Jeudi, 29 Juin

Dernière mise à jour29/06/2017 10:53:45 AM GMT

Vous êtes ici Articles Processeurs AMD Ryzen 1800X part. II

AMD Ryzen 1800X part. II

Envoyer Imprimer

Depuis de nombreuses années pour un PC Desktop ou Gamer, la question du choix du processeur ne se posait pas : c’était Intel ou Intel.
amd ryzen 1800x part. iiPourtant les puces AMD conservaient de sérieux atouts notamment sur le plan tarifaire ou en termes d’évolutivité.

Les utilisateurs avaient peut-être fini d’espérer que le fondeur revienne dans la course aux performances.
Mais voici qu’une nouvelle génération de processeur Ryzen fait son apparition et le moins qu’on puisse dire : elle ne manque vraiment pas d’ambition.

Afin d’aboutir à Ryzen, AMD a pris en considération chaque type d’application. Le jeu demeure un critère essentiel et le multimédia occupe une place prépondérante. La majorité des utilisateurs ne sont plus que des spectateurs devant leurs écrans car nous sommes devenus acteurs.
Les programmes sont devenus si intuitifs qu’il n’est plus nécessaire d’acquérir de sérieuses compétences pour travailler photos, vidéos et autres créations numériques.

cpuAu-delà de ces grandes lignes conductrices, nous pouvons enfin nous concentrer sur nos centres d’intérêts bien à nous : les caractéristiques, les fonctionnalités et surtout l’intérêt de l’arrivée d’une nouvelle plateforme novatrice.
AM4 est le nouveau support pour processeurs AMD. Il fait suite à l’ancestral AM3+ dont le dernier test que nous avions effectué date de plusieurs années. Cette plateforme dévoilait ses dernières limites en supportant des CPU atteignant 5GHz (FX9590).

Les Ryzen dont le 3800X reposent sur une architecture « Zen » capable de répondre aux besoins du marché : hautes performances quelque soient les types de demandes (calculs intensifs, créations multimédia et autres applications professionnelles). Zen doit également être capable de convaincre en jeux comme en overclocking.

01Zen englobe quatre caractéristiques : Performances, constance, efficacité et évolutivité. Evitons de longues explications techniques indigestes pour nous concentrer sur l’essentiel.
Chacun des huit cœurs (gravés en 14nm) soit un total de seize unités de calcul disposent d’un cache L1 et 32KB et 64KB complété par un cache L2 de 512KB puis d’un L3 de 8MB.
Les Ryzen supportent la technologie AMD Sensemi regroupant cinq fonctionnalités : Precision Boost, Extended Frequency Range, Pure Power, Neural Net Prediction et Smart Prefetch.

Globalement, Precision Boost se charge d’optimiser le ratio fréquence, charge et température et Pure Power prend en charge la consommation électrique.
Concrêtement concernant le 1800X, sa fréquence de base est de 3.6GHz et peut tomber à 3.2GHz s’il est peu solicité. Deux paliers s’ajoutent en fonction du nombre de cœurs exploités : 3.7GHz en multi-thread et 4GHz en mono-thread. Le maximum 4.1GHz est la limite XFR.

A ce jour la famille AMD Ryzen 7 se compose de trois puces : 1800X, 1700X et 1700. Ils sont tous dotés de 8 cœurs / 16 unités de calcul. Le 1700 a un TDP de 65W alors que les deux autres en ont un de 95W.
Les fréquences varient selon le modèle :

1700 : 3GHz/3.7GHz (base / turbo)
1700X : 3.4/3.8GHz
1800X : 3.6/4GHz


Les Rizen 7 bénéficient d’une nouvelle plateforme dénommé AM4. Il s’agit d’un nouveau socket et plusieurs Chipsets sont proposés : X370, B350, A320, X300, A300 et B300. Les trois derniers seront probablement réservés aux intégrateurs.
chipIls sont compatibles avec les supports de stockage NVMe 3.0, SATA, SATA Express, la mémoire DDR4 et embarquent USB 3.1 nativement.
L’AMD X370 gère 14 ports USB (2x 3.1G2, 6x 3.1G1 et 6x 2.0), 6x SATA dont 2x Express et 8 lignes PCIe. Il est le seul à supporter les solutions multi-GPU.
Le B350 reprend les caractéristiques du X370 mais avec 2x USB 3.1G1 (au lieu de 6), 4 SATA dont 2x Express et 6 lignes PCIe. Ils sont tous deux débridés pour l’overclocking.
L’A320 dispose d’un port USB 3.1Gen2, toujours 2x UXB 3.1Gen1 et la configuration SATA reste identique au B350. L’A320 perd deux lignes PCIe par rapport au B350 et ne permet pas l’overclocking.
Tous supportent les modes RAID 0, 1 et 10. Exit le RAID 5 qui pourtant demeure le plus flexible.


Il est impératif de garder à l’esprit qu’un paramétrage inadapté peut entraîner une instabilité de la machine ou pire, altérer les composants. Il faut donc adapter le système de refroidissement en conséquence.

Probablement en raison de sa jeunesse, notre 1800X nécessite une approche assez différente des autres processeurs. Habituellement nous passons par le BIOS, augmentons progressivement le coefficient du processeur et finissons par ajuster la tension en conséquence.

Cette fois il a fallu obligatoirement passer par l'application proposée par AMD et qui fonctionne sous Windows. La procédure demeure identique mais reste dépendante de l'O.S.

Ainsi nous avons pu atteindre 4.2GHz toutes unités de calcul activé ce qui reste en dessous de nos attentes Les 5GHz auraient été les bienvenus.

oc gains

Evidemment ce sont les applications les plus gourmandes en puissance qui en profitent le plus et nous obtenons dans le meilleur des cas un gain de 13%.Espérons que nos prochains tests de cartes mères nous permettent d'aller au delà de ces scores.

oc cine

Sous Cinebench, le 1800X s'approche des 20 points.

oc ucnebch

Avec UCBench, l'overclock permet de rester largement sous les 94 secondes

oc x264

L'encodage vidéo rend l'overclocking pratiquement obligatoire pour accélèrer les rendus et la nouvelle puce AMD dépasse alors les 100 images/seconde.

 


 Nous démarrons par un contrôle des fréquences du processeur par défaut.

freq

 Tous les coeurs sont pleinement sollicités et fonctionnent correctement à 3600MHz.

vcore

 Le Vcore stabilise à 1.3V avec quelques pics à 1.5V.

power

 La consommation est des plus raisonnable avec 90W.

temp

CPU Watercoolé, il reste sous les 70°C.


A sa sortie il y a quelques jours, le tout nouveau processeur AMD Ryzen 1800X nous bluffait grâce à un niveau de performances monstrueux pour un tarif deux fois moins élevé que la concurrence.
Les scores obtenus dans tous les tests sont si élevés que nous nous sommes demandés si un talon d’Achille ne se cachait pas quelque part dans les entrailles de la puce au niveau de la dissipation thermique ou de la consommation électrique.
Après une bonne semaine d’utilisation quotidienne, nos doutes ont été dissipés et nous avons maintenant confirmation que l’AMD 1800X est le modèle incontournable pour tous ceux désirant un PC surpuissant.
Le CPU sait répondre à toutes les demandes où les calculs intensifs sont de rigueur comme l’encodage vidéo par exemple.
Débloqué en termes d’Overclocking, le Ryzen nous a offert peu de marges mais aux vues de son potentiel à fréquence de base, augmenter les fréquences des cœurs n’ont pas de réel intérêt.
Il nous restera donc à découvrir très prochainement les autres déclinaisons des processeurs compatibles AMD AM4 qui sauront surement se montrer des plus convaincants.

alt alt

fleche Performances

 

Share

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir