serait pas vraiment intéressant pour nous.

noctua_nh_c12p_1_bd.jpg

Le NH-C12P livré avec de la NT-H1 bien sur.


Une autre manière d’envisager le problème des pâtes thermique est de limiter leur impact en offrant une finition miroir de la base du ventirad. En dehors de quelques waterblock quasi « fait à la main », nous n’avons jamais retrouvé une telle finition. Est-ce envisageable ? Existe-t-il une limitation à une telle réalisation ?

Tout d’abord, la finition miroir n’est pas nécessairement un grand avantage d’un point de vue thermique, dans la majorité des cas les différences sont minimes. Par ailleurs, une telle finition peut aussi causer des problèmes de distribution avec quelques types de pâte thermique : apparition de poches d'air après application et montage. En fait, l'existence d'une rugosité, même minime, au niveau de la base aide un peu à la distribution des pâtes visqueuses. Comme vous le laissez comprendre, il y a aussi des limitations en ce qui concerne la production en grande série :  si on fait une finition miroir, ce n’est pas facile de garder une planéité parfaite, qui est, en définitive, beaucoup plus important d’un point de vue thermique (ndlr : deux notions sont abordées ici : la rugosité et la planéité). Par conséquence, il y a plus des rejets, les coûts de production augmentent, etc. Bref, pour le moment, cela n’a pas vraiment de sens pour nous, parce qu’on risquerait sacrifier la qualité pour un avantage surtout visuel. En outre, quelque soit la finition de la base une bonne pâte thermique ne sera jamais superflue parce qu’il y aura toujours des imperfections au niveau des IHS (integrated heat spreaders) des processeurs.


{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Système de rétention, poids et matériaux


La simplicité et la fiabilité du système de rétention sont selon nous primordiales. Surtout lorsque l’on voit des radiateurs pesant quasi 1 kg, ou tellement encombrant qu’ils cachent 1/3 de la carte mère. Est-il, selon vous, nécessaire de faire un compromis ? Et dans ce cas que privilégiez vous ?

Encore une fois, je suis tout à fait d’accord. Avec des radiateurs pesant plus de 600g, il est indispensable d’avoir un système de fixation complètement fiable, qui utilise un plaque de fixation arrière pour assurer une fixation sans faille, et qui réduise les contraintes de torsion de la carte mère (comme, par exemple, notre système SecuFirm™). Personnellement, je ne voudrais pas monter un ventirad de 800g en utilisant des push-pins (ndlr : système présent sur les ventirad box Intel). Mais même avec un bon système de fixation, nous sommes convaincus qu’il faut faire un certain compromis entre rendement, encombrement et poids. Par exemple, à notre avis, il ne faut pas doubler l’encombrement et le poids pour gagner 1 ou 2 degrés.

noctua_computex_08_05_bd.jpg

Le prochain système de fixation destiné aux sockets LGA1366 des core i7


Nous venons de le dire, le poids des ventirads est clairement devenu un problème, les forces de cisaillement exercées sur les socket de rétention sont importantes. Existe-t-il une limite de poids communément admise ? Vous limitez vous à un certain poids ?

Il n’y a pas vraiment une limite de poids communément admise, mais comme j’ai dit, nous essayons bien sur de rester raisonnable en ce qui concerne le poids de nos ventirads. Néanmoins,  je tiens à souligner encore une fois  que tout dépend aussi du système de fixation. Grâce à notre système de SecuFirm™, nous n’avons eu aucun problème dû au poids avec milliers et milliers de ventirads vendus.


En dehors de l’aluminium, du cuivre, et du placage nickel, aucun autre matériau n’a été utilisé pour construire un ventirad à notre connaissance. Existe-t-il d’autres matériaux potentiellement intéressants ?

Oui, de l’un coté, il y a d’autres matériaux intéressants comme l’argent ou le carbone, mais de l’autre coté, ces matériaux ont quelques désavantageas. Par exemple, l’argent est trop cher pour notre marché et le carbone est très cassant. On utilise donc l’aluminium et le cuivre parce qu’ils sont performants même en étant assez faciles à travailler et abordable.

{mospagebreak} 

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Les ventilateurs

Les ventilateurs sont une autre variable importante pouvant influencer les performances d’un radiateur. Quels sont vos principaux critères de choix d’un ventilateur ? Le silence ? Les performances ?

Comme j’ai déjà dit, nous essayons toujours de faire attention au bundle complet d’un ventirad, et comme vous l'avez remarqué, le ventilateur joue un rôle très important. En fait, notre NF-P12 120mm est le premier ventilateur spécialement conçu pour l’utilisation sur dissipateurs et radiateurs en offrant une pression statique supérieure. Évidemment, il faut toujours essayer de combiner le silence et les performances, ça c’est le critère principal et le grand défi dans la construction des ventilateurs. Il serait facile de construire un ventilateur silencieux si les performances ne comptaient pas, ou un ventilateur très performant si le silence ne comptait pas, mais bien sur, tout le monde veut les deux…

noctua_nf_p12_1_bd.jpg

Le récent NF-P12 et ses ailettes travaillées.


Avec la démocratisation du PWM et du monitoring par le biais des cartes mères, les variateurs de tension paraissent obsolètes. La gestion PWM d’un ventilateur n’est en définitive qu’un moyen différent de le faire ralentir. Néanmoins, le mode de variation reste totalement dépendant de la carte mère, seule la plage de variation est lié au ventilateur. Qu’en pensez vous ?

A notre avis, le PWM est un moyen formidable si on utilise un dissipateur qui nécessite un ventilateur assez rapide et bruyant. En ce cas, la flexibilité de réglage automatique du PWM aide à réduire le niveau sonore si le processeur n’est pas à pleine charge. Si on utilise un radiateur de haute performance comme notre NH-U12P ou NH-C12P, qui sont optimisé pour des ventilateurs silencieux, c’est différent. Ils ne nécessitent pas plus de flux d'air que celui apporté par les 1300tpm de notre NF-P12, et ce même pour refroidir des processeurs à quatre cœurs overclockés. Un ventilateur plus puissant, qui deviendrait silencieux grâce à la gestion PWM, n'est donc pas intéressant du fait de l'optimisation de nos radiateurs. En plus, beaucoup de nos clients préfèrent de limiter la vitesse du ventilateur manuellement pour trouver le rapport performance/bruit parfait pour leur système. Nous fournissons donc des adaptateurs qui permettent de réduire la vitesse à 1100 ou 900tpm. Néanmoins, il y a une certaine demande pour des ventilateurs PWM  silencieux même à pleine vitesse, nous avons des projets allant dans ce sens.


Grâce à une taille démesurée, nombre de radiateurs se prétendent passif. Selon nous c’est un argument purement marketing, au sens ou ces radiateurs nécessitent tout de même un flux d’air : celui du boîtier. Le but recherché est le silence, et donc s’il faut une ventilation de boîtier puissante, et donc bruyante, pour refroidir passivement le processeur, ou est l’intérêt ?

Bonne question, je ne peux qu'être d'accord ! C’est précisément pourquoi nos dissipateurs ne sont pas optimisés pour une utilisation dite « passive », mais pour un usage avec des ventilateurs silencieux et ultra-silencieux. A notre avis, il est plus raisonnable d’utiliser deux ventilateurs de boîtier à 600tpm et un ventilateur CPU à 600tpm, qu'un dissipateur passif et deux ventilateurs de boîtier à 1200tpm.

{mospagebreak}

 Articles > Alimentations -
{navigation}

Questions diverses


Que pensez vous du Watercooling ?

Avec le développement des dissipateurs air plus en plus performants (caloducs, ventilateurs 120mm, etc.), le Watercooling n’est plus si intéressant pour le grand public. Les kits assez bons marchés n’offrent pas vraiment un meilleur rendement qu’un bon ventirad malgré leur coût supérieur. En plus, il y a bien sur des questions de confort d’usage et de fiabilité. Les kits de haute qualité sont par contre beaucoup plus coûteux, ils s’adressent vraiment à une clientèle limitée. Néanmoins, notre ventilateur NF-P12 est très populaire parmi les amateurs de Watercooling à cause de ses bonnes performance sur les radiateurs.


Que peut-on attendre comme nouveautés pour cette année ?

Nous venons de présenter nos nouveaux radiateurs pour Xeon/Opteron la semaine dernière et nous présenterons très bientôt notre kit de fixation pour le nouveau socket Intel, LGA1366. Ce kit sera compatible avec tous ventirads Noctua depuis 2005 et nous envisageons de fournir le kit gratuitement à tous utilisateurs Noctua qui en ont besoin. En plus, nous travaillions sur le successeur de notre célèbre ventilateur NF-S12. Le nouveau modèle offrira un rapport performance/bruit encore amélioré grace aux améliorations de la dernière version de notre système rotatif Smooth Commutation Drive qui a été introduit avec le NF-P12. J’espère que nous pourrons présenter notre nouveau modèle en Novembre.

Est-ce possible d’imaginer un partenariat avec Intel ou AMD (sous forme de label), ou ces derniers se contentent-ils de leurs dissipateurs fournis en bundle ?

Pourquoi pas ? Nous sommes toujours ouvert à nouvelles coopérations et ne serait-il pas formidable d’avoir une version « premium » du nouveau i7 dont le bundle incluerait un ventirad Noctua ?


Merci Mr Dellinger, responsable des relations presse de Noctua , de nous avoir consacré le temps de l'interview, ainsi que pour l'effort de l'avoir faite en français.

Un week-end au Festival du Jeu Vidéo 2008

Envoyer Imprimer
 Articles > evénements Lives et Interviews
{navigation}

Introduction.

Comme vous le savez peut-être, le week-end dernier se tenait l'édition 2008 du Festival du Jeu Vidéo qui accueillait comme d'habitude les qualifications françaises des World Cyber Games 2008 (WCG.fr) et cette année en parallèle le salon du Monde du Jeu. Le rendez-vous était donc pris porte de Versailles au Pavillon 6 du Parc des Expositions de Paris.

Récit d'un week-end pas tout à fait idéal.

 {mospagebreak}

 Articles > evénements Lives et Interviews
{navigation}

Le Festival

Samedi 27 Septembre au petit matin.
Comme la plupart des visiteurs et des médias, la foule s'est donnée rendez-vous samedi dernier pour une ouverture programmée à 10h. Pour une fois j'arrive à l'heure et même en avance. Commence alors un parcours du combattant pour tenter de récupérer la précieuse accréditation presse. Je cherche en vain la fameuse entrée presse. Pour me faire aider, je demande alors à plusieurs vigiles, hôtesses (qui m'auront fait tourner en rond) et ô privilège au président de Games Fed, société organisatrice du FJV 2008, qui m'indique l'entrée presse envahit par la foule qui monopolisait les trois entrées : presse/visiteurs avec billet et sans billet.

10h30, l'évènement a déjà 30 minutes de retard. On a tous froid.
Quelques visiteurs rentrent enfin, mais au compte goutte. La foule commence à huer les vigiles à plusieurs reprises. Alors que je tourne en rond, je rencontre d'anciens confrères du site CS-Fusion qui est venu couvrir les WCG.fr. Après un petit bonjour je décide de ne plus les lâcher. Quelques minutes plus tard notre rentrée s'effectuera par l'entrée visiteur sans billet et notre accès presse en main. Accès presse qui pour certains sites aura été d'aucune utilité (dont le notre), car Games Fed a filtré l'accès à la salle presse en fonction des rédactions présentes. Au final un accès presse qui se transforme en un passe d'accès gratuit au festival.

Bilan jusqu'à la fin de la journée et le dimanche.
Du monde, beaucoup de monde. Cette édition 2008 a accueilli près de 48.000 visiteurs sur les trois jours d'ouverture. Les 120 exposants présents n'ont sûrement pas dû être déçu.
Parmi les stars du salon :

Activision, avec Call Of Duty 5,
Bacata, pour la promotion de l'écran 3D Zalman Trimon,
Eidos, avec la venue de Alison Carroll la nouvelle Lara Croft,
EA, pour la majorité des jeux présentés,
GOA, avec Warhammer Online - Age of Reckoning,
Microsoft, pour Gears of War 2,
Orange, avec PES 2009,
Razer, qui a mis beaucoup d'ambiance,
Ubisoft, pour Far Cry 2 et le nouveau jeu mettant en scène les Lapins Crétins,
et bien d'autres encore ...

La chaleur était elle aussi très présente durant toute la durée de l'évènement. Entre les ordinateurs, consoles, vidéo-projecteurs et projecteurs allumés. Il aurait fallu penser à ouvrir les fenêtres.  Le FJV 08, comme les années précédentes, n'a pas souhaité voir ses visiteurs quitter le salon pour fumer une cigarette ou pour prendre l'air et profiter de sa fraicheur. En effet, tout visiteur qui sortait du salon était contraint de s'acquitter d'une nouvelle entrée. Peut être que les choses auront changé d'ici 2009.
Interdit de sortir pour les visiteurs, une pause déjeuner s'impose. Direction les deux snacks disponibles. Une file d'attente impressionnante est bien entendu présente. Ce n'est pas bien grave, j'attends sagement. Après 20 bonnes minutes à patienter, non pas dans la file, mais au comptoir me voilà enfin servi. Au final, des prix pratiqués un peu trop élevés : 3 euros la canette de Coca ... les Champs Elysées se sont invités dans le Pavillon 6. Rupture de stock au niveau des sandwichs, cinq tables pour 100 personnes ...

Pour finir, la sortie du FJV s'est finie dimanche par une fouille légère des sacs ... Un vol à déclarer ?


Crédits photos : Esportsfrance et Tom's Games

{mospagebreak}

 Articles > evénements Lives et Interviews
{navigation}

Les prix Milthon du FJV

Depuis maintenant deux ans, le FJV décerne neuf prix pour le Jeu de l'année 2008, le jeu sur console de salon, le jeu sur console portable, le jeu PC, le jeu sur téléphone mobile, les meilleurs graphismes, la meilleure bande-son, le meilleur scénario et le jeu jeunesse. Ces neuf prix sont décernés aux meilleures créations vidéo-ludiques françaises. Portant le nom de Milthon, ces prix sont représentés par un trophée en bronze créé par l'artiste Milthon.


Le jury était composé de journalistes et professionnels de l'industrie et des institutions publiques :

Président du Jury
David CAGE (Président et co-fondateur - Quantic Dreams)

Membres du jury
Cédrine TRAN (Chef de produits - FNAC)
Jean-Baptiste ROGER (Conseiller technique NTIC - Région Île de France)
Xavier HANART (Journaliste – jeuxvideo.com)
Julien LEBAS (Responsable des rédactions - Citizen Productions)
Cédric INGRAND (Journaliste - LCI)
Pierrick FAY (Journaliste - Europe 1)
Frédéric MOULIN (Journaliste - Canal +)
Gilles ROMELE (Conseiller artistique - M6 Kids)

Résultats

Jeu de l'année 2008 :
Jeu sur console de salon :
Jeu sur console portable :
Jeu PC :
Jeu sur téléphone mobile :
Meilleurs graphismes :
Meilleure bande-son :
Meilleur scénario :
Jeu jeunesse :
Soul Bubbles - Mekensleep
Spyro, Naissance d'un Dragon - Étranges Libellules
Soul Bubbles - Mekensleep
Trackmania United Forever - Nadéo
Edge - Mobigame
Nikopol - White Birds Studios
Big Bang Mini - Arkedo
Dracula 3 - Kheops Studio
Build a Bear - Smack Down Production

Crédits photos : Esportsfrance

{mospagebreak}

 Articles > evénements Lives et Interviews
{navigation}

Les qualifications FR des WCG

Les qualifications françaises pour l'une des plus grandes compétitions eSport au monde a eu elle aussi un petit problème technique entraînant un retard de plusieurs heures pour l'un des tournois phare de cette compétition : Counter Strike 1.6. La faute à un serveur HDCP prêté par la société Verygames qui a perturbé tout le réseau. Le reste de la compétition s'est ensuite déroulée sans soucis ...
La compétition se jouait sur les jeux suivants : Counter Strike 1.6, Warcraft III, Fifa 08, Command&Conquer 3 et Halo 3.

Résultats :
Counter-Strike 1.6 Counter Strike 1.6

1er - Esport-Eu (Qualifié pour les WCG de Cologne)
2ème - Millenium
3ème - against All authority

Warcraft 3 Warcraft 3
1er
- ToD (Qualifié pour les WCG de Cologne)
2ème - hG
3ème - SyDe

Fifa 2008 Fifa 08
1er
- MaMaT (Qualifié pour les WCG de Cologne)
2ème - MaDDe
3ème - Aghaton

Command and Conquer 3 Command&Conquer 3
1er - LeOwNzAll (Qualifié pour les WCG de Cologne)
2ème - Lepidosteus
3ème -Bapor

Halo 2 Halo 3
1er - XpliciT.SsK (Qualifié pour les WCG de Cologne)
2ème - Epsylon

Crédits photos : Esportsfrance

{mospagebreak}

 Articles > evénements Lives et Interviews
{navigation}

Bilan

Beaucoup de points négatifs ressortent de ce FJV 08 : un snack trop cher, un accès presse limité, du monde, peut être un peu trop, la chaleur, ect.
Bien sûr des points positifs sont à retenir. Le salon a en deux ans totalement changé. Des jeux en exclusivité étaient présents et le succès était au rendez-vous ce qui s'est traduit par une vague de visiteurs peut être inattendu par Games Fed.
Un intrus s'est aussi glissé dans la fête. Il s'agit de MSI pour une opération de street marketing qui s'est offert un petit coup de pub en se postant à l'entrée du Parc des Expositions de Paris avec ses trois Smart.

Pendant la rédaction de ce dossier, un mail en provenance de Games-Fred, adressé aux journalistes accrédités, a été envoyé. En voici le contenu :

Bonjour,

Nous tenons tout d’abord à vous remercier de votre présence sur le Festival.

L'édition 2008 du Festival du Jeu Vidéo a accueilli un public très nombreux. Cette fréquentation très élevée et concentrée, notamment à l’ouverture, s'est combinée avec le montage du Mondial de l'Automobile. Ce montage a empêché la mise en place du dispositif initialement prévu pour le public et la presse. En raison de ces facteurs, certains d'entre vous ont dû supporter des conditions d'accueil difficiles.

Nous tenions à vous présenter nos excuses pour les désagréments occasionnés et vous faire savoir que nous avons pleinement conscience de notre devoir d'améliorer l'infrastructure du Festival dans le cadre de la prochaine édition. Au-delà du dispositif d'accueil, le Festival 2009 comprendra un espace presse mieux équipé et capable d'accueillir l'ensemble des journalistes invités sans distinction. De plus, une ouverture sera prévue spécialement pour l’accueil de la presse, et l’accès aux stands.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous donnons rendez-vous en septembre 2009.

Voilà un message qui rassure ! Games Fed était donc bien au courant d'une partie des problèmes soulevés dans ce dossier. Ce mail aurait sûrement du être envoyé la veille de l'évènement afin de nous prévenir des problèmes que le FJV rencontrait pour sa mise en place.

Ce dossier n'a pas pour but de couler Games Fed et le FJV qui est le plus grand salon du jeu vidéo en France et maintenant l'un des plus importants en Europe. Certes, plus de points négatifs que positifs. Mais cette année le FJV n'a pas été un évènement parfait pour une partie du public et les problèmes rencontrés étaient à soulever dans ce dossier.

En espérant que le Festival du Jeu Vidéo 2009 soit toujours plus audacieux sans les problèmes qui vont avec.

Crédits photos : Esportsfrance

Signaler une erreur : 59Hardware

Rentrée Hardware 2008 - 2009 chez Microsoft

Envoyer Imprimer
 Articles - Evénements Lives et Interviews
Microsoft Hardware, la rentrée.
 

Introduction

Il y a de cela plus d'une semaine, Microsoft dévoilait à la presse internationale, à Seattle, les dernières nouveautés hardware de la firme dont sa maintenant très célèbre souris Explorer équipée de la technologie de suivi BlueTrack.
Mardi dernier, la section hardware de Microsoft France faisait elle aussi sa rentrée 2008 – 2009 (cette fois-ci à Paris) avec la découverte des dernières nouveautés en terme de périphériques. L'occasion pour 59Hardware d'avoir entre les mains cette fameuse souris BlueTrack pour s'en faire une idée.


Souris ultra compact et le BlueTrack

Microsoft n'a pas hésité à pousser le concept de « rentrée » au plus loin. Afin de présenter ses deux produits phares, à savoir la technologie BlueTrack et sa souris design Arc Mouse, les journalistes et blogueurs présents sont dirigés vers une salle de classe « high tech », mais traditionnelle avec sa célèbre cage à hamster.
Nous voilà donc embarqué dans un cours de 15 minutes interprété par un comédien, qui avait l'air inspiré ce jour-là par Albert Einstein et Leopold Stokowski (un Emmett "Doc" Brown dans l'âme).

Concernant les produits, l'Arc Mouse est pour le moins originale. Elle embarque un capteur laser, fonctionne sans fil avec une liaison radio à 2,4 GHz et a un design qui séduit aussi bien les hommes que les femmes. Cette souris en forme d'Arc, lui permet d'être ultraportable pouvant être replié et tenir dans un mouchoir de poche. Le capteur vraiment très petit, se colle magnétiquement sous la souris. L'autonomie annoncée est de 6 mois. Disponible dès maintenant pour un prix de vente de 59 euros avec une garantie de 3 ans.

Pour finir cette première partie, impossible de ne pas parler de l'Explorer Mouse et de sa petite soeur l'Explorer Mini Mouse, toutes deux dotées de la technologie BlueTrack.
Le BlueTrack, que tout le monde connait maintenant, permet de couvrir l'ensemble des surfaces supporté par l'optique et le laser ainsi que d'autres surfaces encore (sauf le verre et les miroirs bien sûr). Afin de comparer le laser et le BlueTrack, l'Explorer et la version Mini ont été testées sur du marbre face à une souris laser Logitech d'une marque concurrente. Bien sûr le BlueTrack l'emporte, mais qui a un bureau ou bien même travail régulièrement sur du marbre ? Peu de monde bien sûr, mais ces deux souris se veulent tout-terrains pour les personnes sans cesse en déplacement.

Les Explorer Mouse et Explorer Mini Mouse sont identiques : 5 boutons (programmables), sans fil sur 2,4 GHz et récepteur enfichable magnétiquement sous la souris. Seule la taille est différente. La version Mini marche à piles, alors, que l'Explorer Mouse fonctionne avec une batterie, rechargeable à plat par un dock très compact. Garanties 3 ans, l'Explorer Mouse est vendue 79 euros et 59 euros pour la version Mini.


Windows Live Messenger et les Webcams

Les deux stars de cette soirée, concernant les périphériques vidéo, étaient la LifeCam Show ainsi que la LifeCam VX-5500.
La première se démarque avec un design ultra plat et séduisant avec sa surface glossy. Elle dispose d'un capteur 2 mégapixels en mode vidéo, et va jusqu'à 8 mégapixels (interpolés) pour les photos avec un zoom numérique 5x. Une fonction mise au point automatique est présente ainsi qu'un microphone intégré. Cette LifeCam Show est déjà disponible au prix de 99 euros.

La dernière webcam, la LifeCam VX-5500, est plus classique. Elle dispose d'un capteur vidéo VGA, d'un microphone intégré et est livrée avec une housse de transport. Son socle en plastique lui permet de s'adapter à toutes les situations et dans toutes les positions. La façade de la webcam est interchangeable, trois couleurs sont dans le package : bleu, blanc et rouge. Oui, ce sont les couleurs de la France mais, non, aucun rapport. Il s'agit en réalité des trois couleurs préférées des utilisateurs. La LifeCam VX-5500 est disponible dès maintenant pour 59 euros avec une garantie de 3 ans.

Autre nouveauté, le logiciel Livecam a été mis à jour intégrant de nouveaux effets vidéo avec un suivi du visage. Vous pourrez donc porter un chapeau, un masque de clown ou encore déformer votre visage ainsi qu'une multitude d'autres effets ...

Pour finir, une nouvelle fonctionnalité avec Windows Live Messenger et Windows Vista sera mise en place dès fin septembre. On connaissait déjà la messagerie différée à l'écrit, le service a été étendu en permettant d'envoyer des messages vocaux et il devrait maintenant l'être avec la vidéo. Cette fonction nécessitant Windows Vista, afin d'intégrer le widget dans la sidebar, permet d'ajouter une liste de nos meilleurs amis dans cette dernière. Le cadre autour de l'avatar se met alors à clignoter pour indiquer à l'utilisateur qu'un nouveau message vidéo est arrivé, il suffit de cliquer sur l'avatar pour visualiser le message.
Ce service ne marche que sous Windows Vista et avec des webcams Microsoft. Pour les autres : Windows XP, Linux, ect. et les webcams d'une autre marque, le service sera disponible via un site internet.

Petit bonus. A la question : « Bientôt une webcam sans fil ? » notre interlocutrice nous a répondu par un simple « Why not ? ».


SideWinder : les nouveautés de la gamme

Peu de choses à voir pendant cette soirée pour les gamers. La SideWinder 5 n'est qu'une version light, moins chère que la SideWinder sortie l'an dernier. Elle perd son écran lcd, un bouton, bouton d'enregistrement de macros, le système de poids et les patins supplémentaires. Le capteur laser va de 400 à 2 000 ppp. Toujours garantie 3 ans, cette souris est disponible pour 59 euros.

La grande absente de cette soirée a été la SideWinder X8, qui embarque un capteur BlueTrack allant de 200 jusqu'à 4 000 ppp, et qui fonctionne sans fil. L'autonomie est assurée par une batterie et le design a été revu. Elle devrait être disponible pour le mois de février au prix de 100 dollars.

Concernant le clavier SideWinder X6, il fût une surprise pour moi. Il semble être une bonne alternative face au G11 et G15 de Logitech. Il intègre un repose poignets non détachable, quelques touches multimédias, une molette pour ajuster la luminosité du clavier (au lieu d'un bouton qui augmente la luminosité par pallier), le pavé numérique amovible et fonction d'enregistrement de macros en cours de jeu. Il peut enregistrer jusqu'à 90 macros par jeu et change automatiquement de profil en fonction du jeu lancé.
Dernière innovation, le Cruise Control qui permet de continuer une action sans rester appuyé sur la touche en question (jusqu'à 4 à la fois). Idéal pour les grandes promenades en ligne droite sous World Of Warcraft. Le SideWinder X6 sera disponible début octobre pour 79 euros. Garantie de 3 ans.


Photos en vrac

Remerciements :

Agence Heaven, Microsoft Hardware

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Page 1 sur 3